Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Libéral-libertinage et progressistes en carton

de : CSP samedi 10 mars 2012 - 11h41 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

En cette journée féministe, il n’est pas inutile de recadrer un peu le débat, y compris sur celles - et ceux - qui se braillent "féministes" quand ça les arrange bien au niveau du porte-monnaie. On sait depuis une trentaine d’années maintenant qu’à un moment dans l’Histoire un certain féminisme a honteusement copulé avec son ennemi le néolibéralisme et a engendré de monstrueux rejetons libéraux-libertaires pour lesquels droits des femmes et économie de marché sont copains comme cochons. D’où à présent un certain discours soi-disant "transgressif" qui voudrait faire passer l’industrie du porno pour un modèle d’émancipation parce que c’est bien connu : rien de tel que se faire défoncer par trois culturistes dans un garage pour devenir un symbole de la lutte féministe, c’est l’évidence même voyons.

Ce discours sur le porn étant porté par une poignée "d’actrices" complaisamment invitées partout et ne manquant jamais de se rendre sur la plateaux fort court vêtues en déballant un laïus archi-convenu sur l’éclate totale de faire ce job et à quel point se sont de sacrés coquines dans la vraie vie - peu importe que ce soit vrai ou pas, l’important étant d’enflammer l’imagination du mâle devant le poste et de lui faire sortir sa carte bleue -, devenant ainsi des modèles de subversion par le sexe selon un schéma rebattu depuis les années 60 et la révolution sexuelle d’alors, toute personne se mettant en tête d’avoir un regard un peu acéré sur ce business, ses implications quant à l’image des femmes - sans parler de la façon dont l’écrasante majorité de ces "actrices" sont traitées c’est à dire comme de la merde - se verra bien facilement relégué au rang de ringard jaloux aigri et frustré, pour ne pas dire de cryptofasciste torquemadesque. Nous allons revenir sur ce point, mais avant nous illustrerons notre propos par des extraits d’une tribune ahurissante de bêtise écrite par Katsuni, "Chef d’entreprise, Actrice X" laquelle ne craint pas de se ridiculiser en public en prétendant que le porn est la pointe avancée de l’égalité salariale.

"A l’heure où le débat de la parité salariale est de nouveau à la une de l’actualité, le porno, souvent accusé d’exploiter les femmes, de véhiculer une image dégradante de la sexualité et de prôner des valeurs machistes, est néanmoins dans notre société l’une des rares industries à voir les femmes (les actrices) plus rémunérées que les hommes. Explications."

Oui, Katsuni, explique nous. Nous sommes pantelants, sincèrement. Ah oui, juste avant, une petite précision : le porno n’a pas à être "accusé d’exploiter les femmes, de véhiculer une image dégradante de la sexualité et de prôner des valeurs machistes" : c’est ce qu’il fait et ce sont les ressorts structurels de cette industrie. C’est un fait objectif et nier cela consiste à vivre au pays des poneys, on va y revenir aussi n’aie crainte.

"Payés à la scène, les travailleurs du X touchent un cachet (dont le montant varie en fonction du pays) et non un salaire fixe mensuel"

Pas comme des fonctionnaires quoi, berk.

"Aux Etats-Unis où se tourne l’essentiel des productions occidentales, leur rémunération est particulièrement homogène, l’existence d’agences pour acteurs/ices (interdites en France car assimilées à des proxénètes) contribuant à maintenir des montants de cachets assez stables."

Et on est drôlement contents pour eux. On peut toutefois douter que les bulgares de 19 ans qui passent des "castings" qui sont autant de semi-viols - voire des viols tout court parfois - soient à ce point concernées par ces exemplaires revendications salariales. Mais c’est vrai qu’on parle des States, modèle indépassables de nos libéraux-libertins qui ne jurent que par lui.

"Il faut être minimum deux pour exécuter une scène. Même travail, contraintes similaires, et pourtant, l’égalité entre hommes et femmes dans l’industrie du X n’existe pas. Le cachet d’un acteur porno est 25-30 % moins élevé (parfois même deux fois moins élevé) que celui de sa collègue même si celle-ci débute dans le métier alors que celui-ci pourra avoir dix ans de carrière derrière lui."

Voilà en vérité qui est formidable et signe un progrès incontestable dans les relations hommes-femmes. Non ? Renversement des valeurs proprement nietszchéen dans son vertige puisque le schéma classique du 30 % de salaire en moins est ici inversé, et on se demande bien pourquoi, tout de même. Fort heureusement, notre madeliniste du cul nous livre candidement l’explication.

"Même si les mentalités évoluent et le marché du X avec, un film porno est un produit de divertissement encore essentiellement consommé par les hommes et même le public composé de femmes est aussi très sensible au casting féminin d’un film X. La femme est donc l’argument qui fait vendre. Elle est la source du fantasme, sa représentation, l’image que l’on veut voir mais aussi la personnalité que l’on souhaite éventuellement connaître."

En clair : la marchandise-femme est consommée par un public essentiellement masculin, les femmes qui regardent du porno ne représentent qu’une minorité complètement négligeable et ce sont les hommes qui vont dépenser leur fric, ce qui est fondamentalement la seule chose qui intéresse cette industrie. Laquelle, et c’est Katsuni qui l’admet elle-même avec ce mélange de cynisme froid et de candeur qui est la marque des libéraux hardcore, est basée sur une exploitation totale de la femme tant au niveau de l’usage de son corps que de son image. Quant à la "personnalité" des actrices X, c’est un argument marketing destiné à donner un plus-produit à la marchandise, manière d’humaniser ce qui reste de la boucherie à la chaîne. Sacha Grey étant l’une des plus maline et ayant compris ce que pouvait lui apporter ce supplément d’âme en terme de notoriété et de compte en banque, c’est logiquement la plus citée quant il s’agit de démontrer que les "hardeuses" sont aussi des femmes de têtes. Comme d’habitude, on met en exergue la toute petite minorité non représentative pour occulter l’armée de nanas soumises aux caprices des hommes mais qui n’ont elles pas accès au glamour et doivent se contenter de se faire double pénétrer pour leur cachet et s’acheter elles-mêmes leur crème anti-inflammatoire.

On finit pas se demander où finit le cynisme et ou commence la bêtise pure quand Katsuni osé l’énormité : "L’actrice X est un produit (et il n’y a rien de péjoratif là-dedans) qu’elle peut décider de définir et vendre elle-même." Sauf que non, évidemment : celles qui peuvent "décider" ne sont qu’une poignée, et quand bien même elles auraient une marge de manœuvre quant à la façon dont elles vont se faire enculer et à quel prix, elles restent in fine dans un schéma de domination masculine. Cette dernière ayant bien compris l’utilité des Katsuni pour faire miroiter de l’argent facile et une carrière météorique à des naïves qui déchanteront très rapidement devant les réalités glauques de cette industrie qui en plus exige une reconnaissance comme industrie de loisirs comme une autre...

Accordons nous une parenthèse : étant bien entendu que pour le discours libéral-libertin, le monde se divise en deux, à savoir d’un côté les gens hyper-émancipés supercools qui baisent comme lapins hystériques dans une perpétuelle orgie follement décadente et fun, et de l’autre les chiants moralisateurs coincés du derche qui font évidemment partie du retour à l’ordre moral protofasciste de droite comme de gauche, je ne doute pas que ce billet sera considéré comme une manifestation de pudibonderie en mode curé rouge, et comme je suis un garçon d’une exquise obligeance, je veux bien jouer le jeu ; il est donc bien évident que ma libido est d’une pauvreté absolue, que mon imaginaire est décharné et mon univers fantasmatique un désert misérable, et que je n’alterne que des périodes de monogamie sinistre et d’un ennui morbide avec des plages de célibat dépressif et onaniste, et d’ailleurs je ne baise qu’en missionnaire, dans le noir, et le plus rapidement possible pour me débarrasser de cette dégoûtante corvée. Vous voyez donc bien que je fais mon possible pour entrer dans les poncifs des gens conformistes qui se croient "émancipés" parce qu’ils regardent du porn, et décidément qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour faire plaisir aux imbéciles. Vous allez voir qu’en plus ils ne m’en seront même pas reconnaissants, les ingrats.

Parmi lesquels se comptent curieusement une poignée de "progressistes" ou en tout cas auto-proclamés comme tels, qui suivent béatement le discours libéral-libertin en voyant dans le porno l’acmé de la lutte féministe pour l’émancipation, sans très bien comprendre que bien loin d’être "subversif" en quoi que ce soit pour "l’ordre bourgeois" - gauchisme figé dans d’obsolètes visons datant des années 70 et étant incapable de passer par dessus - il n y a absolument plus rien de transgressif dans le sexe. Lequel et on l’oublie trop souvent, si il est peut-être l’activité la plus agréable que nous connaîtrons dans nos vies d’humbles mortels, n’est définitivement pas un loisir comme les autres. Le porno, en le banalisant dans sa version la plus vulgaire et marchande, n’est donc pas progressiste mais bel et bien fondamentalement réactionnaire.

http://comite-de-salut-public.blogs...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Libéral-libertinage et progressistes en carton
11 mars 2012 - 17h38 - Posté par CD

REPONSE

"Que "depuis une trentaine d’années maintenant, un certain féminisme ait honteusement copulé avec son ennemi le néolibéralisme et ait engendré de monstrueux rejetons libéraux-libertaires pour lesquels droits des femmes et économie de marché sont copains comme cochons" nous sommes d’accord.

Nous le sommes encore avec la suite "D’où à présent un certain discours soi-disant "transgressif" qui voudrait faire passer l’industrie du porno pour un modèle d’émancipation parce que c’est bien connu : rien de tel que se faire défoncer par trois culturistes dans un garage pour devenir un symbole de la lutte féministe, c’est l’évidence même voyons". A dire vrai nous approuvons toute la charge contre la pornographie à l’exception des remarques sur le court vêtu qui sent bon l’intégrisme religieux sexo-séparatiste.

Alors que dire de plus.

L’auteur a cru bon d’ajouter ceci : "Pour le discours libéral-libertin, le monde se divise en deux, à savoir d’un côté les gens hyper-émancipés supercools qui baisent comme lapins hystériques dans une perpétuelle orgie follement décadente et fun, et de l’autre les chiants moralisateurs coincés du derche qui font évidemment partie du retour à l’ordre moral protofasciste de droite comme de gauche, je ne doute pas que ce billet sera considéré comme une manifestation de pudibonderie en mode curé rouge, et comme je suis un garçon d’une exquise obligeance, je veux bien jouer le jeu ; il est donc bien évident que ma libido est d’une pauvreté absolue, que mon imaginaire est décharné et mon univers fantasmatique un désert misérable, et que je n’alterne que des périodes de monogamie sinistre et d’un ennui morbide avec des plages de célibat dépressif et onaniste, et d’ailleurs je ne baise qu’en missionnaire, dans le noir, et le plus rapidement possible pour me débarrasser de cette dégoûtante corvée".

Il faut lire cela au second degré. Il faut aussi ajouter qu’aucune différence n’est faite entre l’érotisme et le porno ou entre le porno "soft" et le porno "hard". Je sais que l’on va dire que le porno c’est du sexe sans amour. Mais quand on cherche à se masturber on ne cherche pas de l’amour. Pour autant on ne cherche pas pour autant à regarder des scènes de masochisme, de viol ou de violence, ou d’apologie de la souffrance. D’après mes renseignements sur le sujet une fraction d’hommes recherchent juste des seins, des sexes féminin, des fesses et d’autres des femmes légèrement vêtues mais sexy . Certains ne donnent pas d’argent au porno mais ils regardent les photos plus que des films.

Il est donc dommage que rien ne soit dit sur les hommes qui "mattent" et se masturbent - ils sont nombreux - sans approuver la prostitution ni même le "porno hard" ie avec la promotion du viol et des violences faites aux femmes . Ils apprécient simplement de pouvoir se masturber en regardant des femmes nues . Et en plus nombreux sont pour l’égalité entre hommes et femmes.



Libéral-libertinage et progressistes en carton
12 mars 2012 - 13h59 - Posté par Ardwenn

Bon bon bon…Ça fait plaisir de voir qu’on est pas le seul à taper sur le clou.
Sauf qu’on voit, dans ce « libéral-libertinage » une POLTIQUE SEXUELLE délibérée, et qui vise, autant que la marchandisation totale du plaisir, l’asservissement de toutes et de tous aux impératifs de la nouvelle morale. Qui n’est, finalement, pas très différente de l’ancienne.



Libéral-libertinage et progressistes en carton
23 mars 2012 - 09h23 - Posté par CD

Equilibration : Le sexe entre deux excès.

Il y a le totalitarisme du tout libéral qui favorise effectivement ce que l’on a pu appeler la "désublimation répressive" mais il y a aussi la volonté de répression totale de la sexualité. Et la fin de cet article n’y échappe pas.

Avec les religions la sexualité devrait être cachée non seulement aux enfants mais aussi aux adultes. Or des mesures sont à prendre contre la prostitution et la pornographie mais il importe de distinguer le hard qui fait l’apologie de la violence et de la souffrance du soft qui sert à la simple masturbation. A ce propos, cacher un sexe masculin en érection n’a de valeur que pour des mineurs. Ce n’est pas un critère pertinent entre érotisme et pornographie.





Est-ce que la drogue tue ou bien le trafic de drogue ?
lundi 19 - 21h51
de : jy.D
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
3 commentaires
Un seul cri : Libérez le Professeur Fourtillan !
dimanche 18 - 17h32
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque : Fin de l’ENA et vive l’ISP : CQFD !
dimanche 18 - 17h15
de : joclaude
1 commentaire
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Crise du Covid-19, une aubaine pour "l’oligarchie mondialiste" ?
dimanche 18 - 16h19
de : joclaude
1 commentaire
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite