Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
2 commentaires
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Les cinq noms de Magda


de : Bernard Gensane
mardi 25 janvier 2011 - 11h39 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 91.9 ko

Goebbels et Maria le jour de leur mariage
Hitler à l’arrière-plan

Arte nous a récemment proposé une émission très intéressante sur la famille Quandt qui bâtit sa fortune (Varta puis, après la Deuxième Guerre mondiale, BMW) en pleine symbiose avec les nazis. Dans ce film, les descendants protestaient de leur innocence et de celle de leurs parents, alors qu’ils avaient profité, comme d’autres grands industriels, on le sait bien, d’une main-d’œuvre d’esclaves en provenance des camps de concentration. Jamais inquiétée, la famille ne fut pas déférée devant le tribunal de Nuremberg.

Cette forte contiguïté fut incarnée par Magda Quandt qui, après avoir épousé le grand industriel Günther Quandt, convola avec Joseph Goebbels, le hiérarque nazi le plus fidèle à Hitler. On se souvient que Joseph et Magda se suicidèrent le lendemain de la mort du Führer et d’Eva Braun, dans le bunker, après avoir assassiné leurs six enfants âgés de quatre à onze ans. La mère avait déclaré à des proches qu’elle ne voulait pas que ses enfants vivent dans un monde sans national-socialisme.

J’ai souhaité m’intéresser ici au destin de cette femme car il nous renseigne, par-delà le nazisme et la participation de grands industriels à l’horreur, sur la société allemande dans sa complexité.

Le fait que Magda ait porté cinq patronymes, qu’elle ait été à la fois une femme plus émancipée que la moyenne et une véritable éponge qui s’imprégnait jusqu’au fanatisme et à l’absolutisme de la personnalité des hommes qui ont compté dans sa vie, permet peut-être de comprendre un peu mieux l’acte démentiel d’une mère que l’histoire aurait vraisemblablement épargnée, comme la femme de Göring, par exemple.

Magda naît en 1901. Elle est une enfant illégitime qui va donc porter le nom de sa mère, Behrend. Ses parents sont catholiques, mais sa mère se remarie avec un Juif nommé Richard Friedländer. Son père biologique (Oskar Ritschel), avec qui elle est restée en contact, va l’initier au bouddhisme. À Berlin, Magda fréquente la famille juive russe Arlosoroff. Elle tombe éperdument amoureuse du fils, Viktor, un jeune militant sioniste dont elle embrasse la cause. Elle apprend l’hébreu, porte l’étoile de David. Viktor deviendra l’une des grandes figures du sionisme (plusieurs monuments lui sont consacrés en Israël) avant d’être assassiné sur une plage de Tel-Aviv en 1933, peut-être à l’instigation de Goebbels.

En 1920, Magda, qui porte alors le nom de Friedländer, son beau-père l’ayant reconnue, fait la connaissance d’un des hommes les plus riches d’Allemagne, l’industriel Günther Quandt, de vingt ans son aîné. Il l’épouse l’année suivante. Les Quandt n’acceptant pas les connotations juives du nom de la mariée, celle-ci abandonne le patronyme Friedländer et prend celui de Ritschel, du nom de son père biologique qui l’a enfin reconnue. Un petit Harald naît de cette union et, en 1925, le couple adopte les trois enfants d’un ami d’affaires mort soudainement. Comme Quandt avait déjà eu deux enfants d’un précédent mariage, Magda élève donc six enfants.

Après la mort, suite à une erreur médicale, du fils aîné de Günther, le couple se désunit et Magda renoue avec Viktor son amour de jeunesse. Le couple Quandt divorce, Magda récupérant la garde de son fils Harald et une coquette pension.

En 1929, elle est pleinement acquise aux idées nazies, par le biais du Cercle nordique, un club qui attire des Berlinois de la bonne société vers le parti de Hitler. Elle rencontre Goebbels en 1930 et devient une militante rétribuée du NSDAP. Hitler voit en elle l’idéal de la femme nazie : belle, intelligente, blonde, cultivée, jouant fort bien du piano, ayant élevé des enfants. Goebbels et Magda se marient en décembre 1931 dans la propriété de Günther Quandt, avec qui Magda est restée en bons termes. Hitler est le témoin. Comme, à ce moment-là, Hitler ne veut pas s’encombrer d’une épouse ou d’une compagne, Magda va jouer le rôle de Première dame du Troisième Reich. Elle inaugure des chrysanthèmes et se pose en modèle de la Mutter allemande. En 1940, elle est mère de six enfants, dont les prénoms commencent tous par H comme Hitler. Harald vit dans ce foyer depuis 1934.

Derrière l’image de la famille nazie idéale, une autre réalité se fait jour. Goebbels aime beaucoup les actrices de cinéma, en particulier Lída Baarová. Le ministre de la propagande est à ce point épris qu’il demande à Hitler de le destituer et de le nommer ambassadeur au Japon. Hitler ordonne à Goebbels de se réconcilier avec sa femme au nom des intérêts supérieurs du Reich. Goebbels écrit dans son journal : « Je vais me plier. De tout mon être et sans rechigner. C’est une vie nouvelle qui commence à présent. Une vie dure et cruelle, entièrement vouée au devoir. C’en est fini maintenant de ma jeunesse. »

Magda se désintéresse complètement du destin de son beau-père juif, à qui elle doit tant. Son fils Harald se bat sur le front. Elle intègre la Croix-Rouge et travaille pour Telefunken. Elle retrouve son rôle de Première dame, ce qui n’empêche pas de graves dépressions. Elle mène pourtant une vie de femme émancipée : elle fume, boit, trompe son mari avec son secrétaire d’État. Elle est la seule femme avec qui Hitler discute de politique.

L’idéologie nazie lui aura permis, jusque dans l’assassinat de ses enfants et le suicide, d’assouvir son besoin d’absolu et d’exaltation.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Les cinq noms de Magda
25 janvier 2011 - 17h13

C’est un bel article mais la phrase de conclusion ne me satisfait pas. L’absolu n’est pas nécessairement en cause. On ne peut nier qu’elle était aussi d’un grand opportunisme, qu’elle a épousé des causes opposées : la cause juive dans une société antisémite puis la cause antisémite parce qu’il y avait une accession au pouvoir de cet antisémitisme. Je ne vois pas d’absolu dans ce changement. Tout au contraire j’y vois des maux qui concernent beaucoup de gens à notre époque même, je veux dire que les gens admettent de changer, radicalement.
Pourquoi ne pas supposer que son grand amour que fut le juif Viktor l’a déporté en même tant qu’elle a fini par le haïr, par haïr le juif en lui, puis tous les juifs puisque l’idéologie l’y autorisait. Je ne vois toujours pas d’absolu, mais au contraire un ressort psychologique très commun du petit homme qui encore à ce jour fait basculer des gens dans le racisme pour des raisons à peu près semblables.



Les cinq noms de Magda
25 janvier 2011 - 17h21 - Posté par

Dans "L’automne allemand" Stig Dagerman présente l’allégeance au nazisme d’une manière différente. Il évoque l’histoire d’un homme jugé pendant les procès de dénazifications. Cet homme avait pour rêve de devenir instituteur. Lorsque le parti national socialiste est arrivé au pouvoir, cet homme pourtant socialiste (l’absolu) a donné préférence à son rêve (l’ambition) : il a adhéré au parti nazis pour devenir instituteur. Pendant la guerre il servait dans des camps. C’est à ce titre qu’il a été déféré après guerre devant les tribunaux.
Ce n’est pas l’histoire d’un absolu mais l’histoire banale d’une ambition. C’était un homme et il ne nourrissait probablement pas les mêmes sentiments d’exaltation vis à vis de la virilité et de la force nazis, que des femmes. En effet Victor Klemperer rapporte dans "LTI" qu’une employée de l’université, réservée, cultivée, conciliante, c’était subitement exaltée jusqu’à l’irrationnel pour la personnalité du Führer.


Les cinq noms de Magda
26 janvier 2011 - 09h07 - Posté par Bernard Gensane

"Pourquoi ne pas supposer que son grand amour que fut le juif Viktor l’a déporté en même tant qu’elle a fini par le haïr, par haïr le juif en lui, puis tous les juifs puisque l’idéologie l’y autorisait."

Je suis assez tenté de vous rejoindre dans cette phrase (je ne suis pas un spécialiste de Magda, je n’ai pas lu les bios qui lui ont été consacrées). L’Allemagne fut d’autant plus antisémite à ce moment-là (elle l’avait été avant) que les Juifs étaient terriblement intégrés, souvent agnostiques ou athées (Zweig, Marx etc.). On aime, on déteste d’autant plus que l’objet est proche de soi.

Deux des raisons du délire personnel d’Hitler est qu’il avait peut-être du sang juif dans les veines (l’incertitude devait le torturer) et que son meilleur copain de classe n’était autre que le futur philosophe Wittgenstein, un gosse brillant, issu de la bourgeoisie juive, qu’il admira dans un premier temps avant de la haïr.

Avant le nazisme, il y avait en Allemagne une vieille et forte tradition Blut und Boden dans laquelle avait baigné la famille d’Hitler, les Quandt, la famille de Magda. Cela a beaucoup aidé.

Je vois, très prudemment, cette femme, à la fois comme une éponge (elle s’imprègne totalement des hommes de sa vie) et comme une extrémiste absolue (elle porte l’étoile jaune, tue ses enfants dans un acte walhallien).





Message urgent des occupants du théatre de l’Odéon
samedi 6 - 23h51
de : Alain Collet
Les sables radiologiques du désert
samedi 6 - 21h50
de : AIPRI
Dossier : Penser et lutter avec Rosa Luxemburg
samedi 6 - 21h08
de : contretemps
Regards sur CUBA, pays des Humbles et Humaniste !
samedi 6 - 10h51
de : joclaude
L’économie « post-covid » : Neuve ou d’occasion ??? – “Le Crime du Garagiste” – Le Casse Banco-centraliste !
vendredi 5 - 16h16
de : Lepotier
Rojava : la révolution des femmes
jeudi 4 - 20h51
de : jean1
Radio praxis : C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 4 - 05h59
de : Hdm
Affaire « Bismuth » : Nicolas Sarkozy est condamné pour corruption
mercredi 3 - 16h03
de : joclaude
La députée irlandaise Claire Daly a décidé de protéger la Russie d’un flot d’accusations ridicules
mercredi 3 - 15h12
de : joclaude
1 commentaire
L’hégémonie culturelle selon Gramsci Par Aurélien Berthier
mercredi 3 - 09h28
de : Roberto Ferrario
« Je ne veux pas mourir, mais vu la situation, ils ne me laissent pas le choix »
mardi 2 - 21h24
de : jean1
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 - 17h03
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Une claque au lieu de deux pour les chômeurs
mardi 2 - 15h53
1 commentaire
Vive la Chine Populaire et son Parti Communiste
mardi 2 - 10h20
de : Hervé Fuyet
3 commentaires
Sursauts en provocations des Etats-Unis sur la Syrie et l’Irak
lundi 1er - 17h41
de : joclaude
1 commentaire
Solidarité avec Dimitris Koufontinas
lundi 1er - 16h59
de : Secrétariat du Secours Rouge International
"Modèle" chinois ? Il semble bien que soient chez nous seulement les fermes à 1000 vaches et aux 3000 cochons !
lundi 1er - 12h06
de : joclaude
2 commentaires
Et vive ce monde multipolaire anti-impérialiste
lundi 1er - 11h34
de : joclaude
2 commentaires
Paris. Ce 2 mars, rassemblement de soutien aux travailleurs de l’Infrapôle en lutte !
dimanche 28 - 16h19
de : jean1
Xi Jinping déclare la Chine exempte de pauvreté absolue…
samedi 27 - 17h54
de : joclaude
Comprendre le confinement de Dunkerque : 350 soldats américains viennent d’y débarquer !
vendredi 26 - 19h13
de : André
1 commentaire
Le péril facho-centriste : C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 26 - 19h08
de : Hdm
Islamo-gauchisme : bêtise politicienne et aveuglement universitaire
vendredi 26 - 15h36
de : joclaude
3 commentaires
Vaccin Cubain : l’Humain d’abord ! Nous ne sommes pas une multinationale !
vendredi 26 - 14h40
de : joclaude
1 commentaire
Texas : vague de froid + peur du socialisme = chaos
vendredi 26 - 11h12
"Semaine morte" des Vies Scolaires à partir du 22 mars | Communiqué de presse
jeudi 25 - 22h31
de : Coordination Nationale des Collectifs d’AED
France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
1 commentaire
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
2 commentaires
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude
Procès Farida C. infirmière en colère !
mardi 23 - 10h31
de : joclaude
Recommandation sur les propos de Frédérique Vidal annonçant demander une enquête sur l’islamo-gauchisme à l’Université
mardi 23 - 00h12
de : CS de l’InSHS
Italie, Rome : 22 févr. 1980 Valerio Verbano était assassiné (video)
lundi 22 - 18h15
de : Roberto Ferrario

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
2 commentaires
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite