Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Contre la précarité, les salarié-es précaires de l’Ecole Normale Supérieure occupent la prestigieuse école.

jeudi 11 novembre 2010 - 19h04 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

La retraite a mis le feu à l’École normale supérieure, où les étudiants se mobilisent pour défendre les personnels.

« Mobilisés sur les retraites, nous avons invité les personnels en assemblée générale pour évoquer ce sujet, raconte Julien. Mais ils nous ont répondu qu’ils ne pouvaient pas venir, que c’était risqué. Beaucoup d’entre eux sont précaires… » Voilà comment les étudiants de l’École normale supérieure, à Paris, ont pris conscience des difficiles conditions réservées aux employés de leur prestigieuse école et se sont mis en grève pour les défendre.

Arthur travaille à la cantine depuis quatre ans et demi en CDD. Dix autres cantiniers partagent cette précarité. « Des fois, on nous dit que notre contrat ne sera pas prolongé. » Contractuel, il ne touche qu’un salaire de 1 180 euros, comme des bibliothécaires. « Nous demandons que les personnels puissent gagner au moins autant que les étudiants », précise l’un d’eux, Sandro Franceschi, soit 1 300 euros par mois. C’est ce que gagne Georges Chaimbault, le jardinier, mais au bout de vingt ans de carrière. Il demande donc une augmentation.

La directrice Monique Canto-Sperber se défend en évoquant le régime de la fonction publique  : « Un concours est nécessaire pour titulariser ces personnels qui relèvent de la catégorie B ou C des fonctionnaires. » Le normalien Hubert conteste  : « Elle pourrait demander des postes de ce type, mais elle a dit clairement qu’elle “préfère recruter des profs à des cuistos”, ce qui atteste de son mépris social. »

La centaine d’étudiants réunis en AG lundi et mardi n’est pas, selon elle, légitime à défendre les salariés. Sa décision de fermer les sites ne favorise pas, il est vrai, la participation de ceux-ci aux différentes actions. Pour lui rendre la pareille, un blocage est prévu aujourd’hui. Les élèves de Normale espèrent une mobilisation supérieure.

Trois documents intéressants (dont deux produits par les grévistes) :

1) un article de Rue 89 de mardi dernier :
 http://www.rue89.com/2010/11/09/des...

Lisez les commentaires aussi, c’est vraiment sympa.

2) le premier numéro du "BLOcage", journal de la mobilisation :
 https://docs.google.com/fileview?id...

3) Une émission de radio-libre :
 http://soundcloud.com/quentin-mathias



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Contre la précarité, les salarié-es précaires de l’Ecole Normale Supérieure occupent la préstigieuse école.
11 novembre 2010 - 19h21 - Posté par SUD ENS

Deux rendez-vous importants, lundi prochain, 15 novembre :
 15 h : réunion d’information avec le maximum de personnes (personnels,
étudiantEs, et professeurEs de tous les établissements universitaires de
Paris et d’ailleurs !) ;
 17 h : grand rassemblement devant l’ENS. Amenez de quoi manger !

(Juste pour info, le lendemain, mardi 16, a lieu une réunion d’une
commission présidée par la diection sur ces questions de conditions de
travail. La direction nous a dit que cette commission allait travailler
sur la mise en place de primes pour le personnels. C’est la seule réponse
à nos revendications !)

Si vous pouvez diffuser ce message autour de vous, dans vos AG, ce serait
super !

A très bientot !

La lutte continue

Marion

" Lundi 8, Mardi 9 et Mercredi 10 novembre, la majeure partie des
services de l’ENS ont été perturbés : la cantine, les cuisines, la
bibliothèque, les ateliers, les bureaux de la direction...

Une partie du personnel (dont les femmes de ménage et les jardiniers)
s’est également mise en grève.

Nous avons voulu dénoncer par ces actions les conditions de travail
*inacceptables* d’une grande partie des personnels contractuelLEs de
l’ENS : CDD à répétition (souvent pendant plusieurs années), salaires
bloqués à 1100 ? par mois, absence de promotions, harcèlement moral.

Ces personnes ont expliqué lors de nos réunions qu’elles n’osaient pas se
mettre en grève ni se mobiliser pour améliorer leur situation, par peur de
représailles ; qui se sont déjà produites en des circonstances similaires.

*****************

Nous avons élaboré ensemble une liste de revendications, qui a été portée
à la direction (en leur accordant un délai de réflexion d’une semaine) :

 la titularisation des personnels précaires ? ou au minimum un CDI pour
toutes et tous ;
 l’augmentation de 300 ? des salaires des personnels ? afin qu’aucun de
leur salaire ne soit inférieur
à celui des normaliens ;
 l’augmentation des effectifs pour mettre fin à la surcharge de travail ;
 la facilitation de l’accès au logement ;
 la cessation immédiate de toutes les violences physiques et morales
exercées par leur hierachie ;

Jusqu’à présent, trois réponses nous ont été données :

 « l’impossibilité » de satisfaire nos revendications, en particulier sur
les contrats précaires
 la création d’une « commission de réflexion » pour améliorer les
conditions des contractuels (qui devait se réunir le 23 novembre,
finalement avancée au 16)
 la création d’un poste en cuisine (il s’agira bien sûr d’un nouveau
contrat précaire)

Elles ont été jugées insuffisantes par les Assemblées Générales qui ont
suivi les différentes rencontres avec l’administration.

Nous insistons sur le fait que la direction refuse catégoriquement de
remettre en question les contrats précaires, et *assume leur existence*,
en se réclamant de la réglementation sur le sujet.

*****************

Nous ne nous laisserons pas décourager, malgré les pressions de la
direction, les menaces nominatives et la *présence de policiers en civil*
dans l’École.
(sans parler de la "tactique" plutôt étrange de la direction qui a décidé,
le 9, de bloquer elle-même certains lieux de l’École : Cour aux Ernests,
Salle informatique, Service courrier et... bibliothèques)

La direction ne nous a pas laissé le choix ; le blocage s’est avéré être la
seule solution pour faire entendre ces
revendications et pour que les personnels puissent s’exprimer sans subir
des pressions individuelles.

*****************

* AFIN QUE CES SITUATIONS INACCEPTABLES SOIENT CONNUES PAR TOUS ET
TOUTES,* * NOUS VOUS CONVIONS LUNDI PROCHAIN (15 NOVEMBRE), *
* À UNE RÉUNION D’INFORMATION AVEC LES PERSONNELS, *
* À 15H, EN SALLE DUSSANE *

Cessons d’accepter les drames qui se jouent ici quotidiennement !

LE COMITÉ DE MOBILISATION.



Contre la précarité, les salarié-es précaires de l’Ecole Normale Supérieure occupent la préstigieuse école.
11 novembre 2010 - 20h07 - Posté par

Va-t-on former enfin des intellectuels critiques, humanistes et surtout progressistes dans les "grandes écoles" ? Un exploit que d’oser regarder juste à côté de soi la vraie France, celle d’un peuple qui n’en finit pas de subir l’oppression et les turpitudes de ses "élites" serviles enchaînées au fric, au pouvoir et aux honneurs .


Contre la précarité, les salarié-es précaires de l’Ecole Normale Supérieure occupent la préstigieuse école.
11 novembre 2010 - 20h00 - Posté par williamoff

J’imagine Pernaud au 13h00 ou Pujadas au 20h00 :

"Les normaliens sont en grêve alors qu’ils ne sont même pas concernés."

Difficile chez ces arrivistes des médias de comprendre le mot solidarité.

Ce mouvement, avec d’autres depuis deux mois, est emblématique de la période que nous vivons. Celle d’une prise de conscience généralisée (ou presque) d’un système injuste.



Contre la précarité, les salarié-es précaires de l’Ecole Normale Supérieure occupent la préstigieuse école.
11 novembre 2010 - 22h29 - Posté par jaja

on pourra dire ça quand les étudiants s’occuperont un peu des conditions faites à tous ceux qu’ils ne voient pas ( ne veulent pas voir ? ) en particuliers des personnels techniques et autres .......

je suis agréablement surpris de la réaction d’étudiants de l’ENS ; bravo au moins pour eux





Est-ce que la drogue tue ou bien le trafic de drogue ?
lundi 19 - 21h51
de : jy.D
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
2 commentaires
Un seul cri : Libérez le Professeur Fourtillan !
dimanche 18 - 17h32
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque : Fin de l’ENA et vive l’ISP : CQFD !
dimanche 18 - 17h15
de : joclaude
1 commentaire
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Crise du Covid-19, une aubaine pour "l’oligarchie mondialiste" ?
dimanche 18 - 16h19
de : joclaude
1 commentaire
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite