Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Chercheurs : Non à la Constitution Européenne !

de : Chercheurs
mardi 22 mars 2005 - 04h28 - Signaler aux modérateurs

Indépendance des Chercheurs

http://www.geocities.com/indep_cher...

L’ "Europe" est une machine politique et militaire au service des lobbies financiers. Les citoyens et les travailleurs ne peuvent en attendre rien de bon.

Et aussi paradoxal que cela puisse paraître et contrairement à la propagande qu’on nous sert, la "construction européenne" n’est pas une opération avantageuse pour les projets scientifiques européeens, bien au contraire.

Sans les institutions européennes, les grands centres et projets européens font l’objet d’acords entérinés par les différents gouvernements et qui engagent ces derniers. La direction scientifique est indépendante des gouvernements et n’est chapeautée par aucune autorité politique. Les personnels ont en général des statuts très acceptables.

Mais avec un gouvernement européen et une "politique européenne" en matière de recherche, tout va changer et ces entités scientifiques tomberont sous la coupe de l’euro-nomenklatura. Les organismes de collaboration scientifique européenne se trouveront directement subordonnés à un commissariat, ministère ou quelque chose de la sorte.
Lequel pourra opérer des coupures budgétaires, supprimer des programmes, se réserver les décisions sur leur financement, les délocaliser, faire licencier des personnels, placer la recherche sous le contrôle des multinationales, etc. etc...

Pour la recherche française, la "Constitution" qu’on nous prépare serait mortelle car elle anéantirait son indépendance et sa transparence. Voir le tract (janvier 2005) que nous diffusons en ce moment.

Indépendance des Chercheurs

http://www.geocities.com/indep_cher...

Le tract :

POURQUOI « VEUT-ON CHANGER » LA LOI D’ORIENTATION DE LA RECHERCHE ?

OU LES QUATRE CHEVALIERS DE L’APOCALYPSE DE 2005 : MONDIALISATION, AGCS, « CONSTRUCTION EUROPENNE », LOLF

Déclaration de la Plateforme « Indépendance des Chercheurs » indep_chercheurs@yahoo.fr , http://www.geocities.com/indep_cher...

La mondialisation est la concentration à l’échelle mondiale du pouvoir des milieux financiers, avec la mise en place d’un « nouvel ordre mondial » et de multinationales plus puissantes que les Etats théoriquement souverains.

La « construction européenne » est la mondialisation appliquée à l’ «  Europe » et la création d’une super-puissance alliée des Etats-Unis, faisant en même temps table rase de nos acquis sociaux et démocratiques que recueillent les lois et constitutions des actuels Etats.

L’Accord Général sur le Commerce des Services (AGCS) de l’OMC est la privatisation générale des services publics et la « liberté des prestations » court-circuitant les Codes du Travail des pays destinataires des prestations par des déplacements incontrôlés d’une main d’œuvre mal payée. C’est la même idée que recueille le projet de Constitution Européenne.

La LOLF, Loi Organique relative aux Lois des Finances votée en 2001, comporte la déréglementation administrative nécessaire à l’application en France de l’AGCS et des autres « nouveautés » de la mondialisation. C’est une loi de mise en place des pouvoirs discrétionnaires des hiérarchies et des « chefs de projet », leur permettant d’échapper de facto à toute règle.

1 - Ce qu’on ne nous dit pas sur les Droits de l’Homme en Europe

Sauf méprise de notre part, jamais les médias français n’ont vraiment commenté le fait pour le moins surprenant que la Convention Européenne des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales dont la Cour Européenne des Droits de l’Homme , http://echr.coe.int , est garante, ne comporte aucune clause sociale comparable à l’article 25 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, http://www.un.org/french/aboutun/du... , qui dit : « 1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires... »

S’agit-il d’un « oubli » ? Aucunement. La Convention européenne précitée, portée à présent à un niveau supérieur aux textes législatifs français, n’est pas un texte de l’Union Européenne (25 pays) mais du Conseil de l’Europe (45 pays, 800 millions d’habitants) dont, entre autres, la Russie fait partie. La Cour Européenne des Droits de l’Homme, devenue un Tribunal supérieur aux tribunaux français, est également une émanation de ce Conseil. Un article comparable à l’article 25 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, s’il était adopté et appliqué, empêcherait la Russie de faire partie du Conseil de l’Europe. L’actuel salaire minimum russe est d’environ 20 euros par mois, moins d’un tiers du minimum vital reconnu par les autorités russes. Ce sont des chiffres extrêmes, mais même au sein de l’Union Européenne ont trouve depuis quelques mois des salaires de l’ordre de 100 ou 200 euros par mois. Cette évolution reflète, et renforce, celle du « marché mondial de la main d’œuvre ».

2. Le contenu réel de la LOLF

Nous avions écrit,

http://www.geocities.com/indep_cher... :

« l’asservissement définitif du travail intellectuel à l’échelle mondiale est un objectif stratégique des milieux financiers de ce début de siècle. Un objectif économique, mais aussi de domination politique. »

La LOLF fournit, précisément, une bonne partie des outils de cette domination des « élites » sur le travail intellectuel. Il est intéressant de lire à ce sujet le commentaire assez franc de l’un des auteurs directs de cette loi, conseillère pour la fonction publique du premier ministre Lionel Jospin : http://www.cadres-plus.net/pdf_lire... .Voici des extraits : "Cette modification radicale, c’est celle qui fait porter la responsabilité des gestionnaires, non sur le respect de la règle et de la norme, mais sur l’obtention des résultats attendus de leur action..." (...)"facteur de motivation, mais aussi de tension, elle [la LOLF] va les conduire [les "gestionnaires"] à réclamer les moyens qui leur manquent encore pour obtenir ces résultats." (...) "La gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences ne se construit pas sur des corps statutaires, mais sur des filières de métiers..." (...) "La demande prévisible d’une plus grande capacité à encourager et à remercier les agents (...) n’est guère compatible avec un système de promotion et de discipline centralisé" (...) Et, au centre du raisonnement, l’évacuation de la notion de compétence professionnelle lorsque le commentaire met en avant (tel quel) : "des critères de sélection et d’évaluation privilégiant les capacités plutôt que les compétences techniques...". C’est quoi, les « capacités » ???

On cherche à nous imposer une nouvelle loi sur la recherche afin de mettre en marche toute cette machine à broyer : mondialisation, ouverture au « grand marché de la main d’œuvre », déréglementations, généralisation du dumping social et de la précarité, délocalisations à la recherche de très bas standards sociaux, « liberté du commerce et des prestations », accords de l’Organisation Mondiale du Commerce, dispositions « européennes », LOLF... NE NOUS LAISSONS PAS FAIRE : REJETONS TOUS CES MONTAGES, « CONSTRUCTION EUROPEENE » COMPRISE !

REJOIGNEZ NOTRE PLATEFORME

Indépendance des Chercheurs (attn. Luis Gonzalez-Mestres) 17 rue Albert Bayet, appt 1105 , 75013 Paris , Infos : http://fr.groups.yahoo.com/group/in... , Port. 0620601187


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite