Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Primaires italiennes - Fausto Bertinotti : JE VEUX... les biens communs, la valorisation de la culture, la défense du territoire (11)

de : Fausto Bertinotti
jeudi 13 octobre 2005 - 06h03 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 30.1 ko

de Fausto Bertinotti traduit de l’italien par karl&rosa

Il y a des biens qui, pour leur jouissance, doivent être préservés du marché et des logiques du profit mais qui doivent être garantis comme des biens naturels dont tout le monde peut profiter ; nous parlons de l’eau, du territoire, de l’énergie, de la qualité de l’air, de la pollution causée par le bouleversement du territoire, des incinérateurs, de la mobilité, de la ville vivable.

Mais nous parlons aussi des biens immatériels qui caractérisent de manière croissante le nouveau capitalisme à la logique duquel ils sont pliés, déterminant ainsi une nouvelle servitude de la culture et de la science. La libération de la culture et de la production culturelle de cette nouvelle servitude est une tâche prioritaire du programme, également parce qu’elles ne se présentent plus comme des réalités séparées et autonomes par rapport au processus productif mais en tant que facteurs décisifs, dans un sens ou dans l’autre, du caractère même du développement.

En Europe, et en Italie en particulier, on ne peut indiquer une sortie de la crise et du déclin qu’en faisant de la culture une des composantes essentielles de la construction d’une économie soutenable et socialement progressiste. Même ce qu’on appelle l’"économie de la connaissance" n’est absolument pas le règne neutre de la modernité mais le terme d’anciens et de nouveaux conflits qui affectent la nature de la propriété et les inégalités entre riches et pauvres. Ici, les entreprises réalisent leur profit à travers des brevets, des labels de fabrication et des accords de non divulgation.

Au contraire, la construction de l’information et de la connaissance et la soustraction progressive de la recherche à la domination de plus en plus exclusive du marché sont les objectifs dont on ne peut pas faire abstraction pour défendre l’écosystème terrestre et combattre les inégalités sociales. Les biens naturels aussi, comme l’eau, l’air et le territoire ont été souvent privatisés et libéralisés dans un mélange destructeur et socialement appauvrissant.

Voilà les causes qui provoquent souvent l’aggravation des conséquences des catastrophes dites "naturelles" qui ne sont pas du tout "naturelles" mais sont provoquées justement par ces politiques.

Une nouvelle politique de renationalisation des biens communs est une grande opportunité non seulement pour en assurer la jouissance à tout le monde mais aussi comme occasion d’une économie différente, d’emplois liés à la valorisation du territoire et à une économie en relation avec la richesse de la terre et de la naturalité.

Il faut abandonner la dite "politique des grands ouvrages", qui dévaste le territoire et crée un développement sous perfusion qui prend fin avec la construction de l’ouvrage lui-même, qui se fait "cathédrale dans le désert" et il faut s’opposer à la dérégulation de la gestion du territoire et dans le domaine de l’urbanisme à la politique des régularisations, au bradage de biens naturels, du paysage et de l’environnement.

Comme alternative, il faut investir dans de grandes oeuvres de civilisation comme celui de garantir l’eau potable à toutes les réalités du pays et dans la plus grande œuvre de modernisation infrastructurelle dont nous ayons besoin : la mise en sécurité du territoire à commencer par la défense du sol, le reboisement des montagnes et la remise en état des côtes et des berges.

En même temps, il faut une nouvelle politique dans le domaine des déchets. Le point décisif, la véritable priorité doit être la diminution des déchets produits, la réutilisation, le tri et le recyclage.

L’objectif doit être au moins de respecter les étapes prévues par les normes communautaires, totalement négligées jusqu’à présent.

De manière analogue, il faut intervenir pour réaliser les objectifs prévus de réduction de l’émission de gaz à effet de serre, en commençant dans une première étape par atteindre les objectifs de réduction prévus par le protocole de Kyoto qui sont restés jusqu’à présent pure lettre.

Les batailles territoriales sont le sel d’une nouvelle culture politique de la participation.

Avec les nouvelles municipalités et le bilan participé, elles représentent la grande nouveauté de ces dernières années qui doit être encore plus valorisée.

Rifondazione Comunista Parigi (Bellaciao)
Refondation Communiste Paris (Bellaciao)

Pour plus d’info, écrire ici : bellaciaoparis@yahoo.fr

Primaires italiennes


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Primaires italiennes - Fausto Bertinotti : JE VEUX... les biens communs, la valorisation de la culture, la défense du territoire (11)
21 avril 2008 - 14h51 - Posté par lobe

arriverderci Fausto : après avoir soutenu un gouvernement libéral qui faisait le contraire de ce dont tu parles dans cet article, tu as reçu une baffe bien méritée !

LB







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test 13 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite