Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

De nouvelles preuves crucifient l’armée française

de : ... jeudi 2 décembre 2004 - 17h21 - Signaler aux modérateurs

Le Courrier d’Abidjan - 12/1/2004 9:56:48 PM

Révélations - « Le Courrier d’Abidjan », qui avait pour la première fois publié le témoignage du colonel Guiai Bi Poin, qui agite aujourd’hui le microcosme français, a réussi à se procurer des documents informatiques internes de l’Hôtel Ivoire qui enfoncent le général Poncet et ses hommes.

Le temps des aveux est arrivé pour la ministre française de la Défense. Après avoir longtemps nié les assassinats commis par la Force Licorne en Côte d’Ivoire, elle admet que ses soldats positionnés à l’Hôtel Ivoire le mardi 9 novembre 2004 « ont été amenés à tirer. Ils ont effectué des tirs de sommation et, dans certains cas, ont été amenés à faire un usage total de leurs armes à feu ». Mais elle continue d’entretenir des mensonges qui vont s’évaporer aussi vite que les premiers, compte tenu de la clarté des images disponibles aussi bien à Abidjan qu’à Paris. Elle affirme ainsi que la foule était « armée de kalachnikovs et de pistolets », ce que démentent catégoriquement les longues heures d’images filmées par les différents cameramen amateurs et professionnels. « Le Courrier d’Abidjan », qui a révélé en exclusivité le témoignage du colonel Guiai Bi Poin, de l’école de gendarmerie, présent à l’Hôtel Ivoire au moment des événements - un témoignage qui ébranle le gouvernement français dans ses fondements -, a réussi à se procurer le fichier complet de la réception de l’établissement, pour les dates du 7, du 8 et du 9 novembre 2004. Les informations de ce fichier, recoupées avec des confidences de membres de la haute direction de l’Hôtel Ivoire, sont riches d’enseignements.

I - Les soldats français ne sont pas venus à l’Hôtel Ivoire protéger les ressortissants français

Jusqu’à présent, Michèle Alliot-Marie, ministre française de la Défense, et les différents responsables de l’Opération Licorne ont toujours justifié la présence d’une centaine de chars français à l’Hôtel Ivoire par la nécessité de protéger les ressortissants français s’y trouvant. Cette explication est fausse. En effet, le fichier de l’Hôtel est formel : le lundi 8 novembre 2004, quand la centaine de chars français est venue assiéger l’établissement, seulement 15 ressortissants de l’Union européenne étaient enregistrés comme clients. Un responsable de haut niveau est formel : les opérations d’évacuation des ressortissants français de la commune de Cocody, qui avaient effectivement utilisé l’Ivoire comme îlot, avaient été menées par des hélicoptères français, en coordination avec la gendarmerie et la police ivoiriennes, et étaient déjà terminées quand les chars sont venus s’installer. Les 15 ressortissants de l’Union européenne présents à l’Ivoire le lundi 8 novembre, et qui étaient des clients en « long séjour » (ils résident quasiment à l’hôtel), n’ont pas jugé nécessaire de quitter les lieux lors des évacuations. Et de toute évidence, ils n’avaient pas besoin d’une centaine de chars pour être évacués, en cas d’extrême nécessité...

II - L’armée française a loué 39 chambres à l’Hôtel Ivoire, dont celles des snipers

Le fichier informatique de l’Hôtel Ivoire aussi est formel : dès le lundi 8 novembre (et, selon des responsables de l’hôtel, dans la matinée, avant l’arrivée des manifestants dans l’établissement), le chef de corps des militaires français massacreurs, le colonel D’Estremau, a loué 39 chambres dans l’hôtel. Les 39 chambres ont été prises à son nom, comme le signale le fichier. Face aux réticences des employés de l’hôtel, qui auraient souhaité que les noms de tous les occupants soient mentionnés, il a même rédigé une décharge, que les services de l’Ivoire tiennent à la disposition des instances judiciaires nationales et internationales. Les chambres prises par le colonel d’Estraumau sont les chambres 351 à 361 ; 453 ; 455 à 462 ; 553 ; 555 ; 556 à 562 ; 651, 653 ; 655 à 662. Comme on le constate, parmi ces chambres dont la « propriété provisoire » était, de manière indiscutable, celle de l’armée française, figurent les chambres 661 et 658, où l’on a retrouvé les papiers et les certificats de tir de militaires des forces spéciales, les fameux snipers qui ont tiré sur la foule à partir de la tour, et qui ont sans doute décapité la jeune fille dont l’image a fait le tour du monde.

III - Les militaires français avaient un plan pré-établi

Les informations que le fichier de l’Ivoire nous apportent prouvent une chose : les soldats des forces spéciales qui étaient à l’Ivoire et ont tiré sur les manifestants, s’y sont installés avant que les manifestants ne viennent, et n’ont fait que profiter de leur position pour « frapper » la foule de patriotes aux mains nues. De toute façon, l’absence réelle de Français à évacuer pousse à poser une question fondamentale : que venaient faire les militaires français à l’Hôtel Ivoire, à moins d’un kilomètre de la maison du président Gbagbo, dont certains ont été sommés de descendre sur Abidjan du Nord et de l’Ouest, en « ouvrant leur voie au canon » et en faisant de nombreux morts sur leur chemin ? En l’absence de réponses claires des responsables politiques et militaires français, toutes les pistes sont ouvertes. Une information capitale a toutefois été communiquée à la rédaction de « Le Courrier d’Abidjan ». Dès qu’ils sont arrivés à l’Hôtel, les militaires français ont été habités d’une obsession : arriver sur le toit de la tour, par tous les moyens. S’ils n’y sont pas parvenus, c’est qu’ils n’ont pas réussi à trouver la solide clé qui y menait. Et pour cause, un employé avait été discrètement chargé par la direction de la prendre et de se fondre dans la nature, afin d’empêcher qu’ils ne s’emparent du « sésame ». Que voulaient faire les Français à l’Ivoire ? Des spécialistes font juste remarquer que le toit de l’Ivoire abrite des infrastructures militaires de première importance en matière de transmission. Selon des officiels français qui ont fait des confidences à l’hebdomadaire Jeune Afrique L’Intelligent, c’est de cet endroit que des experts israéliens écoutaient les conversations de Licorne et de l’ONUCI. Info ou intox ? Impossible à dire - même s’il est certifié qu’il n’y avait personne à cet endroit le lundi 8 novembre - mais ce « son » accrédite l’idée que l’armée française voulait, d’une certaine manière, contrôler l’endroit. Par ailleurs, l’on fait également remarquer que le toit de l’Ivoire se trouve à trois cents mètres de la résidence présidentielle de Cocody, et que des snipers bien équipés peuvent réussir à faire du « bon travail » à partir de cette position. Il est urgent que l’armée française s’explique, dans un échange contradictoire - et si possible, devant la presse ivoirienne - sur les zones d’ombres terriblement troublantes et les pièces à conviction qui ne cessent de s’accumuler contre ses responsables, les désignant comme des criminels contre l’humanité.

Théophile Kouamouo

http://www.abidjan.net/actualites/h...

 Lire tous les articles de ce dossier :

http://www.abidjan.net/actualites/d...

 Vu sur Rezo :

http://rezo.net/large



Imprimer cet article





L’œil du tigre.
mercredi 21 - 18h56
Avoir 20 ans en 2021 - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 21 - 16h25
de : Hdm
Déconfinement : Emmanuel Macron nous prépare un été gâché par le Covid-19
mercredi 21 - 15h33
FORGES SBFM⚡FDB
mercredi 21 - 12h11
de : de Pierre Le Ménahes
Le Ménilmontant FC 1871 et la Commune de Paris
mercredi 21 - 11h46
de : Par le FC Sankt Pauli
Saccage des Jardins de l’Engrenage : des CRS et des bulldozers contre des arbres fruitiers et des plants de tomates
mercredi 21 - 11h34
de : jean1
Est-ce que la drogue tue ou bien le trafic de drogue ?
lundi 19 - 21h51
de : jy.D
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
5 commentaires
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite