Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Comment est mort Rémi ? (+vidéo)

de : Nantes révoltée mercredi 29 octobre 2014 - 12h02 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Courtes explications à l’usage des journalistes incompétents, et de tou-te-s celles et ceux qui veulent en savoir plus sur les armes de la police, comprendre comment est mort Rémi

Qu’est ce qu’une grenade « offensive » ?

Les flics font usage de deux types de grenades explosives lors du maintien de l’ordre, souvent confondues par les manifestant-e-s :

 Les grenade dites de « désencerclement », officiellement Dispositif Balistique de Désencerclement. Elles projettent 18 projectiles en caoutchouc sur plusieurs mètres de diamètre en explosant et peuvent également projeter des débris en fer.

 Les grenades dites « assourdissantes », ou « offensives » dans les médias. Plus puissantes que les premières, elles provoquent un effet de souffle, un effet sonore très intense, mais ne sont pas conçue pour envoyer des projectiles. Elles dégagent également un peu de lacrymogène concentré. Il n’est néanmoins pas rare qu’elles projettent des éclats de plastique, de fer, ou même qu’elle détachent des morceaux de sol en explosant. Techniquement cette grenade s’appelle GLI F4. Il s’agit, selon les informations qui nous parviennent, ce type de grenade qui a tué Rémi.

JPEG - 53.7 ko

Ces grenades sont toutes deux conçues par le fabriquant français LACROIX-ALSETEX

Elles peuvent être lancées à la main ou par des lanceurs (deux modèles de lanceurs existent, le Chouka ou le Cougar) qui peuvent projeter des munitions à 50, 100 ou 200 mètres.

Bien que cela soit interdit, il n’est pas rare qu’une grenade soit envoyée en tir tendu à hauteur d’homme. C’est probablement ce qui est arrivé à Rémi, pour qu’il soit atteint dans le haut du dos. On laisse à chacun imaginer les dommages gravissimes provoqués d’une part par le choc d’un projectile lancé par un de ces puissants lanceurs ajouté à l’explosion de la grenade quand elle atteint un corps humain.

Pour plus de précisions techniques :
http://zad.nadir.org/IMG/pdf/ARMEME...

Concrètement, qu’est-ce que font ces grenades « offensives » (GLI F4) en explosant ?

Voici l’explosion d’une grenade GLI F4 lancée sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, filmée de très très près :
https://www.youtube.com/watch?v=-iT...

Les flics et leur hiérarchie ont allègrement menti dans les médias en affirmant n’avoir lancé « qu’une seule grenade » lors des évènements du Testet. Une vidéo du groupe GROIX durant 29’’ et intitulée « Terreur (d’État) au Testet » montre le contexte, l’ambiance de la manifestation du 25 octobre suite à laquelle Rémi a perdu la vie. On peut-y repérer distinctement et à plusieurs reprises des explosions de grenades, leur son, leur souffle, leurs effets.

La voici :

Analyse :

D’abord on note que la manif est assez calme, les affrontements sont quasi-inexistants, éventuellement de très basse intensité à la toute fin de la vidéo. Pour cause, les opposant-e-s, en retrait, situé-e-s à plusieurs dizaines de mètres des forces de l’Ordre (gendarmes et CRS), reçoivent de nombreuses salves de grenades en tout genre tout au long du face à face.

 Au début de la vidéo, les différents envois de lacrymogènes provoquent des débuts d’incendies dans l’herbe qui reste.

 A 12’40’’, on repère une explosion de grenade GLI F4, probablement envoyée par un lanceur. Une deuxième explosion est clairement visible à 12’56’’. A 14’35’’ une personne est blessée par une de ces mêmes grenades envoyée dans un groupe d’opposant-e-s, et doit être évacuée par plusieurs manifestants.
https://www.youtube.com/watch?v=9n4...

 A 16’05’’, un opposant que l’on peut qualifier de « pacifique » prévient les gendarmes : « vous allez faire deux ou trois morts ». Quelques heures plus tard, Rémi mourait.

 A 20’18’’ la même énorme détonation et la fumée sombre caractéristique de ces grenades. On voit que le souffle porte sur un périmètre de plusieurs mètres.
https://www.youtube.com/watch?v=9n4...

 A 25’14’’ et 25’23’’, deux explosions de grenades coup sur coup, visant la même petite grappe d’opposant-e-s isolé-e-s.
https://www.youtube.com/watch?v=9n4...

 A 27’02’’ au centre du terre plein, on peut voir et entendre de façon très précise la déflagration de cette arme qui résonne dans toute la vallée.
https://www.youtube.com/watch?v=9n4...

Ces exemples (au moins huit formellement identifiés en quelques minutes) illustrent la puissance des explosions de ces armes policières et la portée que peuvent avoir ces grenades propulsées par les lanceurs. Rémi en a peut-être reçu une en tir tendu...

Chacun peut constater en voyant de telles déflagrations, que de telles armes peuvent tuer. Des « professionnels du maintien de l’ordre » le savent pertinemment.

Ils ont tiré pour tuer.

Maintenant que vous savez, partagez, expliquez autour de vous. … Et surtout, protégez vous face aux armes de la police.

 https://www.facebook.com/Nantes.Revoltee



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Comment est mort Rémi ? (+vidéo)
29 octobre 2014 - 15h13

Sur la description des engins, c’est à peu près juste à l’exception des débris de ferraille ajoutés au caoutchouc qui relèvent du fantasme de bombes sales utilisées par la police. Autrement, les dangers sont en effet multiples, et les acouphènes - qui peuvent empoisonner des vies - ne sont pas assez soulignés. Le plus souvent, les graves et impardonnables faits proviennent des tirs tendus, que le conditionnement d’hommes mis sous pression dans leurs caissons ou en rang rendent possible. Une bande devient vite un gang, une meute, un bouillon d’hormones incontrôlable.
Je partage la tristesse des proches de ce garçon, j’ai été pris dans des répressions avec tirs à balles réelles en certains pays particulièrement dangereux. Le contexte français, avec le FN en accélérateur de toutes les haines et incendies de société, ne présage guère de jours sereins. So sad...



Comment est mort Rémi ? (+vidéo)
29 octobre 2014 - 16h05

"mercredi 29 octobre 2014
Evolution meurtrière de la politique de maintien de l’ordre en France

Depuis novembre 2007 nous tenons à jour ce blog qui recense toutes les affaires concernant les blessures par flashball dans le cadre de l’utilisation de cette arme par la police.

Le drame qui vient d’avoir lieu au Testet — la mort de Rémi Fraisse —, s’inscrit, hélas logiquement, dans cette longue suite de violences policières, conséquence de l’évolution des politiques de maintien de l’ordre depuis une dizaine d’années, appuyées sur une nouvelle idéologie, de nouveaux dispositifs et de nouveaux armements.

Les conséquences meurtrières du déploiement des forces policières et de gendarmerie sur le site du Testet rappellent d’autres violences policières qu’il convient pour nous de lier à ce drame.

Il nous paraissait également annoncé, depuis que nous suivons les affaires de blessures par Flashball, récemment encore lors des manifestations contre l’aéroport de Notre Dame des Landes, qu’un jour ou l’autre un drame aurait lieu.

Ce drame est aujourd’hui une affaire d’Etat.

L’évolution des politiques de maintien de l’ordre, leur dérèglement, produit des effets visibles que nous déclinons en 4 points :

Militarisation de la police

Les armements nommés "non-létales", tout récemment renommées "armes de force intermédiaire", sont en fait extrêmement invalidantes jusqu’à tuer : flashball, lanceur de balles de défense, taser, grenades assourdissantes, munitions lacrymogènes à fragmentation, dispositifs balistiques de dispersion… [PDF armes de la police]
La fusion police/gendarmerie a créé les conditions d’une compétition répressive.
Les forces de l’ordre se sont sur-équipées (la réalité a rejoint la fiction des "robocops").

Doctrine du maintien de l’ordre

Les notes de services et d’usage des armes de maintien de l’ordre sont très souvent non respectées. Dès lors, le terme de "bavures" invoqué par les policiers eux-mêmes et relayé par la presse est absolument impropre.
Les Brigades Anti Criminalité (BAC), cherchant à agir dans le cadre de flagrants délits, se comportent méthodiquement comme agents provocateurs : invectives et agressions envers les manifestants.

Disproportion systématique des actions engagées par la police pour réprimer les rassemblements sociaux.

L’usage du flashball et du LBD comme arme d’intimidation et d’attaque et non pas comme moyen de dégagement en cas d’agression. [une illustration]
L’usage de grenades offensives et lacrymogènes dans des quantités excessives, sans mesure ni discernement.

Criminalisation de l’expression des mouvements sociaux

Les arrestations arbitraires et les prélèvements ADN qui criminalisent si refus.
Un couple police/justice d’urgence qui amplifie les conséquences répressives.
Une terminologie qui confond manifestation et agression, manifestant et black block, dégradation et dévastation.

En conséquence, il nous parait important que soient liés dans la parole publique, le drame qui a coûté la vie à Rémi Fraisse au dérèglement général des politiques de maintien de l’ordre, ainsi qu’aux décisions de justice qui, de non lieux en relaxes, conduisent policiers et gendarmes à penser qu’ils peuvent agir en toute impunité. "

http://27novembre2007.blogspot.fr/






L’œil du tigre.
mercredi 21 - 18h56
Avoir 20 ans en 2021 - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 21 - 16h25
de : Hdm
Déconfinement : Emmanuel Macron nous prépare un été gâché par le Covid-19
mercredi 21 - 15h33
FORGES SBFM⚡FDB
mercredi 21 - 12h11
de : de Pierre Le Ménahes
Le Ménilmontant FC 1871 et la Commune de Paris
mercredi 21 - 11h46
de : Par le FC Sankt Pauli
Saccage des Jardins de l’Engrenage : des CRS et des bulldozers contre des arbres fruitiers et des plants de tomates
mercredi 21 - 11h34
de : jean1
Est-ce que la drogue tue ou bien le trafic de drogue ?
lundi 19 - 21h51
de : jy.D
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
5 commentaires
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite