Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

A la librairie Résistances cette semaine

de : La librairie Résistances
lundi 16 janvier 2012 - 19h02 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 58 ko

La librairie Résistances à Paris, vous propose les trois conférences suivantes cette semaine !

 Mercredi 18 janvier 2012 à partir de 19h00

Rencontres révolutionnaires de la jeunesse arabe

Projection-débat avec un groupe de militants qui est allé à la rencontre des jeunes Tunisiens et Egyptiens du 17 au 31 décembre 2011, et qui nous rapporte d’incroyables images et récits, ainsi que leurs réactions.

"Forts de nos expériences et de nos appartenances diverses, formés dans le combat contre l’oppression coloniale au cœur des grandes métropoles d’Europe, nous voulons contribuer à construire un programme politique fondé sur notre conviction partagée que nos luttes doivent n’en former qu’une, des camps de réfugiés palestiniens aux campagnes de Tunisie, des bidonvilles du Caire aux banlieues parisiennes, de Bagdad à Rabat et de Deraa à Sana."

Entrée libre

JPEG - 36.9 ko

 Jeudi 19 janvier 2012 à 19h30

Conférence-débat organisée par Attac Paris/Nord-Ouest, avec Hervé Kempf, auteur de "L’oligarchie, ça suffit, vive la démocratie".

Entrée Libre

 Samedi 21 janvier à 17 H 30

Présentation par Benjamin Barthe de son livre "Ramallah Dream" (Editions La Découverte)

Journaliste au Monde, Benjamin Barthe spécialiste du Proche-Orient a été correspondant à Ramallah de 2002 à 2011. « Ramallah dream, voyage au coeur du mirage palestinien » illustre les illusions entretenues par l’Autorité Palestinienne sur la possibilité d’une « paix économique », sous occupation.

Face à l’impasse du « processus de paix », cette "Autorité palestinienne" a engagé la Cisjordanie sur la voie du libéralisme économique et de la construction de l’Etat dont Ramallah, ersatz de capitale. Une option essentiellement financée par les donateurs internationaux, et encouragée par un occupant israélien désireux de poursuivre la colonisation en toute tranquillité, sous couvert de "prospérité palestinienne".

Benjamin Barthe met en lumière les limites de ce mécanisme économique et institutionnel, ainsi que son coût en termes d’inégalités et de dépolitisation. Il souligne également la déconnexion entre cette ville-bulle en forte croissance urbaine et économique et le reste de la Palestine, particulièrement Gaza.

"Ramallah, qui a fait disparaître de ses rues les posters à la gloire des martyrs de l’Intifada, remplacés par d’immenses panneaux de publicité pour le crédit immobilier, est devenue la vitrine du plan de Salam Fayyad. La mini-métropole cosmopolite, jalonnée de bars branchés et de résidences haut de gamme bénéficie de "piscines de billets verts" des pays donateurs. De quoi cette ville est-elle le signe ? De la montée en puissance de l’Autorité palestinienne et de l’indépendance inéluctable des territoires occupés ? Ou bien de la banalisation de l’occupation et de l’affadissement du mouvement de libération palestinien ? Au croisement de l’enquête et du reportage, Ramallah Dream est le roman vrai d’un bantoustan doré. Plutôt qu’au théâtre d’ombres du processus de paix, Benjamin Barthe s’intéresse aux bouleversements qui travaillent la société palestinienne, dépolitisée de l’intérieur par l’industrie de l’aide. Les personnages qui se croisent dans ce récit – négociateurs, diplomates, hommes d’affaires ou activistes – dressent le portrait d’un État impossible, dont le territoire se dérobe en permanence sous les pas de ses dirigeants et dont l’économie est confisquée par une caste de privilégiés."

Un livre passionnant qui n’est pas seulement l’oeuvre d’un excellent reporter, mais celle d’un homme qui a pris la peine de s’intéresser à l’histoire de la Palestine tout entière et de tous ses habitants. L’analyse qu’il nous livre est de ce fait très précieuse : elle nous permet d’éviter de faire fausse route en termes d’engagement et de solidarité avec la Palestine.

LIBRAIRIE RESISTANCES :

4, villa Compoint (angle du 40, rue Guy Môquet) 75017 PARIS.

Métro Guy Môquet ou Brochant (ligne 13). Bus 31 : arrêt Davy-Moines

Tél. : 01.42.28.89.52 - site :www.librairie-resistances.com

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com/spip.p...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite