Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?

de : gloriar
vendredi 9 avril 2021 - 13h52 - Signaler aux modérateurs

Le télétravail - pourquoi est-il si crucial ?

En moins d’un an, la pandémie de coronavirus a chamboulé le quotidien des travailleurs aux quatre coins du monde. Son impact économique a poussé de nombreuses entreprises à définir une catégorie de « travailleurs essentiels ». Parallèlement, un grand nombre d’employés se sont mis au télétravail afin d’éviter les contacts sociaux et, ce faisant, d’empêcher la propagation du virus. De nombreuses personnes ont également perdu leur emploi. De nombreux employés se sont faits à cette culture du télétravail « contraint et forcé », même si ce changement n’était pas souhaitable aux yeux de tous.

Il va sans dire que le télétravail à temps plein comporte des avantages pour les entreprises et les travailleurs. Ainsi, les salariés peuvent consacrer davantage de temps à s’acquitter des tâches qui leur sont confiées puisqu’ils ne perdent plus de temps en déplacements domicile-travail. Et qui dit moins de déplacements, dit moins de pollution. De plus, le télétravail permet aux gens de retrouver une certaine souplesse, de consacrer davantage de temps à leurs proches et de mieux concilier travail et vie personnelle.

Cette situation de pandémie est sans précédent. Mais à mieux y regarder, son impact n’a fait que renforcer nombre des changements que l’on observait déjà dans la vie des gens. Le monde du commerce a beaucoup changé, par exemple. Le commerce électronique y est plus important que jamais. Les chaînes de livraison se sont élargies pour servir les gens en télétravail. Ce segment de clientèle joue aujourd’hui un rôle crucial dans ce secteur. Le travail à domicile est devenu un précieux outil pour garantir le maintien des activités en cas de quarantaine.

Néanmoins, cette nouvelle forme de travail n’a pas que des avantages. Découvrons ensemble ses inconvénients

Le télétravail, la voie directe vers l’épuisement professionnel

Le télétravail est souvent une option choisie par les solopreneurs, les free-lances et les jeunes entrepreneurs. Or, si elle permet de maintenir une grande flexibilité et d’économiser de l’argent, cette culture de travail emporte néanmoins aussi son lot d’inconvénients.

Les tâches ménagères, les enfants et les animaux domestiques sont autant de distractions pour de nombreux indépendants qui travaillent depuis la maison. A priori, on pourrait croire qu’il suffirait de fermer la porte pour régler le problème. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire. Nombreux sont ceux et celles qui commencent la journée bien décidés à travailler, mais qui finissent rapidement par perdre leur temps à d’autres occupations sans rapport avec leur travail. Et le plus difficile dans tout ça, c’est de décompresser en fin de journée. À cet égard, l’environnement joue un rôle important. Les chambres et les salons sont équipés de matériel électronique et si ces pièces sont utilisées comme bureaux, les gens finissent souvent par faire des heures supplémentaires, faute de séparation ou transition entre le travail et la vie privée.

Qui plus est, les bureaux à domicile ne permettent pas d’organiser des réunions avec les clients et les partenaires. À l’époque actuelle, il est indispensable de conserver une image professionnelle pour pouvoir rivaliser avec la concurrence. Sans espace de rencontre professionnel, il est difficile de présenter une telle image. Ajoutons à cela l’isolement social, le risque de problèmes techniques ou le manque de matériel essentiel, et nous obtenons tous les ingrédients pour un épuisement professionnel.

Le co-working et ses avantages inégalés

La vie d’indépendant en fait rêver plus d’un. Les aspirations sont légion : faire naître de nouvelles idées, développer des projets et présenter des produits, pour ne citer que les plus glorieuses. Néanmoins, l’avantage principal de la vie d’indépendant est sans doute la souplesse offerte au niveau des horaires et la possibilité de travailler dans l’environnement que nous jugeons le mieux adapté à notre créativité et à notre style pour garantir notre productivité. Pour les free-lances et les jeunes pousses, les trois options les plus populaires sont la maison, les cafés et les espaces de co-working.

La tendance du co-working ne cesse de se renforcer au fil des ans. De nombreuses entreprises unipersonnelles et petites start-ups sont ravies d’enfin disposer d’un espace de travail personnel sans devoir prendre en charge tous les frais liés à la location d’un immeuble commercial. Les bureaux partagés sont des espaces modernes et très recherchés par les indépendants. Entre autres avantages : le cadre confortable ou les postes de travail attribués selon le principe du premier arrivé, premier servi. Très souvent, les espaces de co-working proposent même des bureaux fixes et des bureaux privés à la location.

Les bureaux en co-working ont plus d’un atout dans leur jeu. Ils offrent un espace de travail idéal aux personnes extraverties, aux entreprises du secteur des services, aux start-ups à la recherche de collègues et clients potentiels ou aux entreprises qui souhaitent s’implanter dans une nouvelle région. Les bureaux partagés organisent souvent sur place des activités interentreprises et de networking, qui peuvent changer complètement la trajectoire professionnelle de leurs occupants. Généralement, ces espaces sont dotés de réseaux WIFI plus puissants, de chaises plus confortables et d’autres équipements et installations qui offrent une superbe infrastructure de bureau à chaque client.

Autre avantage : la souplesse. Le plus souvent, les espaces de co-working proposent une location au mois, contrairement aux bureaux traditionnels qui exigent plusieurs années d’engagement. Si les espaces de co-working ne sont pas gratuits, les locataires économisent néanmoins de l’argent en ne louant que le nombre nécessaire de postes de travail, plutôt que le local ou l’immeuble tout entier. La rentabilité est l’un des atouts majeurs de cette solution.

Verdict final

À l’heure actuelle, un nombre toujours plus grand d’indépendants sont amenés à devoir faire un choix concernant l’hébergement de leur entreprise et, le cas échéant, de leur équipe. Ce choix est entièrement personnel, car il n’existe pas de solution parfaite. Néanmoins, on ne sera pas surpris de constater que les espaces de co-working offrent de meilleurs environnements de travail, qui permettent aux indépendants de se focaliser davantage sur leur travail lorsqu’ils sont entourés d’autres personnes ambitieuses et dynamiques.

Si votre entreprise nécessite régulièrement l’organisation de réunions avec des clients, la location d’un espace de co-working vous épargnera bien des soucis. Pratiquement tous les bureaux partagés mettent à la disposition de leurs locataires des salles de conférence professionnelles lorsqu’ils en ont besoin. Café, thé et collations peuvent également être proposés aux visiteurs.

De nombreux espaces de co-working ne s’en tiennent pas aux heures d’ouverture ordinaires. Au contraire ! Leurs portes sont ouvertes 24 heures sur 24, sept jours sur sept. La solution idéale pour ceux qui travaillent la nuit.

Autrement dit, les espaces de co-working sont centrés sur les besoins de leurs clients. Ce nouveau type de bureau commence à faire parler de lui en France. Les autorités locales s’intéressent de près aux besoins des start-ups. Les investisseurs étrangers recherchent des opportunités dans le pays. Il existe une forte communauté tech, avec nombre d’espaces de co-working, d’incubateurs, d’accélérateurs et d’autres plateformes conçues pour soutenir la croissance des pôles entrepreneuriaux en France.

Selon les dernières données publiées par Instant Offices en 2019, la demande en solutions d’espace de travail flexibles est, rien qu’à Paris, presque le double de la moyenne mondiale. La capitale française est la quatrième ville au monde en termes de croissance annuelle de la demande en espaces de travail flexibles plutôt que traditionnels. Et de grandes entreprises européennes jouent un rôle important dans cette demande (pas les free-lances, ni les télétravailleurs). La location d’un bureau à Toulouse ou dans tout autre pôle commercial en France pourrait s’avérer une décision bénéfique. Actuellement, la France est en lice pour devenir le plus grand incubateur numérique au monde et le lieu de choix pour les jeunes entrepreneurs en quête d’innovation et de réussite.


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite