Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Halte à la répression contre Libertat !


de : Libertat !
mardi 30 septembre 2014 - 21h28 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

le blog du comitat de sostien

HALTE A LA REPRESSION POLITIQUE CONTRE LIBERTAT ! Depuis plus de trois mois les militants de Libertat ! font face à une offensive policière et judiciaire sans précédent. Durant la soirée de la fête de la musique, le 21 juin, organisée à la Tor deu Borrèu, au Hédas, à Pau par Libertat ! et les sympathisants du lieu, la police est intervenue avec une violence démesurée. Tout porte à croire que cette action était préméditée et recherchée par les forces de l’ordre. Après cet événement trois militants ont été convoqués plusieurs fois au commissariat, concernant des supposés manquements aux lois régissant les débits de boisson et le tapage nocturne (lors de la fête de la musique), mais également par rapport à un tract diffusé lors de la manifestation en soutien aux Calandretas et plus particulièrement à celle d’Artics (Béarn). Suite à cela un militant passera en procès le 17 octobre 2014 au tribunal de police de Pau à 8h45.

Nous avons donc là deux affaires apparemment distinctes mais en y regardant de plus près et en replaçant les affaires dans leur contexte nous arrivons bien à une seule et même affaire politique.

Revenons un peu en arrière : le préfet des Pyrénées Atlantiques, Monsieur Pierre-André Durand, a ordonné au mois de janvier/février une action visant à déloger la Calandreta (école immersive en occitan) d’Artics en Béarn. Face à cette énième et inique attaque contre notre langue et notre culture, Libertat ! avait décidé de participer à la manifestation. La situation de notre langue est catastrophique, et en général la situation du service public est de pire en pire. Fermer une école est un acte gravissime et révoltant, face à cela nous ne pouvions que réagir à la hauteur de l’attaque. C’est bien parce que fermer une école est une véritable saloperie, que nous avons mis en titre de notre tract « Préfet salaud ». Un salaud, c’est un « homme méprisable, qui agit de manière déloyale » nous laissons à nos lecteurs le soin de voir si le mot était approprié à la personne dans ce cas donné. L’histoire aurait pu s’arrêter là, le préfet aurait pu se rendre compte de l’énormité qu’il commettait, certes au nom de la loi, et donc faire amende honorable, mais bien entendu le repenti n’est pas inscrit dans les gènes du pouvoir républicain. Continuons, le 21 juin, la Tor deu Borrèu, bar associatif de Libertat ! à Pau organisait le traditionnel concert de la fête de la musique. Tout se déroulait à merveille dans une ambiance populaire, festive, hétéroclite musicalement (poésie, slam, rock, rap, funk) et osons le dire « bon enfant » jusqu’à l’arrivée de la maréchaussée. Une fois n’est pas coutume, la police par son incroyable gestion de l’ordre public, a réussi par ses agissements à transformer un concert en zone de guerre. Le niveau de violence employé, pour faire stopper un concert lors de la fête de la musique ne peut que poser des questions sur le rôle des forces de l’ordre, si ce n’est faire peur, choquer et générer un sacré désordre. Les forces de l’ordre, clairement, pensaient gazer le bon peuple docile, c’était sans compter l’effet papillon, les insultes, les coups, les tirs de flash-ball et un gazage intempestif a entraîné un haut niveau de résistance de la part des hestaires (fêtards) : l’autodéfense populaire. L’incompréhension d’une telle attaque, lors d’un événement festif, additionné à un ras-le-bol général de cette société oppressive, a mis le feu aux poudres.

Ce 21 juin, est clairement une victoire du peuple face à la perdition d’un pouvoir qui le nie et le méprise. Le manquement à l’autorité est plutôt difficile à digérer pour un dispositif qui ne fonctionne que sur le respect de son autorité. Le respect est une chose qui se mérite, quand on lui retire toute la machine s’enraye. Bien entendu, l’étonnement et la rage passés, nous nous sommes interrogés sur les motifs d’un tel acte barbare (oui c’est de la barbarie d’insulter, envoyer des flash-balls et gazer des enfants, des vieux, des jeunes, des voisins qui n’ont rien commis de répréhensible, si ce n’est de faire la fête ou de vivre dans ce quartier). Après une enquête faîte par nos soins, il est clairement ressorti que tout cela était recherché et même prémédité. Avoir sous la main aussi rapidement des fourgons de CRS en nombre, avec des renforts en veux-tu en voilà, genre invasion de la Pologne, lors d’une fête de la musique ne peut que laisser songeur. Certes cela ne pourrait que rester des fantasmes de gauchistes pré-pubères, mais nous avons eu la confirmation par des gens du quartier et également par un proche d’une personne travaillant à la préfecture, que l’attaque était bien préméditée. En effet une demi-heure avant l’agression, cette personne a été prévenue par un proche que « çà allait gazer à la Tor » et qu’il valait mieux s’éloigner du lieu. Alors vengeance du Préfet ? Nous le pensons clairement. Touché dans son ego de haut fonctionnaire et les autorités, peut être, se sont dit tout simplement que c’était l’occasion de mettre à bas cette organisation et leur lieu populaire. En effet la Tor deu Borrèu (Tour du Bourreau) en centre ville dérange : 22 ans d’animations, d’échanges, de rencontres culturelles, sociales, politiques, mais aussi lieu de débats, d’informations, de discutions, de défense de la langue occitane, et accueillant tout type de public sans discrimination ; lieu de solidarité aux luttes locales (axe E7 Pau-Oloron, mobilisations anti-fascistes, université de la défense, etc) et internationales (paysans du Brésil, du Guatemala, aragonnais, kurdes, palestiniens, du résistant communiste libanais Georges Abdallah, prisonniers politiques basques, catalans...).

A la suite des festivités gazeuses, deux personnes présentes ont été arrêtées et ont écopé de prison ferme (8 et 10 mois !), et deux jeunes étudiants ont pris du sursis, basse vengeance de la justice. Puis un camarade a été convoqué au commissariat pour des motifs d’ordre public, bien sûr, vous pouvez voir le ridicule des 4 plaintes, qui nous amène au tribunal :

 Tapage nocturne relevé à 2h10 (le soir de la fête de la musique et avant le vacarme policier !!)
 Débit de boisson en extérieur. (alors que c’était une table de grillade, mais pas d’alcool)
 Bar ouvert à 2h10. (sachant qu’à 2h08 ils ont gazé, on se demande vraiment qui a pu commander à boire dans une ambiance pour les moins « piquantes » !).
 Vente d’alcool à personne en état d’ébriété.

Puis, quelques temps après cette 1ère convocation, deux autres camarades ont été convoqués, mais cette fois-ci, au sujet de « l’homme méprisable qui agit de manière déloyale » : il avait aussi déposé une plainte, cette affaire est d’ores et déjà dans les mains du procureur et nous attendons de savoir si nous serons traduits en justice. Ce mot « salaud » peut nous amener à passer devant le Tribunal de Grande Instance, à avoir un casier judiciaire et une lourde amende. Les seigneurs de cette République sont bien susceptibles et bien protégés !... En tout cas, la policière en charge de l’affaire nous a bien signalé, ou plutôt menacé, qu’il faudra « nous tenir à carreau ! »

Mais quel est donc le but de tout cela si ce n’est constituer un dossier judiciaire pour arriver à dissoudre nos associations et faire fermer notre local associatif, empêchant donc la vie de notre mouvement Libertat !

Nous avons là affaire à une attaque politique contre notre organisation qui ne vise qu’à nous faire taire ! Où est donc leur démocratie chérie ? Tout découle de notre prise de position face à la fermeture de nos écoles. Nous tenons, tout de même, à replacer tout cela à sa juste place, avoir affaire avec le pouvoir judiciaire quand on est révolutionnaire, est une chose sommes toute logique. Ce n’est rien comparé à ce qu’endurent les classes populaires avec la crise générale du capitalisme. Nous sommes gouvernés par des politiques incompétents et corrompus qui ne pensent qu’a garder leur cul au chaud. Ils ruinent nos vies et par conséquent nous les méprisons. Ne le méritent-t-il pas ? Ces procès n’entacheront en rien notre esprit de résistance et osons le dire, nous renforce dans nos convictions. L’adversité n’est-il pas le meilleur des ciments ? Leurs petites magouilles politico- judiciaires nous démontrent simplement que nous sommes un minimum conséquents. Nous ne sommes pas naïfs, nous savons que l’État n’est pas neutre, qu’il est toujours l’instrument de la classe qui domine la société. Aujourd’hui, ce sont les capitalistes qui dominent et donc tout l’appareil étatique qui se conforme à leur vision du monde. La justice, qui n’est en fait que le pouvoir judiciaire de cette classe, n’est donc pas neutre. Sinon comment pourrait-on voir quasiment TOUS les politiques avec des affaires jusqu’au cou, continuer à nous gouverner en toute liberté. Il n’y a de justice que pour les riches. Le Préfet fait partie de toute cette vieille machinerie de contrôle des populations. C’est le dictateur Napoléon qui a créé cette fonction, son but était d’être les yeux, les oreilles et les poings du pouvoir central dans les départements, lors de la pacification post-révolutionnaire. Cela n’a pas changé d’un iota depuis. Il est nommé par le gouvernement et n’a à répondre que devant lui. Nous avons là une fonction complètement antidémocratique qui démontre bien ce qu’est, et a toujours été la République française. Le Préfet, dans les nations périphériques dont l’Occitanie, complète sa panoplie d’une fonction néo-coloniale en continuant à réprimer nos langues et cultures. La Calandreta d’Artics n’est malheureusement pas l’exception, les Ikastola (écoles basques) aussi sont touchées par cette politique de destruction culturelle et sociale, comme les écoles Diwan en Bretagne.

Face à cette répression nous appelons tout(e)s les révolutionnaires et plus largement toutes personnes progressistes et conséquentes à soutenir les camarades de Libertat ! moralement et matériellement. Et oui, nous avons déjà 1200 euros de frais d’avocat, seulement pour la première affaire, sans être encore passés au tribunal...

Face à cela un comité de soutien et de solidarité a été créé par des militants et sympathisants. Nous vous appelons d’ores et déjà à nous soutenir moralement et financièrement.

comitatdesostien uYg gmail,com

Halte a la répression politique contre libertat ! Libertat tà la Tor ! Vive notre juste lutte, vive la solidarité ! Socialisme e Libertat ! Vive l’Occitanie libre !

Tous devant le tribunal le 17 octobre 2014 à 8h45



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Halte à la répression contre Libertat !
1er octobre 2014 - 14h52 - Posté par comitat



Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Faibles ou puissants les jugements de cour vous ferons blanc ou noir:J.De La Fontaine
samedi 10 - 10h05
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Fake news chez CNews : Pfizer plus dangereux qu’AstraZeneca ?
vendredi 9 - 17h06
de : joclaude
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
Vaccin Russe : L’Allemagne entre en liste ! Des "toutous" suivront-ils ?
mercredi 7 - 16h58
de : joclaude
Vaccin Chinois : Une alternative pas chère, stockable et disponible ! Nouveau supplice à l’impéralisme !
mercredi 7 - 16h53
de : joclaude
1 commentaire
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire
Mesures liberticides : pour qui sonne le glas ?
lundi 5 - 17h19
de : joclaude
Conférence de presse sur la covid-19 de Christophe Alévêque.(video)
dimanche 4 - 12h15
de : jean1
Black Bloc : au cœur de l’extrême gauche américaine (video)
dimanche 4 - 11h59
de : jean1
OCCUPATION DE L’ODÉON : UN THÉÂTRE QUI NE SE TIENT PAS SAGE
samedi 3 - 21h19
de : joclaude
Scandaleux toubibs vaccineurs !
samedi 3 - 20h37
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque ne s’est pas adressé qu’aux Français : il s’est adressé en filigrane à ses sponsors.
samedi 3 - 20h05
de : joclaude
Querelles sur les vaccins:Le directeur général de l’AP-HP convoqué par Véran
samedi 3 - 19h41
de : joclaude
1 commentaire
De l’origine du vouvoiement.
vendredi 2 - 19h39
de : jy.D
Origine du Sars-Cov2 : des fissures dans la muraille de Chine
jeudi 1er - 23h15
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
COVID-19 : la Chine alerte l’OMS pour être émergé d’un laboratoire militaire américain !
jeudi 1er - 21h23
Allocution Macron : Un effort de plus aux soignants pas apprécié !
jeudi 1er - 20h58
de : joclaude
Vaccin CUBAIN : Un pont aérien serait ouvert ?
jeudi 1er - 20h28
de : joclaude
1 commentaire
JEAN-LUC MELENCHON répond à Macron (video du direct sur Youtube)
jeudi 1er - 15h59
de : joclaude
Grains de sable - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 31 - 20h49
de : Hdm
Le virus et le président, interview des auteurs
mardi 30 - 17h14
de : Claude Janvier
Pendant la pandémie, le sacage de l’Hopiltal continu
mardi 30 - 15h06
de : Alain Collet
Réponse à la déclaration de l’EMA sur l’ivermectine pour la Covid-19
mardi 30 - 11h37
de : pierrot
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 - 17h40
de : FRONT POPULAIRE
La Marche pour une vraie Loi Climat
lundi 29 - 16h57
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Pfizer en Israël, des résultats ?
lundi 29 - 16h45
de : joclaude
Caravane contre le blocus à La Havane
lundi 29 - 16h13
de : joclaude
Théâtre de l’Odéon occupé, l’orchestre de soutien chante El Pueblo !!
lundi 29 - 15h52
de : joclaude
Chant : « Quand nous en serons au temps des cerises », c’est beau !
dimanche 28 - 17h16
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite