Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Femme-objet pour le commerce et prostitution : Ne pas confondre !

de : CD
vendredi 7 novembre 2014 - 03h08 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Femme-objet pour le commerce et prostitution : Ne pas confondre !

Ne pas banaliser la prostitution !

A propos d’une discussion autour du salon de l’auto avec des femmes en faire-valoir. Un contradicteur très conservateur au plan des moeurs assimilait ces pratiques commerciales certes fort contestables, ne serait-ce que par les stéréotypes souvent véhiculés, à de la prostitution. C’est excessif et faux et cela banalise la prostitution qui est bien plus grave.

Il ne s’agit pas avec le recrutement de femmes-objet (de publicité) de prostitution car ici aucune femme ne propose un acte sexuel tarifé . Aucun client non plus. Personne ne leur demande de se mettre nue totalement (le sexe est caché, et pas que le sexe). Personne ne se masturbe en les regardant. Et les propos salaces sont non admis si ils surgissent. Peut-être plus qu’ailleurs si les dirigeants contrôlent.

Elles attirent le regard masculin à des fins commerciales, c’est là que porte la critique mais c’est autre chose. C’est bien différent. C’est ne pas mesurer les dégâts de la prostitution que de rapporter l’un à l’autre.

Désir de diversité partout contre répression conservatrice.

La critique de l’Occident dépravé qui a suivi porte à faux car la femme-objet pour le commerce n’a rien à voir avec la femme séduisante ou sexy dans la rue. Il y a souvent la confusion. Mais cet amalgame vise à empêcher la séduction. Pourtant le corps et les vêtements sont un puissant facteur de séduction et de plaisir mutuel. Il n’y a pas que le spirituel ou l’intellectualité dans les rencontres humaines (hétérosexuelles ou homosexuelles). Les aspects charnels et les artifices de séduction - ceux légers et mobiles ou ceux définitifs (chirurgie) - peuvent être aussi source de harcèlement mais les deux phénomènes sont différents et à séparer.

C’est que l’on harcèle aussi des femmes qui ne correspondent pas au modèle dominant de la publicité. Peut-être parceque cette dernière tend à jouer sur plusieurs stéréotypes. L’industrie pornographique, qui n’a rien à voir avec la rencontre et la séduction mais plus avec le profit, déploie une pluralité de critères pour diversifier sa clientèle. Elle ne se contente plus de quelques stéréotypes. Les femmes âgées sont aussi sollicitées que les plus jeunes et sur tous les types de corps.

Enfin, les femmes occidentales s’habillent en général (pas toujours) plus librement que là ou elles n’ont d’autre choix que de cacher bras, jambes, george et chevelure. Ces femmes ont conquis difficilement le droit d’être un jour en jupe courte et un jour en pantalon, un jour avec des talons hauts et le lendemain avec des chaussures plates, un jour avec un décolleté plongeant et le lendemain avec un pull ras du cou etc… Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de violence - c’est évident - mais c’est une liberté - la diversité réelle - conquise qui est à défendre face aux rigoristes, aux conservateurs et autres intégristes religieux !

Le clivage passe aussi, outre la lutte contre les stéréotypes, entre les conservateurs en matière de moeurs qui empêchent la liberté de s’habiller librement et les autres qui veulent un monde uniformisé ou les femmes sont cachées voire restent à la maison. Faire en sorte que la séduction ouvre sur un plaisir partagé et non sur des violences est un enjeu.

Il importe de promouvoir la liberté et l’égalité entre hommes et femmes et dans le respect de chacun mais sans rigorisme des moeurs. Le sexoséparatisme est à combattre. Et il n’a pas à céder face à un souci "supérieur" de lutter contre le capitalisme, le patronat et autres nécessités de la "gauche". Etre anticapitaliste (ou non) n’empêche pas de réfuter et repousser ce type d’autoritarisme sexiste.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Femme-objet pour le commerce et prostitution : Ne pas confondre !
7 novembre 2014 - 20h33 - Posté par E

mais si ....mais si .. c’est tout confondu ,allez ,bonne soirée les bellaciao



Femme-objet pour le commerce et prostitution : Ne pas confondre !
8 novembre 2014 - 08h28 - Posté par Christian D

En complément à mon texte ci-dessus lire pour qui le veut bien :

Espace de liberté entre domination capitalo-sexiste ou sexiste-marchande et oppression conservatrice ou intégriste

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/081114/espace-de-liberte-entre-domination-capitalo-sexiste-ou-sexiste-marchande-et-oppression-conser


Femme-objet pour le commerce et prostitution : Ne pas confondre !
12 novembre 2014 - 09h08 - Posté par Christian D

Il y a un troisième texte :

SEXOSEPARATISME : La haine et la répression à la place du respect et de la liberté.

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/091114/sexoseparatisme-la-haine-et-la-repression-la-place-du-respect-et-de-la-liberte






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite