Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Georges Abdallah - Rassemblement samedi à la mairie de Bagnolet

de : [Tien/1} Bagnolet
mercredi 14 janvier 2015 - 08h29 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Campagne 2015 pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah

Rassemblement le 17 janvier 2015 à 15 h devant la mairie de Bagnolet

JPEG - 45.6 ko

Libérez Georges Abdallah !

sous ce mot d’ordre a eu lieu il y a un an un grand meeting à Bagnolet pour exiger la libération de ce combattant arabe de la juste cause palestinienne. Georges Abdallah est entré en octobre 2014 dans une 31ième année d’incarcération dans les geôles françaises et sa dernière demande de libération a été une fois de plus refusée.

En décembre 2013 Georges Abdallah a été nommé citoyen d’honneur de Bagnolet pour que s’élève l’exigence de sa libération.

Les soutiens de Bagnolet étaient alors conscients que la libération de Georges Abdallah – ou son maintien en prison- ne serait pas et n’a jamais été une question judiciaire, mais une décision politique. C’est pour cela que des militants ont organisé ce meeting politique localement, avec les soutiens des villes du bassin minier, où Georges Abdallah a également été nommé citoyen d’honneur, et avec les soutiens venus d’un peu de partout à travers la France.

Suite à une mobilisation dans les quartiers populaires, Georges Abdallah a été nommé citoyen d’honneur de la ville de Bagnolet. Cela s’est passé par un vote au conseil municipal, cela représentait bien la volonté des Bagnoletais et personne n’a été forcé de voter ou de s’abstenir.

Après ce vote un représentant de l’UMP, parti ultra-minoritaire au conseil municipal, la préfecture, l’association française des victimes du terrorisme et le bureau national de vigilance contre l’antisémitisme, toutes des associations extérieures à la ville de Bagnolet, se sont liées pour attaquer cette décision. Sous leurs pressions le tribunal administratif de Montreuil a suspendu puis annulé sur papier cette nomination.

Mais la banlieue de Paris ne se laisse interdire ni le soutien à un combattant révolutionnaire arabe ni l’expression de sa solidarité avec la Palestine. Le racisme d’Etat vise à diviser mais comme le dit Georges Abdallah « ensemble nous vaincrons ».

Evidemment le rapport de force n’est pas favorable aux réseaux progressistes et révolutionnaires et encore moins quand il s’agit de la cause palestinienne.

Qu’une ville populaire se mobilise pour un prisonnier politique, combattant arabe, emprisonné dans les prisons de la république française est inconcevable pour ceux qui pensent qu’ici les quartiers doivent être soumis et qu’au Moyen-Orient la Palestine doit être colonisée par les sionistes.

Pendant que la population de Gaza se faisait massacrer par les bombardements israéliens, la France interdisait des manifestations pro-palestiniennes.

Le gouvernement PS a pris position contre ceux qu’il craignait voir manifester en dehors de son contrôle. L’Etat social-démocrate a renforcé sa contre-révolution préventive et multiplié ses moyens de répressions. Ce qui les inquiétait le plus, c’était la population « arabe » venue des banlieues.

L’Etat au service du capital veut surtout éviter tout ce qui pourrait donner un amalgame explosif - la banlieue et un projet de société libérée.

Sur tous les niveaux la situation de Georges Abdallah reflète bien les lignes de confrontation.

La situation s’escalade de plus en plus pour les capitalistes. La course vers les matières premières, la course vers les sphères d’influence géostratégique prend forme dans des guerres d’accaparement.

Mais la guerre des capitalistes s’exprime aussi dans des méthodes de contre-révolution préventive au cœur des métropoles.

Les interdictions de manifs, la répression contre les organisateurs en font partie ainsi que l’entrainement de forces militaires pour la guerre urbaine. A titre d’exemple, l’armée allemande va envoyer 250 soldats en Israël pour qu’ils bénéficient de l’expérience des militaires israéliens. Ils vont s’entrainer pour la guerre urbaine dans le camp d’entrainement du désert du Négev.

Et ici le capital d’armement français profite du contrat de trois milliards que la France vient de signer avec l’Arabie saoudite pour des livraisons d’armes au Liban.

Le combat pour la Palestine continue, la 4ième Intifada est en cours.

Georges Abdallah n’est pas encore libre, le combat continue.

La solidarité est une arme, utilisons-la bien !

Pour la libération de Georges Abdallah, rassemblement Mairie de Bagnolet

samedi 17 janvier 2015 à 15H, Ligne 3 – Métro Gallieni

http://ledesordre.over-blog.com/2014/12/georges-abdallah-appel-a-un-rassemblement-a-bagnolet-le-17-janvier-2015.html

JPEG - 209.8 ko

Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Georges Abdallah - Rassemblement samedi à la mairie de Bagnolet
14 janvier 2015 - 16h17 - Posté par Aspaar

Notre camarade Georges Abdallah, est libérable depuis 1999 .
A deux reprises,les décisions de justice favorables à sa libération ont été annulée aux ordres du gouvernement. En 2012, M. Valls, alors ministre de l’intérieur, a refusé de signer l’arrêté d’expulsion permettant à Georges Abdallah de rentrer au Liban.

Soutenons tous Georges Abdallah et exigeons sa libération .







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite