Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Les manifestations contre la pwofitasyon s’amplifient

de : La Réunion dimanche 26 février 2012 - 16h57 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 37 ko

Saint Denis. Jeudi 23 Février 2012.CCN/Tmg. Les deux dernières nuits ont été très chaudes, dans les villes de St Denis, St Benoit et du Port où des jeunes manifestants se sont pris à des symboles de la pwofitasyon. La cause de cette tension, qui n’est gère surprenante, l’échec des négociations sur une baisse éventuelle du prix des produits pétroliers. Mais aussi, tout comme à Mayotte, il y a de cela quelques semaines, la hausse brutale des prix des aliments ( +4,4% en un an ) n’est pas étrangère à cette poussée de fièvre. Récit.

Le mouvement des transporteurs de la FNTR (Fédération nationale des transporteurs routiers) a dégénéré ce mardi 21 février 2012. En soirée, la situation a complètement échappé au président de la FNTR. Après une longue réunion de cinq heures avec le préfet Michel Lalande, Jean-Bernard Caroupaye est revenu vers ses troupes à 20 heures, annonçant la signature d’un protocole d’accord, avec l’assurance d’une réunion le vendredi 24 février pour discuter de la baisse du prix des carburants. Il demandait aussi la levée des barrages. 


Mais les manifestants qui sont venus gonfler les rangs des transporteurs au cours de la journée — à l’appel de Jean-Bernard Caroupaye — ont fortement désapprouvé cette annonce. Le président de la FNTR était copieusement hué. Cette population, appelée à la rescousse dans la matinée par la FNTR, continuait à demander la tenue d’une réunion avant vendredi, et criait sa colère contre la vie chère.



Ne voulant plus de Jean-Bernard Caroupaye, la population s’est vite retrouvée sans leader. Dès lors, les débordements étaient quasiment inévitables. Les émeutes ont vite éclaté. Au Port, certains manifestants avaient prévenu un peu plus tôt mardi que si les camions étaient déplacés aux abords de la SRPP, ils mettraient le feu à la ville. Ils ont mis leur menace à exécution et s’en sont pris à l’établissement de la compagnie Grains du Capricorne, lieu hautement symbolique puisqu’il est l’un des leaders de la distribution du riz à La Réunion. 


Toujours au Port, une guérite a été brûlée à l’entrée de Sermétal, et la coopérative des dockers a été un temps menacée. Des barricades de feu ont été installées sur presque tous les ronds-points et les grands axes de la commune. Des commerces ont été vandalisés. Trois personnes ont été interpellées. Dans l’après-midi déjà, un groupe de jeunes a essayé d’entrer dans les magasins Score et Leclerc du centre-ville. Les jeunes ont été dispersés par la police à coup de grenades lacrymogènes. 



Au Chaudron, des incidents éclataient en début de soirée. Arrêts de bus caillassés, poubelles incendiées, voitures brûlées, commerces dévalisés, les scènes de colère et de violence se multipliaient. Des émeutiers ont également tenté de s’introduire dans le Jumbo Score du Chaudron. Ils ont été repoussés par la police. Des grenades lacrymogènes étaient tirées pour disperser les manifestants. Une douzaine de commerces a ainsi été vandalisée. Huit personnes ont été interpellées. 
Au Port et au Chaudron, les affrontements avec les forces de l’ordre ont duré une bonne partie de la nuit. 



C’est plus tôt, dans la matinée de mardi, que la situation s’est brusquement dégradée aux abords de la SRPP, lorsque le préfet a ordonné de libérer les accès au dépôt pétrolier « afin de ne pas pénaliser plus longtemps l’activité économique de l’île et de préserver la liberté de circulation ». Tout au long de la journée, c’est un face-à-face tendu qui a eu lieu entre les forces de l’ordre prêtes à charger et les transporteurs qui refusaient catégoriquement de bouger.



En après-midi, alors que sous l’impulsion du maire portois, Jean-Yves Langenier, le dialogue a repris entre le préfet et les représentants de la FNTR au Port, la tension était toujours aussi vive aux abords de la SRPP, où les transporteurs ont été rejoints par des centaines de citoyens venus les supporter. La présence de ces manifestants citoyens fait écho à l’appel lancé un peu plus tôt le mardi par le président de la FNTR, Jean-Bernard Caroupaye. « On demande le soutien de la population, on fait ça pour tout le monde, n’ayez pas peur de nous rejoindre pour lutter contre la dictature », demandait-il en matinée. Tout au long de la journée, des petits groupes viendront gonfler les rangs des manifestants donnant à ce combat contre le prix des carburants des allures de lutte sociale contre la vie chère.



Tout a basculé vers 21 heures. Le président de la FNTR venait d’annoncer qu’une nouvelle réunion sur une baisse éventuelle des prix des carburants aurait lieu vendredi et qu’il fallait lever les barrages. Une déclaration qui lui valait de perdre toute crédibilité aux yeux des manifestants. Hué, invectivé, Jean-Bernard Caroupaye était alors victime d’un léger malaise. Il quittait le campement des transporteurs, poursuivi par une cinquantaine de manifestants mécontents. « Ou la apèl anou, nou lé la, fé kom ou veu, nou nou bouz pa é lo bann kamion i bouz pa », lui ont lancé de nombreux manifestants.



Les esprits se sont vite échauffés. Alors qu’un transporteur se dirigeait vers son camion, les manifestants se sont placés devant lui, le sommant de ne pas bouger son camion. Vers 23 heures, tous les poids lourds ont finalement été déplacés par les transporteurs. Sans heurts. Les manifestants étaient ailleurs dans la zone industrielle et en ville, occupés dès le début de la soirée à enflammer le bâtiment de la Capricorne, les ronds-points et les barricades improvisées. 
Au Chaudron, d’autres émeutiers exprimaient leur colère de manière encore plus forte. 


L’émeute venait de commencer, elle durera toute la nuit. Les transporteurs n’étaient plus là...

Tensions à la Réunion : le gouvernement doit sortir de son mutisme pour mettre un terme au désordre en relançant des discussions sur le prix des carburants

Après la Guyane, la Guadeloupe et la Martinique où un conflit social avait éclaté en 2008 sur le prix des carburants, après Mayotte fin 2011, c’est maintenant La Réunion qui est au bord de l’explosion.

Hélas prévisibles, compte tenu de la situation économique et sociale de l’île, les violences auraient cependant pu être évitées. Or, elles donnent ces dernières heures des signes d’escalade.

Pour Victorin LUREL, responsable du pôle outre-mer de la campagne de François HOLLANDE, « le retour au calme est une nécessité absolue, car les violences, qui pénalisent d’abord les Réunionnais, ne sont en aucun cas une solution ».

« Le gouvernement doit mettre un terme à la stratégie de pourrissement qui est la sienne depuis la fin des mouvements sociaux de 2009 face à la problématique du coût de la vie dans les outre-mer », estime le député et président de la Région Guadeloupe.

« Comme s’il n’avait tiré aucune leçon des précédents mouvements, je m’étonne de l’indifférence affichée du gouvernement et, singulièrement, de la ministre de l’Outre-mer qui ne s’est toujours pas exprimée et qui, selon son agenda, prévoit de consacrer la fin de cette semaine à un nouveau déplacement en Martinique et en Guadeloupe où elle était pourtant il y a moins de 2 semaines », relève Victorin LUREL.

« La campagne électorale en cours ne saurait justifier que les ministres ne traitent plus les dossiers brûlants », déplore le député, qui rappelle que le gouvernement fixe lui-même, en liaison avec les pétroliers, le prix des carburants en outre-mer avec comme critère assumé les prix pratiqués dans l’Hexagone, alors même que le salaire moyen outre-mer est deux fois inférieur.

« Sans délai, le gouvernement doit donc mettre un terme au désordre en relançant des négociations pour faire enfin pression sur les pétroliers en monopole dont les bénéfices réalisés sur le dos des Ultramarins sont tout simplement indécents. Après avoir fait un chèque d’un montant total de 176 millions d’euros depuis 2009 aux compagnies pétrolières outre-mer, toutes filiales de Total, le gouvernement doit mener des discussions sérieuses avec ces industriels ».

« En matière de fixation des prix des carburants, une autre approche est possible outre-mer, notamment en découplant les activités de raffinage et de stockage, mais le gouvernement a jusqu’ici délibérément choisi de l’ignorer », regrette Victorin LUREL

Victorin LUREL

http://www.caraibcreolenews.com/new...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Les manifestations contre la pwofitasyon s’amplifient
26 février 2012 - 18h40 - Posté par GGrun

Depuis mardi, ce sont des nuits d’émeute qu’ont connues les villes du Nord puis du Sud, de l’Est et de l’Ouest (St Gilles zoreyland n’étant pas atteinte lol).

Sur le mouvement "citoyen", il s’est développé dès le 17 février avec une prise de parole jamais vu ici (à part lors des kabar maloya) et avec comme principe "no leader". Les médias n’en n’ont quasiment pas fait état, préférant faire une et articles sur les voitures cramées. A noter que les mobilisations de février mars 2009 (30 000 personnes au plus haut) par le Cospar étaient très unitaires mais controlées par ce Collectif des Orga Syndicales, Politiques et Associatives. Seul St Pierre avait connu un embryon d’auto organisation. Qui se retrouve dans l’esprit et dans le succès du rassemblement actuel. L’arrivée de jeunes casseurs vendredi sur le lieu du rassemblement n’as pas empêché sa poursuite samedi à 19h comme tous les soirs depuis 8 jours.

Mercredi un appel syndical à 10h à la pref de St Denis sera la première intervention des syndicats dans cette crise sociale.



Les manifestations contre la pwofitasyon s’amplifient
26 février 2012 - 20h20

Le mieux serait évidemment de donner l’indépendance à cette île qu’elle puisse gèrer ses affaires au mieux



Les manifestations contre la pwofitasyon s’amplifient
26 février 2012 - 21h15 - Posté par feeld

C’est le Sud qui est sous haute tension depuis la fin de semaine.

Dans la nuit de vendredi à samedi c’était le chaos à Saint-Pierre, les émeutiers sont sortis des quartiers direction centre-ville. Aujourd’hui c’est la 3e soirée de couvre-feu pour les établissements nocturnes dans la capitale du sud.

Les manifestants pacifiques du Sud contre la vie chère se réunissent tous les soirs au boulodrome Ravine Blanche Saint-Pierre à 19h.



Les manifestations contre la pwofitasyon s’amplifient
27 février 2012 - 18h30 - Posté par GGrun

Le chaos à St Pierre s’est limité à l’extérieur de la zone délimitée par M Fontaine maire UMP de St Pierre qui a déclaré : "j’ai dit au Préfet que je m’occupais de la sécurité du boulevard de mer (casinos, restos , boites de nuit NDR) et de la rue des Bons enfants (commerces NDR)"

J’ai vu un adjoint au maire avec écharpe tricolore, casqué, boté comme les robocops dérrière lesquels il était, donner les consignes à ses nervis et regarder de loin une voiture cramer.

Il n’y a jamais eu de couvre-feu, mais un partage des tâches entre "forces du (dé)ordre pour détourner les"émeutiers" ailleurs.

Mais heureusement les rassemblements de prises de parole du boulodrome continuent.

Vendredi, 500 personnes se sont retrouvées de toute l’ile à la préfecture pour faire entendre leur voix. Maloya, plantations de cultures vivrières, kozman ont duré toute la journée. Pendant les négociations des gro zozo.





1.2.3 JUIN à BAR-LE-DUC contre Cigéo, le nucléaire et la criminalisation de nos luttes !
mercredi 21 - 22h54
de : BureBureinfo
L’œil du tigre.
mercredi 21 - 18h56
Avoir 20 ans en 2021 - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 21 - 16h25
de : Hdm
Déconfinement : Emmanuel Macron nous prépare un été gâché par le Covid-19
mercredi 21 - 15h33
FORGES SBFM⚡FDB
mercredi 21 - 12h11
de : de Pierre Le Ménahes
Le Ménilmontant FC 1871 et la Commune de Paris
mercredi 21 - 11h46
de : Par le FC Sankt Pauli
Saccage des Jardins de l’Engrenage : des CRS et des bulldozers contre des arbres fruitiers et des plants de tomates
mercredi 21 - 11h34
de : jean1
Est-ce que la drogue tue ou bien le trafic de drogue ?
lundi 19 - 21h51
de : jy.D
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
5 commentaires
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite