Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Mitterrand et l’Algérie


lundi 11 juin 2012 - 14h31 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

paru dans CQFD n°99 (avril 2012), rubrique Les vieux dossiers, par Sébastien Navarro mis en ligne le 11/06/2012 -

En ce temps-là, la prison située dans la partie haute de la casbah d’Alger s’appelait Barberousse, souvenir du célèbre corsaire à la botte de l’empire ottoman. On imagine l’effroi qu’un tel nom pouvait provoquer chez les prisonniers... En cette nuit du 19 juin 1956, Abdelkader Ferradj et Mohamed Ben Zabana marinent eux aussi sûrement dans l’effroi : au premières lueurs de l’aube, ce seront les deux premiers militants du Front de libération nationale (FLN) à être guillotinés. Leur exécution a été actée deux semaines auparavant par la chancellerie française. Le ministre de la Justice, un certain François Mitterrand, a refusé le recours en grâce des deux condamnés.

Mitterrand est déjà aux manettes du pouvoir quand l’insurrection algérienne démarre, le premier novembre 1954. Mendès France, Président du Conseil – nous sommes sous la IVe République – en a fait son ministre de l’Intérieur. En réponse à la Toussaint Rouge, le premier flic de France fait dissoudre le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques de l’indépendantiste Messali Hadj. Quelques jours plus tard, Mitterrand tient un discours de fermeté devant les députés de l’Assemblée nationale. « L’Algérie, c’est la France » sera suivi par un : « Je n’admets pas de négociations avec les ennemis de la patrie. La seule négociation, c’est la guerre. » L’indépendance de l’Algérie ? Idée inconcevable à l’époque, même dans le camp de l’Union démocratique et socialiste de la Résistance, petite formation politique de modérés gaullistes et socialistes, que préside Mitterrand. Ce dernier est plutôt partisan d’un colonialisme français à visage humain. La brutalité de la police tricolore en Algérie le taraude : il missionne Germaine Tillion, la célèbre résistante, pour investiguer sur des exactions commises par la flicaille outre-Méditerranée.

En février 1955, le gouvernement de Mendès France tombe. Guy Mollet lui succède, et offre à Mitterrand un maroquin de choix, celui du ministère de la Justice. En mars de l’année suivante, le Parti communiste français se joint à la meute pour accorder au gouvernement Mollet les pouvoirs spéciaux : « Le gouvernement disposera en Algérie des pouvoirs les plus étendus pour prendre toutes les mesures exceptionnelles commandées par les circonstances, en vue du rétablissement de l’ordre, de la protection des personnes et des biens et de la sauvegarde du territoire. » Mitterrand apposera sa signature au décret donnant les pleins pouvoirs à l’armée française en Algérie. Ce texte va sceller la mise en place d’une véritable justice d’exception permettant aux tribunaux militaires de se substituer aux tribunaux civils et de prononcer, sans instruction préalable, la condamnation à mort de militants accusés de terrorisme. Dans la foulée, notre ministre de la Justice donne son aval à l’envoi du contingent : de 200 000 auparavant, les troupes présentes en Algérie atteignent 450 000 soldats en juillet 1956.

Deux ministres en désaccord avec la politique menée en Algérie, Mendès France et Alain Savary, claqueront dans l’année la porte du gouvernement Mollet. Mitterrand l’ambitieux s’accroche. L’abolition de la peine de mort pouvant attendre encore vingt-cinq ans, il fera du zèle : sur quarante-cinq dossiers de condamnation à mort qui lui seront soumis durant les seize mois de son mandat place Vendôme, il n’accordera que sept avis favorables à la grâce. La torture, industrialisée par les bidasses français, et que Mitterrand ne pouvait pas ignorer, nourrit la veuve de Barberousse : du 3 au 12 février 1957, seize exécutions capitales ont lieu. Le 11 février, pour la première fois, c’est un Européen qui est guillotiné. Fernand Iveton, prolo à l’usine de gaz d’Alger et militant du Parti communiste algérien, a déposé une bombe qui n’a pas explosé. Pas de victime, pas de dégâts : qu’importe, l’homme aura la tête coupée avec l’aval ministériel.

En mai 1957, le gouvernement Mollet est balayé. Mitterrand aussi. Pugnace et patient, l’homme accèdera à l’Élysée en 1981. Il est de notoriété publique que le vote pied-noir n’a pas été pour rien dans son élection... Un satisfecit pour le remercier de ses bons offices durant les trois premières années des « évènements » d’Algérie ? Bien possible.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Mitterrand et l’Algérie
12 juin 2012 - 09h33

et l’attitude des camarades communistes ?

le vote des pleins pouvoirs
condamnation du 8 mai 45 (sétif, guelma), du 1er nov 54 !!
etc.



Mitterrand et l’Algérie
12 juin 2012 - 12h10 - Posté par A.C

et l’attitude des camarades communistes ?

Curieux non ?

Un article rappelle ce que fut ce passé colonialiste de laSFIO, la complicité Droites-Social démocratie, le parcours du futur Président de la République, alors ministre de la"Justice" -qui aura refusé de donner un avis favorable à une grâce présidentielle..pour près de
60résistants algériens...entre 56et57...,

et hop..on passe au jugement du PC !

Comme si avoir -CONNEMENT selon moi- pensé que donner des pleins pouvoirs à Mollet au prétexte que le FRont républicain aux affaires depuis le 2 Janvier 56 pouvait empêcher que la Guerre ne s’intensifie., .faisait du PC un "machin" assimilable à la complicité d’un Mollet, d’un Mitterrand avec les Aussaresses, Massu, Bigeard , le PEn qui ne répondront jamais, hélas de crimes contre l’Humanité !
On me reconnaitra l’honnêteté de citer un article qui , jugeant le dernier bouquin de mon ami ALLEG( rappelle des faits en évitant les clichés..

Extraits
(italique A.C)

http://www.confluences-mediterranee...

Certes, Henri Alleg a raison de souligner les blocages communautaristes, en effet volontiers sous-tendus par des stratégies implicites de pouvoir, de tels compétiteurs nationalistes algériens. Oui, il est vrai que, entendant bien régner en maîtres sur une société représentée comme croyante, nombre de cadres du FLN (pas tous) firent de la référence dite musulmane l’alpha et l’oméga identitaire de la nation algérienne. Pour autant, il est bien vrai que, dès la phase de la Résistance et de la nationalisation française qui firent virer le PCF au premier cercle de l’événement et du pouvoir français, le mouvement insurrectionnel algérien de mai 1945 fut sommairement stigmatisé par l’Humanité comme entaché des manoeuvres d’un complot nazi

. Non que la propension à comploter n’ai pas été avérée dans tels cercles de pouvoir colonialistes. Pour autant, il y avait évidemment bien autre chose dans le mouvement de mai 1945, Henri Alleg en convient sans peine. Mais sans qualifier comme il convient les lourdes aberrations communistes du moment en la matière.

Qu’on nous entende : l’anticommunisme était bien réel au PPA-MTLD, comme il fut ultérieurement bien réel au FLN. Mais cet anticommunisme ne naquit pas par génération spontanée ; et il fut aussi généré par tels jugements sans appel imprudents et, au moins, par des atermoiements qui discréditèrent durablement le PCA aux yeux de militants nationalistes dont les plus purs l’auraient sans cela accueilli avec moins de réserve. Il n’y a pas que dans la politique coloniale du pouvoir français qu’il y eut des occasions manquées. Qu’on songe à l’effet désastreux que produisit sur les Algériens le refus d’un cadre syndicaliste et communiste de Skikda, à l’automne 1952, de témoigner, à l’encontre des directives du parti, contre des policiers qui avaient tiré sur des manifestants du PPA-MTLD, faisant un mort et plusieurs blessés. Certes le parti eut raison de sanctionner ce cadre, mais le mal était fait. Pourquoi ne pas évoquer de tels épisodes, si douloureux et si lourds de nuages pour l’avenir, qui rendent compte de problèmes de fond bien réels ?

A la veille du 1er novembre 1954, Henri Alleg dit qu’il ignorait tout du tout jeune FLN, mais qu’il se douta vaguement de quelque chose grâce à une allusion sibylline d’Hocine Lahouel. Cela alors même que la police et les renseignements militaires français étaient bien moins ignorants. En tout cas, le PCF, dans le communiqué du 8 novembre 1954 du Bureau Politique, désignait, rapporte Alleg, « comme responsables des événements “les gouvernements qui ont opposé leur refus aux revendications nationales de l’immense majorité des Algériens”, et demandait de “reconnaître le bienfondé des revendications à la liberté du peuple algérien” et l’ouverture de discussions “avec les représentants qualifiés de l’opinion publique algérienne.” » (p. 182). Un grand militant, engagé dans le soutien direct au FLN, Jacques Charby, lui, cite, dans Le Monde du 5 novembre 2005, l’intégralité du communiqué et il reproche à Henri Alleg de ne pas avoir cité la deuxième partie, qui dit : « En de telles circonstances, fidèle à l’enseignement de Lénine, le PCF, qui ne saurait approuver de recourir à des actes individuels susceptibles de faire le jeu des pires colonialistes, si même ils n’étaient pas fomentés par eux, assure le peuple algérien de la solidarité de la classe ouvrière française dans sa lutte de masse contre la répression et pour la défense de ses droits. Le PCF est ainsi, une fois de plus, l’interprète de l’internationalisme des travailleurs, inséparable de l’intérêt national [1]  » On en appellera au jugement du lecteur : qui, en matière de citations tronquées, lui paraît le plus critiquable ?

 Pour ce qui est d’un jugement plus global de ce que fut l’attitude des communistes français et algériens face à cette GUERRE(commencée en juillet 1830....,) il me semble nécessaire de lire , "Mémoire algérienne", d’H.ALLEG ;

Paris, Stock, 2005, 411 p.

 A enregistrer et lire aussi..

le documentPDF "N° 8 des Cahiers d’HISTOIRE del’INSTITUT de RECHERCHE Marxiste"

http://constel07.u-bourgogne.fr:808...

Communistes algériens. Communistes français :
GUERRE D’ALGERIE

Cordialement

A.C





Comprendre le confinement de Dunkerque : 350 soldats américains viennent d’y débarquer !
vendredi 26 - 19h13
de : André
Le péril facho-centriste : C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 26 - 19h08
de : Hdm
Islamo-gauchisme : bêtise politicienne et aveuglement universitaire
vendredi 26 - 15h36
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Cubain : l’Humain d’abord ! Nous ne sommes pas une multinationale !
vendredi 26 - 14h40
de : joclaude
Texas : vague de froid + peur du socialisme = chaos
vendredi 26 - 11h12
"Semaine morte" des Vies Scolaires à partir du 22 mars | Communiqué de presse
jeudi 25 - 22h31
de : Coordination Nationale des Collectifs d’AED
France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
1 commentaire
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
2 commentaires
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude
Procès Farida C. infirmière en colère !
mardi 23 - 10h31
de : joclaude
Recommandation sur les propos de Frédérique Vidal annonçant demander une enquête sur l’islamo-gauchisme à l’Université
mardi 23 - 00h12
de : CS de l’InSHS
Italie, Rome : 22 févr. 1980 Valerio Verbano était assassiné (video)
lundi 22 - 18h15
de : Roberto Ferrario
Communiqué CGT : une loi scélérate pour les travailleurs !
lundi 22 - 16h42
de : joclaude
1 commentaire
demandons votre vigilance quant à la véracité de vos sources avant de publier vos articles : la communauté tamoule de Fr
lundi 22 - 13h11
de : TGTE media France
Petite fête du livre de Noir et Rouge
lundi 22 - 12h38
de : Frank
Jérôme Rodrigues Gilet Jaune :la réalité d’une police politique et non de Droit !
dimanche 21 - 17h05
de : joclaude
Covid-19 : Cuba en alerte suite à l’augmentation soutenue des infections 21 Février 2021
dimanche 21 - 15h39
de : nazairien
1 commentaire
En hommage aux héros de l’Affiche Rouge
dimanche 21 - 08h58
de : UJFP
2 commentaires
Interpellation de Jérôme Rodrigues - video
samedi 20 - 15h37
de : joclaude
1 commentaire
Pas de licenciement à la Maison pour tous de Pen-ar-Créac’h (Brest)
vendredi 19 - 13h56
de : azard
Stop à la Désinformation des Médias sur les Tamouls de France
vendredi 19 - 13h16
de : Bharathi CCFT
2 commentaires
C’est beau l’Europe ! Après la France, l’Espagne aussi !
vendredi 19 - 11h52
de : joclaude
1 commentaire
Vaccins : effets secondaires détectés !
jeudi 18 - 17h17
de : joclaude
Jérôme Rodrigues, Gilet Jaune s’exprime, ENFIN !
jeudi 18 - 16h28
de : joclaude
La dissolution de Génération Identitaire fait débat chez les opposants à l’extrême droite
jeudi 18 - 14h41
Urgent ! Appel à l’aide et communiqué des retenus du CRA de Oissel à Rouen
jeudi 18 - 02h11
de : sôs Soutien ô Sans papiers
1 commentaire
Au sujet de la honte
mercredi 17 - 22h35
de : Jean-Yves Peillard pour Survie
L’IRAN aidera le VENEZUELA dans les dérivés du pétrole !
mercredi 17 - 17h59
de : joclaude
1 commentaire
Le séparatisme ? La Fracture sociale, voilà la question !
mercredi 17 - 17h28
de : joclaude
Madama : près de 800 manifestants pour qu’il reste au Puy-en-Velay
mercredi 17 - 17h12
Le virus et son variant, C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 17 - 16h09
de : Hdm
Concessions d’autoroutes : l’ART veut rendre le débat audible
mardi 16 - 15h51
de : Michel

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite