Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

être né sous le signe de l’hexagone.

de : L’iena rabbioso
mercredi 3 octobre 2018 - 22h11 - Signaler aux modérateurs
> jy.D
JPEG - 7.4 ko

Faut-il ré-introduire la gauche en France ? La question se pose, autant cette espèce a été qualifiée de nuisible depuis 1970. Le laxisme, l’angélisme, le droit-de-l’hommiste, le sale-flic conspiration, tout cela est en effet des éléments à charge contre cette étrange courant de pensée.

Sans compter le droit de ne pas être. C’est à dire, le droit d’avoir sa vie opaque, le droit d’être un citoyen en excluant sa vie privée. Tout ça c’est la gauche, et le risque est grand de le ré-introduire dans la société. Transparence, disent-ils, et moi je dis rideau noir.

Si vous êtes né en France, vous découvrez au fur à et mesure que ce pays est un pays de petits chefs que la hiérarchie centrale tente de contrôler.

Spectacle pitoyable de l’assemblée désertée pendant que les élus locaux tirent comme au Monopoly la meilleure carte qui leur permettra de rester à vie un fonctionnaire payé, au sens strict du terme, à rien foutre.

France pays de petits chefs, qui parlent haut devant leurs administrés mais se couchent dans la hiérarchie de l’organisme auquel ils ont fait allégeance.

France pays hypocrite où les élus locaux réclament des aides de l’état tout en étant strictement incompétent concernant le gain social réel d’un projet, un autre rond point, un autre radar, un autre centre de Gendarmerie, une autre caméra de surveillance.

Ré_introduire des idée de gauche poserait un problème de fond.

Par exemple cette histoire de limitation à 80 k/h n’a strictement aucun sens dans la grande majorité des cas. Mais il semble que la gauche, cette gauche prolétaire, a disparu.

C’est pourtant très visible, les voitures roulent à fond dans les zones non contrôlées, et par contre, dans les zones contrôlées, des embouteillages monstres se multiplient.

Il est temps que la gauche, après avoir pris un menu bio de luxe, réfléchissent à ce qui sera le non-politiquement correct de gauche.

Par exemple, un vélo électrique ne sert à rien pour celui qui doit faire 30 km pour aller au boulot.

Par exemple aussi manger bio on s’en fout s’il y a une promo sur un lot de -50% sur de la viande.

La bouffe de merde est moins cher que la bouffe bio.

Pour changer les choses, il faudrait que le Bio ne soit plus une attraction touristique.

Et que concrètement, le Bio soit proposé aux populations locales.

Pour cela il faudrait un label réel, c’est à dire quelque chose en plus du code barre, qui certifie la provenance, la date de production, d’un produit. C’est évident à faire en terme d’informatique. Alors pourquoi ne pas le faire ?

Au lieu de se plaindre de la malbouffe, multipliez les zones de productions de la bonne bouffe.

Rien à voir avec le patriotisme bleau-blanc-rouge.

Il s’agit juste de vivre dans une société où les agriculteurs auront enfin le privilège de nous nourrir sainement.

Pour cela il fraudait équivalent des fermes publiques. Les Agriculteurs ne peuvent plus survivent sans aide.

Or, les aides de l’E.U sont orientées vers des types d’agricultures intensives.

Il faut donc que les petits agriculteurs soient aidés. Pour cela, il n’y a qu’une solution : que la production soit garantie achetée par l’état. Il y aurait un quota à respecter, et si la production est au delà des quota demandé par l’état, alors l’Agriculteur sera libre de vendre sa production dans le domaine privé.

Des villages qui meurent sont des villages sans service publics, ni commerces. Un village sans épicerie ni école ni agence postale est un village mort. Il est de la responsabilité de l’assemblée de fournir des services publics de bases dans tous villages. Sinon, il serait normal que les espaces publics remboursent l’essence nécessaire pour accéder à un service publique éloigné.

En ce qui concerne le commerce, il y a effectivement des zones non rentables. Des commerçants itinérants parcourent ces zones quasi désertiques, mais ils doivent payer cher l’essence pour aller d’un hameau à l’autre.

Alors pourquoi ne pas généralisé le concept d’épicerie solidaire ? Elle serait nommée « Épicerie communale », les produits seraient uniquement locaux, et le responsable aurait comme obligation de fournir toutes les fournitures dont la population a un besoin immédiat, plus à son compte des objets divers qu’il seront des plus values pour lui.

L’objectif est : plus besoin de faire 15 km pour aller faire ses courses.

L’objectif est : Un village n’est plus seulement une église, une mairie, mais aussi des endroits publiques ou privés qui permettent de ne pas prendre la voiture pour chaque achat.

Est-ce une utopie ?

Non, la vérité est que c’est possible, et que c’est même la future organisation rationnelle de notre pays, La France, pays de toute influence et de toutes invasions, pays qui ne doit sa richesse qu’à l’import de extérieur.

Bâtards, voilà ce que nous sommes. Contrairement à des pays ethniquement uniforme, la France est composée d’une multitude de bruns, de blonds, de noirs, d’arabes, de tout ce qui fait que français ne peut pas être une race ;

Le gros fantasme d’une invasion venue d’Afrique ou du Moyen-Orient, est tellement stupide d’un point historique quand on sait que la France a toujours été envahie, et que ces invasions n’ont jamais produit autre chose que : vous investissez cette terre, mais on y demeureront.

Rien à voir avec le patriotisme, le nationalisme, c’est juste une façon de dire : plus vous serez durs, et plus vos armes feront couler notre sang, et plus notre esprit de résistance, qui n’a rien à voir avec l’idolâtrie nationalise, sera comme un esprit confraternel, c’est à dire que les querelles politiques resteront fermes , mais que si un danger extérieur venait à menacer le pays, alors il n’y aura aucune sorte d’union sacrée, les deux familles culturelles de gauche et de droite s’organiseront, et il n’y aura jamais en France le besoin d’une unité.


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite