Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Vittorio Agnoletto : Lettre ouverte au nouveau Président du Parlement Européen Josep BORREL

de : Vittorio Agnoletto lundi 26 juillet 2004 - 16h07 - Signaler aux modérateurs

Pour le respect des droits fondamentaux (...) et l’arrêt de l’utilisation par les forces de l’ordre de substances chimiques - traduction 20 juillet 2001 - 20 juillet 2004 3 ans après les journées tragiques du « G8 » de Gênes

Lettre ouverte au nouveau Président du Parlement Européen Josep BORREL

De Vittorio Agnoletto, eurodéputé de la gauche unitaire européenne (GUE/NGL), Porte parole du GSF « Genoa Social Forum » en juillet 2001

« Pour que la défense des droits humains et de la liberté d’expression soient l’objectif principal du nouveau parlement européen »

Strasbourg, le 20 juillet 2004

Monsieur le Président,
Il y a trois ans, ces jours ci, des milliers de jeunes gens venus de toute l ’Europe participaient avec une grande attention à un « Forum Public » à Gênes au cours duquel, à travers des dizaines de débats, étaient présentées des alternatives concrètes et réalisables à l’actuel modèle de développement.

L’objectif était la critique d’une globalisation qui nie la dignité de la personne au nom de l’idéologie du marché. « avant d’être des consommateurs, nous sommes des personnes. Avant d’être européens ou africains, nous sommes des personnes. Avant de nous dire chrétiens ou bouddhistes, nous sommes des personnes. » affirmaient les centaines de milliers de jeunes qui animèrent les grandes et pacifiques manifestations pour protester contre la réunion du G8.

Gênes : une blessure encore ouverte.

Les forces de l’ordre italiennes, avec un comportement irresponsable, ont réprimé militairement ces initiatives légalement autorisées. Amnesty International a demandé la mise en place immédiate d’une commission d’ enquête indépendante pour enquêter sur les violations répétées des droits humains, civils et constitutionnels.

Le 20 juillet un jeune manifestant, Carlo Giuliani, était tué Place Alimonda à Gênes.

A cause des attaques violentes contre les cortèges, plus de 500 personnes furent contraintes de se faire soigner aux premiers secours ; 600 autres ont été assistés par des médecins du « Genoa Social Forum ». Plus de trois cents personnes ont dénoncé les violences subies par les forces de l’ordre. Des observateurs internationaux indépendants ont décrits ces journées de Gênes comme étant la plus grande répression de masse réalisée en Europe ces dernières années. Des dizaines de personnes ont été expulsées de façon arbitraire (sur 87 recours présentés, 85 ont été reçus, mais dans la majorité des cas, les expulsés n’ont pas fait de recours).

Le parlement et le gouvernement italien n’ont jamais répondu à la demande d’ Amnesty, refusant aussi de créer une commission d’enquête parlementaire, commission demandée aussi par les forces d’opposition et par de très nombreuses organisations de la société civile. Pour enquêter contre les abus commis par les forces de l’ordre, reste la magistrature.

Le 26 juin 2004 a commencé l’audience préliminaire pour la « perquisition » à « l’école Diaz » qui s’est terminée avec l’arrestation de 93 personnes dont 82 furent emmenées à l’hôpital à cause des violents tabassages subis. Les magistrats ont demandé l’inculpation de 29 fonctionnaires de police. Les accusations sont à divers titres : « falso ideologico », calomnie, «  concorso in lesioni ». Il est vérifié désormais que dans « l’école Diaz » a été exécuté un tabassage aveugle et que les personnes arrêtées ont été poursuivies sur la base de fausses preuves : la présence dans l’école de deux « coktail molotov ». Les deux coktail, suivant le témoignage des mêmes agents ont été apportés dans l’école par la police. Un policier est accusé d ’avoir simulé une agression à coups de couteau par l’un des 93 hôtes de l’ école. Parmi les inculpés figurent de très hauts fonctionnaires de police d’ Etat. Aucun d’entre eux n’a cru devoir se démettre en attendant que leur propre situation soit clarifiée lors du procès. Quelques uns ont même entre temps été promus : au sommet de l’antiterrorisme, ou à un poste de responsable dans la « task force » européenne contre le terrorisme international.

L’enquête de la magistrature a de plus confirmé que dans la « caserne de Bolzaneto » des dizaines de personnes ont été maltraitées, menacées et humiliées. A l’entrée, lit-on dans la demande d’inculpation, il y avait un « comité d’ accueil » : les détenus étaient contraints de passer entre deux haies d’ agents, pour être frappés à coups de matraques, à coups de pieds et à coups de poings. Il fut interdit à tous les détenus de prévenir leur famille et les avocats. Beaucoup ont été contraints de rester pendant des heures debout contre un mur avec les mains en l’air. Beaucoup ont été frappés et insultés ou menacés de mort. Quelques uns ont été soumis à des traitements humiliants et violents, comme les percing arrachés. Quelques filles ont été menacées de viol avec les matraques ou ont du rester nues pendant des heures dans les cellules. Pour les actes accomplis à Bolzaneto la magistrature génoise a demandé l’inculpation de 47 personnes appartenant à divers corps de police ; parmi les inculpés se trouvent aussi cinq médecins.

2001 : l’Europe déplore « la suspension des droits fondamentaux »

Un recours a été présenté par les avocats du « Social Forum Italien » auprès du « Commissaire pour les droits de l’homme » au « Conseil Européen » ayant pour objet la violence des forces de l’ordre pendant les jours de Gênes. Je voudrais rappeler que le Parlement Européen a condamné le comportement des forces de l’ordre italiennes à cette occasion, comme le mettent en évidence les pages du rapport sur le respect des droits fondamentaux dans l’Union Européenne en 2001 ; dans ce rapport sont déplorés « les suspensions des droits fondamentaux pendant les manifestations publiques, particulièrement à l’occasion de la réunion du G8 à Gênes, comme la liberté d’expression, la liberté de circulation, le droit à être défendu, le droit à l’intégrité physique » ; il y est ajouté que, en diverses circonstances, « l’ intervention d’agents de police et d’autres forces de l’ordre a laissé à désiré », comme dans le cas de l’Italie « pendant le G8 de Gênes ». Le même rapport a d’ailleurs condamné des faits semblables survenus précédemment à Goteborg et à Nice. Le rapporteur, Joke Swiebel, a de plus invité le Parlement, en plus d’une condamnation politique claire à travers une résolution, à réfléchir sur comment rendre plus efficace le système européen de défense des droits humains régis par les articles 6 et 7 du traité de l’UE.

Le Parlement Européen, garant des droits fondamentaux : propositions claires

A l’occasion du troisième anniversaire de ces évènements tragiques, qui malheureusement ne constituent pas une exception dans l’histoire récente italienne, comme le démontre la récente inculpation de 31 policiers pour les violences commises à l’encontre de manifestants « no-global » à Naples au mois de mars 2001, je vous demande, Monsieur le Président, un engagement ferme pour que le Parlement commence en permanence à observer méticuleusement le comportement des forces de l’ordre pendant les manifestations publiques, et, mais pas seulement, l’application de la «  Convention de Schengen » (dont l’article 2 a été plus d’une fois appliqué abusivement).

En fait, je retiens comme primordial que le nouveau Parlement fasse un saut qualitatif dans la défense des droits fondamentaux, comme le droit d’ exprimer librement sa pensée et de participer à la vie démocratique de l’ Europe, y compris par des actions destinées à stimuler, dans chacun des pays membres, la prise d’initiatives spécifiques en termes de lois pour :
 adapter sa propre législation aux conventions internationales en matière de droits humains en introduisant le délit de torture ;
 permettre l’identification des agents des forces de l’ordre par l’ obligation de porter un code d’identification sur les uniformes ;
 programmer de façon permanente une mise à niveau professionnelle pour les forces de police dans le but de promouvoir les principes de la non violence, une conscience civique et une déontologie professionnelle conformes à leur fonction de protection des droits des citoyens ;
 exclure l’utilisation par les forces de l’ordre de substances chimiques dont on a la certitude ou la suspicion de leur nocivité et de leur capacité à provoquer des effets irréversibles pour la santé des humains. Pour ces raisons, il est nécessaire de faire un moratoire sur l’utilisation des gaz CS tant que ne seront pas exclus de façon scientifique tous risques pour la santé encourus par les agents des forces de l’ordre et par la population ;

La « Commission des Libertés Publiques » du Parlement Européen pourrait être le lieu approprié pour débattre et formaliser des propositions semblables, avec éventuellement l’aide précieuse du Réseau d’experts européens sur les droits fondamentaux. Je demande que le Parlement rencontre au plus tôt une délégation des avocats du « Social Forum » italien et européen pour que ceux-ci puissent illustrer la situation qui s’est déterminée en Italie et expliquer leurs préoccupations sur l’une des violations des droits humains inscrits dans la « charte des droits fondamentaux de l’Union européenne (maintenant intégrée au projet de Constitution européenne) et la « Convention européenne pour la défense des droits de l’Homme et des libertés fondamentales ».

Je demande en outre que notre Parlement organise une audition publique en présence des mêmes avocats pour permettre à tous les députés de s’informer avec précision afin qu ’en connaissance de cause, ils soient en mesure de prendre le sujet en main.

Certain que vous prendrez ces propositions en juste considération, « je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, mes cordiales salutations ».

Vittorio Agnoletto
Eurodéputé GUE/NGL
Groupe de la Gauche unitaire Européenne - Gauche Verte du Nord
Porte Parole du GSF « Genoa Social Forum » en juillet 2001



Imprimer cet article





Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
2 commentaires
Un seul cri : Libérez le Professeur Fourtillan !
dimanche 18 - 17h32
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque : Fin de l’ENA et vive l’ISP : CQFD !
dimanche 18 - 17h15
de : joclaude
1 commentaire
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Crise du Covid-19, une aubaine pour "l’oligarchie mondialiste" ?
dimanche 18 - 16h19
de : joclaude
1 commentaire
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
6 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite