Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Penauille : les salariéEs licenciéEs

de : frederic
mardi 20 septembre 2005 - 10h52 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires

Depuis le mois de juin des salariéEs du nettoyage de l’entreprise Penauille, se battent contre leur licenciement économique et leur patron méprisant. Nous arrivons à une nouvelle étape.

En effet ce jeudi 22 septembre, les salariéEs de Penauille sont convoquéEs à un entretien individuel préalable au licenciement économique. Y compris notre déléguée syndicale pourtant protégée par son mandat !

Profitons de cette journée pour dire au patron ce qu’on pense de son plan de sauvegarde de l’emploi complètement nul, et de ses pratiques méprisantes envers les salariés. Manifestons notre solidarité.

Les entretiens sont échelonnés tout le long de la journée de 9h à 17h30. Nous appelons donc à venir soutenir les salariés toute la journée devant le siège de Décines 81-83 rue Elisée Reclus ZAC des pivolles.

Bien entendu nous n’en resterons pas là, et nous utiliserons tous les moyens juridiques et syndicaux pour opposer un rapport de force suffisant pour obtenir satisfaction des revendications.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Penauille : les salariéEs licenciéEs
20 septembre 2005 - 12h20

Un petit passage de la part d’un employer Risk Management une boite qui appartiens a Penauille juste pour dire que les payes c’est uniquement le minimum conventionnelle. Voir souvent des erreurs de payes rarement en faveur du salariée bien sur.
Pour l’anecdote J’ai déjà croisé Jean Claude Penauille à Boissy a l’accueil : et même pas un bonjour après un long regard de ça part.

Félicien



> Penauille : les salariéEs licenciéEs
20 septembre 2005 - 17h45 - Posté par

Salut Félicien,

Effectivement, nous avons constaté des irrégularités : retards de paiements ; problèmes de groupes ; de coefficients, profiles des postes au niveau des fiches de paies ne correspondant pas à la réalité.
Nous envisageons des mesures aux prud’hommes et bien entendu, nous continuons l’action syndicale
afin d’obtenir le respect des droits des salariéEs et de reconquérir leur dignité.
Vive la CNT, vive la lutte des classes !
Didier


> Penauille : les salariéEs licenciéEs
21 septembre 2005 - 00h18 - Posté par

Salut Félicien,
Il ne faut pas oublier que Jean Claude Penauille est devenu recemment la 30ème fortune de France ! Il aurait pu te remercier car c’est quand même grâce à ses salariers.

Frédéric


> Penauille : les salariéEs licenciéEs
8 octobre 2005 - 08h31 - Posté par

Bonjour,
Juste, ayez au moins au préalable la rigueur de vérifier vos chiffres : 30ème fortune de France, en ètes vous sur ???


Penauille : les salariéEs licenciéEs
12 décembre 2006 - 00h36

bonjour,
Penauille (nouvellement RISKMANAGEMENT/groupe CFF) cela fait 10ans que j’y suis. c’est une société qui aime les litige. Elle a perdu 300000€ juste au prud’homme en 2002. Pour exemple j’aie été déclarer inapte sauf à un poste assis et sans revenu, ni licenciement pendant 3 mois. Personne dans cette société n’assume c’est responsabilité.
BERNARD



Penauille : les salariéEs licenciéEs
12 juin 2008 - 16h49 - Posté par un ancien de boissy...

le gros problème dans cette société à l’époque n’était pas jean claude Penauille mais son épouse Maria fernandes,ancienne femme de ménage devenue le bras droit du patron.
L’erreur a consisté à placer tous les parents et amis portugais aux postes clés de la société,
il est beaucoup trop facile d’expliquer la faillite (merci derichebourg pour les 250 millions d’euros))par les évenements de 2001.
la vraie raison est l’incompétence incroyable des dirigeants qui confondent chiffre d’affaires et bénéfices..
jean claude penauille était aimé de ses employés, Maria fernandes était profondément méprisée.
Toutefois la capacité de ceux ci à s’enrichir aux dépens de la société était devenue un véritable sport national "portugais"
Jean claude penauille a été berné par ses collaborateurs et sa bande de bandits portugais et son épouse en tête de liste.
maintenant la famille penauille vit au portugal...
Mais quel gachis, que cela doit être dur pour jean Claude Penauille de vivre avec les personnes qui ont croqué sa boite...sa bébé...


Penauille : les salariéEs licenciéEs
3 juillet 2008 - 12h59 - Posté par MICHAUT

JE SUIS AUSSI UNE ANCIENNE DE PENAUILLE ET JE SUIS TOUT A FAIT D ACCORDAVEC VOUS
LUI EST UN GRAND HOMME JE L AI CONNU A SES DEBUTS DANS LE GIENNOIS ET IL A BIEN MAIS AUSSI MAL GRANDI


Penauille : les salariéEs licenciéEs
21 avril 2017 - 20h38 - Posté par sophie

je souhaite 8 ans après mon précédent post y apporter quelques précisions car ma réponse lapidaire a été mal interprétée et il convient donc rectifier les choses par écrit. Dire que je suis d’accord c’est simplement avec le fait que cette société puisse avoir été aussi prestigieuse et qu’elle se soit terminée ainsi. Oui il y avait des requins, mais pas ceux que l’on croit ni ceux dont vous parlez. La famille était au travail contrairement à ce que vous dites et les portugais aussi. Pour ma part j’ai démissionné contrairement à des rumeurs qui prétendent que j’ai été licenciée deux fois puis repêchée par pitié.
je veux rappeler en conclusion que je n’ai nullement validé le contenu de votre message en ce qui concerne la femme de Monsieur PENAUILLE pour qui j’ai toujours eu de l’estime. Je reconnais que ma réponse laconique était tendancieuse .c’est donc dit clairement cette fois et les personnes bien intentionnées qui ont envoyé mon post de 2008 à Jean Claude PENAUILLE peuvent aussi lui faire parvenir celui là.






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite