Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

OFUP hors des facultés

de : oxigéne fse
mercredi 11 mai 2005 - 01h07 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

OFUP hors des facs

La fac de Nantes a viré l’OFUP. Pour savoir pourquoi, vous pouvez lire ci-dessous le dossier préparé par une commission de travail de notre syndicat (FSE Paris I). Au prochain CA de notre fac (17 mai), nous présenterons une motion pour les virer. Plusieurs sections de la FSE sont en train de mener la même campagne.

http://oxygenefse.free.fr

DOSSIER OFUP

Depuis de nombreuses années, les universités accueillent l’OFUP, une des seules entreprises privées autorisées à démarcher les étudiants et enseignants. Ce traitement de faveur administratif, inédit pour une entreprise privée, s’explique par le fait qu’à l’origine l’OFUP avait pour unique but de vendre des abonnements presse « à prix cassés » et offrait aux étudiants des emplois saisonniers.

Or, il y a cinq ans, le groupe OFUP a été racheté, par le groupe FIRSTREAM, qui a vu dans l’OFUP un moyen d’investir les milieux universitaires, par le biais de son réseau d’étudiants : ainsi, la vente de presse n’est plus qu’une vitrine pour vendre des produits plus lucratifs tels que la banque, l’assurance ou encore la téléphonie mobile. Elle a pour cela mis en place une stratégie de vente forcée et a établit une base d’adresses électroniques étudiantes collectées lors des souscriptions, qui lui permet ainsi de disposer d’un réseau de clients potentiel. FIRSTREAM ne se prive pas de revendre ces données à d’autres entreprises privées, qui ont ainsi un moyen de promouvoir leurs produits.

Il est donc clair que Firstream use de l’image a priori positive dont dispose l’OFUP auprès de l’éducation nationale et de ses usagers, pour investir un milieu protégé du démarchage abusif des entreprises privées. En tant que syndicat chargé de défendre les intérêts des étudiants, il est de notre devoir de dénoncer de telles pratiques et d ’exiger l’exclusion de cette entreprise privée aux méthodes scandaleuses.

En effet, il est urgent d’agir car FIRSTREAM a tout intérêt à investir les universités qui lui permettent de disposer d’un marché potentiel pour ses différents opérations commerciales, ainsi que pour ses différents partenaires, tout en exploitant les étudiants qu’elle embauche.

Tout d’abord, depuis 2001 FIRSTREAM, touche des commissions de la banque COVEFI, en imposant aux saisonniers qu’elle embauche l’ouverture d’un compte dans cette même banque. Il est stipulé dans les 2500 contrats de travail annuel contractés, que c’est la condition sine qua non pour percevoir tout salaire. La pratique est d’autant plus scandaleuse qu’elle est présentée dans les universités lors des réunions de recrutement (l’article 6 du contrat de travail d’un CDD stipule que le contractant s’engage à « ouvrir simultanément à la signature du contrat ou maintenir un compte bancaire auprès de la banque partenaire de l’OFUP, afin de permettre la gestion du règlement de rémunération,[...]et maintenir ce compte ouvert pendant toute la durée d’exécution du contrat ».)

Mais FIRSTREAM ne s’arrête pas là : depuis 2003 un système de parrainage a été mis en place. Il incite les saisonniers à faire ouvrir un compte similaire à leurs amis en échange d’une rémunération qui ne les commissionnent qu’à partir de la 10ème vente. De plus, elle a accompagné cette pratique par une commercialisation de la banque à l’université avec l’opération AXA Banque, pour laquelle 45 étudiants ont été recrutés sous le titre « consultant bancaire AXA ». Naturellement cette pratique a été soigneusement dissimulée sous couvert de l’habituelle vente de presse.

De même, FIRSTREAM a étendu ses partenariats commerciaux au sein de l’université puisque elle vend aussi des abonnements CANAL + (pour cette opération les saisonniers sont rémunérés 3 euros par vente ), et va même jusqu ’à « vendre » les murs des universités pour un affichage publicitaire aux entreprises telles que GILLETTE, ou L’OREAL, et embauche à cet effet des étudiants en CDI sous le titre de « diffuseur local »

Bien entendu les bénéfices engendrés ne profitent qu’à FIRSTREAM. Ainsi il est clair que FIRSTREAM ne vise pas à vendre de la presse universitaire. Elle le démontre une fois de plus par la profusion de son outil de paiement électronique via le net, le « FIRSTREAM PASS » (un moyen de paiement on-line) qui lui permet de collecter des réseaux clients, qu’elle peut ensuite revendre à des sites marchands en ligne ! Les étudiants sont donc incités à acheter tout et n’importe quoi sur Internet. On est loin des vertus pédagogiques de l’OFUP

Il semble donc logique que les responsables de centre OFUP (étudiants managers des facultés et lycées régionaux) soient obligés de collecter les adresses émail de tous les clients presse OFUP. Cette obligation figure même dans les contrats de travail CDD par le biais d’un objectif de 70% d’adresses émail qui entraîne la division de la rémunération variable par 2 s’il n’est pas atteint. Que dire alors de la consigne nationale visant à inciter les étudiants abonnés à payer leur revue sur Internet via FIRSTREAM

C’est donc en toute logique, que la technique de vente renforcée a été systématisée lors des inscriptions des nouveaux bacheliers. Le but est clair, vendre non pas un seul abonnement mais un pack de 4 abonnements (ce qui représente une valeur supérieure au prix moyen d’une inscription administrative universitaire )

Enfin, dans un souci de rentabilisation maximale, FIRSTREAM, a décidé de diminuer l’activité de vente OFUP dans les lycées de 2/3 et de délaisser les établissements isolés, trop coûteux en frais de déplacement

Naturellement ce manque à gagner sera compensé par une hausse des objectifs de vente dans les universités !

Bien entendu tous les objectifs énoncés, sont réaffirmés dans la stratégie commerciale prévue pour 2005

C’est donc sans aucune autorisation que FIRSTREAM investirait une fois de plus vos universités cet été durant les chaînes d’inscriptions (en juillet et septembre). Sous couvert d’un abonnement profitable à vos études, ils tenteraient de faire de nous une donnée commerciale ! ! La presse est un outil parfois nécessaire à nos études mais il ne doit en aucun cas servir de couverture à des opérations a but purement lucratif. De même, la difficile situation financière de bon nombre étudiants ne doit en aucun justifier une telle exploitation.

Motion pour le CA du 17 mai 2005

L’université, lieu d’études et de savoir, ne peut tolérer qu’une entreprise privée à but clairement lucratif démarche dans ses locaux. Or, malgré la vitrine présentable que permet la vente de presse, nous ne pouvons plus accepter que de tels agissements continuent. Il est du devoir de l’université de protéger les étudiants de tout démarchage, de rejeter tout intérêt privé mercantile au sein de ses murs.

C’est pourquoi nous réclamons l’interdiction de l’OFUP dans les locaux de l’université Paris.I.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> OFUP hors des facultés
18 mai 2005 - 12h08

Ravi que la lumière soit enfin faite !!!!!!

Avons été nombreux à subir la politique firstreamienne qui non seulment s’attaque aux étudiants mais s’est également attaquée à tous les salariés permanents !!!!!
Résultat : fermeture du siège à Nantes avec 30 personnes sur le carreau !!!!!



> OFUP hors des facultés
30 mai 2005 - 12h05

Il est grand temps que les universités se réveillent !

Lors de son inscription à l’IUT de Lyon il y a 2 ans, mon fils été victime d’une escroquerie. La technique de vente consiste à présenter comme indispensable un package de 4 revues. Sans ces abonnements, le vendeur nous a fait comprendre que ça mettait en péril la réussite de son DUT. Résultat, j’ai mis 200 euros dans des magazines inadaptés. A la rentrée, les profs lui ont confirmé que c’était du vol. Je suis allé me plaindre au stand OFUP en septembre. Alors qu’il sortais d’un bac STI, ils ont vendu des revues spécialisées illisibles et NEWSWEEK en anglais. Un vendeur un peu démotivé par ce système m’a avoué que son responsable d’équipe lui mettait la pression pour vendre NEWSWEEK car ça lui permet de gagner des voyages aux Etats-Unis si il fait beaucoup de ventes !

En autorisant la présence sur site de vendeurs OFUP, les présidents des universités françaises apportent leur caution morale à ces méthodes scandaleuses. En plus de discours mensongers tenus aux étudiants de première année lors de leur inscription en juillet (vente forcée par rapport au taux d’échec à la fac où à l’absence de manuels scolaires), l’OFUP à des pratiques honteuses vis-à-vis de ses salariès saisonniers.

Une politique commerciale aussi opaque et agressive est contraire aux valeurs de l’éducation nationale. Pendant combien de temps le monde universitaire va-t-il tolérer de telles pratiques ? Il est urgent que les organisations étudiantes prennent leurs responsabilités en alertant les décideurs au sein de toutes les facultés !

Bravo à vous !



> OFUP hors des facultés
6 juin 2005 - 13h03

Je trouve cet article un peu manichéen dans sa facon de présenter les choses. Personnelement je suis neutre dans cette affaire je pense que la fac ne doit pas devenir la proie des entreprises en tout genre, mais je pense que les titres de presse proposés par l’ofup ainsi que leurs prix sont trés avantageux et de plus il ne faut pas oublier qu’ils offrent du boulot à plus de 3000 jeunes chaque année. Peut-etre que certaines personnes de l’ofup sont mal intentionnées mais il ne faut pas généraliser, faute de tomber dans des raccourcis douteux.



> OFUP hors des facultés
9 juin 2005 - 11h49

Il est temps de mettre fin à la politique scandaleuse de l’OFUP :

Y’en a marre des ventes forcées et des discours agressifs !
Ras-le-bol des jobs étudiants sous-payés !

Et en plus l’OFUP fait une publicité mensongère sur leurs tarifs. Sur la grande majorité des titres il n’y a aucun avantage à passer par l’OFUP.

Les universités ne doivent plus cautionner ces menteurs !

Bravo aux syndicalistes étudiants qui veulent remettre Firstream à sa place !



> OFUP hors des facultés
5 juin 2006 - 15h06

Bonjour à tous. Je suis moi aussi en colère contre l’OFUP.
Je me suis aboné en septembre à un magazine avec l’OFUP qui declaré faire une promotion de 31% sur ce magazine par rapport au prix normal (45 euros au lieu de 65 euros soit disant).
Seulement quand j’ai reçu le 1er numéro je me suis aperçu que le vrai prix normal du magazine était de 39 euros et non de 65 euros !!!!! Au final j’ai payé + cher que le prix normal. Scandalisé j’ai contacter plusieurs fois l’OFUP par téléphone, j’ai envoyé 2 lettres avec les preuves, ils m’ont assurés qu’il repondrait à mes lettres mais cela fait + de 4 mois et je n’ai rien reçu !!!!!!
Que dois je faire ? Merci infiniment pour votre aide. mon adresse : samgamji4@hotmail.fr Merci !!!







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite