Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Hôpital : Les agents sont-ils les « oubliés » de l’extension ?

de : DAVID CIERNIAK
vendredi 9 décembre 2011 - 01h42 - Signaler aux modérateurs

On s’en doute, les élus CGT du centre hospitalier n’ont pas tout à fait le même regard que leur direction sur l’extension Nord-Est. Ils ont souhaité réagir sur les propos de celle-ci vantant, il y a quelques jours, les bénéfices de ces travaux de développement. L’organisation syndicale a profité de l’occasion pour faire un tour d’horizon de l’établissement de soins.

Deux terrains de foot ! « L’extension, c’est près de 15 000 m² ! Pour mieux se rendre compte, c’est deux terrains de football que le personnel d’entretien doit nettoyer en plus sans embauche en renfort ! » Rodrigue Clairet a le sens de l’image pour dénoncer des conditions de travail qui, à ses yeux, se dégradent. Mais aussi celui de l’orientation. « Les brancardiers multiplient par 3 le temps pour transporter un patient du 5e étage en dialyse », précise le porte-parole CGT. Sans parler des explorations fonctionnelles. Alors pour lui, oui, l’extension est une bonne chose pour les patients, ou encore le corps médical « chaque médecin à son bureau », note Patrick Vanderpote, mais faudrait veiller à ne pas oublier les agents.

La cardio intensive « pompe » la cardio tradi. Rodrigue Clairet l’affirme. « Pour respecter la réglementation, on retire du personnel en cardio traditionnel pour le déplacer en cardio intensive. Résultat : il y toujours des infirmières mais il n’y a plus d’aide soignante en cardio traditionnelle la nuit », assure le délégué CGT.

Personnel de seconde zone. L’expression risque de faire réagir, c’est en tout cas celle employée par les élus de la CGT du centre hospitalier. Elle désigne les agents techniques, obligés de prendre leur pause « dans un réduit plus qu’une salle, partagé avec des machines ». « Depuis 10 ans nous le dénonçons et l’administration s’en est émue dernièrement en découvrant les locaux », s’étrangle-t-on à la CGT, comme si elle découvrait la lune.

Emprunts toxiques. Sur le plan financier également, la CGT a du mal à avaler la pilule. Une pilule de 7 M E tout de même, sur les 100 M E que représente le budget du centre hospitalier. « Il y a un mois, la direction ne savait pas et depuis 10 jours, on sait ! C’est incroyable ! Soit il y a des gens irresponsables soit il y a un problème », s’emporte Patrick Vanderpote, avant de préciser : « on peut comprendre des erreurs mais les partenaires sociaux doivent être informés ». Le secrétaire départemental de la CGT Santé explique que ces emprunts toxiques datent de 2007.

L’avenir du CH. Sur le plan financier, la situation n’est pas « catastrophique » mais « inquiétante » pour les élus de la CGT. Ils redoutent que l’année prochaine soit « blanche en acquisition de matériel et compliquée financièrement ». « L’hôpital a mis beaucoup de moyens dans l’extension », expliquent-ils. Un investissement qui pèserait lourd sur les projets budgets. « Il n’y a plus beaucoup de marge de manoeuvre au niveau budget, si ce n’est le personnel », craint-on.

Sur le plan de l’activité, la CGT dénonce le mutisme de l’Agence régionale de la santé (ARS). « Une extension c’est bien mais si demain, l’ARS décide que la cardio intensive se fait à Lens, qu’est-ce qu’on en fait ? » se demande l’organisation syndicale. Et de rappeler son combat : « maintenir un hôpital de proximité avec la totalité de ses activités ». En pensant à la chirurgie du cancer du sein, un moment évoqué en partance pour Lens. « Nous, on ne se bat pas contre Lens mais pour que Béthune et Lens conservent l’activité », répond Rodrigue Clairet.

Un silence de l’ARS que les élus de la CGT prévoient encore pour les 5 prochains moins, date des futures élections présidentielles. « En attendant, le personnel attend et s’inquiète », assure Patrick Vanderpote. Et de donner son état des lieux du territoire de santé par « Lens et l’AHNAC n’ont plus d’argent, Arras n’est pas au mieux et Béthune va changer de direction ».

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite