Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Agent Orange au Viêt Nam, le plus grand oubli à cheval sur deux siècles, par André Bouny.


de : André Bouny
jeudi 8 septembre 2005 - 14h46 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Agent Orange au Viêt Nam : Monsanto, Dow Chemical, Uniroyal, Diamond, Thompson, Hercules... trente-sept sociétés devant "leur" justice fédérale pour le plus grand oubli à cheval sur deux siècles, par André Bouny.

"La Guerre du Vietnam" (appelée ainsi de façon impropre puisque la Viêt Nam a connu de nombreuses guerres) est, du point de vue armement, la guerre majeure du XXème siècle. Ce conflit entre les Etats-Unis d’Amérique et le Viêt Minh communiste nord-vietnamien, lui-même soutenu par l’Union Soviètique, devient une guerre exportée entre les deux superpuissances de la planète : les USA voulant stopper le communisme en Asie tandis que l’URSS l’encourage.

Le Viêt Nam est sacrifié, dans un effroyable carnage humain, en laboratoire de la guerre du futur.

Il y est déversé entre 2 à 4 fois le tonnage de bombes de toute la 2ème Guerre Mondiale, soit l’équivalent de 450 bombes atomiques d’Hiroshima. Le territoire vietnamien porte les stigmates de vingt millions de cratères conséquents, les bombes étant tombées dans les cratères des bombes précédentes et ainsi de suite. Bombes de nouvelle génération à explosion, incendières, à effet de souffle, à dépression, à fragmentation... Près d’un demi-million de tonnes d’engins n’ont pas encore explosé. Ces reliquats ont déjà tué entre 100 000 et 200 000 personnes, surtout des enfants puisque plus de la moitié de la population a alors moins de quinze ans. Au nord ouest de Ho Chi Minh-Ville (ancienne Saigon), à Cu Chi - mot qui veut dire"terre d’acier" en vietnamien - il est tombé plus de dix tonnes de bombes par habitant.

L’Amérique s’enlise.

Les combattants vietnamiens sont invisibles et insaisissables sous la forêt tropicale. Les archives de l’Armée américaine avouent 8 000 000 de "sorties" en hélicoptères gorgés de napalm pour débusquer l’ennemi (qui est chez lui !) dans les villages de paillotes. Sans résultat. L’Amérique est pressée. Sa jeunesse et celle du monde entier se lèvent contre cette guerre.

Aux Américains, on a promis la Lune... au Viêt Nam, ils vont la créer !

Le 11 mai 1961, John F. Kennedy occupe la Maison Blanche, il décide l’opération "Ranch Hand", "Ouvrier Agricole" c’est le nom de code militaire de l’épandage de l’Agent Orange au Viêt Nam et sur les parties limitrophes du Laos et du Cambodge. Il est donc décidé de raser la forêt tropicale de la surface de la terre et d’empoisonner les récoltes et les populations. Gigantesque génocide, titanesque écocide qui fait disparaître à jamais de nombreuses espèces terrestres et marines. Dix années sont nécessaires pour pulvériser près de 100 000 000 de litres de défoliants. Dix pour cent de l’épandage se fait par véhicules terrestres et par bateaux dans les deltas et les mangroves du littoral. Quatre-vingt-dix pour cent de la pulvérisation se fait à l’aide d’avions C 123 et d’hélicoptères.

Les vietnamiens n’ont pas d’autre protection que celle qui consiste à imbiber un tissu d’urine et à le poser sur le nez et la bouche.

Parmi ces défoliants, il y a l’Agent Bleu contenant du cyanure, l’Agent Vert, l’Agent Blanc, l’Agent Pourpre, l’Agent Rose, puis l’Agent Orange, appelés ainsi à cause des bandes de couleur sur les fûts contenant le poison. L’Agent Orange représente à lui seul plus de 60% du volumes des défoliants pulvérisés sur le Viêt Nam. L’Agent Orange contient la Tétrachlorodibenzo-para-dioxine : Dioxine TCDD, dite 2,3,7,8. à cause de sa composition moléculaire. C’est un puissant tératogène. La Dioxine TCDD est le plus puissant poison connu - un million de fois plus toxique que le plus puissant poison naturel - et aussi durable. Les dioxines sont constituées de 2 noyaux de benzène, 2 molécules d’oxygène et 2 molécules de chlore, de fluor ou de brome (quatre pour la variété la plus toxique). Bien qu’une équivalence n’a pas de valeur scientifique - elle s’appuie sur une donnée pour faire une projection comparative - elle a cependant le mérite de frapper notre esprit pour saisir l’ampleur du désastre. Ainsi, une étude de 2002, de l’Université Colombia de New York, révèle que 80 grammes de dioxine déversée dans le service de distribution d’eau d’une ville éliminerait 8 000 000 de ses habitants. La quantité (connue) déversée sur le Viêt Nam traduite en dose létale pour un être humain donne le vertige à nos calculatrices qui n’ont pas assez de zéro ! La Dioxine TCDD se mesure en picogramme, c’est à dire en millionième de millionième de gramme (10puissance -12). Cette infinie petitesse lui assure une grande stabilité. Au Viêt Nam, elle est dans le sol, dans les boues, dans les sédiments, dans les eaux (en mesure moindre) et passe ainsi dans la chaîne alimentaire. On la retrouve en grande quantité dans les graisses animales, viandes, lait, oeufs, poissons. Les scientifiques ont crée une unité appelée TEQ - équivalent toxique - de façon à fixer une limite de toxicité à la consommation des aliments. En France, la dose admise par kilo de poids corporel par jour pour une personne est de 1 à 4 picogrammes. Aux Etats-Unis, la dose admise est plus drastique, elle est de 0,0064 picogramme, c’est à dire 160 fois moins que la norme française. Au Viêt Nam, cette dose peut atteindre 900 picogrammes par kilo de poids corporel par jour. Autour des "points chauds" situés au Sud du Viêt Nam, 82% des tissus humains prélevés sont positifs.

Des enfants naissent avec deux têtes ou bien sans cerveau, sans yeux, sans bras ni jambes (phocomélie) ou alors avec deux visage sur la même tête, quand ce n’est pas avec les organes externalisés. Et lorsque la dioxine ne parvient pas à traverser le placenta de la future mère et que l’enfant naît sain, la maman l’empoisonne en l’allaitant car le lait maternel est la seule voie de destockage de la Dioxine. La souffrance physique et psychologique des victimes et des parents est terrible.

Comment la dioxine pénètre-t-elle dans l’organisme ? Le noyau d’une cellule est protégé par un "périmètre de défense" qui a le rôle d’empêcher les mollécules n’ayant pas la structure requise de pénétrer le noyau et donc d’interférer avec son patrimoine génétique. Mais, au sein du cytoplasme cellulaire (c’est à dire l’ensemble des éléments de la cellule à l’exception du noyau) la dioxine se lie à une mollécule naturellement présente dans toutes les cellules, le récepteur aryl-hydrocarbone, et va pouvoir pénétrer les défenses du noyau cellulaire en se "faisant passer" pour une hormone. C’est ce complexe dioxine-récepteur qui va brouiller les messages hormonaux de notre système endocrinien (c’est à dire l’ensemble des glandes endocrines à sécrétion interne rejettant la substance produite, appelée hormone, dans le sang) et va activer certaines régions de l’ADN, zones dites "sensibles aux dioxines" et entraîner ainsi l’effet toxique.

Effets invisibles de civilisation : la population du Viêt Nam est boudhiste, cette religion exige une parfaite intégrité du corps pour s’occuper du culte des ancêtres. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’on paie une faute commise dans une autre vie. Alors l’âme des ancêtres errera éternellement dans les ténèbres de l’au-delà. On comprend pourquoi des familles qui avaient un, deux, trois enfants handicapés lourds en ont conçu un quatrième, un cinquième et un sixième et parfois davantage... avec l’espoir d’avoir un enfant complet, afin que la faute commise dans une autre vie soit effacée. La dette réglée. On estime qu’un grand nombre de naissances ne sont pas répertoriées, les enfants sont "cachés".

Aujourd’hui, au Viêt Nam, la troisième génération est là et les gens sains de corps et d’esprit engendrent encore des nouveau-nés monstreux avec, parfois, les organes génitaux au milieu du visage. Même les gens supposés en bonne santé souffrent souvent de dermatoses (chloracné, maladie de la peau caractérisée par des comédons, des kystes et papules ; hyperkératoses, hyperpigmentation=hirsutisme) des troubles hépatiques (augmentation des transaminases dans le sang et augmentation du taux de lipides dans le sang) de troubles cardio-vasculaires, d’atteinte de l’appareil urogénital, de troubles neurologiques (perte de la libido, migraines, neuropathies périphériques, atteinte des facultés sensorielles) des troubles psychiatriques (nervosité, insomnie, dépersonnalisation, dépression, suicide).

Les victimes passées et présentes sont des millions (le "Rapport Stellman" estime à 4,8 millions le nombres de victimes potentielles ou silencieuses - ce rapport ne tient pas compte des personnes contaminées depuis la guerre par la chaîne alimentaire) et celles à venir ?

Cette Arme de Destruction Massive chimique, indélébile, utilisée par l’Armée américaine demande "réparation". Lors de la visite de Bill Clinton au Viêt Nam en 1999, la première du genre depuis 1975, les responsables vietnamiens ont évoqué l’incommensurable malheur de l’Agent Orange. Madeleine Albrigth "cimente" la conversation en répondant qu’il faut des preuves scientifiques. C’est une façon de laisser le Viêt Nam seul y faire face. A cette époque une analyse pour rechercher la dioxine dans le sang coûte entre 3000 et 4000$. Comment le Viêt Nam qui cherche les moyens de son développement peut-il assumer pareil budget ? La Constitution des Etats-Unis d’Amérique ne permet pas de se retourner contre des actes de guerre perpétrés par l’Armée américaine, même s’ils ne sont pas "autorisés" par la Convention de Genève. Il reste les fabricants de l’Agent Orange qui, en pleine connaissance de cause - dès 1965 des laboratoires américains ont établi les conséquences de la dioxine sur les rats - et pour leur plus grande fortune, ont fourni l’US Army. Parmi les 37 sociétés qui ont fabriqué le poison, certaines s’appellent Monsanto, Dow Chemical Uniroyal, Diamond, Thompson, Hercules, entre autres.

Le 31 janvier 2004, quatre jours avant que les 10 ans de levée de l’embargo soient échus et interdisent de ce fait tout recours selon la loi étasunienne, l’"Association des victimes de l’agent orange/dioxine Vietnam" et 5 victimes à titre personnel déposent une plainte au Tribunal de Première Instance de la justice fédérale américaine à New York dont le siège se trouve à Brooklyn-Est. Au mois de septembre 2004, 22 autres victimes viennent s’ajouter à une liste qui risque d’être sans fin... Un procès dont on n’a pas de précédent légal : Le procès de New York. Le 10 mars 2005 (le lendemain de ma conférence de lancement officiel du "Comité International de Soutien aux victimes vietnamiennes de l’Agent Orange et au procès de New York" au Centre d’Accueil de la Presse Etrangère de la Maison Radio France) les victimes vietnamiennes sont déboutées en Première Instance. Déboutées par le magistrat Jack Weinstein, celui-là même qui défendit et obtint "réparation" pour les vétérans US victimes de l’Agent Orange au Viêt Nam ! Ce magistrat - certainement sous la pression du Département de la Justice - déclare que l’Agent Orange a été utilisé pour protéger les soldats américains ! Sans vergogne, il ajoute qu’il ne s’agit pas de poison mais d’herbicide ! La question n’est pas de savoir s’il s’agit d’herbicide ou de poison , la vraie question est de savoir si ces herbicides contiennent du poison ? La communauté scientifique internationale et universelle est unanime, la réponse est "OUI".

Les victimes vietnamiennes font appel.

Mais, déjà, ça sent la Cour Suprême, actuellement en remanipulation urgente : le pouvoir du Président des Etats-Unis à faire la guerre serait-il compromis ? L’espoir est mince, car si les victimes vietnamiennes gagnent, alors il faut dédommager les victimes du Laos, du Cambodge, des Philippines (stockage), les vétérans d’Australie, de Nouvelle-Zélande et de Corée du Sud car l’Agent Orange/dioxine au Viêt Nam a des victimes dans tous ces pays. Alors viendront les victimes de l’Uranium appauvri des Balkans, d’Afghanistan, d’Irak...

Les enfants du Viêt Nam sont souriants comme tous les enfants du monde mais, quarante ans après le début de l’épandage de l’Agent Orange et malgré les efforts des autorités, ces enfants du Viêt Nam crèvent la gueule ouverte !

André Bouny, père d’enfants vietnamiens, fondateur de D.E.F.I. Viêt Nam, président du "Comité International de Soutien au victimes vietnamiennes de l’Agent Orange et au procès de New York".

Word - 62.5 ko


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Agent Orange au Viêt Nam, le plus grand oubli à cheval sur deux siècles, par André Bouny.
9 septembre 2005 - 21h54
> Agent Orange au Viêt Nam, le plus grand oubli à cheval sur deux siècles, par André Bouny.
9 septembre 2005 - 22h01



Faibles ou puissants les jugements de cour vous ferons blanc ou noir:J.De La Fontaine
samedi 10 - 10h05
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Fake news chez CNews : Pfizer plus dangereux qu’AstraZeneca ?
vendredi 9 - 17h06
de : joclaude
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
Vaccin Russe : L’Allemagne entre en liste ! Des "toutous" suivront-ils ?
mercredi 7 - 16h58
de : joclaude
Vaccin Chinois : Une alternative pas chère, stockable et disponible ! Nouveau supplice à l’impéralisme !
mercredi 7 - 16h53
de : joclaude
1 commentaire
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire
Mesures liberticides : pour qui sonne le glas ?
lundi 5 - 17h19
de : joclaude
Conférence de presse sur la covid-19 de Christophe Alévêque.(video)
dimanche 4 - 12h15
de : jean1
Black Bloc : au cœur de l’extrême gauche américaine (video)
dimanche 4 - 11h59
de : jean1
OCCUPATION DE L’ODÉON : UN THÉÂTRE QUI NE SE TIENT PAS SAGE
samedi 3 - 21h19
de : joclaude
Scandaleux toubibs vaccineurs !
samedi 3 - 20h37
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque ne s’est pas adressé qu’aux Français : il s’est adressé en filigrane à ses sponsors.
samedi 3 - 20h05
de : joclaude
Querelles sur les vaccins:Le directeur général de l’AP-HP convoqué par Véran
samedi 3 - 19h41
de : joclaude
1 commentaire
De l’origine du vouvoiement.
vendredi 2 - 19h39
de : jy.D
Origine du Sars-Cov2 : des fissures dans la muraille de Chine
jeudi 1er - 23h15
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
COVID-19 : la Chine alerte l’OMS pour être émergé d’un laboratoire militaire américain !
jeudi 1er - 21h23
Allocution Macron : Un effort de plus aux soignants pas apprécié !
jeudi 1er - 20h58
de : joclaude
Vaccin CUBAIN : Un pont aérien serait ouvert ?
jeudi 1er - 20h28
de : joclaude
1 commentaire
JEAN-LUC MELENCHON répond à Macron (video du direct sur Youtube)
jeudi 1er - 15h59
de : joclaude
Grains de sable - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 31 - 20h49
de : Hdm
Le virus et le président, interview des auteurs
mardi 30 - 17h14
de : Claude Janvier
Pendant la pandémie, le sacage de l’Hopiltal continu
mardi 30 - 15h06
de : Alain Collet
Réponse à la déclaration de l’EMA sur l’ivermectine pour la Covid-19
mardi 30 - 11h37
de : pierrot
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 - 17h40
de : FRONT POPULAIRE
La Marche pour une vraie Loi Climat
lundi 29 - 16h57
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Pfizer en Israël, des résultats ?
lundi 29 - 16h45
de : joclaude
Caravane contre le blocus à La Havane
lundi 29 - 16h13
de : joclaude
Théâtre de l’Odéon occupé, l’orchestre de soutien chante El Pueblo !!
lundi 29 - 15h52
de : joclaude
Chant : « Quand nous en serons au temps des cerises », c’est beau !
dimanche 28 - 17h16
de : joclaude
à notre président éborgneur trieur de malades et spécialiste de santé mentale
dimanche 28 - 12h34
de : jean1
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite