Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Un « syndrome asphyxique » a causé la mort d’Adama Traoré

samedi 30 juillet 2016 - 15h20 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 46.5 ko

Les deux expertises médicales ordonnées successivement à propos d’Adama Traoré, un homme de 24 ans mort le 19 juillet lors de son interpellation dans le Val-d’Oise, mentionnent qu’un « syndrome asphyxique » a provoqué sa mort, révèle samedi 30 juillet le site Internet de L’Obs.

Selon Me Yassine Bouzrou, avocat de la famille d’Adama Traoré, qui confirme une information de L’Obs, les gendarmes qui ont interpellé le jeune homme ont assuré devant les enquêteurs ne pas lui avoir porté de coup, et avoir « employé la force strictement nécessaire pour le maîtriser ». Et de préciser : « Il a pris le poids de nos corps à tous les trois au moment de son interpellation. »

Pour Me Bouzrou, « on a la cause de sa mort, l’asphyxie. Etant donné les déclarations des gendarmes, j’émets l’hypothèse que celle-ci a été causée par compression thoracique. Les gendarmes ce sont mis à trois sur lui pour l’écraser, ça peut faire un poids autour de 240 kilos. »

L’avocat note aussi la mention, dans les expertises, de lésions au visage, notamment au front, et au cou. Celles-ci sont superficielles. « La contre-expertise ne fait état d’aucune trace de violences susceptible d’expliquer le décès », a annoncé Yves Jannier, procureur de la République de Pontoise. Elles dénotent toutefois, selon l’avocat, « un contexte de violence, d’altercation lors de [l’]interpellation ». Deux autopsies et un rapport

Deux autopsies ont déjà été faites. La première, par un médecin légiste de l’institut médico-légal de Garches, a révélé, le 21 juillet, des lésions « d’allure infectieuse » sur plusieurs organes. M. Jannier a alors parlé d’« une grave infection touchant les poumons, le foie et la trachée ».

Un rapport anatomopathologique intermédiaire a ensuite émis l’hypothèse d’une pathologie cardiaque, qui, si elle est avérée, pourrait avoir causé la mort d’Adama Traoré. M. Jannier a alors parlé de « lésions compatibles avec une cardiomyopathie hypertrophique », une « pathologie cardiaque, pour laquelle il peut n’y avoir aucun signe avant-coureur », et qui pourrait être selon lui « potentiellement la cause directe de la mort ». Les résultats finaux de ces analyses – « bactériologie, toxicologie, anatomopathologie » –, sont attendus « dans le courant du mois d’août », a fait savoir le procureur.

Une contre-expertise, par l’institut médico-légal de Paris, a révélé le 28 juillet une absence de pathologie cardiaque, une absence d’infection, et « un état de santé normal », selon Me Bouzrou, qui décrit « un garçon sportif, avec un corps entretenu ». La contre-expertise a conclu à une mort par syndrome asphyxique. La famille accuse les gendarmes de « bavure »

La famille a demandé une nouvelle expertise médico-légale, mais la juge d’instruction chargée de l’affaire a rejeté vendredi cette requête. « Manifestement, les actes demandés n’étaient pas de nature à apporter des éléments de réponse » supplémentaires sur les raisons de la mort d’Adama Traoré, a déclaré M. Jannier. « Et la question du respect du corps se pose », a-t-il ajouté. Après ces analyses médicales, seule l’enquête pourra déterminer les causes et les mécanismes de l’asphyxie. Deux enquêtes sont menées parallèlement par la section de recherches et l’inspection générale de la gendarmerie.

La famille d’Adama Traoré accuse de « bavure » les gendarmes qui ont procédé à son interpellation. « D’abord une crise cardiaque, après une infection et maintenant une asphyxie… Que nous cache-t-on ? Que s’est-il passé ? Depuis le début, les jeunes du quartier évoquent une interpellation qui s’est déroulée de manière violente », ont réagi les proches du jeune homme. « Mon frère est mort depuis plus d’une semaine et nous ne savons toujours pas ce qui a provoqué son décès. C’est très difficile de faire son deuil dans ces conditions », écrit Lassana Traoré.

La mort d’Adama Traoré a entraîné plusieurs nuits de violences dans la petite ville de Beaumont-sur-Oise, où a eu lieu son interpellation, et dans les communes voisines. Aux cris de « Justice pour Adama ! », entre 1 500 (selon la police) et 5 000 personnes (selon le service d’ordre) ont participé le 22 juillet à Beaumont-sur-Oise à une marche blanche qui a pris des allures de manifestation. La famille du jeune homme a appelé à un nouveau rassemblement samedi à 16 heures, devant la gare du Nord à Paris, pour réclamer « la vérité ».

http://www.lemonde.fr/police-justic...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Un « syndrome asphyxique » a causé la mort d’Adama Traoré
30 juillet 2016 - 17h20 - Posté par jean 1

"Après ces analyses médicales, seule l’enquête pourra déterminer les causes et les mécanismes de l’asphyxie. Deux enquêtes sont menées parallèlement par la section de recherches et l’inspection générale de la gendarmerie."
Si je comprends bien 2 solutions peuvent s’offrir à nous :
 Soit ce jeune homme s’est asphyxié en raison de la mauvaise qualité de l’air que nous aspirons ( en ce jour ce n’est pas triste dans la vallée du Rhône ) et la cruche du Poitou est non seulement responsable mais coupable .
 Soit la police , sensée nous protéger nous les gens de la france d’en bas (raffarin au tapin) , est responsable et doit répondre de ces actes dignes d’assassins .
Quoiqu’il en soit à bas l’état responsable dans les deux cas .







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test 13 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite