Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"

de : alain Chancogne dit A.C mercredi 25 avril 2012 - 13h26 - Signaler aux modérateurs
55 commentaires
JPEG - 86 ko

Je vais prendre le risque de me faire rentrer dans le lard (amicalement certes.)

je ne partage pas le caractère de certains commentaires que je sais sincères et qui sont affirmés avec la « tripe de classe » que je crois avoir en commun avec pas mal d’amis ici
Autant donc, recentrer dans ce "papier ", ce qui me semble devoir être dans le débat puisqu’ils ’agit, contrairement à JLM de penser à nos luttes de demain plutôt qu’au prochain rendez-vous électoral avec la REVOLUTION CITOYENNE.

D’abord, parce que cela traduit bien selon moi, le sentiment ultra majoritaire de ceux qui souffrent le plus des saignées répétées du Capitalisme, il est clair que le cri de Poutou "Vous allez gicler" est ce qui, selon moi, résume bien le souci de millions et de millions de gens comme nous, qui bien au-delà de nos divergences profondes parfois, sommes du Parti des parti des malheureux, des galériens, des laissés pour compte

De tous ces "citoyens -kleenex "..d’une démocratie qui ne permet plus que les règles de représentation politique pour alternances de pouvoirs monarchiques, soient en phase d’un besoin de révolution autogestionnaire, d’une appropriation par les « gens d’en bas »..de tout ce qui se décide sans eux, en « haut » , dans les Conseils d’administration, les assemblées, y compris dans des Orgas dites de »classe » mais non débarrassées des pratiques faisant du militant, un « soldat » de la guerre des classes..mais ne maitrisant pas les "choix" des »Etats-majors » aussi sincères puissent ils être.

Des camarades dans les discussions en cours me font réagirparfois avec humeur,... en essayant de ne pas trop mordre le « trait »

Tout ce qui s’exprime sur l’air de « Pays de cons, prolos aveugles, vu que la droite fait X pourcent, qu’il y a 20 pour cent de fachos, etc. etc.. »

Du coup l’Ami JAJA martèle une opinion –la sienne ?-

La crise du capitalisme n’engendre aucune poussée vers l’anticapitalisme"

Ben NON et NON.

C’est le contraire , si on vient bien réfléchir à ce qu’exprime une large majorité d’électeurs, si on veut aussi prendre en compte l’importance de l ’abstention –boycott qui est notable dans les quartiers ouvriers, les »banlieues » comme on dit parfois.
Dans un pays où, -ce n’est pas là une exception française-la Crise du K et son cortège de souffrances et de recherche individuelle de « s’en sortir » a brouillé les repères de CLASSE, je prétends que c’estlà un riche sentiment de REJET de ce qui porte la marque du CAPITALISME de ce début de siècle -baptisé par certains ultra-libéralisme- qui s’est exprimé dimanche.

Dans une certaine « volatilité de choix », face à une élection d’enfumage pour faire passer la pilule de NECESSAIRES Sacrifices à venir, ce qui restera , selon moi, de ces quelquesmois, c’est , mêmes si cela s’est exprimé avec des illusions , voire des engagements personnels et des »bulletins » objectivement en contradiction avec ce que celui qui l’utilisait voulait faire entendre , ce qui est d’ESPOIR parce que justement »rien n’est joué » (je parle d’autre chose que la finale du 6 mai cette Coupe de France du Personnel-larbin du CAC40- , ce qui peut surprendre les Barbier ou Cayrol, voire tous ceux qui à « gauche » comme à droite misent, complotent pour des »recompositions ou les prétendants aux leadership du « nouveau » se guettent…, c’est justement cette impossibilité qu’ont eu les « faiseurs d’opinions » que j’appellerai les propagandistes de l’idéologie dominante , qui se désespèrent que »DETTE, DEFICITS, Rigueur, Sacrifices » n’aient pas été plus au cœur des débats.

Et pour cause : le "populo" ne se projette pas dans un futur de la RESIGNATION…

Du coup, « tout est possible », même si rien n’est acquis.

OUI, avec notre aide ou "sans", les masses vont continuer à faire l’Histoire
C’est pourquoi , -si elle m’en veut de le dire comme ça, tant pis. ;- je réfute la calculette de ma copine La Louve.

l’issue de ce premier tour, je constate que nous sommes quand même quelques 200.000 personnes dans ce pays ouvertement revendiquées communistes (donc ayant fort probablement une conscience de classe), pour les votes s’étant portés sur Nathalie Arthaud (qui était que ça plaise ou pas la seule candidature à se revendiquer clairement du communisme), et à n’avoir pas cédé aux sirènes du "vote utile" Mélenchon/Hollande.

Compte tenu de l’époque, je trouve que ce n’est pas mal (on a fait des révolutions avec beaucoup moins que ça !). Il y a du matériau.

Si on ajoute les quelques 400.000 personnes qui ont voté pour Ph. Poutou (et sont donc au minimum des sympathisants anticapitalistes , à tout le moins, qui ne sont pas anticommunistes ni anti-ouvriers, doux euphémisme), et une partie des militants/sympathisants du PCF (ou de groupuscules/ micro-partis proches) qui sont allés se fourvoyer dans cette c......ie de Front d’Goche mais qui restent communistes ou proches de certaines valeurs centrales du communisme,

je pense qu’on atteint au moins le million de personnes disponibles et mobilisables sur un projet communiste (sans parler de quelques dizaines de milliers qui doivent se loger chez les abstentionnistes

Pas d’accord, ma chère CAmarade ;;pas d’accord DU TOUT...

 :)

Je vais même plus loin dans ce qui semblera de la provoc (mais on me connait..c’est pas mon style !)

 :))

Je connais des électeurs du FN, tout aussi disponibles pour en découdre que certains électeurs traditionnels de L.O.

Or objectivement au vu de du caractère de la crise SYSTÉMIQUE, même si c’est à la M Jourdain (concernant la prose. ) , celui qui refuse la soumission aux projets du K, celui qui fait un bras d’honneur à ceux qui veulent lui faire croire qu’on va »moraliser la vie publique » sans toucher aux questions de La propriété et de l’exercice DES pouvoirs, celui-là est de NOTRE CAMP, celui de la radicalité, celui du processus COMMUNISTE…

Certains" votes-vomissements" sont tout autant porteurs de légitimes colère que certains suffrages venant de couches parfois plus "politisées ", moins dramatiquement en rupture de tout lien social, militant, et qui ont pu choisir les bulletins Nathalie, Philippe voire pour certains, Jean Luc, d’apparente réincarnation de la fonction tribunicienne du PC,

Je ne crois pas du tout que l’étiquette »communiste « ou « anticapitaliste » permette de comptabiliser la base d’un bon début pour aller plus loin..

J’ose dire quitte à (re) passer pour un curieux marxiste qui aurait besoin de relire le Manifeste ou le Capital, que, puisqu’on « jour » à la calculette pour mesurer les rapports de force K/Travail, je préfère ma façon simpliste de calculer.
Puisque c’est de RESISTANCE et de combat pour le Communisme dont on parle, comptant les postérieurs qu’il nous faut botter dans l’unité et en oubliant vite cette parenthèse d’URNE-Enfumage, je persiste dans mon slogan que je martèle depuis des décennies

«  On a plus de PIEDS qu’ils n’ont de culs ».

Le 1 mai sera une façon de les compter sur les pavés qu’ "ils "voudraient nous voler.

 Soit pour du racolage de « beaufs » courtisés pour sauver le Nain

 Soit pour transformer la Journée de Lutte des travailleurs en manif genre " Le fascisme ne passera pas " " Hollande -Président ".

Ce qui a bougé en termes de rejet de la fatalité de malheur, avec du festif revendicatif le 1°, voilà ce qui préparera l’après 6 mai que craignent SARKO , Hollande, la bourgeoisie et ceux qui ont décidé de brader la lutte des classes pour quelques sièges « unitaires », au prétexte de »danger fasciste »…

C’est du moins là mon opinion.

Cordialement



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 13h33

 :)) Je connais des électeurs du FN, tout aussi disponibles gouren découdre que certains électeurs traditionnels de L.O.

Euh oui moi aussi , j’ai jamais dit le contraire et je ne vois pas le rapport ?

Or objectivement au vu de du caractère de la crise SYSTEMIQUE, même si c’est à la M Jourdain (concernant la prose. ) , celui qui refuse la soumission aux projets du K, celui qui fait un bras d’honneur à ceux qui veulent lui faire croire qu’on va »moraliser la vie publique » sans toucher aux questions de La propriété et de l’exercice DES pouvoirs, celui-là est de NOTRE CAMP, celui de la radicalité, celui du processus COMMUNISTE…

Je comprends pas ce que tu me dis là, tu peux m’expliquer ?

A +

LL



On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 13h45

cher mai et camarade, Mon point de vue sur tes derniers textes n’a pas changé. Je pense que , pour faire bref, tu confonds la stratégie et la tactique. Je pense que tu mets la charrue avant les bœufs.

Il n’y aura pas de révolution "communiste" (raccourci de langage) sans conscience de classe et sans un peu d’éducation, sans orgas du communisme, ou des communistes. En revanche il y aura une révolution fasciste.

Tout ce qui vient "du peuple" et "de la masse" n’est pas bon et n’a pas raison. C’est peut être (si je t’ai bien compris) la différence fondamental entre toi et moi je crois , au vu de tes derniers textes.

Je défilerai pas avec un imbécile qui a voté FN au prétexte que par là il aurait voulu exprimer une révolte" et qu’elle serait soi disant "la même que la mienne". Et ben non tu vois. Entre deux prolos qui gagnent chacune 1200 euros / mois mais dont l’une vote FN et l’autre vote communiste (ou ne vote pas) y’a un MONDE et l’un est un soutien objectif de la bourgeoisie, pas l’autre.

Ce n’est pas vrai.. Le FN a exprimé une PEUR. Et la peur, c’est pas la révolte.

Harribey a raison à 200 % quand il dit qu’il faut arrêter de présenter le FN comme un parti qui pose les bonnes questions mais qui apporte les mauvaises réponses. Non, il pose AUSSI les mauvaises questions.

Voilà en vite-fait, ce que je pense (sous réserve de t’avoir mal compris)

LL



On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 13h47 - Posté par

cher AMi bien sûr et pas "cher mai" même si le Mai nous est cher ;-)


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 14h44 - Posté par richard palao

par rapport au débat entre les camarades CHANCOGNE ET LL ,, je fais deux observations ou plutôt deux constats :

Premièrement ,contrairement à ce que matraquent les médias et hélas reprennent certains à gauche , le FN n’a pas progressé , même si son score est trop élevé :

en 2002 le père LE PEN et MEGRET ont à eux deux dépassé 19%

Aujourdhui l’extrême droite rassemblée sous la bannière de la fille LE PEN fait 18%

alors qu’il y a eu moins d ’abstentions , ou est la progression ?

deuxièmement , il faut arrêter de nier que des ouvriers votent en plus grand nombre pour le FN , même si heureusement ce vote n ’est pas majoritaire , nier le problème , c ’est refuser de le traiter et maintenir ces prolos là ou ils sont , dans la désespérance et dans le dégout des partis politiques , y compris révolutionnaires , même si comme LL je ne défilerais pas au côté d ’un travailleur qui vote FN , mais de là à penser qu’il est irrécupérable , il y a un pas que je ne franchis pas .
Je m appuie sur les résultats électoraux de deux quartiers populaires d ORLEANS que je connais bien ( j ai vécu pendant 20 ans dans l un des deux et fait du bénévolat dans l autre )

Le premier quartier s appelle LES BLOSSIERES et est situé au nord d ORLEANS et est composé de barrres d immeubles et de quelques pavillons , la population de 15000 habitants est de 80% ouvrière et constituée de français ou de français d origine maghrébine auxquels il faut ajouter des étrangers de diverses nationalité .

Ce quartier est un désert politique , la cellule du PCF a disparu depuis belle lurette et il ne reste plus que quelques militants trop agés et trop esseulés pour tenter quoi que ce soit , résultats du FN aux présidentielles :

EN 2002 : 15%
EN 2007 : 20%
EN 2012 : 26%

Le deuxième quartier LA SOURCE situé au sud d ORLEANS de 30000 habitants avec quasiment la même composition sociologique connait lui une activité politique intense , l UMP y a des militants actifs qui encadrent les associations, le PS y fait ses meilleurs scores et y a des élus , mais grande différence avec LES BLOSSIERES : plusieurs cellules du PCF y sont très actives , avec à leur tête un militant remarquable MICHEL RICOUD qui se démène tous les jours pour défendre la population , contre les expulsions , contre la hausse de loyers , aux cotés des sans papiers , des chomeurs , contre les fermetures de classe et des commerces de proximité contre l insécurité ETC ...

résultats : MICHEL RICOUD a été élu conseiller municipal commniste d ORLEANS , ville à majorité UMP , et bien mieux il a gagné le siège de conseiller général détenu depuis des decennies par le PS et à la présidentielle dans les secteurs de MICHEL RICOUD , le FN à baissé de 3 %

La leçon me semble claire , même si ORLEANS n ’est pas la FRANCE , mais les quartiers populaires ne sont pas tellement différents et il me semble que l’on peut donc y faire la même analyse :

dans les quartiers ou il y a une vie politique et une présence des militants révolutionnaires , les travailleurs se tournent moins vers le vote "protestataire FN", il y a donc du pain sur la planche mais la reconquête de ces quartiers devrait être une priorité , pour en avoir beaucoup discuté avec des habitants DES BLOSSIERES il y a une attente de ce côté là , il est donc plus urgent que jamais de mettre à l ordre du jour la construction d’ un parti révolutionnaire de masse , je suis certains qu outre les communistes actuellement éparpillés danns diverses orga ou non organisés on pourrait y retrouver des ouvriers qui ont votés FN .


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 15h23 - Posté par

Premièrement ,contrairement à ce que matraquent les médias et hélas reprennent certains à gauche , le FN n’a pas progressé , même si son score est trop élevé :

Richard, amigo t’es pas obligé de répéter les conneries que colportent les sympathisants du FdG pour expliquer cet acte miraculeux que avec leur super campagne anti FN le FN a fait un nombre de voix tel qu’il n’a JAMAIS réalisé avant :-D

Le FN a fait 6.5 millions de VOTANTS mon cher RICHARD.

Avec 20 % d’abstention en plus alors !

S’il te plait ne répète pas bêtement les mensonges du FdG et PRENDS LES CHIFFREs.

Et en plsu à côté de ça malgré les 5 années passées , sARKOZY arrive toujours à faire presque 10 milliosn de votants. tu imagines.

Tout compris ça fait "la gauche" avec même pas 45 % des voix à ce jour alors bon.

La méthode coué du FdG pour se laver les mains de sa TRES mauvaise campagne contre le FN, ça va hein.
Les copains de Rouge midi sont ok avec nous sur les chiffres en tout cas.

http://www.rougemidi.org/spip.php?a...


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 15h57 - Posté par richard palao

CHER AMIGO 82 129 , je ne m’ appuie pas sur ce que dit le FDG dont je me contre -fou , mais sur des chiffres et des pourcentages qui seuls peuvent mesurer la hausse ou la baisse dun parti :

en 2002 avec un record d ’abstention de 28% l extrême droite atteint plus de 19 %

en 2012 avec plus de participants , 20% d ’abstention l extrême droite fait 18 %

IL N Y A DONC PAS PROGRESSION


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 16h00 - Posté par

Richard tu te fiches de moi :-D le pourcentage on s’"en tape

REGARDES LES VOTANTS

6,5 MILLIONS EN 2012 pour le seul FN

Jamais atteint . Ni en 2002 ni en 2007.

Arrêtez de raconter des cracks. Merci.


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 16h02 - Posté par

Le Pen JM en nombre d’ électeurs

en 2002 : 4 804 000,

en 2007 : 3 834 000,

et Marine Le Pen en 2012 : 6 334 000 ...

Ouais, t’as raison RICHARD, y’a pas de progression, c’est juste quasi le double !!!

LL


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 16h25 - Posté par richard palao

il y a eu plus d inscrits et plus de votants , et pourtant LE POURCENTAGE de l extrême droite est en baisse , vrai ou faux ?

Je dois effectivement être très con , mais quantitativement par rapport à un nombre de votants supérieurs si un parti baisse en pourcentage c est qu il ne progresse pas ...je pense d ailleurs que c est ce que certains auraient dit si cela avait été le cas du FDG .


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 17h17 - Posté par

Bon Richard

j’ai pas trop de temps à perdre.

Si tu vois pas la différence entre 6,5 millions d’électeurs et 3.4 millions, je peux rien faire pour toi !!! Désolée !!

Sans rancune

LL


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 17h19 - Posté par

(S’il y avait eu plus de votants en TOUT, le FN aurait fait encore MOINS en pourcentage, mais il aurait quand même eu 6.5 millions de votants et ça changerait pas que c’est toujours plus que 3.4 millions, tu vois la nuance ou pas ? Pourtant je suis pas une "matheuse" hein, mais bon...) LL


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 16h19 - Posté par Roberto Ferrario

Richard tu n’est pas très fort en mathématique... ;-) le pourcentage cet un notion relative ne prend pas en conte le nombre des votes absolut mais la répartition entre les autres dans une unité de mesure globale de 100%...

La on parle de nombre des votes absolut et c’est indiscutable que le FN compare à 2002 a augmente plus ou mois de un tiers et compare a 2007 presque double...


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 20h36 - Posté par richard palao

D accord avec LL et ROBERTO , je suis nul ; archi nul en maths , mais les vérités d auhourdhui ne sont pas celles d hier : Lorsque j étais encore au PCF , certains soir de défaite on nous expliquait que certes on avait baissée en pourcentage mais que nous avions fait davantage de voix et qu en conséquence , contrairement à ce que disait la presse bourgeoise , on avait progressé , comment voulez-vous que je m y retrouve ?


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 14h17 - Posté par jean

Oui, je suis d’accord avec ce qui est dit, mais il ne faut pas être hypocrite non plus.
Je m’explique.

Vous n’êtes pas d’accord pour défiler à côté d’un prolo qui vote FN, je comprends parfaitement votre point de vue, et c’est un point de vue qu’on entends souvent à gauche. Mais alors que dire de tout ces gens de gauche qui partagent votre position, mais qui chaque année, pour la fête de l’huma, au nom d’une nostalgie bienveillante où le pcf stal était un repère, bla bla, au nom d’une prétendue solidarité, blabla, les mêmes gens tellement consciencieux de ne pas fréquenter un prolo pro fn, n’hésitent pas une seconde à cotoyer les pires ordures, criminels, seigneurs de guerres, bureaucrates corrompus ps pcf parti de gauche, qui à mon avis n’ont rien à envier au prolo pro fn, en terme de saloperie.

Il va falloir être cohérent, aussi, de ce côté là, sinon on aura l’air fin, à donner des leçon à l’ouvrier qui vote FN.

C’est une remarque générale qui ne vous vise évidement pas.
A nous aussi d’être impeccable, aussi, de notre côté, non ?


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 14h33 - Posté par Roberto Ferrario

Jean faudra aussi clarifier se que c’est passe entre Melenchon et Patrick Buisson non ?


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
26 avril 2012 - 15h59 - Posté par sergi

Un ouvrier peut vous répondre que s’est cousu de fil blanc, ce MELANCHOU garant de la légion d’honneur pour haute trahison en terre d’extrême droite ! Véritable catalyseur des voix de mécontentement populaire au service d’HOLLANDEOU ! Ouvrier j’ai voté pour lui par pur stratégie mais jamais pour des convictions stériles ! Personnellement le seul candidat c’est philippe POUTOU un point c’est tout, camarades ! Seulement on peut comprendre un ouvrier qui proteste à l’extrême droite, car les prolos valent les technocrates ils sont loin d’être dupes ! Voyez on peut trahir POUTOU certes , mais dans le seul espoir d’affaiblir considérablement SARKO au 1er tour ! Pari manqué mais pour le combat va falloir aider POUTOU ,car la sociale démocratie va couler la FRANCE ; HOLLANDEOU-MELANCHOU sur le chemin de la GRECE , la facture sera lourde pour la classe ouvrière !


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 16h03 - Posté par

Jean je suis absolument d’accord. On se disputera pas là dessus ;-)


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 18h43 - Posté par A.C

Vous n’êtes pas d’accord pour défiler à côté d’un prolo qui vote FN, je comprends parfaitement votre point de vue, et c’est un point de vue qu’on entends souvent à gauche. Mais alors que dire de tout ces gens de gauche qui partagent votre position, mais qui chaque année, pour la fête de l’huma, au nom d’une nostalgie bienveillante où le pcf stal était un repère, bla bla, au nom d’une prétendue solidarité, blabla, les mêmes gens tellement consciencieux de ne pas fréquenter un prolo pro fn, n’hésitent pas une seconde à cotoyer les pires ordures, criminels, seigneurs de guerres, bureaucrates corrompus ps pcf parti de gauche, qui à mon avis n’ont rien à envier au prolo pro fn, en terme de saloperie

Ce que tu écris et que je souligne démontre que la haine peut rendre con..
Et si toi, tu ajoutes
.

C’est une remarque générale qui ne vous vise évidement pas.

..moi j’assume qu’en te répondant je te vise, gamin, et que le côté rassurant pourles dents des types comme toi, c’est qu’ils peuvent cracher sous anonymat....

AC

NB pour enrichir ton catalogue d’insultes "bobos" pseudo gauchistes, tu dois pouvoir grâce à google trouver des sites fafs ou tu pourras puiser quelques perles à mettre en ligne puisque ton message n’est pas considéré comme méritant la poubelle


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 19h05 - Posté par jean

Le paternalisme alcoolisé dans toute sa médiocrité AC.
Je ne perdrai pas mon temps à me justifier, mais oui, je persiste et je signe, le stalinisme, le capital guerrier des bureaucrates de gauche, on a toujours eu tendance à beaucoup les relativiser à gauche. Et tu crois que ça n’a pas un peu de lien dans la crise de confiance des masses avec le projet de socialisation des moyens de productions ?

Je pourrai en parler longtemps, et t’en écrire beaucoup car je travaille la dessus depuis quelques temps, la stratégie du capital de s’opposer au fn , pour mieux faire passer le marcher,surtout dans les médias spectaculaires. Et la gauche n’est pas en reste la-dedans.

Mais comme tu sembles sur le coup un peu idiot et très méchant, avec une grille de lecture de psycho-rigide aigri, je ne vais pas te faire ce plaisir.


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 19h26 - Posté par jean

J’oubliais AC, l’anonymat, dans ma famille ou les stals ont su sévir à coup de barre de fer, parce qu’on ne diffuse pas à l’époque un canard ouvrier qui n’est pas en ligne avec moscou , c’est une précaution qu’on intègre assez naturellement.
Je te parle des assassinat et autres joyeusetés ?

Es tu capable de mettre de côté ton égocentrisme brutal et passionné, penses tu pouvoir exister sans avoir recours à la quête de pouvoir sur l’autre en te croyant tellement juste, tellement bon ? Oui non ?

Je suis même prêt à te filer mes coordonnées, mon mail etc etc, mais si en face j’ai juste un con, qui se dit qu’il n’est pas con parce qu’il se dit du côté des opprimés, j’aurai beaucoup de mal en effet à faire confiance.


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 23h45 - Posté par A.C

Tu as raison.. _ :))
Je vais d’ailleurs et tu pourras arroser ça avec Jaja,me suiciderau pastis, tellement je prends conscience demon côté ivrogne et tchékiste. ;

Putain jean, t’as raison de garderl’anonymat..
Avec un mec comme moi, t’es en danger..ON ne sait que massacrer les trotsks !
Manque de bol , comme certines espèces animales , vous êtes en voie de disparition..

c’est chiant , on n’a plus rien à glander, du coup !

Message perso :"Maman , tu vois que je me suis fait plein d’amis sur Internet. ;"

 :)))

A.C
Alexandrovitch Chancognowski
Agent KGB 10589

 Merci aux copains du Collectif de n’avoir pas"censuré" ces insultes
Les lecteurs ont parfois besoin de vérifier ce qu’est la haine de classe..


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 19h31 - Posté par jaja

+ 1

si , actuellement face à la crise du capitalisme, à travers le monde, il n’y a pas de forces conséquentes du mouvement pour l’émancipation sociale, c’est bien "grace" à l’aventure stalienne et à la saloperie socialiste de gouvernement

les staliniens et les socialistes de gouvernement ont tué l’idée qu’un autre monde est possible

quant aux trotskistes avec leur entrisme ils eux aussi instiller ont la suspicion dans les rangs du mouvement social

le mouvement social pourrait crier " la fin justifie les moyens m’a tuer !"


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 15h01 - Posté par Roberto Ferrario

Oui LL faut etre claire et sans compromis avec les fafs...

Des gros problème avec le concept "du moment que on combat les même ennemie on manifeste ensemble..." ou du "peuple"...

Sans analyse et conscience de classe, sans idéologie communiste on arrive a voir, de dérive dangereuse... sans parler des prolétaires et exploite et pas de "peuple" on arrive, pour faire des exemples, dans la lutte anti-impérialiste à des étrange alliance entre des pseudo communistes et des fasciste déclaré, idem pour d’autre lutte de libération et de autodétermination dans le Moyen Orient et au niveau international...

Non ce n’est pas possible de manifester ensemble avec des fascistes, ni avoir des contact de aucun niveau... !!!

Nous on a subis en Italie pendant plus des 20 ans le discours sur le "peuple" et "la masse", l’idéologie et la propagande fasciste de Mussolini c’est tous le temps basée sur ces concepts populiste, je viens d’écouter le discours de Sarkozy c’est hallucinant plus de 20 minutes de cet discours a été une "sérénade" vers le Front Nationale, a repris tous le concept nationaliste et sur l’identité chrétiens cher aux fascistes, la majorité silencieuse vision du peuple sorti dans les ans 70’ en Italie en plein tentative de coup d’état fasciste... bref et de "l’autre cote" on ne peux pas utiliser tous cet phrase trop ambigüe comme "révolution citoyenne", révolution par les urnes" sans imaginer que vont être récupéré par l’extrême droite tellement sont vide de concept de classe et donc applicable et utilisé facilement par la droite et aussi le FN....

Idem pour les contact, comme on peux justifier certaine "amitié" et repas a tète a tète avec des journaliste d’extrême droite, ou des porte parole de la droite etc etc faite par un dirigent de la soit disant "gauche radicale", justifient ça comme un acte hautement fort de respect des idées et des personnes différent de "nous", voir meme adversaire ????

Tout ça est de l’eau porte au moulin de la "bette noire"...


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 19h34 - Posté par jaja

+ 1

être clair et sans arrière pensée devant le prolétariat ( la fin ne justifiera jamais les moyens )


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 23h41 - Posté par

Il n’y aura pas de révolution "communiste" (raccourci de langage) sans conscience de classe et sans un peu d’éducation, sans orgas du communisme, ou des communistes. En revanche il y aura une révolution fasciste.

T’as raison L.L...

Il y aura certainement une révolution fasciste.

ET ALORS ???

Si tu me disais : "Voilà tout ce que nous avons fait, NOUS Communistes, ou autres, pour éduquer les Masses, pour mettre en place les structures de la prise de pouvoir révolutionnaire avec ou sans les urnes, pour former une force de proposition, pour former des cadres du Parti et des Masses qui ne soient pas des arrivistes ou des futures victimes de la structure du PCF, pour "inventer"un vrai programme, économique et social, pour mette nos médias en avant et les faire vivre au lieu de les vendre afin de contrer la propagande contre-révolutionnaire", et surtout : "Voici ce que nous avons fait, NOUS Communistes , ou autres, pour faire ne sorte que nos dirigeants soient contrôlés en permanence afin qu’ils ne devient jamais de la tâche que NOUS Communistes et NOUS le Prolétariat et les Exploités en tout genre, nous avons nommés démocratiquement pour nous représenter et décider quand il le faut...",

Si tu me présentais tout ça je te dirais probablement qu’on pourrait peut-être encore peser sur la dérive actuelle et changer la donne.

Seulement voilà : Tout ça n’a JAMAIS été fait ni dit. Au contraire depuis trente ans ou plus de l’intérieur la Force révolutionnaire a été vendue, dépecée, marchandisée, et le Destin des travailleurs avec.

Par ceux qui avaient charge de la défendre et de l’utiliser.

Les militants ont été brimés, cassés, acheté, dupés, pour de tapes dans le dos, des prébendes pour les mieux lotis et des calomnies pour les autres. Et aujourd’hui tu pourrais penser que sans cette force de combat on pourra empêcher le Fascisme de se mettre en place.

Alors qu’il est déjà ici en place.

Mais le Fascisme C’EST aussi bien Hollande et les Soc’dem, que Le Pen et ses simili Fachos.

Parce que la Marine ou son père ce sont des créatures des Soc’dems et de leurs maîtres de Wall-Street.

Tu n’y crois pas mais regarde ailleurs :

Qui était Napoléon Duarte ?... Bourreau du Peuple Salvadorien et aux ordres de la sinistre Ecole de Amériques... Un Membre de l’Internationale Socialiste.

Qui était Duvalier ?... Bourreau du Peuple Haïtien, et aux ordres du Capital français... Un Membre éminent de l’Internationale Socialiste.

Qui était Francois Mitterrand, collaborateur au Ministère à Vichy, et résistant de la 11ème heure à Londres, protecteur de Touvier assassin des Frères Rosselli, tortionnaire de la Gestapo, Ministre de l’Intérieur assassin dans la 4ème République... Un Membre éminent de l’Internationale Socialiste.

Si tu en doutes suffit de d’ouvrir les yeux ailleurs sur le passé.

Car le but est bien là : Montrer l’Epouvantail Le Pen pour renforcer le l’Hypnotiseur serial-killer Hollande.

Tu me diras : « Le Passé c’est le passé »… Et moi je te répondrai : « Ceux qui ne se souviennent pas de leur passé sont condamnés à le revivre » et « Ceux qui n’ont pas de passé n’ont pas d’avenir ».

Parce qu’il faut être clairs : On a peur de QUOI ???

Des chemises brunes, des saluts hitlériens, du drapeau nazi, des discours de haine, d’une blondasse hystérique, de tout ce folklore à la con ?

Même les « vrais » nazis, les purs et durs, ils n’y croient pas à la Marine ! Pour eux c’est simplement un escabeau pour passer au dessus.

Ou avant tout de la perte de la Démocratie, de la perte de notre Liberté, de la perte des Droits des Travailleurs, de la perte de la Protection sociale, du Racisme de tout poil, des Nouvelles guerres à venir, de la Politique colonialiste de la France, de la Misère du Prolétariat, tous les jours un peu plus grande ???

Ou/et des deux ???

Ben, avec Hollande on aura pareil qu’avec Marine, le folklore en moins, la vaseline et le tranxène en plus, et l’impossibilité de mobiliser contre en temps voulu de surcroît.

En admettant qu’on veuille bien « mobiliser ». Ce qui n’est sûr en aucun cas !

Parce que avec Hollande ça sera la même politique, pour, et par, les mêmes, avec aucune possibilité de lisibilité par les Masses complètement déculturées par 30 ans de renoncement communiste.

Et même à la rigueur il te fera tout ça en te citant Lénine ou Marx, et en te chantant l’Internationale, si ça te fais plaisir…

Et pour peu qu’ils y filent, d’entrée, un Prix Nobel, et pourquoi pas un César du meilleur acteur comique, on est en plein dans le sac.

Car, quoique tu en penses, le Capital, actuellement et malgré ses simagrées, préfère Hollande à Le Pen. Comme en 1981, il préférait Mitterrand à Giscard. Relis l’interview accordé à Rebellion de Danielle Mitterrand et tu comprendras mieux.

De même qu’aux USA Wall-Street et les Sionistes ont vite compris qu’il valait mieux un Obama docile, intelligent, et présentable, issu de la bonne famille de la NSA, et avec le même staff que Bush derrière lui, qu’un Georges Bush imprévisible, imbu de sa personne, con et camé, en plus d’être alcolo.

Un Obama qui fait pire que Bush au nom de la « GAUCHE », et des « Libéraux ». Ou de ce qu’ils nomment ainsi. Mais chez des gens déculturés politiquement comme aux USA, et un peu moins en France, ça suffit pour le situer "progressiste".

Bon pour le reste je ne dis pas ça pour convaincre, parce que réellement je pense qu’il n’y a plus à convaincre, mais bien pour expliquer MA POSITION personnelle. Je suis embarqué comme nous tous dans la charrette et quoiqu’il se passe je serai bien obligé de subir les décisions et les errements de la Majorité. Et hélas quand je sais ce qu’elle est, la « majorité », au niveau de la décision et de l’analyse politique, je préfèrerai être dans un Airbus piloté par le balayeur de piste.

Mais on ne choisit pas… Et vu ce qui me reste devant moi…

Ou alors si ça va vraiment mal je ferai comme mes grands-parents et je partirai à l’étranger. En Amérique du Sud comme des parents à moi en Argentine, ou en Afrique.

Je ne pense pas qu’il y ait plus de liberté là-bas, mais à ce que j’en sais pour en discuter avec des locaux les gens au moins se rendent bien mieux compte de qui est leur ami et de qui est leur ennemi…

Ils ont assez donné et payé de leurs vies pour ça. Pendant qu’ici tout le Monde bouffait joyeusement, du balayeur au PDG, avec le pognon fourni par le pillage par les dictateurs, ou Ex-dictateurs, tortionnaires de leurs pays, du Tiers-Monde, et de leurs populations.

Sans rancune, et Fraternellement,

On ne reparlera certainement ici ou ailleurs.

G.L.


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
26 avril 2012 - 12h02 - Posté par A.C

Car, quoique tu en penses, le Capital, actuellement et malgré ses simagrées, préfère Hollande à Le Pen. Comme en 1981, il préférait Mitterrand à Giscard. Relis l’interview accordé à Rebellion de Danielle Mitterrand et tu comprendras mieux

Je pense qu’il préfère surtout Hollande à Sarko : MLP en terme de "pouvoir" , ça rappelle les manifs d’un antifascisme 2002 , qui faisait se marrer toute la classe politique qui, elle sait que le choix de domesticité pour sale boulot, ce n’est pas, en2002 ou 10 ans après un choix de classe rappelant la marche sur Rome , les défilés de la SA, le besoin de SO brun pour sauver les coffres forts de la racaille populo , gourmande d’avancées sociales..
C’est pourquoi je m’étonne que les 3 quarts des commentaires se focalisent sur des clivages entre fachos, trouillards, "beaufs" àgerber..et "conscience de classe" nécessaire passeport pour affronter l’après 6 mai..avec des chances de faire barrage à ce qui est , dans les masses du moins, l’essentiel :"Comment s’unir pour RESISTER"

En gros et cela n’est pas étonnant , on échange ici..des choses fort interessantes , mais sans lien avec ce qui -malheureusement, certes-...n’est pas du tout dans les tronches , du moins quand on quitte le petit cercle d’initiés que nous sommes...

En gros, et pardon encore de mon déviationnisme antimarxiste,

 :)

.... ce qui est en jeu dans les masses, chez nos"compagnons demisère et d’espoir" c’est
 " Faut que Sarko gicle mais..."je" suis pas certain du tout que Hollande changera ma vie Mais ce sera moins "pire"

Erreur, ce sera PIRE, : avec Sarko ou son concurrent d’accompagnement du cahier revendicatif du MEDEF.

Parce que le Capital n’ayant pas le choix , les décisions nécessaires à l’adversaire de classe qui seront prises à l’Elysée, matignon, Assemblées ne seront fonction que d’une seule chose : la RESISTANCE qui y sera opposée , ou pas !

Tout le reste, c’est certes très important...mais comme les masses s’en tamponnent, cela ne saurait merendre malade que nous soyons en divergence !

C’est curieux combien, pour des gens comme nous qui affirmons la PRIMAUTE au mouvement social, aux LUTTE, on peut se chatouiller les mollets sur cette analyse des "votants", sur ce qui est la raison de vote FN dans certains milieux, porosité REELLE d’électorat désespéré, passant de la tentation mélanchonienne à la décision d’aller "gerber" dans l’isoloir du vote qui pue(3 pour cent d’électeurs aurait faitfaux bond à Méluche car, Grande Gueule pour Grande Guele, autant choisir, ont ils pensé, celles qui fait"tâche" sur l’échiquier !

Vote de PEURS, de trouille, etc me dit on..
.
OUI..si on veut bien prendre en compte ce qu’est la PEUR du lendemain quand on ne voit rien comme alternative, quand depuis trente ans, on n’"existe plus" , quand la Cité est une zone de NON DROIT(au travail, au logement, au loisir, aux soins, à la "bouffe" correcte) bref de NON DROIT à espérer un peu debonheur..
Ô certes sans conscience que l’appropriation sociale des moyens de production et d’échanges est UNE des clés pour s’en sortir.
Mais pas la seule. !

....comme nous le savons depuis que certains d’entre nous ont cru que déposséder le bourge c’était l’accouchement certain de l’"Homme nouveau"....

C’est cela que j’espérais voir partgé , dans le besoin de sortir l’artillerie lourde de la guerre des classes.

Mais puisque ça semble pas possible, tant les certitudesde chacun sont réaffirmées, y compris avec deux trois rafales sur l’ennemi principal des survivants de" nos" génocides de trotskystes,

 :)
ok pour en rester là.., pour ma part.

Comme je veux garder mes Amis, allonsy pour

"DEHORS SARKO

Rassemblement COMMUNISTE, prolétarien et antiFN pour le 1 et le 7 Mai..

Et que la paix règne entre nous..

.Amitiés" communistes -dry" à tous -sauf aux snipers vengeurs de Léon -...et bizz àmon amie LL..del VIEJO

A.C


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 15h56 - Posté par Roberto Ferrario

A propos d’antifascisme aujourd’hui pour l’Italie c’est un journée important a lire :

Italie : 25 avril 1945 La libération (videos)

Mais même pour le Portugal :

Portugal : la Revolution des Oeillets du 25 avril 1974 (videos)



On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 16h24 - Posté par

Sauf qu’en 45 ou 75 il y avait dans les têtes les colonnes de T34 de l’Armée Rouge. Maintenant c’est de l’histoire, rien de moins mais rien de plus !

En fait la France va copier l’Italie de Berlusconi (+Fini..). Une droite bien à droite, un PS bien au centre, ou central, comme on voudra et différence avec l’Italie une gauche à gauche, le FdG à 11% en attendant mieux !


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 17h23

Mon ami Alain,j’ai le triste "privilège" d’être dans ce putain de département où Le Pen fait "Führer".Médaille facho de ce 1er tour des présidentielles.

Et tu viens me dire(en résumé)que dans les 25,51% de gardois qui se sont déplacés pour créer cette situation de merde,il y aurait des points d’appui pour le futur "Parti des Communistes" ?

" Je connais des électeurs du FN,tout aussi disponibles pour en découdre que certains électeurs traditionnels de LO".

LO n’est pas ma tasse de pastaga,et les discours électoraux c’est bien joli,mais les actes c’est une autre affaire,et pour en découdre il vaut mieux ne pas être décousu au départ.
Mais de là à faire un amalgame entre électeurs de LO et du FN,outre la calculette de ma frangine,je sors le gourdin pour faire du tri sélectif.

Entre ceux qui veulent en découdre pour actualiser "Travail,Famille,Patrie" et ceux qui veulent (même inconsciemment ) l’abolition du capitalisme,le mélange des genres n’est pas acceptable.

Quant au danger fasciste :

Décembre 2010,siège de l’ONU,New-York,

" Le projet de résolution condamnant la glorification du nazisme,y compris des anciens membres de la Wafen SS,ainsi que la profanation des monuments dédiés aux combattant antifascistes,a été adoptée mardi à la majorité des voix par la Commission des questions Sociales,Humanitaires et Culturelles de l’Assemblée Générale de l’ONU.

118 délégations ont voté en faveur de ce document,et 55 - DONT TOUS LES PAYS DE L’UE,la Moldavie,l’Ukraine,la Géorgie - se sont abstenus.Seuls les USA ont voté contre la résolution. "

A noter que 2010 était l’année du 65ème anniversaire de la victoire dans la 2ème guerre mondiale,et à la veille d’une autre date mémorable : le 65ème anniversaire du début du procès de Nuremberg contre les criminels nazis.

A chacun de tirer ses conclusions.

Mon Cde Alain,j’ai connu mon département tout rouge,aujourd’hui s’ il est "noirçi et sali" c’est pas arrivé du jour au lendemain,mais par ce regard compréhensif et bienveillant sur celles et ceux qui pratiquent un soi-disant vote sanction en votant pour des fachos.

Donc je donnerai un coup de main à LL pour établir une liste qui ne sera pas assise sur une chaise bancale,ni équipée de vestes reversibles.

Amicalement LR



On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 17h41 - Posté par sam 82

certes on ne déjouera pas les calculs de la bourgeoisie avec la calculette electorale . mais il est quand même bon de savoir d’une manière la plus précise possible ,qui a voté quoi . a parti de là selon moi je pense que le rejet ,globalement ne porte pas la marque du capitalisme . c’est un ras le bol anarchique du vécu quotidien , qui pour la majorité s’est exprimé formaté par la culture capitaliste . la spontanéité de la prise de conscience de classe pour moi n’existe pas . l’histoire ouvrière l’a d’ailleurs largement prouvée . c’est vrai que les repères de classe ont été et sont brouillés , y compris dans cette campagne électorale , y compris par ceux qui se voulaient des supers révolutionnaires , je veut parler du FDG . comment faire dans ces conditions pour que recommence a cheminer ces repères , si ce n’est a partir d’une reconstruction d’un parti communiste digne de ce nom , et c’est a ce niveau que le bas blesse , car des communistes il y en a , mais quels sont les bases politiques qui seraient susceptibles de servir de fondations pour la construction de ce PC ? là est la question elle est majeure , mais loin d’être simple . sam 82 .



On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 17h59 - Posté par ibes

Si le PS quand il est au pouvoir applique une politique de droite, libérale il en est chassé voir en Espagne, en Grèce, etc, etc.............
Le FN se réduira très nettement quand les gauches au pouvoir appliqueront SIGNIFICATIVEMENT une politique de gauche, en faveur des plus défavorisés et en dépit des recommandations des ultra-libéraux ( FMI, Banque Centrale et autres...........)
C’est en cela aussi que les socialos sont responsables de ce qui arrive.
La DROITE , on la connait, pour moi il y a très peu de différence entre Sarko et Le Pen, juste une question d’affichage, d’habillage, de subtilités rhétorique
Quand la Gauche se décidera à être elle-même et non un ersatz social du libéralisme, on progressera


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 18h22 - Posté par

La DROITE , on la connait, pour moi il y a très peu de différence entre Sarko et Le Pen, juste une question d’affichage, d’habillage, de subtilités rhétorique

Le sang et la mort pour celui qui l’ouvre ou pour celui qui n’a pas la bonne ethnie, tu ranges ça dans l’affichage, l’habillage ou la rhétorique ?

Ce genre de comparaison participe à mon avis à la banalisation de la bête...

Chico


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 18h25 - Posté par

Une question reste entière : pourquoi le vote sanction profite -t-il davantage à l’extrême droite qu’à l’extrême gauche ? Le racisme ambiant ne serait-il pas une partie non négligeable de la réponse à la question ? Et si c’était le cas cela poserait un sérieux problème quant à une alliance possible avec ces braves gens.


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 18h43 - Posté par

Encore faudrait il être sûr que c’est u n"vote sanction" !

Pour moi c’est principalement un vote de trouillard, un vote de lâche.

On a raison d’appeler ça "peste brune " d’ailleurs, parce que c’est un vote de chiasseux.

Voilà. C’est le vote du mec qui veut croire qu’il y a un bouc émissaire qui existe qui va lui éviter de retrousser ses manches et de bouger son cul pour aller dézinguer le taulier et le banquier s’il veut vraiment se sauver.

Un vote de chiasseux ET de fainéant donc. Largement répandu dans ce pays et dans d’autres...

LL


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la"calculette électorale"
25 avril 2012 - 19h49 - Posté par jean

" Pour moi c’est principalement un vote de trouillard, un vote de lâche. "

Pour beaucoup assurément !
Maintenant, je crois que l’extrême droite mute très rapidement. Et que tout n’est pas si simple n’en déplaise à ce bon vieux AC.
Il suffit d’aller voir les rouges bruns d ER.
Que retient on ?

Que beaucoup de gens, très fraichement politisés, ont REELLEMENT l’impression d’être du côté de la camaraderie, du bon sens, en votant Le Pen, d’être du côté du groupe contre la machine libérale qui éventre des enfants en Libye, crimes dont sont complices le ps et parti de gauche
Pour combattre le FN il est urgent, à mon avis, de comprendre qu’il y a parfois des motivations moins brunes que d’autres.
Et se contenter de dire, tous des fachos, ça ne fera pas changer grand chose.

Après, et là je crois qu’on sera tous d’accord, quand viendra le moment de la lutte physique et concrète, tout sera beaucoup plus clair et transparent. Et que les égarés fn, comprendront qui est qui...A condition de ne plus jamais jouer aux sociaux traitres ^^


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
25 avril 2012 - 18h12

Ne cherchez plus l’explication de la tragique progression (et oui, Richard ;-) du vote FN :

PARIS - Les personnes handicapées mentales sous tutelle vont pouvoir voter dimanche pour la première fois à une présidentielle, à la faveur d’une loi entrée en vigueur en 2009 qui permet aux personnes sous tutelle de voter sans l’accord express d’un juge.

(...)

L’Unapei a mis en ligne un site accessible aux personnes handicapées mentales qui souhaitent se renseigner sur le vote : http://2012.unapei.org/.

De son côté, la Fnath, fédération de personnes malades et handicapées, a rappelé cette semaine que les bureaux de vote devaient être accessibles à toutes les formes de handicap.

Selon l’Insee, environ 12 millions de Français sont touchés par une forme ou une autre de handicap.

Article tiré de 20 mn.

Chico



On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
25 avril 2012 - 18h47 - Posté par

C’est juste DINGUE putain ce que la "bienpensance" peut faire faire comme conneries...

ARGH :-(

J’avais entendu ça a la radio je croyais que c’était une blague.. Mais non :-(

LL


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
25 avril 2012 - 18h14

Chers tous et toutes,

Je vais vous donner mon avis sur les 6.5 millions de votes FN ,en assumant que je me plante si tel était le cas, et en espérant qu’on va débattre en tout cas, encore et encore.

Le préalable impose qu’on se comprenne bien sur un point essentiel (sinon ça va partir en cacahouètes) et que SURTOUT on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dit ni écrit : établir un constat n’est pas compatir ni pardonner.

Je n’ai AUCUNE compassion pour les trouillards qui ont voté FN, même si ce sont des "frères de classes" (ben ouais y a des abrutis dans toutes les familles hein)..

Plus de 6 millions d’électeurs du Front National le 22 avril 2012. Personnellement j’ai encore du mal à m’en remettre mais hélas je ne suis pas surprise, tous nos abandons et nos défaites se paient cash...

La plupart d’entre nous se demande "Pourquoi ?".

Évidemment, je ne parle pas de la poignée (c’est une poignée au regard du pays) de cadres qui ont une doctrine consciente et claire de la xénophobie voire du racisme (les lecteurs assidus de Minute ou de Rivarol, les membres du GRECE ou du Club de l’Horloge ou les fanatiques des groupuscules identitaires ou néo-nazis etc. Ceux-là...hmmm..).

Je parle du gros des troupes. Les 6 millions quoi.

Je vous fiche mon billet que la plupart d’entre eux ne sont pas du lumpenproletariat ni spécialement chômeurs ou travailleurs pauvres (je pense que Hénin-Beaumont, ville emblématique à bien des égards, sert, hélas, de vitrine à cette fable, mais que cela reste une fable, pour ce que je connais du cœur de cet électorat, qui est majoritairement du milieu de la « classe moyenne ». Quant au Sud et notamment au Sud-Est, on sait que le racisme pur et dur est entretenu de longue date par une frange encore vivante d’OAS et de descendants d’OAS qui n’a jamais cessé de faire de la propagande. Qui a oublié les proximités de gens comme Arreckx, UDF, dans le Var, avec les pieds-noirs, l’OAS, et le FN ?...)

Le gros des troupes n’est pas racistes ou xénophobes "par essence", je ne pense pas ; ça dépend du sens du vent en fait....

En revanche, c’est certain, ils ne sont pas choqués par le racisme et la xénophobie, ils peuvent les tolérer, ils peuvent fermer les yeux et les oreilles, ils sont prêts à laisser les autres faire si en échange on leur garantit la survie de leur petite routine, si les autres leur garantissent le développement de leur médiocrité....

Attention, je ne justifie pas ! Je le redis ! Pour moi, être un chiasseux face aux fachos en pensant que fermer les yeux sur les ratonnades assurera son confort quotidien, c’est pas plus pardonnable qu’être un raciste pur et dur.

Je décris. Je décris le principe. C’est le principe de toute collaboration : " Ok, prenez les Juifs, mais foutez nous la paix". Que l’un paye ce que l’autre consomme. C’est le principe du capitalisme : que l’un paye ce que l’autre vend. Et on justifie par la frousse.

On entend beaucoup l’explication "colère, dépit, paupérisation...", explication qui certes recouvre une part de réalité, il ne s’agit pas de le nier, mais explication qui a une connotation misérabiliste qui pourrait tendre à disculper les électeurs du FN.

Marine Le Pen elle, dit que le vote est un vote d’adhésion, et elle a raison sur le sens - mais elle sait qu’elle ment sur le fond de ce sens.

C’est l’adhésion au FN comme remède contre l’objet de LA PEUR.

Le vote FN, ça relève presque de la pensée magique, pensée rendue possible quand les "tabous humanistes" ont été levés un à un depuis 20 ans par la droite dite "classique", souvent avec la complicité de la passivité de gauche...

Dans cette lutte, si je pense que s’il ne faut pas disculper les électeurs FN , il ne faut certainement pas non plus les stigmatiser et les mettre au pilori (attention je ne dis pas qu’il faudrait "les comprendre" ni leur "pardonner", oh que non, encore une fois je précise). Et certainement pas les "prendre avec nous" parce qu’ils seraient eux aussi des "rebelles" et puis qu’on serait de "la même classe". Ah non. Je l’ai écrit plus haut , je défile pas avec un électeur du FN et content de l’être.

Mais je le redis, je pense que la campagne de Mélenchon, a fortiori dans un tel contexte, à cet égard, a été une des plus mauvaises jamais initiées contre le FN.

Les communistes n’avait jamais lutté ainsi - c’est à dire "de la sorte"- contre les fascistes, même au moment des journées de 1934, c’est vrai, et pour cause : nous avons toujours pensé que c’était une mauvaise manière de lutter contre ce parti, contre ces idées,( et je crois que le résultat de cette campagne ne nous donne pas forcément tort...).

L’insulte, la confrontation directe (qui met l’interlocuteur à un niveau acceptable et le rend "respectable", forcément), l’interpellation personnelle de MLP... ne sont pas de bonnes méthodes contre ce parti, au contraire.

Pour lutter efficacement contre le FN, il faut d’abord ne jamais mettre un orteil sur son terrain, ni de près ni de loin, ni dans les présupposés ni dans les analyses.

Et puis il ne faut RIEN lâcher au local et au national, dans la lutte contre le capitalisme, aux compromissions avec les partis de la bourgeoisie. Dont le PS. C’est essentiel.

Et enfin, il ne faut pas transiger sur les VALEURS communistes. Oui les communistes ont des valeurs et une morale qui ne sont pas exactement celles de la bourgeoisie.

Je ne suis pas la seule à l’avoir dit et répété, évidemment, sur le terrain économique et politique (cela m’a valu de sévère prises de gueule avec de bons camarades avec qui nous sommes dorénavant en passe d’être plus que fâchés, hélas) ;

Un chercheur aussi respectable que JM Harribey l’a dit également et il a écrit plusieurs articles critiques intéressants, sur, par exemple, la différence essentielle entre "démondialisation" et "altermondialisme" où il pointe ces questions (cf par ex. ici http://alternatives-economiques.fr/...).

Pour lutter efficacement contre le FN, il faut aussi savoir adopter un certain type de propagande, il faut réussir à rassembler dans une action toutes celles et ceux très nombreux, qui ne partagent pas ses idées, afin de susciter ainsi l’empathie et un désir mimétique inverse.

Les fascistes se taisent devant le nombre. Ce ne sont pas des gens courageux. S’ils sont minoritaires, ils s’écrasent.

Ce type de propagande "antiraciste", sur le plan sociétal (important et trop dénigré par la gauche classique) c’est ce que nous étions un petit groupe à avoir essayé de faire avec l’initiative : " La Journée Sans Immigrés". Les syndicats et les partis de gauche auraient soutenu cette initiative, le FN aurait pris une claque. Mais en constatant qu’une initiative a-partisane intelligente et généreuse n’obtenait finalement que du mépris de la part de la gauche institutionnelle et des "corps intermédiaires", Le Pen s’est frotté les mains, car elle a compris quel espace démentiel était ouvert devant elle, DANS LES TÊTES. Bref.

Le fascisme, lui, a donc fait sa révolution, pendant que "la gauche" (y compris "la gauche de la gauche") s’y refusait (ou plutôt , pendant qu’elle parfaisait sa révolution réactionnaire, comme l’a décrite Eribon en 2007) : le candidat de l’extrême-droite était une femme de moins de 50 ans, mère de famille, divorcée, décontractée, qui chante du Dalida pour répondre à un journaliste... Les candidats du PS et du FDG eux, étaient des hommes, blancs, cultivant le côté "franchouillard", en costard-cravates, de plus de 55 ans, très paternalistes, et qui pouvaient difficilement se revendiquer d’avoir eu un métier un jour...

Cherchez l’erreur... :(

En 2007 Sarkozy pourtant avait déjà gagné avec ce genre de "nouveau style", en incarnant la rupture, même si cette rupture là ne nous a pas plu (c’est rien de le dire), elle était ô combien réelle.

Ruptures et PEUR.

Car finalement, sur le vote FN, je trouve qu’on entend très peu cette autre explication (pas la seule mais une fondamentale je pense), à savoir LA PEUR.

Cette peur qui est commune au xénoPHOBE , à l’ouvrier qui a peur de se retrouver au chômage, au vieux qui a peur de ce qu’il ne connait pas, au paysan qui se sent de plus en plus acculé et qui a peur de perdre sa terre, au commerçant qui a peur de perdre 30 ans de travail et d’investissements dans la crise, la peur d’un monde qui change à toute vitesse et qu’on ne comprend pas ou plus, car, notamment, il n’existe plus d’organisation politique populaire de masse à même de permettre une analyse et une compréhension claire du monde.

L’ouvrier qui a peur de se retrouver au chômage par définition il est actif ; le paysan qui a peur de perdre sa terre ; il est encore dessus, le vieux qui a peur de voir arriver une mosquée dans son village, par définition, il n’en voit pas... etc. LA PEUR assise sur LE FANTASME.

La peur de perdre, l’angoisse de perdre. La peur de l’inconnu, la peur de la misère, la peur des lendemains, la peur de la guerre, la peur de la révolution (bien entretenue par "la gauche" là encore), la peur de l’Autre...

La peur qui ne naît pas comme un orage dans un ciel serein, la peur qui a été inoculée, valorisée, légitimée, patiemment , savamment, dans ce pays, en Europe même, depuis des années, comme réflexe premier et justifié à toutes choses.

La peur qui paralyse, la peur qui rend idiot, la peur qui fait accepter l’inacceptable, qui fait tolérer l’intolérable, la peur comme réflexe de survie premier profondément ancré dans nos cerveaux reptiliens : "Moi d’abord, sauve qui peut"...

La peur, c’est pourtant une vieille ficelle de manipulation des masses...

Or, la peur n’évite pas le danger. Au contraire.

Face à la re-création de cette hydre monstrueuse qui touche aujourd’hui un cerveau sur trois (via l’UMP et le FN notamment), l’extrême-gauche n’a hélas, pas fait grand-chose, se retranchant parfois derrière sa faible importance numérique, et n’a organisé aucune lutte concrète, alors que c’était autrefois une des choses qui faisait sa spécificité, voire, une partie de sa légitimité.

Quant à la gauche autoproclamée radicale, elle n’a fait, souvent, qu’alimenter certes différemment, cette peur : peur de la mondialisation, peur de la délocalisation, peur du déclassement social, peur du chômage, peur des Chinois, peur des agences de notation, peur des "Arabes", peur des musulmans etc, etc.

Mais voilà, chez "nous" aussi, le "vieux monde" (incarné en France le PS, le PG et le PCF), sous la poussée du développement phénoménal des forces productives partout dans le monde, achève de mourir et de disparaître... Ce vieux monde a encore quelques attraits nostalgiques mais c’est l’attrait final et morbide...

Il faudra nous recréer ou périr.

Et il faut bien reconnaître que le FN prospère , démultiplié, certes, par la crise (et les comportements de la bourgeoisie, car elle a bon dos « la crise »), sur un terreau que, malheureusement la droite comme la gauche, la plupart du temps avec des intentions différentes, -et la gauche y compris radicale probablement avec les meilleures intentions du monde-, ont labouré et cultivé chacune à leur manière et à leur façon : LA PEUR.

Nous ne combattrons pas le FN si nous ne combattons pas aussi LA PEUR en soi, si nous continuons à favoriser les réflexes défensifs et réactionnaires au détriment des réflexions offensives et progressistes. Si nous continuons à accepter que la peur soit une excuse valable à la connerie fascisante.

Non, il n’y a pas de "marche arrière" possible et envisageable pour le prolétariat s’il veut se sauver, et avec lui, sauver la Terre. L’Histoire n’a pas de marche arrière, c’est ça que Marx disait aussi quand il disait qu’elle se répète deux fois, d’abord comme tragédie, puis comme farce (la farce pouvant tourner au cauchemar).

"La vita continua anche senza di noi" ("la vie continue sans nous"), comme chantait Vasco Rossi.

Cela implique, à gauche, d’arrêter de faire du populisme électoraliste, d’arrêter de mentir en racontant qu’on pourrait "REVENIR EN ARRIÈRE" avec des propositions social-chauvines, national-fordistes, des propositions de type "démondialisation", des propositions « d’altercapitalisme » rigoureusement impossible, qui toutes engraissent le terrain de prédilection du FN.

Soit parce que ces propositions rendent directement les esprits de la classe poreux au nationalisme et au national-socialisme.

Soit parce qu’elles apparaissent souvent jolies et sympathiques mais totalement irréalistes, voire des "mensonges" de plus (et en effet, elles le sont la plupart du temps, car la lutte des classes telle qu’elle monte aujourd’hui implique la dictature du prolétariat sur la bourgeoisie, et cela, il faut l’assumer, sinon on vend du pipeau ; or, assumer cette perspective politique, celle de la souveraineté du prolétariat, c’est bien ce que la totalité de la gauche institutionnelle, et une partie de l’extrême-gauche, refuse de faire).

Soit, enfin, parce que dans nombre de banlieues, les "beaux discours" électoraux de la "gauche" sont de plus en plus souvent en contradiction flagrante avec les actes de cette gauche, et que cette contradiction repousse ceux qui devraient avancer et se défendre dans les limbes du repli sur soi et de la passivité.

A ce jeu-là du national-protectionnisme, le FN a donc bien deux, voire trois longueurs d’avance sur tout le monde. Et on préfère toujours l’original à la copie.

Oui, il faut accepter de perdre des voix en disant que nous, prolos, nous n’avons pas les solutions pour replâtrer les ravages du capitalisme ; que nous, pas plus que la bourgeoisie, nous ne savons comment atténuer aujourd’hui les dégâts de la recherche permanente de profit, mais que nous avons des idées pour un tout autre type de société en revanche !

Pour lutter contre "LA PEUR", nous n’avons pas mille solutions : il faut mettre l’imagination au pouvoir, remettre nos valeurs sur le devant de la scène : internationalisme, solidarité, métissage culturel, social, ethnique... L’imagination au pouvoir pour réfléchir et créer notre monde de demain, dès maintenant.

Je n’ai évidemment pas "la solution" pour demain, elle ne peut jaillir que de l’en-commun, de la discussion totale, dans l’absence de mépris, dans l’ouverture d’esprit.

Nous n’en prenons pas franchement le chemin. Contrairement à ce qui est avancé ici ou là, le Front de Gauche tel qu’il existe est, je le pense, un frein à cela, parce que le présupposé de base est la caporalisation et la mise en rang de ceux qui l’approchent.

Et que pour lutter contre les partis de l’Ordre que sont l’UMPFN (l’Ordre pour les prolos car pour les bourgeois, c’est les partis de l’anarchie complète) il faut être le parti de la Liberté.

Or, pour nombre de celles et ceux qui veulent se battre aujourd’hui, il ne peut plus y avoir d’a priori, de rigidité hiérarchique, et de chefs autoproclamés (toujours les mêmes depuis 40 ans, au passage), de petits clans et de coteries qui décident pour « la masse »…

(Le caporalisme, lié à l’absence d’organisation réelle - pas de collectif, pas d’AG, pas de sections...-, c’est une des principales choses qui m’a tenue à l’écart de ce mouvement qui n’en est pas un. Non, on ne me grimpera plus sur le dos pour aller poser son cul au Palais Bourbon. Je refuse le chef. Je refuse le patron. Je refuse le kapo. Je refuse le leader. Je refuse la gestion phalliste des foules.).

Donc, non, je n’ai pas LA solution miracle et j’ai conscience que cette position, de dire qu’il faut mener le combat contre LA PEUR, dans les têtes, dans les cœurs..., certains vont me dire qu’elle est « métaphysique », qu’elle ne « donne pas à bouffer ni ne paye le loyer » etc... Je signale que le vote Front de Gauche n’a pas non plus fait ce miracle depuis 3 ans bientôt (au contraire, les luttes à mener et les organisations à créer auraient plutôt été stérilisées par la succession électorale). Le vote PS ne le fera pas plus, nous le savons.

Tout ça pour dire qu’ on ne craint donc rien à essayer de voir et faire voir les choses autrement dans ce combat !

Gambergeons, gambergeons, ! Personne ne peut prétendre avoir "La" solution face à ce FN "nouveau siècle" qui se relève en Europe (ce n’est pas que un "problème fançais" hein faut aller voir chez nos collègues hollandais, ce pays qui fut un modèle d’ouverture et de tolérance, où a mené le laisser-aller sur ce sujet... ouahou.)

Je trouve que JM Harribey a aussi raison sur un point (entre autre) dans sa série de papiers sur démondialisation/altermondialisme en tout cas : non le FN n’est pas un "parti qui pose les bonnes questions et apporte les mauvaises solutions. C’est un parti qui a les mauvaises solutions car il ne pose pas les bonnes questions".

Pour aujourd’hui, si nous voulons avoir une chance de vivre, et pas seulement de survivre, nous devons nous retrouver, et rapidement. Nous retrouver et créer et imaginer et inventer…le communisme du 21ème siècle. C’est comme ça combat le fascisme et pas autrement.

C’est long et confus pardon , mais j’ai peur de me faire mal comprendre... Sur ce sujet, je m’en voudrais...

LL



On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
25 avril 2012 - 19h00 - Posté par

Pfff

j’ai écrit tellement rapidement qu’im manque des bouts etc. et du coup y’a des passages c’est pas exactement ce que j’ai voulu écrire

enfin bon

on y reviendra

LL


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
25 avril 2012 - 20h50 - Posté par richard palao

LL avec ROBERTO vous avez préféré polémiquer avec moi sur la première partie de mon intervention ; là ou je démontrais que le FN n avait pas progressé en pourcentage par rapport eu 2002 , par contre vous n navez pas commenté la deuxième partie là ou je dénonce le déni de certains camarades qui persistent à nier que le FN progresse chez lez travailleurs en raison de l absence de militantisme dans les quartiers populaires et qu en conséquence , ces travailleurs ne sont pas des fascistes et ne sont pas perdus pour notre cause , sous réserve que l on réinvestisse ces quartiers .

Je partage ta rage de voir que des travailleurs se laissent abuser mais je ne les rends pas entièrement responsables et surtout je ne les crois pas irrécupérables , car sinon à quoi servirait notre combat ; car sans eux nous ne seront jamais majoritaires pour en finir avec le capitalisme respnsable de nos souffrances et de la leur .

AMICALEMENT


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
25 avril 2012 - 19h50 - Posté par jaja

très sympa texte

j’ai apprécié :

Or, pour nombre de celles et ceux qui veulent se battre aujourd’hui, il ne peut plus y avoir d’a priori, de rigidité hiérarchique, et de chefs autoproclamés (toujours les mêmes depuis 40 ans, au passage), de petits clans et de coteries qui décident pour « la masse »…

(Le caporalisme, lié à l’absence d’organisation réelle - pas de collectif, pas d’AG, pas de sections...-, c’est une des principales choses qui m’a tenue à l’écart de ce mouvement qui n’en est pas un. Non, on ne me grimpera plus sur le dos pour aller poser son cul au Palais Bourbon. Je refuse le chef. Je refuse le patron. Je refuse le kapo. Je refuse le leader. Je refuse la gestion phalliste des foules.).

je ne veux plus de politiciens professionnels , pas plus que de militants professionnels , je veux vivre ici et maintenant des relations à l’image de notre idéal social ; rejetons les militants politiques ou syndicaux qui font de leur "engagement" un plan de carrière .....

nos anciens ont imaginé milles choses (les caisses de secours, les coopératives, les mutuelles, les syndicats, la sécu et tant d’autres choses )

qu’avons nous inventé depuis les années 50 ?


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
26 avril 2012 - 11h27 - Posté par

Pour aujourd’hui, si nous voulons avoir une chance de vivre, et pas seulement de survivre, nous devons nous retrouver, et rapidement. Nous retrouver et créer et imaginer et inventer…le communisme du 21ème siècle. C’est comme ça combat le fascisme et pas autrement.

Là je comprend mieux ta position et je rejoins sur presque tous l’ensemble.

Reste à savoir avec qui "on" va se retrouver.

Parce que ceux qui sont encore dans les partis institutionnels, en particulier à leur tête, après l’expérience qu’on vient de vivre et ce que nous savons d’eux, à mon avis ça n’est pas exactement ce qu’il nous faut comme moteur de notre réflexion et de notre combat.

Et pour la "survie", de toute façon si c’est pas la nôtre ce sera celle de ceux qui prendront la relève devant les réalités objectives.

Même dans les pays ou l’Hydre est plus vorace et prédatrice qu’ici, il y a des résistances et toujours, à la fin, des victoires. Du moins pour ceux qui sont restés en vie, ou leurs remplaçants.

Mais si on peut les qualifier de "résistances", c’est que par nature les réponses qu’elles apportent sont à la hauteur du péril et de l’agression.

Jusqu’à aujourd’hui c’est loin d’avoir été le cas ici en France ou les réponses à l’agression passent par les solutions et les outils et règles de combat fournies par les agresseurs.

Et surtout il faut cesser d’avoir PEUR !!!

On ne gagne pas les GUERRES, pas plus que la PAIX, avec la PEUR...

E siamo en guerra !!!

Fraternellement,

G.L.


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
26 avril 2012 - 22h03 - Posté par jaja

avez vous remarqué la nouvelle ( enfin par chez moi c’est nouveau ) du front national :

" la réisstance c’est nous "

je nous souhaite bien du plaisir car nous n’avons pas la plus bête des extrèmes droites


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
25 avril 2012 - 19h18 - Posté par jaja

Je connais des électeurs du FN, tout aussi disponibles pour en découdre que certains électeurs traditionnels de L.O.

et bien justement je ré_itère mon propos : aucune poussée vers l’anti-capitalisme !!

quand on a la rage il est vrai que l’on peut choisir l’extrème gauche ou l’extrème droite : ce choix a une signification fondamentale sur le sens que l’on donne à la vie.

faut arrêter de prendre les électeurs du fn pour des cons ou des demeurés : leur choix du fn plutot que de lo ou npa a une signification profonde sur leur vision de la société et des hommes.
bien évidemment , ils pourront changer mais j’aurai toujours une certaine appréhension face à ce genre d’attitude.

la seule chose que me parait évidente : c’est que beaucoup sentent que le capitalisme est mal barré MAIS , par leur vote, en particliers le glissement des électeurs d’extrème gauche vers melanchon le prouve, ils ne veulent pas affronter les capitalistes ......... pour l’instant.

pour les avant gardistes du type lo, il faut maintenir le drapeau bien haut en attendant le moment propice

d’autres militants qui ne satisfont pas de cet avant gardisme contraire à la fin de notre idéal qui est quand même que les travailleurs se prennent en mains, préconisent la gymnastique de lutte et d’alternatives concrètes , foyers des futurs relations sociales.

PS : pour les avant gardistes, les luttes ne sont pas une gymnastique de l’apprentissage de la prise en main directe des travailleurs, mais le moyen de recruter et de se faire reconnaitre des travailleurs, dans un rapports qui est toujours maitre / élève, loin très loin de l’autogestion qui n’est que la traduction de " lémancipation sera l’oeuvre des travailleurs eux-même"

PS : je n’ai pas encore lu les commentaires



On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
25 avril 2012 - 20h42 - Posté par A.C

Juste pour pas râbacher et dans le débat , mais sans vouloir insister outre mesure
Alors dans l’ordre :

LL dit ne pas comprendre ma lourde phrase- je l’avoue- suivante :

Or objectivement au vu de du caractère de la crise SYSTEMIQUE, même si c’est à la M Jourdain (concernant la prose. ) , celui qui refuse la soumission aux projets du K, celui qui fait un bras d’honneur à ceux qui veulent lui faire croire qu’on va »moraliser la vie publique » sans toucher aux questions de La propriété et de l’exercice DES pouvoirs, celui-là est de NOTRE CAMP, celui de la radicalité, celui du processus COMMUNISTE…

C’est, en gros ceci :

Actuellement la CRISE du K ne laisse aucune marge à de la réforme de progrès humain.
Objectivement -et même s’il n’en a pas conscience- celui qui s’engage dans un processus de Lutte de RESISTANCE aux besoins VITAUX pour le K, de mettre plusieurs couches d’Austérité en route dès le 7 mai... ,, celui là, en conscience ou pas est dans un processus d’objectif impliquant, in fine, du"COMMUNISME"en construction.

Celui là , qu’il soit vendeur de L O sur le marché de PESSAC(33), électeur de Méluche ou de Bayrou, boycoytteur chancognien ...voire type déboussolé par la misère etl’absennce deperspective, ayant voté FN par désespoir , par dépit et défi,OUI, je persiste et je signe : c’est mon Camarade de combat de classe.

Ceci précisé devrait "rassurer" LR ou d’autres qui me"contrent avec des termes qui peuvent donner à mes propos un tout autre sens que ce que j’ai dit
Je lis

Et tu viens me dire(en résumé)que dans les 25,51% de gardois qui se sont déplacés pour créer cette situation de merde,il y aurait des points d’appui pour le futur "Parti des Communistes" ?

NON, Ami, je suis pas CON à cepoint..

Qui parle de créer un Parti des Communistes dans ceque j’exprime comme base de capacité de mobilisation de masse en Résistance contre les projets que le K veut faire avaler à notre peuple (pardon pour cemot..) par Sarko ou Hollande interposés ?

Entre ceux qui veulent en découdre pour actualiser "Travail,Famille,Patrie" et ceux qui veulent (même inconsciemment ) l’abolition du capitalisme,le mélange des genres n’est pas acceptable.

Parce que toi, t’es capable, dans un porte à porte ou tu sais que dès le 2 du mois, tu risques pas être incommodé par des odeurs de rôti , de deviner si celui qui te crie sa colère va voter ou pas, et choisir tel ou tel bulletin,..., s’il ne te le dit pas, ??

Pétainistes, les chomeurs ou les"galériens" que je plains de faire le choix FN et de ne pas voir la pureté de classe..de celui qui aura choisi le discours d’ArthaudLO abstentionnistes de Mmastricht, de Poutou héritier d’une LCR ayant eu son révolutionnaire..JUQUIN comme candidat en 88 ou d’un mélanchon, socialo en mission de racolage de votes ex PC..

LL me dit

Je défilerai pas avec un imbécile qui a voté FN au prétexte que par là il aurait voulu exprimer une révolte" et qu’elle serait soi disant "la même que la mienne". Et ben non tu vois. Entre deux prolos qui gagnent chacune 1200 euros / mois mais dont l’une vote FN et l’autre vote communiste (ou ne vote pas) y’a un MONDE et l’un est un soutien objectif de la bourgeoisie, pas l’autre.

Richard confirme :

même si comme LL je ne défilerais pas au côté d ’un travailleur qui vote FN , mais de là à penser qu’il est irrécupérable , il y a un pas que je ne franchis pas .

Alors, soyons clairs.
VOUS avez déjà défilé avec des prolos qui ont voté FN ou Sarko,

 !

Fort heureusement ceux qui "votent" contre leurs intérêts de CLASSE (donc pas seulement FN), ceux là ne viennent pas en manif avec sur leur front, àl’encre de chine, la nature de leurs votes qui nous divisent maisdeleurs colères qui nous unissent..

Heureusement pour la LUTTE des Classes qu’elle n’est pas avec un curseur "Qui vote BIEN " ou qui"VOTE MAL"..

Je n’ai parlé ni bien sur d’alliance avec le FN(j’espère que ça on l’a compris sans hésitation) ni de récupération de qui que ce soit !

C’est avec ce passage dela réponse deL.L. que j’ai le profond désaccord que je n’entends pas faire rebondir , et ce afin de mieux lire ce que le "titre demon papier" inspire..et pas ce qu’on m’attribue comme"tactique" ou "stratégie". ;
La LOUVE me dit à 13h 45

Mon point de vue sur tes derniers textes n’a pas changé. Je pense que , pour faire bref, tu confonds la stratégie et la tactique. Je pense que tu mets la charrue avant les bœufs.

C’est ton opinion, je la respecte.

Il n’y aura pas de révolution "communiste" (raccourci de langage) sans conscience de classe et sans un peu d’éducation, sans orgas du communisme, ou des communistes. En revanche il y aura une révolution fasciste.

Ni toi ni moi, nesavons ce qu’il y "aura " dans ce qui va suivre cepiège dit"démocratique"
Les années 30 ont eu besoin du FASCISME pour briser le mouvement populaire qui s’"enhardissait" en terme d’exigence revendicative, dopé parla défaite du Capital en URSS
Aujiu’dui la droitisation delaSociété, le besoin d’un momentSARKO" de 5 ans appelant ensuite..un changement par ce que la bourgeoisie estime de plus apte à "contenir" par un "état de grâce relatif , l’explosion de colère contre les injustices.
Cela ne se mesure pas, pour le Capital, par l’influence des votestrotskystes ou "anticapitalistes" ni "citoyens", ni se portant sur une candidate que nous , ici, avons bien identifié commel’Eva Braun du K..

Lequel a besoin d’un mariage avec la "social démo"

C’est parce que les rapports de force à construire ne sont pas prévisibles que le FDG n’ira pas au Gouvernement
La fessée HUE a servi de leçons..les Equipes Mélenchon-Laurent et autres morceaux du NPA rapportés parient sur un "risque"(selon eux ) d’une réaction des masses quant on va vouloir les traiter à la"grecque".

.Vu qu’aucun gouvernement ne peut "faire autrement" sauf à opterpour la "rupture radicale"..
C’est ce qui me pousse, en conclusion , à réagir àta conclusion, Chère AMIE..

Tout ce qui vient "du peuple" et "de la masse" n’est pas bon et n’a pas raison. C’est peut être (si je t’ai bien compris) la différence fondamental entre toi et moi je crois , au vu de tes derniers textes.

Tu ascdumal comprendre.
Je ne dis pas que les Masses, elles "qui font l’Histoire"ont obligatoirement raison dans les choix devparcours ...

Sinon la France n’aurait pas été"pétaniste" par lâcheté en 40, - certainement à 90 pour cent.
Par contre, ma petite expérience de ce que l’ami Jean qualifierait de crapulerie stalinienne m’a appris qu’il ne sert à rien d’avoir raison..
Si on n’est pas en capacité de se faire entendre pour convaincre, rassembler et gagner.

Donc, mais a est ce bien nécessaire que j’insiste ?

Tout ce qui peut sembler dresser des frontières entre le soidisant "bon grain communisant" et l’ivraie de "lâcheté pétainiste, de peur, de genuflexion devant le Capital , tout ce qui divise, j’écarte ;
Bien entendu je ne me fais pas l’imbécile apôtre d’un Front DE classe allant du POI àLa fille du borgne !

Je parlede ce que j’appelle union POPULAIRE, tant le qualificatif n’exclut en rien chez moi, la prise en compte de ce que sont les CLASSES SOCIALES.., le communisme etc etc..

Mais le 7, c’est de pas finir garotté dont il s’agit..

Et le poète l’a dit avant moi

Quand les blés sont sous la grêle
Fou qui fait le délicat
Fou qui songe à ses querelles
Au coeur du commun combat

Aragon savait que parmi les combattants de la Libération , beaucoup avaient eu besoin de la fraternité de lutte contre l’adversaire commun , pour rejoindre desmaquiq alors qu’ils avaient pu exprimer d’autres choix moins glorieux quelques années ou mois avant.

j’espère avoir été plus clai sachant bien que je ne prétends pas convaincre qui que ce soit.
Mais pour mêler ma petite musique à ce qui s efredonne par ci et ailleurs..

Cordialement

A.C



On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
25 avril 2012 - 21h21 - Posté par

Amigo,

Tu peux répéter 150 fois des hypothèses fausses elles ne deviendront pas vraies pour autant ;-)

Allez va, c’est pas grave.

J’ai déjà dit à peu près autant de fois pourquoi je pensais que tes hypothèses étaient fausses, ça change rien, donc on a bien des positions irréconciliables là dessus et donc ,amicalement, on va en rester là (et non, je ne crois pas avoir défilé si souvent que ça avec des prolos qui votent FN , non -j’en ai pas mal dans ma famille proche et éloignée malheureusement , et je peux te dire qu’on se croise plus fréquemment au baptême de l’arrière-cousine ou à l’enterrement du grand-oncle que dans les manifs de la CGT ou à un meeting du NPA ou du FDG...) - bref.

Chacun voit midi à sa porte, ça doit être ça l’histoire...
Restons en là.

A ciao viejo ;-)

LL


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
25 avril 2012 - 21h20 - Posté par converse

pour les matheux , source ministère de l’intérieur ,

en 2007 36 M de votants , en 2012 37 M de votants

LE PEN plus DE VILLIER plus NIHOUS = grosso modo 5 M

rajoute les quelques autres qui on "kiffé" le nain sous exta a cette époque et t’arrive à tes 6 millions

je suis aussi d’avis que le FN n’a pas autant grossi que ça et je suis pas un FDG addict .

par contre LO et NPA aiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!

converse

RAPPEL DES RESULTATS 1er tour
DIMANCHE 22 AVRIL 2007
Nombre % Inscrits
Inscrits 44 472 834 100,00
Abstentions 7 218 592 16,23
Votants 37 254 242 83,77

Nombre % Votants
Blancs ou Nuls 534 846 1,44
Exprimés 36 719 396 98,56

Voix % Exprimés
M. Olivier BESANCENOT 1 498 581 4,08
Mme Marie-George BUFFET 707 268 1,93
M. Gérard SCHIVARDI 123 540 0,34
M. François BAYROU 6 820 119 18,57
M. José BOVÉ 483 008 1,32
Mme Dominique VOYNET 576 666 1,57
M. Philippe de VILLIERS 818 407 2,23
Mme Ségolène ROYAL 9 500 112 25,87
M. Frédéric NIHOUS 420 645 1,15
M. Jean-Marie LE PEN 3 834 530 10,44
Mme Arlette LAGUILLER 487 857 1,33
M. Nicolas SARKOZY 11 448 663 31,18



On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
25 avril 2012 - 21h46 - Posté par La Louve

Ouais Converse t’as raison, un million et demi de votants en plus pour le FN sur son seul nom, avec 4.5 % d’abstention en plus, c’est "pas grand chose"...

Parce que que tu crois qu’on peut "cumuler" et "mettre dans le même sac les électeurs d’ex De Villiers, et de Nihous ou ceux de Dupoont Aignant avec ceux du FN - ce qui est tout sauf sûr de mon point de vue...mais bon...

ALORs, on va reprendre TOUS les chiffres :

2007

INSCRITS 44 472 834

VOTANTS 37 254 242

EXPRIMES : 36 719 396

ABSTENTIONS : 7 218 592

Nicolas Sarkozy
Union pour un mouvement populaire 11 448 663 31,18 %

Ségolène Royal
Parti socialiste, 9 500 112 25,87 % 16 790 440

François Bayrou
Union pour la démocratie française, 6 820 119 18,57 %

Jean-Marie Le Pen
Front national 3 834 530 10,44 %

Olivier Besancenot
Ligue communiste révolutionnaire 1 498 581 4,08 %

Philippe de Villiers
Mouvement pour la France 818 407 2,23 %

Marie-George Buffet
Gauche populaire et antilibérale 707 268 1,93 %

Dominique Voynet
Les Verts 576 666 1,57 %

Arlette Laguiller
Lutte ouvrière 487 857 1,33 %

José Bové
483 008 1,32 %

Frédéric Nihous
Chasse, pêche, nature et traditions 420 645 1,15 %

Gérard Schivardi
Parti des travailleurs 123 540 0,34 %

Total extrême droite cumulé (à supposer qu’on puisse les mettre tous dans le même panier donc) FN + MPF + CPNT : 5.073.482

Et tu mets l’UMP dedans ? Alors là, désolée, mais pas d’accord. L’UMP de 2007 n’est pas celle de 2012 et la campagne de Sarkozy de 2007 n’est pas celle de 2012 (d’où la perte de voix "populaires" chez Sarkozy qui se reportent, je pense, non pas sur Le Pen mais sur Hollande et Mélenchon).

Passons à 2012 :

Premier tour 2012 :

Inscrits 46 028 542

Votants 36 584 399 79,47 %

Suffrages exprimés 35 883 209

Abstentions 9 444 143 (20,52 % )

Candidat
Parti politique Voix % des
exprimés Voix % des
exprimés

François Hollande
Parti socialiste 10 272 705 (28,63 %)

Nicolas Sarkozy
Union pour un mouvement populaire 9 753 629 (27,18 %)

Marine Le Pen
Front national 6 421 426 (17,90 % )

Jean-Luc Mélenchon
Front de gauche 3 984 822 11,10 %

François Bayrou
Mouvement démocrate 3 275 122 9,13 %

Eva Joly
Europe Écologie Les Verts 828 345 2,31 %

Nicolas Dupont-Aignan
Debout la République 643 907 1,79 %

Philippe Poutou
Nouveau Parti anticapitaliste 411 160 1,15 %

Nathalie Arthaud
Lutte ouvrière 202 548 0,56 %

Jacques Cheminade
Solidarité et Progrès 89 545 0,25 %

Bon, comme t’aimes les cumuls , ça t’échappera sûrement pas que le score du FdG = quasiment le score de l’xtm gauche cumulé en 2007 (soit 9 %) le reste c’est très probablement du "Ps de gauche", d’une part , et d’autre part, que l’abstention a augmenté de quasi 5 %.

Et donc selon ton principe, si tu veux on peut "cumuler" aussi au score du FN le score d Dupont Aignan (y’en a qui le font) et là les fafs arrivent aux 7 millions !

Bon bref.

On peut retourner le truc dans tous les sens, ajouter, retrancher, cumuler etc

LE FN A PRIS DES VOIX , et il en apris BEAUCOUP. Il ’en aurait pris que 10 ce serait de toute façon 10 de trop. Là il en a pris objectivement 1.5 M si tu cumules le score "des" extrêmes droites en 2007, 3 si tu cumules pas

Dans certains coins de France ça se mesure AUSSI en pourcentage.

Vaut mieux l’admettre sinon on va dans le mur.

En tout cas moi , quels que soient les calculs, après les derniers discours de Sarkozy, mon choix est FAIT et ce sans que j’aie pour autant la moindre illusion sur "la suite" je vote PS POUR SORTIR LES SORTANTS et je ferais pas ma mijaurée pour le dire. Ceux qui pensent que le courage politique c’est de s’abstenir face à l’Innommable ont bien le droit de le penser, mais j’irais pas les défendre quand il seront en garde à vue pour avoir pissé sur un parterre de fleurs ou porté un badge pas réglementaire....


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
25 avril 2012 - 22h36 - Posté par converse

moi j’aime les cumuls ?? ha bon , c’est pas toi LL qui a fais un comm sur le nombre de coco dispo en france en ce moment au cas ou ?? genre 200 par ci 200 par là ??

bref , bien sur que meme 10 bulletins FN en plus dans les urnes c’est trop mais de là a donner une importance plus grande qu’elle n’est (a mon avis) à cette idéologie là je suis pas sur

quand tu te sent puissant et qu’en plus tu constate ou tu perçois la fameuse PEUR chez tes adversaires et ba c’est comme avec certaines drogues , t’es le "roi du monde" et t’as des ailes .

le FN n’est pas un "concurrent de classe" , le FN est un "concurrent ideologique" voir meme physique , .

leur idéologie progresse ça oui et re oui, mais les gens qui vote pour n’on pas forcement augmenté plus que ça , c’est comme t’as écris , ça dépend du vent

et pi faut pas qu’ils pensent que c’est gagné , sur ce terrain là il y a pas que les coco contre eux donc si ils lisent ....

et vive flamby

sans les mains tu le gobe d’un coup et grace à la ptite languette du dessus le caramel il dégouline .

désolé , humour de toss d’’entre deux tour et vive le 25 avril

converse


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
25 avril 2012 - 23h53 - Posté par richard palao

Pour ma part j ai comparé avec 2002 ou il y avait près de 29 % d ’abstention et ou l extrême droite avait rassemblée 19% par rapport à 2012 ou n y a eu que 20% d abstention et ou le FN est descendu en dessous des 17 %

Aux élections présidentielles les candidats sont classés selon le pourcentage obtenu , le FN a donc progressé en nombre d électeurs et c est très regrettable , mais il a baissé en influence REELLE par rapport aux électeurs qui ont exprimé une opinion .

Cette campagne savament orquestrée par les médias et une partie de la droite vise à faire croire qu’ après la victoire de HOLLANDE , la seule opposition crédible sera l’ extrême droite , le FN a dailleurs prévu de changer de nom pour apparaitre plus respectable , je ne participerais donc pas à cette campagne d ’affolement pour les uns et de propagande pour les autres , je préfère me consacrer à la lutte dans les quartiers pour tenter de récupérer les brebis égarées , c est à mon avis un bon moyen pour faire reculer le FN et progresser la gauche révolutionnaire .


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
25 avril 2012 - 22h43 - Posté par

Parcour d’un paumé de la politique, un "Lacombe Lucien" de la 5° République finissante :

1995- fracture sociale, il vote Chirac c’est un démocrate !

2002- deçu il vote Le Pen-c’est un fasciste !

2007- Travailler plus pour gagner plus, il vote Sarko, c’est un républicain !

2012- conscient d’avoir été blousé il revote Le Pen, c’est donc un "faf". Le pb c’est qu’ils sont des millions....prolos de droite parceque sans conscience de classe. C’est les harkis électoraux de la bourgeoisie française, durs comme c’est pas possible à retourner et pourtant, un jour, tu sais pas pourquoi, un que t’avais abandonné à son sort te téléphone : "He, vous ne faites pas un car pour Mélenchon à Toulouse ?" Surpris tu relances : "dans la tôle (dix électiciens) il n’en reste plus qu’un qui veut voter Hollande, on est tous pour Mélenchon" je suis de cul...

2017- ?

Ne pas généraliser bien sûr, mais tant qu’il y a de la vie, y a de l’espoir...


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
26 avril 2012 - 08h39 - Posté par La Louve

Super !!

Tu mets dans le même panier un vote Mélenchon et un vote Le Pen ? :-D je LAULE in petto ;-)

Mais oui il faut faire la différence entre militants et électeurs. Ok. Et oui, les électeurs fascistes un jour ils (re)deviennent des électeurs "pas-fascistes" (enfin... pas tous hein... ;-)), on parle pas d’une essence , faut arrêter le délire. Il faut lire "la marche sur Rome de Lussu" sur la montée du fascisme, c’est EDIFIANT (et très très flippant).

Mais là on ne parle pas de ça exactement ..

On parle hégémonie, organisation etc

Le sexe de l’ange (un peu fasciste un peu raciste...) on s’en fout ! Très probablement qu’il n’y a pas 6.5 millions de racistes et/ou xénophobes MAIS il y en a bien au moins 6.5 millions prêts à les tolérer.

Y’a aujourd’hui objectivement dans ce pays 6.5 millions de personnes qui ont la tête assez mal rangée, assez pourrie, qui sont assez chiasseux et fainéants pour voter pour le parti des boucs émissaires, un parti fasciste dont nous communistes savons pertinemment ce qu’il attend et qui a une kolossale tête de pont dans l’UMP fascisée comme jamais....

Très probablement si un parti communiste fort séduisant réconfortant...existait , les mêmes voteraient pour lui en grande partie !!! C’est pas le sujet.

LE sujet c’est au moins 6.5 millions de personnes, dont une bonne partie de proles, momentanément acquises à l’idéologie ou prête à la tolérer. Sans parler des 9 M de Innommable alors pardon mais oui y’a le feu à la baraque. Et la psychologie de Lucien Lacombe on s’en tape.

Je dis que là où " la gauche" fait une erreur c’est de penser qu’elle peut , parce que les votes changent, aller "chercher" impunément les voix de ce ces électeurs là, aujourd’hui attirés et séduits par des postures et des idées fascistes, sans y perdre son âme.

On ne va pas "chercher" ces électeurs là. Non on les laisse revenir, la queue entre les jambes , comme en 44 quand le vent tourne, parce qu’on a DÉMONTRÉ que le parti des prolos c’était NOUS et pas EUX.

Et on attaque les Idées, les programmes, les structures... oui mais pas les personnes, parce que c’est une erreur tactique.

Sur ce bonne journée tertous !

LL


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
26 avril 2012 - 22h07 - Posté par jaja

On ne va pas "chercher" ces électeurs là. Non on les laisse revenir, la queue entre les jambes , comme en 44 quand le vent tourne, parce qu’on a DÉMONTRÉ que le parti des prolos c’était NOUS et pas EUX.

Et on attaque les Idées, les programmes, les structures... oui mais pas les personnes, parce que c’est une erreur tactique.

milles fois oui !!!


On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
26 avril 2012 - 21h45 - Posté par Cops

Il y a des façons de lutter contre le fascisme qui n’en sont pas, ou bien fort incomplètes.

De la même façon quand on divise la société en votants et non par ce qu’elle est, une société de classes, on perd les pédales pour comprendre et apprécier des votes.

La société est divisée en classes par en votants, les forces qui s’y expriment électoralement sont un théâtre très indirect du bruit et de la fureur d’une société où les classes s’affrontent et se jettent à la gorge.

La réponse du fascisme n’émerge que partiellement dans le vote.
La réponse du communisme n’émerge que partiellement dans le vote.

Les batailles sociales, les luttes, les organisations des travailleurs sur les lieux même de la reproduction du capital, celles qui cultivent donc des solidarités sont belles parts des réponses réelles au fond au fascisme.

Le fascisme prospère sur l’atomisation des travailleurs soumis à des agressions de la bourgeoisie en temps de crise historique du capitalisme.

Il régresse quand les solidarités se font dans la classe ouvrière, que les organisations ouvrières disputent leur implantation sur le terrain concret de l’exploitation.

Le lutte contre le fascisme prend de la puissance quand elle est de classe, clairement.
Je sais que ce n’est pas habituel de traiter les choses de cette façon tant l’esprit est de diluer la classe face au fascisme pour espérer ainsi un front plus large. Ca se sont des concessions politiques à la bourgeoisie, voir une soumission à l’ordre bourgeois.

La classe ouvrière au sens large c’est 80% de la société, et c’est autre chose comme camp que définir un camp de votants, même si ce dernier existe.

Partir de ce camps, de son importance, de sa fierté, de ses luttes, de ses solidarités et de ce qui peut être son destin, le pouvoir des travailleurs, concretement, c’est le combat auquel on s’adosse afin de retrouver les boussoles manquantes.

Dans les combats de classe, sauf pour ceux qui se branlent avec des rideaux, il y a des fois des travailleurs ovnis qui sont de droite, voir qui fricotent avec des votes fachos. Ceux-là nous importent par ce qu’ils sont des travailleurs et se battent avec leur classe pour leur classe.

C’est là les 3/4 de la façon dont on lutte contre le fascisme comme contre les autres voies bourgeoises. Le 1/4 restant c’est quand on ne recule pas d’un pouce face aux fachos.

Mais plus largement en revenant aux divisions de la société, si on compte entre droites et gauches, jamais le monde ne changera.

Par contre si on essaye de rapprocher cet aspect indirect et superficiel avec une politique aux côtés de nos collègues de travail, dans les organisations de résistance à refonder et le ou les partis politiques travaillant à unir, mobiliser, aider à organiser les travailleurs afin qu’ils disputent le pouvoir à la bourgeoisie.



On ne déjouera pas les CALCULS de la bourgeoisie avec la "calculette électorale"
29 avril 2012 - 23h12 - Posté par Charles

Le point de vue dont je me sens le plus proche ici est celui de LL....avec cependant un certain nombre de nuances.

1 Oui, de toute évidence, la droite extrême a progressé comme jamais depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. Et c’est bien sûr en nombre de voix qu’il faut compter et pas en pourcentages...

2 Pour autant, la question à l’ordre du jour pour les communistes ne me semble pas du tout être celle de l’antifascisme, surtout s’il s’exprime sur un plan moral ou "éthique".
Il n’y a pas de danger fasciste...immédiat. Et toutes les protestations de type "humaniste" ou moralisantes, memorielles etc...n’ont aucune chance de faire reculer le danger qui est, lui, bien réel.

3 La vraie question, c’est la faiblesse actuelle du mouvement ouvrier dans toutes ses composantes (réformistes ou révolutionnaires, politiques ou syndicales)...c’est la dépolitisation réelle de la grande majorité des travailleurs, la perte de la concience et de la boussole de classe, et celle d’une jeunesse qui, dans son ensemble, est totalement assujettie au conformisme social, à une sorte de conservatisme peureux.

4 Le rôle des révolutionnaires aujourd’hui, c’est de ne rien lâcher sur l’essentiel et de ne pas se laisser impressionner par des scores électoraux : le vote Melenchon aujourd’hui, faible ou fort, n’a rien à voir avec le vote de classe des années 50/60/70 pour le PC...
De la même façon, les parties de la classe ouvrière qui vote Le Pen/Sarko ne votent pas pour un parti ressenti comme de leur camp ou de leur classe.
Le seul boulot qui ait du sens, c’est non pas de pleurer sur un éventuel danger fasciste dont les travailleurs n’ont aujourd’hui pas peur, mais d’attiser la haine de classe, la haine du capitalisme et de travailler au rapprochement des prolétaires au travers de leurs intérêts communs, contre les patrons, contre les riches, contre l’état qui les sert, qu’il soit ouvertement de droite ou faussement de gauche...L’anti-sarkozysme sans conscience de classe fait des dégâts, surtout quand il est relayer par des politicards concurrents et des "partis du peuple" , nationalos, antimondialistes, anti-européens...mais pas clairement affichés comme "ouvriers", communistes", des travailleurs, des exploités, des opprimés par la loi du profit.

5 et puis, avec tout ça, la vraie question, c’est comment reconstituer et élargir un noyau communiste affirmé, clair, radical, sans mascarade démocrassouiarde, qui se donne comme objectif de travailler au quotidien à remonter la concscience de classe et de sélectionner des cadres et des militants pour former le Parti Communiste dont kles travailleurs ont besoin : pas "de gauche (radicale ou pas)", pas antilibéral , pas anticapitaliste, pas altermondialiste, pas ecolo forcené....Non, un parti ouvrier, marxiste ; communiste, révolutionnaire ....Difficile et pas gagné ? certainement ...mais pas plus que de s’agiter dans des comités, des rassemblements, des nébuleuses molles et un antifascisme moral....





Avoir 20 ans en 2021 - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 21 - 16h25
de : Hdm
Déconfinement : Emmanuel Macron nous prépare un été gâché par le Covid-19
mercredi 21 - 15h33
FORGES SBFM⚡FDB
mercredi 21 - 12h11
de : de Pierre Le Ménahes
Le Ménilmontant FC 1871 et la Commune de Paris
mercredi 21 - 11h46
de : Par le FC Sankt Pauli
Saccage des Jardins de l’Engrenage : des CRS et des bulldozers contre des arbres fruitiers et des plants de tomates
mercredi 21 - 11h34
de : jean1
Est-ce que la drogue tue ou bien le trafic de drogue ?
lundi 19 - 21h51
de : jy.D
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
4 commentaires
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite