Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Réplique des Fralib au PDG d’Unilever Gérard Cazorla, secrétaire (CGT) du comité

de : Ibañez
mardi 28 août 2012 - 11h26 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Réplique des Fralib au PDG d’Unilever

Gérard Cazorla, secrétaire (CGT) du comité d’entreprise de Fralib, dénonce les contrevérités émises par Paul Polman dans le Figaro. Le syndicaliste demande au président de la République d’envisager la réquisition de la marque Éléphant.

Dans le Figaro, le PDG d’Unilever oppose une brutale fin de non-recevoir aux demandes formulées par les salariés de Fralib pour pouvoir relancer, sous forme de coopérative, l’usine de Gémenos que le groupe veut sacrifier  : il exclut de leur céder la marque des infusions Éléphant et de les faire travailler en sous-traitance. Paul Polman s’emploie à justifier l’attitude du groupe, et se livre à un véritable chantage sur le gouvernement (lire ci-dessous). À quelques jours du rendez-vous obtenu – le 31 août – à l’Élysée par les Fralib, le syndicaliste Gérard Cazorla répond, point par point, aux assertions du patron.

Paul Polman. « Nous avons dû fermer l’usine (de Gémenos) car nous souffrons d’importantes surcapacités de production en Europe. » Gérard Cazorla. Pourquoi alors acheter trente machines nouvelles et les installer à Katowice  ? Il n’y a pas surproduction en Europe mais délocalisation en Pologne. À ce propos, nous avons découvert dans un supermarché des boîtes de thé fabriquées en Pologne mais avec le code de traçabilité de Gémenos, alors que notre usine est à l’arrêt depuis un an. C’est une grave fraude que nous portons à la connaissance de l’administration.

Paul Polman. « Nous avons montré pendant deux ans une véritable ouverture au dialogue. »

Gérard Cazorla. Depuis l’annonce de la fermeture, Unilever n’a jamais voulu discuter directement avec nous. Il a fallu l’élection d’un nouveau président de la République pour qu’Unilever participe à une table ronde.

Paul Polman. « Le plan social a été validé par les tribunaux. » Gérard Cazorla. Le premier PSE a été invalidé. Le deuxième est en cassation. Le troisième est en appel (audience en octobre).

Paul Polman. « Nous sommes allés bien au-delà de nos obligations légales. »

Gérard Cazorla. Effectivement, on est au-delà de la légalité lorsqu’on envoie une milice privée pour empêcher des élus du personnel de rentrer dans leur usine, comme ce fut le cas le 7 novembre dernier…

Paul Polman. « Pas question de céder la marque Éléphant. »

Gérard Cazorla. C’est le même discours depuis deux ans. Éléphant, c’est une marque française d’infusions créée en Provence il y a cent vingt ans dont la notoriété a été forgée par plusieurs générations de travailleurs. Par rapport à Lipton, sa marque milliardaire, c’est une goutte d’eau pour Unilever. C’est donc par idéologie capitaliste qu’Unilever refuse de la céder. Il faut maintenant que le gouvernement de gauche ait le courage politique de réquisitionner cette marque qui fait partie de notre patrimoine national.

Paul Polman. « Si la France ne respecte pas ses lois, il y aura un risque pour les investissements. »

Gérard Cazorla. C’est un chantage lamentable exercé sur le gouvernement socialiste. Jamais Polman n’aurait dit cela de Sarkozy et encore moins de Bertrand, ce ministre du Travail, complice de la multinationale, qui a empêché la publication de la lettre d’observations de la Direccte sur le troisième PSE avant l’audience au tribunal de Marseille. Un vrai scandale d’État  !

Paul Polman. « Pour qu’une société reste vivante, elle doit pouvoir fermer des usines non compétitives. »

Gérard Cazorla. L’inspection du travail vient de refuser le licenciement des élus du personnel de Fralib, car ce motif économique évoqué par Unilever n’était pas recevable. Tous les experts ont en effet montré que notre usine de Gémenos était rentable et plusieurs partenaires se sont manifestés pour travailler avec notre future Scop.

Paul Polman. « Quand on fait des bénéfices, on paye aussi des impôts. »

Gérard Cazorla. Unilever est un champion du détournement d’impôts. Une structure financière a été créée en Suisse pour éviter de payer des impôts en France (plusieurs dizaines de millions d’euros par an) sur les produits vendus sur le marché français mais fabriqués en
Pologne et en Belgique.

Hollande doit tenir parole
Fin février, François Hollande, candidat PS à la présidentielle, avait été catégorique  :
«  Quand une grande firme ne veut plus d’une unité de production et ne veut pas non plus la céder, il faut qu’elle en ait l’obligation pour que les repreneurs viennent et puissent donner de l’activité. Quel que soit mon avenir, comme président de la République ou député, je reprendrai ce texte.  » En juillet, à l’issue 
de la conférence sociale, l’exécutif a renvoyé toute intervention sur le sujet à une hypothétique négociation entre partenaires sociaux.

Entretien réalisé par Philippe Jérôme

http://www.humanite.fr/social-eco/r...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Réplique des Fralib au PDG d’Unilever Gérard Cazorla, secrétaire (CGT) du comité
28 août 2012 - 13h40 - Posté par Joannès

Pour quand la légalisation de licencier les patrons ? Cette caste dictatoriale est donc tant intouchable ? Allez M. le Président un peu plus de courage pour nous expliquer pourquoi ? Ou alors prenez-vous les Travailleurs pour des incapables de s’autogérer ?







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite