Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

France : le « non » de gauche se sent pousser des ailes

de : MONA CHOLLET
samedi 19 mars 2005 - 02h19 - Signaler aux modérateurs

de MONA CHOLLET

Jeudi, à Paris, un meeting du Parti communiste accueillait les « parias » Verts et socialistes à donner le coup d’envoi de la campagne unitaire.

Les discours ont commencé depuis une petite heure, ce jeudi soir, quand l’animateur, entre deux interventions, annonce la nouvelle : pour la première fois, un sondage CSA pour « Le Parisien/Aujourd’hui », à paraître le lendemain, donne le « non » à la Constitution européenne gagnant à 51%. La salle, bondée, explose de joie. Il ne manquait plus que cela pour parachever le lancement en fanfare de la campagne officielle du « non » de gauche au référendum du 29 mai prochain. Dès le début de la soirée, dans le gymnase Japy aux murs bariolés d’affiches appelant à « un NON d’espoir », les militants et sympathisants, toutes classes d’âge confondues, se pressent dans une bonne humeur qui ne tient pas qu’au climat printanier. « Il flotte dans cette salle un sacré parfum de liberté... Je dirais même : un parfum de victoire ! », s’écrie Marie-Georges Buffet, secrétaire nationale du Parti communiste organisateur de la soirée, en arrivant à la tribune.

DIRECTIVE BOLKESTEIN

Les fortes mobilisations des dernières semaines, la soudaine célébrité de la directive Bolkestein et des effets dévastateurs qu’elle aurait sur le droit du travail en instaurant la règle du moins-disant social au sein de l’Union européenne, en attestent : en même temps qu’un rejet des politiques libérales, on voit se propager dans l’opinion française une prise de conscience de leur lien avec les modalités actuelles de la construction européenne. « Pourquoi donc croyez-vous que Raffarin a annoncé l’ouverture prochaine de négociations sur les salaires ? Pourquoi croyez-vous que la directive Bolkestein est mise en réserve jusqu’au 29 mai ? Sainte-Pétoche est avec nous ! », ironise le socialiste Jean-Luc Mélenchon, qui, comme l’écologiste Francine Bavay, a bravé les menaces de sanctions émises par son parti pour participer à la réunion, provoquant un embouteillage de caméras de télévision autour du podium. Des représentants de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) et du Mouvement républicain et citoyen (MRC, chevènementiste) complètent le tableau. Des trotskistes faisant campagne avec des socialistes, qu’ils honnissent ; un Vert (Daniel Cohn-Bendit) projetant de participer à des meetings de l’UDF de François Bayrou... Le débat sur la Constitution a bel et bien dynamité le paysage de la gauche française. Marie-Georges Buffet récuse le chantage des défenseurs du « oui » : « On nous traite comme des enfants qu’on gronde : voter « non », ce n’est pas bien ! A croire que ce n’est pas un référendum, mais un plébiscite ! On nous dit : si le « non » triomphe, ce sera un nouveau 21 avril [2002]. Mais si le 21 avril a eu lieu, c’est justement parce que la gauche n’a pas été jusqu’au bout de l’effort nécessaire pour répondre aux attentes de ses électeurs ! »

POUR OU CONTRE L’EUROPE ?

Le 5 mars, à Guéret, le secrétaire national du PS, François Hollande, bombardé de boules de neige lors de la grande manifestation de défense des services publics, expliquait benoîtement que cette dernière n’avait « rien à voir » avec la Constitution européenne. Mélenchon s’inscrit en faux : « L’Europe n’est pas un nirvana qui flotterait au-dessus de la droite et de la gauche ! Le « non » à Chirac et Raffarin et le « non » à la Constitution sont un seul et même « non » : un « non » aux politiques libérales ! » Marie-Georges Buffet assène : « Ce projet, c’est comme si on inscrivait la politique de Raffarin dans la Constitution française ! » Tous dénoncent un document élaboré non par des représentants des peuples dûment mandatés pour cette tâche, mais par un petit cercle composé de « ce qui se fait de plus réactionnaire » sur le continent. Et attaquent le « non de haine, de repli et de rejet » porté à l’extrême droite par Philippe de Villiers et Jean-Marie Le Pen -le seul « non » qui, outre les bisbilles occasionnées par les divergences entre poids lourds du PS, ait droit de cité dans les médias. « Et qu’on ne nous dise pas que la question, c’est pour ou contre l’Europe ! s’insurge Claire Villiers, militante d’Agir ensemble contre le chômage (AC !). Pas à nous, qui avons organisé en 1997, à Amsterdam, la première marche européenne des chômeurs ! » Et d’ajouter : « J’en connais qui hésitent, parce qu’ils se disent que l’Europe est au moins garante de la paix. Mais ce que nous promet cette Constitution, au contraire, c’est la guerre de tous contre tous ! »

http://lecourrier.programmers.ch/mo...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite