Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Cohn-Bendit et Bayrou disent oui dans l’amphi

de : Nantes
mercredi 4 mai 2005 - 14h02 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires
JPEG - 26.3 ko

A Nantes, l’eurodéputé vert et le président de l’UDF ont défendu la Constitution devant des étudiants.

Par Nicolas de la CASINIERE

Une première dans cette campagne référendaire : François Bayrou et Daniel Cohn-Bendit côte à côte pour un débat commun en faveur de la Constitution européenne. Et pas de chahut à l’entrée de la fac de droit de Nantes pour l’apparition, hier, du président de l’UDF et du coprésident du groupe des Verts au Parlement de Strasbourg, qu’un prof goguenard qualifie quand même de « piste aux étoiles avec deux contorsionnistes, un peu carpe et un peu lapin ».

Trois quarts plein. C’est Daniel Cohn-Bendit, invité seul par la fac de droit, qui a proposé de venir en tandem avec François Bayrou. Avant le débat dans un amphithéâtre aux trois quarts plein, les retrouvailles sont affables. « Ça va la vie, pour toi », lance l’eurodéputé. Et tout de go il se demande pourquoi Jacques Chirac n’avoue pas ses revirements sur l’Europe : « Moi-même, j’ai changé entre 68 et aujourd’hui. Quoique j’aie toujours été un réformiste. A l’époque, l’extrême gauche me traitait de petit-bourgeois réformiste, alors que j’étais un centriste radical. »

La seule perturbation vient d’un militant d’Attac qui le traite de « menteur » à propos de l’article du traité évoquant la capacité de pétition des citoyens de l’Union. Ce qui oblige le leader des Verts européens à relire mot à mot tout l’article. Acquise aux orateurs et au oui, la salle mêlant étudiants, militants politiques UDF et quelques Verts supporte plus mal la contradiction que la tribune.

Pour tenter de rassurer les inquiets, François Bayrou s’intéresse au conflit chez le transporteur Norbert Dentressangle, où sont employés à bas prix des routiers des pays de l’Est : « L’embauche de chauffeurs à 400 euros fait des dégâts dans l’opinion. Mais justement, si la Constitution est adoptée, elle interdira cette discrimination des travailleurs fondée sur la nationalité. »

Pas de Turquie. Entre François Bayrou et Daniel Cohn-Bendit, c’est aussi l’entente parfois imparfaite. La Turquie devait servir de révélateur de leur désaccord. L’élu vert, plutôt favorable à l’entrée d’Ankara dans l’Union européenne, l’avait garanti : sur les négociations entre l’UE et la Turquie, il ne transigerait pas avec François Bayrou, franchement hostile à cette perspective. Mais ­ volonté de pas rompre l’harmonie ? ­ il n’en a pas pipé mot devant les étudiants.

La dissonance est venue d’Attac et de Sud-PTT. Lundi, les deux organisations avaient protesté, accusant la faculté de droit d’avoir mis « sans vergogne ses enveloppes et sa machine à affranchir à disposition du oui ». Pour elles, l’octroi de ces moyens publics relève d’un financement direct de la campagne du oui. Mais pas de quoi effrayer François Bayrou et Daniel Cohn-Bendit.

http://www.liberation.fr/page.php?A...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Cohn-Bendit et Bayrou disent oui dans l’amphi
4 mai 2005 - 15h12

DCB aurait pu dire s’il était plus honnête que depuis 68 il n’a fait que retourner sa veste et qu’il n’est pas plus Vert que Rouge. Tout ce qui l’intéresse, c’est d’avoir une place au parlement européen. Ce type est un libéral, un "électron libre" comme il s’était nommé. Pour le reste, je ne sais pas ce qu’il y fait au parlement. Qu’a t-il fait réellement pour l’écologie ? Pas sa position politiquement ambiguë, il dessert les Verts.



La prochaine fois...
4 mai 2005 - 15h32 - Posté par

La prochaine fois... Il retourne son pantalon !

Le Oui est un piège à cohn !


> Cohn-Bendit et Bayrou disent oui dans l’amphi
4 mai 2005 - 16h28 - Posté par

"je ne sais pas ce qu’il y fait au parlement. Qu’a t-il fait réellement pour l’écologie ? Pas sa position politiquement ambiguë, il dessert les Verts "

ben il touche un bon salaire d’européen dans haut a un beau burlingue ou il peut pistonner ses petits copains plein d’assistants qu’on espére pas êtres des pauvres polonais bolkesteinisés une petite bagnole de fonction ( a essence en plus ) et autres petites babioles en espéces

Et tu voudrait qu’il crache dans sa soupe si confortable en appelant a voter non


> Cohn-Bendit et Bayrou disent oui dans l’amphi
5 mai 2005 - 06h55 - Posté par

Pour se desservir, les Verts n’ont pas besoin de DCB...


> Cohn-Bendit et Bayrou disent oui dans l’amphi
5 mai 2005 - 00h01

En 68, un homme politique, Edgard Faure je crois, n’était pas étonné que le Cohn se soucie des problèmes sexuels des étudiants, vu la tête qu’il avait.

Quand je vois le Cohn rouler des pelles à Bayrou aujourd’hui, je suis tenté de croire qu’il a bien des problèmes et pas seulement sexuels...



> Cohn-Bendit et Bayrou disent oui dans l’amphi
5 mai 2005 - 06h53 - Posté par

Edgar Faure ou François Missoffe ?


> Cohn-Bendit et Bayrou disent oui dans l’amphi
6 mai 2005 - 09h48

bjr juste un petit mot entendu hier après midi sur "france inter" dans l’emission de philippe Bertand "quand je serais grand" l’invité était Jean Vautrin qui à dit : JE NE VOTERAIS JAMAIS COMME le barron antoine selliere.

Il faudrait peu etre que bon nombres de defendeurs du oui qui ce disent de gauche réflechises à cette petite phrase et qu’il jete un oeil sur le téléfilm retraçant la carriere politique de JAURES !!!!

aimons l’EUROPE mais une EUROPE JUSTE SOCIALE ET HUMAINE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite