Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Sortir Sarkozy, battre la politique du capital !

de : Front Syndical de Classe
mercredi 25 avril 2012 - 19h23 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Première et urgente étape : Sortir Sarkozy...

Sortir Sarkozy pour en finir avec sa politique de chômage de masse, avec les salaires de misère, avec le saccage de l’hôpital, de la santé, de l’école, de l’ensemble des services publics…, au nom des privilèges et la dictature des marchés financiers, le tout dans un climat xénophobe, raciste et provocateur !

… mais les yeux grands ouverts !

Pas d’illusions : cette politique de casse et de véritable guerre sociale résulte de la crise et des diktats du capital financier relayés par l’Union Européenne, le FMI et la Banque centrale, en violation de la volonté des peuples.

Après le 6 mai il n’y aura donc pas d’autre choix que résister à cette dictature ou capituler !

Ainsi que le dévoile François Ruffin dans son interview de Nicolas Doisy, « senior advisor » de Cheuvreux, conseillant 1200 banques et fonds de pension, les marchés ont déjà leur plan de bataille pour l’après présidentielle, au nom de l’UE et de l’Euro :

« …Quand on regarde un petit peu la façon dont se déroulent les élections, dont les marchés perçoivent le problème européen, on se rend compte qu’il y a des chances non négligeables que François Hollande se trouve pris entre deux forces contradictoires : les marchés qui attendent de lui un certain nombre de réformes dites structurelles, qui vont porter sur l’assainissement des comptes publics évidemment, mais aussi des réformes qui sont appelées à rendre l’économie française plus performante. Or, c’est le type de réforme dont très vraisemblablement une partie de l’électorat de François Hollande se méfie, et si vous regardez bien, pour l’instant, François Hollande s’est abstenu de clarifier de façon nette sa position sur ce sujet.
Et pour cause : il sait qu’il sera pris à terme, à un moment, entre la pression de ses électeurs et la pression des marchés. Déjà on a des investisseurs qui s’étonnent du faible détail des candidats dans leurs programmes, les anglo-saxons que je rencontre me demandent souvent : « Où est le programme ? » Je leur dis : « Il n’y en a pas ! , et pour cause, c’est un jeu tactique pour l’instant, le programme on le saura une fois l’élection finie. Et en fait on le connaît déjà, il sera imposé par l’appartenance à la zone Euro….
 »

Nous sommes donc prévenus :

Quelle que soit l’issue du scrutin, après le 6 mai le chantage des marchés contre les travailleurs et contre le peuple va s’accentuer. C’est sûrement ce qu’ils appellent la démocratie...

L’extrême-droite en embuscade

C’est frauduleusement que le FN se présente comme porte-parole des couches populaires et comme parti anti-système !

En fait, comme chaque fois en période de crise du système capitaliste, l’extrême droite est mise en avant pour tenter de détourner la colère du peuple sur des boucs-émissaires et préserver le système de domination et d’exploitation : " afin que tout change pour que tout demeure comme avant ! "

La poursuite des politiques d’austérité, l’aggravation de la misère, la désertification du monde rural, la soumission des classes dirigeantes aux diktats de l’Union européenne et des marchés, le viol permanent de la souveraineté du peuple, lui offrirait l’occasion de se présenter comme le seul recours alors même qu’elle est le dernier rempart du système, aujourd’hui comme hier !

Décevoir à nouveau les attentes populaires et l’espoir d’un véritable changement, c’est préparer le terrain à une recomposition d’une droite sous domination du FN et à la mise en œuvre d’une politique réactionnaire sans limites !

Seule la résistance acharnée contre la dictature des marchés, la dictature de l’euro et de l’Union européenne, la lutte afin que le peuple recouvre sa pleine souveraineté est de nature à barrer la route à cette menace !

TOUS ENSEMBLE pour les salaires (300€ pour tous en rattrapage, le SMIC à 1600€ net par mois), pour la retraite à 60 ans, pour la défense de l’emploi et contre les licenciements et plans « sociaux » divers, pour la défense et le développement des services publics …

Après le 6 mai, quel que soit le résultat du deuxième tour, ni état de grâce, ni attentisme : souvenons-nous toujours qu’en 1936, ce sont les grèves et les occupations d’usines qui ont donné les congés payés !

Finissons-en aussi avec le syndicalisme d’accompagnement et de partenariat social qui étouffe les luttes et l’inventivité populaires. Retrouvons pour gagner le chemin du syndicalisme de lutte de classe et de masse.

Après le 6 mai il n’y aura pas d’autre choix que résister à la dictature des marchés ou capituler devant eux !

Front Syndical de Classe

25 avril 2012


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Sortir Sarkozy, Battre la politique du capital !
25 avril 2012 - 22h12 - Posté par Combes

Bien dit, camarades.
Je suis d’accord avec vous, le 6 mai il n’y aura que deux bulletins sur la table et il faudra utiliser le vote HOLLANDE pour virer SARKOZY.
Mais dès le lundi 7 mai il faut organiser l’opposition de gauche au gouvernement social-libéral de HOLLANDE, sans attendre nous devons dire que SARKOZY battu dans les urnes il ne doit plus rien rester de sa politique, que les lois et décrets antisociaux, antidémocratiques et racistes doivent être abrogés, que la RGPP et les réductions d’effectifs doivent être annulés, qu’il faut remettre en cause les privatisations et la casse des services publics.
Nos syndicats ne doivent pas participer aux mascarades de concertation tripartite que le PS va proposer.
Sur ces bases, nous devons rassembler celles et ceux des militants ouvriers qui n’ont pas la mémoire courte et qui ne cherchent pas des postes gouvernementaux.
Et ne pas croire qu’un bon score du Front de gauche aux législatives tirerait le gouvernement à gauche.
C’est dans les entreprises et dans la rue, par nos luttes, que nous gagnerons.



Sortir Sarkozy, Battre la politique du capital !
26 avril 2012 - 09h07 - Posté par dmitri bergan

au front syndical de classe( dont j’ignorais l’existence )
on est tous d’accord-enfin ceux qui ne profitent pas du système-:Il faut virer sarko et sa clique. Mais ce que vous proposez (augmentation des salaires et des revenus) me rappelle trop 1981 et la suite. nous savons que holland suivra la même politique et que nous avons du soucis à nous faire car pas plus que sarko (si les urnes n’ont pas été bourrées) le futur despote socialiste ne sera prévenant avec les pauvres.
si il est élu,ce sera par défaut et comme toujours par une minorité de citoyens. confondant légalité et légitimité, les masses se soumettront aux décisions du (nouveau ?)grand-chef et tout recommencera...
pour rompre avec ce cycle infernal, le syndicalisme est inefficace(j’ai assez milité pour le comprendre).la solution ne peut être que politique et le moyen de réussir révolutionnaire.
dmitri bergan







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite