Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Egypte : 50 000 enfants des rues maltraités par le régime de Moubarak


de : Robert Fisk
jeudi 17 février 2011 - 11h40 - Signaler aux modérateurs

par Robert Fisk - The Independent

Les flics ont tiré une balle dans le dos de Mariam, âgée de 16 ans, le 28 janvier depuis le toit du poste de police de Saida Zeinab dans les bidonvilles de la vieille ville du Caire, au moment du maximum de violence exercée par le gouvernement qui tentait de réprimer la révolution. C’était un terrible exemple de la façon dont les forces de Moubarak traitaient les enfants des rues en Egypte.

Elle s’était rendue au poste de police avec une centaine de garçons et de filles également mendiants, pour exiger la libération de son ami, Ismail Yassin, âgé de 16 ans comme elle, qui avait auparavant été traîné à l’intérieur de la station. Certains des enfants qui étaient à l’extérieur avaient à peine neuf ans. C’est peut-être c’est pour cela que le premier policier sur le toit a tiré des balles d’avertissement en l’air.

Puis il a tiré sur Mariam. Elle prenait des photos de la police sur son téléphone mobile, mais elle est tombé au sol avec une balle dans le dos. Les autres enfants l’ont transportée à l’hôpital Mounira à proximité - où le personnel aurait refusé de l’admettre - et ensuite à l’hôpital Ahmed Maher où la balle a été retirée. Ismail a été libéré et s’est dirigé vers la place Tahrir, où les manifestants pro-démocratie ont été attaqués par des hommes armés. Il a erré jusqu’à la rue Khairat - accoutumé à la violence comme tous les sans-abri du Caire - où des inconnus [les flics du poste où il avait été retenu auparavant ? N.d.T] lui ont tiré une balle dans la tête et l’ont tué.

Ils sont partout dans la capitale, les 50 000 enfants des rues du Caire, la honte de Moubarak, un héritage inavoué, des rejetés parmi les pauvres, des sans défense, des orphelins et des exclus, des renifleurs de colle, beaucoup d’entre eux toxicomanes dès l’âge de cinq ans, les filles étant souvent arrêtées et - selon les enfants et les travailleurs des associations d’aide - agressées sexuellement par la police.

Les statistiques gouvernementales égyptiennes affirment que seuls 5000 enfants mendiants vivent dans les rues, un chiffre que les organisations non-gouvernementales et les agences occidentales considèrent comme un autre mensonge de Moubarak pour couvrir un scandale 10 fois pire.

Les enfants interrogés par The Independent ce dimanche, ont également révélé de quelle manière les partisans de Moubarak amenaient volontairement des enfants à la périphérie de la place Tahrir pour jeter des pierres sur les militants pro-démocratie, la façon dont ils ont persuadé des enfants sans un sou de la rue à participer à leurs marches pro-Moubarak. Des essaims d’autres enfants ont fait irruption sur la place elle-même, car ils avaient découvert que les manifestants étaient bons pour eux, les nourrissant avec des sandwiches et leur donnant des cigarettes et de l’argent.

Selon une organisation caritative égyptienne, environ 12 000 enfants des rues ont participé aux manifestations de rue des trois dernières semaines.

« Ils ont dit que c’était leur devoir - un acte patriotique national - de jeter des pierres sur les manifestants, de faire des actions violentes », a déclaré un médecin égyptien de Saïda Zeinab. Selon la même femme, de nombreux enfants ont été touchés par des balles en caoutchouc de la police quand ils se sont retrouvés du côté des manifestants pro-démocratie. Au moins 12 d’entre eux dans ce seul district ont été emmenés à l’hôpital avec des blessures causées par des armes de la police.

Ahmed - il n’est pas sûr d’avoir 18 ou 19 ans, mais il est probablement beaucoup plus jeune - a vu Mariam se faire abattre. Vêtus d’un T-shirt orange, de jeans délavés, de sandales en plastique et d’une casquette de baseball bleu, il était timide et effrayé, même si la station de police de Saida Zeinab a été incendiée par une foule en colère plus tard dans la même nuit du 28 Janvier - après que les flics se soient enfuis.

« C’était juste avant la prière du vendredi et nous avons entendu la police frapper les gens dans la rue », dit-il. « Je suis sorti et j’ai vu beaucoup de gens jetant des pierres - j’ai donc commencé à jeter des pierres sur la police. »

« Tout le monde était en train de jeter des pierres, ma famille, chaque famille, car tout le monde détestait la police. »

« Mariam était en train de prendre des photos sur son portable et la police était sur le toit. Elle tournait le dos au poste de police, mais ils lui ont malgré tout tiré dessus. Des gens l’a emmenée à l’hôpital et elle sortit avec des bandages, mais elle a dit que la plaie lui faisait encore mal et elle croyait que quelqu’un avait volé un de ses reins. Je l’ai vue dans la rue après, dans le quartier d’Abou Riche. Maintenant, je ne sais pas où elle est. »

Des centes d’accueil pour enfants - fonctionnant avec des donations britanniques et d’autres pays européens - ont essayé de retrouver Mariam, mais en vain.

Ahmed était dans la rue quand Khairat Ismail Yassin a été abattu. « J’ai été battu et touché par une ’cartouche’ d’un pistolet paralysant de la police. Beaucoup de jeunes sont passés dans les rues pour voler, dans les maisons ou n’importe où. Ils ont frappé les gens dans les maisons et ont pris ce qu’ils voulaient. »

Ahmed nettoie les vitres des voitures pour de l’argent - aux feux de circulation, dans les embouteillages et aux intersections de routes bloquées - et passe la nuit dans la rue, restant éveillé par crainte des agressions des voleurs puis prenant quelques heures de sommeil après le lever du soleil. Les parents d’Ahmed, comme ceux de nombreux autres enfants des rues, sont vivants, mais il s’est brouillé avec eux il y a longtemps et il refuse de rentrer à la maison.

Mohamed n’a que neuf ans et il a un souvenir confus de la révolution qui a renversé Moubarak. Lui et un autre enfant ont été agressés par trois hommes qui les ont jetés dans un égout - apparemment dans une tentative de leur prendre leur argent. Puis, avec ses frères, il est allé regarder les manifestations dans le quartier Gayar du Caire.

« J’ai commencé à jeter des pierres sur les gens qui disaient ’non’ à Hosni Moubarak. Je suis allé moi-même avec des gens qui ont dit qu’ils voulaient Moubarak. »

« Ils m’ont dit de jeter des pierres. Les gens étaient plus âgés que moi. » Mohamed est originaire de Guena en Haute-Egypte, d’une famille de trois sœurs et trois frères.

« Je suis revenu rester avec un ami qui dormait dans un jardin, » dit-il. « Puis un autre ami a commencé à vivre dans Tahrir et m’a dit de venir là-bas. Je suis donc allé avec Karim et Ali et Mohamed et nous avons trouvé de la nourriture là-bas et nous nous sommes assis avec les gens. J’ai aimé y aller. Parfois je mendiais. Et les soldats me disaient toujours ’bonjour’, et ils m’ont donné quelques fois à manger. »

Ces enfants - souvent beaucoup plus jeunes qu’ils ne le disent - évitent parfois les questions sur le comportement de la police. Ils ont de toute évidence encore peur. Des employés d’hôtel m’ont parlé des policiers forçant des filles vivant dans les rues à coucher avec eux, volant même l’argent de ces filles. Plusieurs enfants ont dit que la plupart de leurs amis étaient accrochés à la drogue. Un jeune homme était clairement dépendant et parlait souvent de façon incohérente de violences policières, de couteaux, d’avoir été battu à plusieurs reprises dans la station de police de Saida Zeinab par deux flics dont les noms et prénoms ont été donnés à The Independent ce dimanche.

Beaucoup d’enfants ont été aspirés dans le tourbillon de la révolution, suivant des foules d’enthousiasme avec un sens de l’aventure.

« Les gens ont commencé à marcher dans les manifestations et j’ai commencé à marcher avec eux », a déclaré Goma. Il est pieds nus et en pantalon sale, et prétend avoir 16 ans. Il est originaire de la ville oasis de Fayoum et a admis qu’il ne savait pas d’abord qui les gens soutenaient.

« Puis ils ont commencé à dire qu’ils aimaient Moubarak et ils ont marché vers Tahrir », dit-il. « Mais quand nous sommes entrés dans Tahrir, d’autres personnes sont venues et ont jeté des pierres sur nous. Je jetais juste des pierres avec ceux qui soutenaient Moubarak. Ils m’ont dit que je devrais aimer Moubarak parce que s’il s’en allait, d’autres personnes viendraient d’autres pays et deviendraient présidents de l’Egypte J’ai été frappé par une pierre dans mon dos, cela me fait toujours mal. L’ennemi m’a jeté une pierre - ’sans doute des manifestants pro-démocratie’. Alors je suis parti parce que je ne voulais pas une pierre dans mon visage ou mon oeil. »

Les enfants de la rue se déplacent au Caire en groupes, faisant des tournées pour obtenir des repas gratuits quand les centres d’accueil ouvrent leurs portes, adoptant des petits chiens et essayant, comme des enfants bien éduqués, d’apprendre à utiliser les ordinateurs donnés par les associations caritatives étrangères.

Mais aucun de ceux que j’ai rencontrés ne savait lire - la plupart ne savent pas comment écrire leur nom en arabe. Certains étaient de toute évidence orphelins ou semi-abandonnés par leurs parents, mais il y avait un grand nombre de récits de parents forçant leurs fils et leurs filles à travailler dans les rues pour de l’argent afin d’acheter de la drogue.

Les malades sont le plus souvent négligés. Les morts n’ont pas d’importance. Le corps d’Ismail Yassin, maintenant un martyr de la révolution égyptienne, reste dans une morgue de l’hôpital. Non réclamé.

Du même auteur :

L’armée resserre-t-elle sa griffe sur l’Egypte ? - 14 février 2011

Un tyran s’en va et toute une nation exulte - 12 février 2011

La révolution égyptienne met à nu le racisme occidental - 11 février 2011

Egypte : 3e semaine, 16e jour, et le régime s’enlise de plus en plus - 9 février 2011

Moubarak est sur le point de s’en aller - 6 février 2011

Epuisés et craignant pour leur vie, les manifestants préparent la succession du régime Moubarak - 5 février 2010

Religieux ou laïcs, pauvres ou riches, ils était tous présents - 2 février 2011

Combien de temps Moubarak pourra-t-il encore s’accrocher ? - 31 janvier 2011

La brutale vérité sur la Tunisie - 20 janvier 2011

Israël s’est glissé dans l’UE sans que personne ne le remarque - 3 août 2010

13 février 2011 - The Independent - Vous pouvez consulter cet article à :

http://www.independent.co.uk/opinio...

Traduction : Abd al-Rahim

http://www.info-palestine.net/artic...



Imprimer cet article





France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
1 commentaire
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude
Procès Farida C. infirmière en colère !
mardi 23 - 10h31
de : joclaude
Recommandation sur les propos de Frédérique Vidal annonçant demander une enquête sur l’islamo-gauchisme à l’Université
mardi 23 - 00h12
de : CS de l’InSHS
Italie, Rome : 22 févr. 1980 Valerio Verbano était assassiné (video)
lundi 22 - 18h15
de : Roberto Ferrario
Communiqué CGT : une loi scélérate pour les travailleurs !
lundi 22 - 16h42
de : joclaude
1 commentaire
demandons votre vigilance quant à la véracité de vos sources avant de publier vos articles : la communauté tamoule de Fr
lundi 22 - 13h11
de : TGTE media France
Petite fête du livre de Noir et Rouge
lundi 22 - 12h38
de : Frank
Jérôme Rodrigues Gilet Jaune :la réalité d’une police politique et non de Droit !
dimanche 21 - 17h05
de : joclaude
Covid-19 : Cuba en alerte suite à l’augmentation soutenue des infections 21 Février 2021
dimanche 21 - 15h39
de : nazairien
1 commentaire
En hommage aux héros de l’Affiche Rouge
dimanche 21 - 08h58
de : UJFP
2 commentaires
Interpellation de Jérôme Rodrigues - video
samedi 20 - 15h37
de : joclaude
1 commentaire
Pas de licenciement à la Maison pour tous de Pen-ar-Créac’h (Brest)
vendredi 19 - 13h56
de : azard
Stop à la Désinformation des Médias sur les Tamouls de France
vendredi 19 - 13h16
de : Bharathi CCFT
2 commentaires
C’est beau l’Europe ! Après la France, l’Espagne aussi !
vendredi 19 - 11h52
de : joclaude
1 commentaire
Vaccins : effets secondaires détectés !
jeudi 18 - 17h17
de : joclaude
Jérôme Rodrigues, Gilet Jaune s’exprime, ENFIN !
jeudi 18 - 16h28
de : joclaude
La dissolution de Génération Identitaire fait débat chez les opposants à l’extrême droite
jeudi 18 - 14h41
Urgent ! Appel à l’aide et communiqué des retenus du CRA de Oissel à Rouen
jeudi 18 - 02h11
de : sôs Soutien ô Sans papiers
1 commentaire
Au sujet de la honte
mercredi 17 - 22h35
de : Jean-Yves Peillard pour Survie
L’IRAN aidera le VENEZUELA dans les dérivés du pétrole !
mercredi 17 - 17h59
de : joclaude
1 commentaire
Le séparatisme ? La Fracture sociale, voilà la question !
mercredi 17 - 17h28
de : joclaude
Madama : près de 800 manifestants pour qu’il reste au Puy-en-Velay
mercredi 17 - 17h12
Le virus et son variant, C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 17 - 16h09
de : Hdm
Concessions d’autoroutes : l’ART veut rendre le débat audible
mardi 16 - 15h51
de : Michel
Un PSE : c’est quoi, comment ça marche ?
lundi 15 - 08h07
Les amoureux et le pouvoir de la honte
dimanche 14 - 22h08
de : Jean-Yves Peillard
Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
dimanche 14 - 18h57
de : jean1
Bretagne, un maraîcher bio se pend, scène ordinaire en dictature.
dimanche 14 - 18h43
de : jean1
Vous avez dit "séparatisme" ? Commentaires !
dimanche 14 - 18h09
de : joclaude
Lacune historique : Oui des Afro-américains s’enfuirent en URSS !
dimanche 14 - 17h54
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite