Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Pourquoi la police ne fera pas un bon arbitre lors de la manif anti-FN du 29 novembre

de : lyon
dimanche 23 novembre 2014 - 21h47 - Signaler aux modérateurs

Dès les premiers appels à venir manifester contre la tenue du congrès du Front National à Lyon le 29 novembre, la préfecture du Rhône s’est fendue d’un curieux communiqué dans lequel elle indiquait qu’elle prévoirait un « dispositif policier adapté », permettant notamment de séparer les deux camps.

Malgré l’équilibre apparent de cette déclaration, le Préfet indique par là qu’il a clairement choisi son camp : les cadres du FN voulaient justement pouvoir discuter tranquille à la cité internationale, pour préparer les élections de 2017 et continuer à peser sur le débat démocratique actuel (où il est déjà bien question de sécurité, de traque aux assistés et aux immigrés clandestins, etc.) ; les opposants un peu conséquents, par contre, ont sûrement l’intention d’aller perturber leurs sales conciliabules, et ils risquent donc de se retrouver avec des cordons de CRS en travers de la route.

La police a choisi son camp. Et ce n’est pas une surprise. En étant un peu au fait de notre actualité politique et sociale, trois séries de raison expliquent déjà pourquoi flics et fachos risquent bien de faire cause commune la semaine prochaine...

Parce que la police est républicaine

Ça veut dire qu’elle défend les institutions républicaines et avec elles un certain sens des convenances et des responsabilités : entre l’auto-proclamé premier parti de France, qui vient tenir à Lyon son congrès officiel, et de l’autre côté des jeunes incontrôlés, des militants radicaux ou droits de l’hommistes et des syndicalistes adeptes du blocage systématique... on voit assez bien de quel côté le poids de la matraque est supposé basculé le 29 novembre. Parce que la police est d’extrême droite

Aux présidentielles et législatives de 2012, plus de 40% des gendarmes mobiles et des CRS votaient FN. Ça a dû encore monté depuis et c’est sans compter tous les flics qui se sentent encore plus fachos, ou simplement tendance droite dure. Autrement dit la police est une force armée, organisée, dont la plus grande partie des membres adhère à une idéologie extrémiste, raciste et violemment sécuritaire. Et dont un des membres a tué un manifestant à la grenade offensive le 25 octobre dernier sur le site du barrage de Sivens. Au delà de ces études d’opinions, n’importe qui ayant goûté de la garde-à-vue ou assisté à un contrôle d’identité où les baqueux arboraient bombers ou autres t-shirts « français de souche » sait que, le 29 novembre, les flics vont avoir une dent contre les manifestants et en faire une histoire personnelle.

Parce que le « fascisme » c’est la police

Quand on entend « fascisme », pour la France en tout cas, on pense à la rafle du Vel d’Hiv, au massacre du métro Charonne ou aux dizaines et dizaines d’Algériens tués et balancés dans la Seine le 17 octobre 1961. On pense au tabassage à mort de Malik Oussekine en 1986 par deux voltigeurs, à la gestion coloniale des quartiers populaires, à la mort de Bouna, Zyed, Wissam et d’une centaine d’autres jeunes encore depuis 10 ans. Bref quand on entend fascisme on pense immédiatement aux flics. Le dénominateur commun dans toutes cette histoire c’est la police. Rien d’étonnant : le fascisme comme programme politique visant le retour à l’ordre par la mise au pas et l’élimination des indésirables réclame toujours des mesures d’exception qui sont en dernier ressort des mesures de basse police.

Tout porte ainsi à croire que la manifestation offensive et populaire contre le FN du 29 novembre devra déjà organiser son auto-défense face à la police. Sauf si bien sûr les forces de l’ordre ont d’ici là le bon goût de se disperser et de nous laisser tranquillement marcher sur la gueule des frontistes et faire nos vies.


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite