Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Nicolas Sarkozy et la République des racailles

de : Bernard Lallement mardi 1er novembre 2005 - 11h56 - Signaler aux modérateurs
35 commentaires
JPEG - 8.8 ko

de Bernard Lallement

A s’en tenir aux faits, deux certitudes incontournables demeurent dans la tragédie de Clichy sous Bois ; D’une part, il n’y a jamais eu de cambriolage ayant nécessité la venue de la police, mais un (banal ?) contrôle d’identité. D’autre part, afin d’y échapper, deux jeunes mineurs sont morts électrocutés dans un transformateur d’EDF où ils étaient venus trouver refuge.

Il s’en est suivi trois nuits d’échauffourées, dont deux dignes d’une véritable guérilla urbaine, et un jet de grenade lacrymogène, du type de celles utilisées par les CRS, en direction d’une mosquée, dont on nous dit ne pas savoir qui en aurait été l’auteur.

Absurdité, incompréhension et manipulation, tels sont les tragiques constats que nous devons tirer de ce drame.

Absurdité : celle d’une mort de deux victimes innocentes, apparemment affolées à la vue d’un contrôle policier.

Incompréhension : celle des « bons citoyens » face aux « autres », de la ville par rapport à la banlieue, des générations entre elles, de l’Etat face à l’individu, du monde politique avec celui de la société civile. La liste serait bien longue.

Manipulation : comment, en effet, appeler autrement la visite du ministre de l’Intérieur, la veille des incidents, à Argenteuil, caméras, appareils photos et garde du corps aux poings, assurant qu’il « est là pour éradiquer la gangrène (et qu’) on va vous débarrasser de cette bande de racaille » ? Après sa promesse de « nettoyer les cités au Karcher » et de « débarrasser la France des voyous », il faudrait être bien naïf pour ne pas voir dans de tels propos la volonté d’un homme politique, présidentiable hautement déclaré, de s’inscrire dans une surenchère ultra sécuritaire dans le but d’appâter un électorat déboussolé, par ailleurs sous le charme des sirènes du Front national. On se souvient d’un Charles Pasqua promettant de « terroriser les terroristes » avec l’insuccès que l’on sait !

La course aux voix, et sa suprématie sur Dominique de Villepin, telle parait être la téléologie de Nicolas Sarkozy.

Qu’il y ait des trafiquants organisant une zone de non droit, dans le but de faire fructifier une économie souterraine, est évident. Mais entretenir l’amalgame et donner des cités, plus particulièrement des jeunes d’origine étrangère, l’image d’une délinquance invétérées, est irresponsable et dangereux. Car, si des organisations maffieuses ont pu prospérer, aux sus et à la vue de tous, c’est bien parce qu’aucune volonté politique résolue n’ait entendu y mettre bon ordre. Ce que l’on feint de découvrir aujourd’hui existe depuis plus de vingt ans.

Au fil du temps, la banlieue s’est nourrie d’exclus rejetés par des métropoles devenant, par choix électoral, des villégiatures de privilégiés. Loyers trop chers, logements sociaux en nombre insuffisant, liés à une raréfaction foncière favorisant la spéculation, les classes populaires n’ont eu d’autres issues que d’émigrer aux périphéries, de plus en plus lointaines générant une urbanisation à deux vitesses et des inégalités allant de paire. Ainsi, en Seine Saint Denis, sur un total de 1.382.861 habitants, seuls 674.000 sont considérés comme actifs. Plus de la moitié perçoivent une allocation de la Caisse d’allocation familiale et 30,1 % vit en dessous du seuil de pauvreté (moins de 590 € par mois). 63 % des habitants sont locataires d’un logement social. 28 % ont moins de 20 ans (38,6 % à Clichy sous Bois). Quant au taux de chômage, il augmente plus vite que dans le reste de l’Ile de France.

Des sauvageons à la racaille

Ce n’est pas un hasard si les incivilités frappent, au premier chef, les symboles de la puissance publique (pompiers, police, services de secours, postes). Car ces jeunes, que l’on nous présente, hier comme des sauvageons (Chevènement), aujourd’hui comme des racailles, se sentent rejetés de l’ordre républicain et, au mieux, frappés du sceau de l’insulte et du mépris par un Etat se voulant l’émanation des seuls « honnêtes gens » pour la tranquillité desquels l’idéologie sécuritaire vaut tous les argumentaires.

JPEG - 44.3 ko

Nous sommes en présence d’une véritable crise de civilisation contre laquelle la seule répression, si forte soit-elle, est d’autant plus inefficace qu’elle démontre notre incapacité à restructurer un corps social de plus en plus éclaté.

Nos sociétés occidentales sont frappées par une vacuité du sens. L’instant, déconnecté de toute chaîne signifiante, et l’individu, niant toute notion d’altérité, sont érigés en vertus cardinales. Nous avons été englués dans un arraisonnement du monde à la technique, policière en la circonstance.

Ainsi, le drame de Clichy sous Bois verra se développer sa cohorte de vidéosurveillance (nouveau dieu de la sécurité), de flash ball, de CRS et autres gardes-mobiles, générant un nombre croissant d’interpellations et de fortes peines de prison ferme dont on sait, pourtant aujourd’hui, quelles sont le plus sur moyen d’entretenir les réseaux maffieux.

Renouer le dialogues parait impossible, réinvestir ces lieux de déshérence semblent improbable. Au demeurant, il n’est pas sur que ce soit une priorité. Nous avons tous compris que, d’ici 2007, seule compte la course à la présidentielle avec son cortège de destins individuels dont la victoire dépend, avant tout, des ratés de l’adversaire, ou d’une mise en scène de la peur, et non de solutions à entreprendre pour changer l’ordre des choses.

Clichy sous Bois ne marque pas seulement l’échec d’une politique menée depuis 2002 par Nicolas Sarkozy mais bien celui d’une classe dirigeante déconnectée des réalités quotidiennes et incapable d’inverser le cours des évènements.

Aussi, est-il à craindre de voir s’installer à l’Elysée le vainqueur d’un combat sans âme dans un pays où l’avenir ressemblera, à s’y méprendre, au post humain d’un monde à la Dantec.

Pendant ce temps, le communautarisme prospérera jusqu’à devenir le seul univers des jeunes désoeuvrés dont les révoltes n’auront d’autres issues que de se foudre en révolution. Au grand étonnement de tous.

Bernard Lallement

Article paru le 31 octobre dans le blog "SARTRE" de Bernard Lallement

 http://sartre.blogspirit.com



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
1er novembre 2005 - 19h02

manipulation, oui, M. SARKOZY fait le lit de l’extrême droite. Le Pen n’a pas à parler. Mais si les électeurs, en 2007 votent pour ce personnage alors, aurons-nous le droit de descendre dans la rue, de faire grève ? je ne pense pas.



> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
2 novembre 2005 - 11h59 - Posté par

C’est pas un peu la campagne permamente comme aux USA ? on nous prèpare un prochain 21 avril ? Ca va etre de nouveau tous les soirs à la télé : immigration,violence dans les banlieus ,délinquance....bref tous les thèmes chers a Lepen.C’est pas un peu trop tôt ? l’ on n’a meme pas eu le temps d’oublier la dernière des campagnes électorales !

A voir ! il y a un livre que s’appelle :"Et la presse créa Le Pen". L’on y apprend que l’important pour un candidat ce n’est pas ce qu’il dit et ou même ce qu’il fait , non l ’important c’est qu’il "existe ", qu’on le voit à la télé ,à la unes des journaux ,surtout il faut que l’on parle de lui.


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
1er novembre 2005 - 19h37

La banlieue, les cités, les quartiers c’est l’Irak d’un Sarkozy qui se prendrait pour GW Bush. Il n’y a pas de pétrole à la clé, il n’ya que des voix d’électeurs satisfaits et une posture/stature nationale et internationale qui sied à tout présidentiable. LE cynisme à la clé.
La banlieue, les cités, les quartiers c’est une création de notre société. On a fabriqué des ghettos et dans le même temps on parlait d’intégration. Les ghettos ce n’est pas seulement une décision politique. C’et une réalité liée au prix des terrains et de la construction, c’est une réalité qui touche au portefeuille des promoteurs et de leurs soutiens.
Ce que les socialistes mous n’ont jamais compris ou fait semblant c’est qu’on ne fait pas de politique -de laville, d’intégration etc. si on n’a pas la maîtrise du foncier, des terrains à construire. Alors les ghettos sont des prisons et leurs habitants des exclus de fait sinon de droit. Réalité dûe à la profonde hypocrisie des uns et des autres, de nous tous qui, voyant ce monde se dégrader sous nos yeux n’avons pas réagi ou avons voté à gauche (c’est la même chose) quand il fallait agir l’arme au poing pour confisquer les terrains et les immeubles pour loger nos invités.
Sarkozy ne pourra rien nettoyer parce que sa politique, comme celle de Bush ailleurs, vise à faire flamber les banlieues, les cités, les quartiers. Et que les plus humbles de nos compatriotes se transformeront en loups. La vérité c’est que la gauche doit prendre la réalité par les cornes et cesser de s’accommoder de cette prétendue fatalité qui consiste à faire passer les intérêts de quelques uns après la vie ou la simple survie des autres. Il faut redonner de l’espoir à ceux qui grincent des dents et qui s’imaginent retrouver une once de dignité en terrorisant leurs voisins.



> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
1er novembre 2005 - 21h05

Monsieur SARKOZY, tout le monde n’est pas dupe. Nous savons qui vous êtes, arrêtez votre jeu. votre stratégie est facilement décryptable. Vous cherchez à occuper le terrain, comme une société commerciale qui souhaite sattirer des clients coûte que coûte, votre marchandise (l’immigration, l’étranger, la religion, la police,...), vous l’avez accaparé facilement et vous la monayer comme un vendeur à la crié...sur la place publique..
Ce que vous ne savez pas c’est que vous ne serez jamais président...et vous rechuterez comme autrefois dans les méandres du mépris du petit qui voulait à tout prix devenir grand..

Monsieur SARKOZY...vous n’avez aucune étoffe d’un président et ça tout le monde le sait... !!!!



> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
2 novembre 2005 - 01h23

Pour se donner une idée de la réalité des violences et des provocations policière à Clichy...

Un film à voir : http://www.afrik.com/IMG/mov/Keufs_1.mov (nécessite quicktime)
Le fait que ce soient des balles de caoutchouc ne changent rien à la violence de la scène.
Cette vidéo est attachée à l’article : http://www.afrik.com/article8965.html

On peut aussi lire ce texte qui receuille des témoignages :
http://bellaciao.org/fr/article.php...

Police partout ! Justice nulle part !



> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
2 novembre 2005 - 05h04 - Posté par

je suis d’accord
cela arrive à cause des provocs de SARK qui a dit qu’il allait netoyer La Courneuve alors que c’est la zone puis plus de 40 ans ................
il ont du bien se marrer à la Courneuve .............

Bon mais moi je pense qu’il y a des petits cons :

bruler les voitures des pauvres des cités, c’est nul, nase, et j’en passe.............

quant à la police elle est trop occuper avec ses ratonnades ..............

Et puis attaquer les médecins et les pompiers c’est débile .........................


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
2 novembre 2005 - 10h56 - Posté par

bien tout ces commentaires et analyses du malaise des banlieues et ce cortège d’inégalités si flagrantes et qui à mon avis cautionnent des réactions sécuritaires ;
des questions : à qui appartiennent les voitures
brulées ? qui sont ceux qui ont commencés cette ’guérilla urbaine’ ?
ces questions je me les pose ,pour avoir de mes yeux vus lorsque j’ étais étudiante, des "pseudos jeunes" de banlieues commencer à bruler des voitures ,attaquer les pompiers etc...et quand on les a suivis on les a vus rejoindre...des cars de crs ; serais ce aussi les mêmes méthodes d’allumage des échaufourées ? je ne sais pas mais je pose la question, et là ,à Clichy ,les événements se sont enchainés d’une manière étonnamment organisée ou c’est une idée que je me fais ?
il n’empêche l’immense douleur et l’absurdité de ces morts ,père de famille et jeunes, victimes
innocentes , je souffre pour leurs familles . La lumière doit être faite sur les événements
et tous les mensonges .Reste à réfléchir sur la guettoisation de nos banlieues et ce que l’ école
et la société ont à proposer comme projets d’avenir ;


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
6 novembre 2005 - 22h26 - Posté par

faudrait pas déconner , insinuer que c’est des jeunes manipulés par les CRS qui mettent le feu partout c’est autant débile que ces débiles qui foutent le feu partout .


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
2 novembre 2005 - 12h47

Attention aux amalgames, et à ne pas se tromper d’adversaires. Au-delà de la même absurdité et incompréhension, les tragédies de Clichy sous Bois et d’Epinay sur Seine sont incommensurables.

D’un côté, nous sommes en présence d’une réelle affaire d’Etat de par les propos ségrégationnistes et les provocations d’un ministre de la République, chef du parti de la majorité et numéro deux du gouvernement. De l’autre, nous savons peu de choses du crime d’Epinay sur Seine, certes totalement inacceptable, particulièrement de par la lâcheté dont on fait preuve leurs auteurs. Mais, souvenons-nous de "Papy Voise" et de son exploitation lors de la présidentielle de 2002. La suite de l’affaire montra qu’elle n’était pas si simple qu’il y paraissait de prime abord.

L’important n’est pas de compatir, l’affliction est souvent l’alibi à un refus d’engagement, mais réside dans les actes que nous serons capables de mettre en oeuvre afin que les drames de Clichy sous Bois et d’Epinay sur Seine ne se reproduisent plus jamais.

Il devient urgent de changer le paradigme de nos sociétés occidentales.

Bernard Lallement



> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
2 novembre 2005 - 13h35 - Posté par

UNE PLANCHE TRES SAVONNEE...

Un homme en complet-veston s’arrête au bas d’une barre d’immeubles à la tombée de la nuit.
Il prend à témoin des gens à leurs fenêtres et montre d’autres gens qui manifestent en les traitant de "racaille"...
Quelques temps plus tôt, il avait menacé de traiter d’autres gens dans un quartier de grand ensemble au "karcher"...
Cet homme n’est-il pas clairement publiquement pris à faire de "l’incitation à la haine" ?
Cet homme n’organise-t-il pas de toute évidence des "troubles à l’ordre public" ?
Cet homme ne mérite-t-il pas que la Justice le rappelle à la Loi ?

Mais cet homme est ministre de la république : c’est Nicolas Sarkozy, prétendant au trône !!!

On est en présence d’un scenario de guerre civile... C’est insupportable !

On ouvre dans les médias une fausse fenêtre symétrique sur la culpabilité des "jeunes des banlieues" devenus collectivement une "classe dangereuse"...
Quand on manipule les images des voitures qui flambent et quand on ne réagit pas lorsqu’un homme est frappé à mort pour avoir voulu photographier des lampadaires, c’est l’absence de liens solidaires et le reflet d’une société où "l’homme est un loup pour l’homme" qu’on promeut...

De dérapage en dérapage, on va vers de moins en moins de solidarité et de compassion pour son voisin.
La seule réponse au manque de solidarité c’est le retour à la solidarité et non à la répression toujours plus accentuée.
On ne peut pas laisser l’économie souterraine gagner la partie, le crime devenir impuni et la haine communautariste s’emparer des quartiers. Il est temps pour les partis de gauche, les associations et les syndicats de retisser ce lien social nécessaire pour en finir avec ce régime littéralement inhumain.
On n’a rien à attendre d’un gouvernement qui accueille un Sarkozy en son sein.

NOSE


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
2 novembre 2005 - 20h25 - Posté par

Cet "homme en complet-veston" qui parlait tellement froidement, tellement calmement, en parlant des "racailles" que pas un des habitants des immeubles n’a pu techniquement l’entendre... C’est bien parce qu’il parlait uniquement en direction des caméras et des téléspectateurs. Oui, un tel politico-comédien est dangereux : il vient mettre le feu et après il joue au pompier ! Il est responsable des déprédations commises ces derniers jours. Tout cela pour faire croire aux électeurs qu’il est leur sauveur potentiel ?! C’est LePen qui doit en être vert de rage !


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
7 novembre 2005 - 22h50 - Posté par

bien dit, c’est la verité.

je pense bien que sarkozy represente un danger pour la république et ces valeurs.

d’ailleurs, je pense que le travail de sarcozy en tant que ministre de l’interieur c’est de trouver du travail pour ces jeunes. il a échoué.

ce qui arrive dans les banlieux est dirictement lié à l’échec de la politique l’homme qui represente le peuple français et sa défense.

voilà maintenant qu’il traite ses électeurs de ’’Racailles’’. si un ministre traite un français de racaille, pour moi c’est comme s’il traite tout le peuple français de ’’racailles’’.

ce ne sont pas des mots qui doivent sortir de la bouche d’un ministre. c’est une grave erreur. ces jeunes sont des français si je ne m’abuse. en plus c’est pour la deuxième fois.

sauf si on considére ces jeunes comme français, uniquement sur papier. dans ce cas là monsieur sarkozy tu n’es pas français toi non plus, puisque tu es grec !!!!!!!


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
2 novembre 2005 - 22h17 - Posté par

bravo lallement tu as tout compris , ....de l’autre nous savons peu de choses du crime d’epinay sur seine .....certes totalement inacceptable .....mais , souvenons nous .....
nous savons peu de choses , je me demande meme pourquoi on ose en parler !
la suite est plus savoureuse le "certes" delicieusement balancé par le "mais" laisse planer un doute supplementaire , de là à ce que crime dont on sait peu de chose soit une provocation supplementaire des forces de l’ordre .....
franchement c’est a vomir !!
dormez bien monsieur Lallement , la petite musique que vous semez sans vergogne , court , court et elle ne tombera peut etre pas dans l’oreilles de sourds , en serez vous plus fier ?
claude de toulouse .


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
2 novembre 2005 - 19h41 - Posté par

Claude,

Tes propos ne sont pas admissibles,

Les jeunes de Clichy ne sont pas les assassins de la personne dont tu parles.... c’est comme si tu sousentendais une complicité collective (si ce n’est toi c’est donc ton frère ou bien un des tiens...)...
Ce qui est absurde... et injuste...

Lallement a une bonne vue de la situation, sauf quand il parle de notre société occidentale alors qu’en fait le genre de situation que l’on connaît est le pain quotidien de beaucoup d’agglomérations tentaculaires du Tiers-Monde (avec moins de voitures brulées pour des raisons évidentes)...

Bien sûr que les violences urbaines d’une partie des jeunes ET des forces policières sont pour la part des jeunes concernés des révoltes apolitiques où le desoeuvrement et la mise à l’ecart économique et social joue beaucoup...

La part du sarkozisme a été de pousser à la provocation pour les raisons que l’on sait... Mais apparemment il n’a pas sû chevaucher le tigre et a fini par faire déraper une situation...

Copas


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
2 novembre 2005 - 20h41 - Posté par

cher copas
désolé que mes propos t’insupportent , mais je les maintiens , je ne fais pas d’amalgame , je dis que ceux qui condamnent les violences policieres , n’ont pas eu un mot de compassion pour cette famille qui a perdu , pere et mari .
je sais tres bien que les violences et l’assassinat ne sont pas le fait du meme groupe d’individus , ce n’est pas eux que je mets en cause , je mets en cause les bonnes ames qui versent des larmes de crocodiles dans un cas et dont le coeur reste sec dans l’autre ;
je l’ecrits et je le pense .
claude


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
3 novembre 2005 - 18h01 - Posté par

Les uns et les autres sont des victimes d’une situation qui dérappe. J’ai tout autant de la compassion pour les uns et les autres, ce qui prouve que ce que tu dis est inexact, merci...

Pour autant les faits dans leur signification et leur consequence sont de nature extremement differente.
Les meurtres ne sont malheureusement pas nouveaux de même que les provocations policières ... D’ailleurs il me semble que le nombre de meurtres en France est relativement stable depuis très longtemps (malheureusement stable...)... Ce n’est pas un phenomène montrant une nouvelle flambée de meurtres gratuits et méchants (contrairement à ceux qui désirent peindre l’apocalypse à chaque coin de rue... quand ça arrange).
Les provocations policières existent également régulierement par un petit nombre de policiers et de cadres... Tutoiements, grossieretés et injures sont des comportements qui ravalent les personnes qui se comportent ainsi au rang des voyoux qu’ils sont chargés de bloquer.
Au grand dam de beaucoup de policiers qui voient leur correction et leur sens du respect des citoyens dévalorisés...
Mais ce qui est nouveau c’est qu’un candidat à la présidentielle utilise à plein un poste de ministre de l’interieur, avec un appui du plus grand parti de droite et la bienveillance extreme des médias, pour chercher des dérapages qui le fassent mousser.

Sarkozi a trouvé son but.
Ca faisait plusieurs semaines qu’il cherchait car il sentait que ses petites ambitions partaient mal...

Il a enfin son émeute...
Avec en + des énemis faibles, des jeunes désoeuvrés et en petit nombre...Bingo !

Les deux jeunes morts sont un drame malheureux comme l’a été le père de famille assassiné... Ce qui est different c’est la gestion qui a suivi faite de provocations imbeciles et inutiles...
Avec le résultat qu’on connaît...

Ce n’est pas par angelisme ni bonne âme que je trouve l’ensemble de cette situation grave...
Mais parceque justement un ministre de l’interieur cherche depuis un moment un dérapage et qu’enfin il l’a.
Avec de très grandes conséquences pour les populations des quartiers concernés.

Alors, évidemment, "on" essaye maintenant de monter en "fermeté" car plus con que moi tu meurs et en face des jeunes vont s’essayer à un nouveau sport, défier la police qui les insulte et qu’ils insultent...
Avec des voitures brûlées par centaines comme ça c’est bon, on peut suciter le reflexe sécuritaire qu’il faut...
Facile avec des jeunes qu’on provoque, matraque, insulte, et qui n’on aucune conscience politique leur permettant de comprendre là où on les amené.
Sarko choisit ses énemis... Il lui faut des victoires aisées inscrites sur son blason...
Facile...

Pourtant ....Il n’est pas sûr qu’à ce jeu il réussisse quand même....

Le discours de Villepin a montré que lui aussi était dans la nasse car il ne reste de sa position que la fermeté sans qu’aucun des problèmes à résoudre ne le soient.

La situation en cours aurait pu s’arrêter le surlendemain de la mort des deux petits, mais non il a fallu qu’il provoque... qu’il amalgame ceux qui se rebellaient en pensant que c’est par terreur d’une violence policière que ces enfants étaient morts avec de la "racaille"...

C’est là que les choses ne sont pas du tout de même nature entre l’assassinat d’un père de famille pour lequel les jeunes en révolte actuelle ne sont pour rien et les consequences de la mort de deux jeunes dans un transfo .

Copas


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
8 novembre 2005 - 04h08 - Posté par

Et bien qu’il chevauche le dragon !!!


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
3 novembre 2005 - 10h50

Monsieur Lallement,merci pour votre article ; nous sommes nombreux je pense à voir dans nos banlieues bien des éléments qui nous donnent à penser que Clichy est loin d’ être une affaire banale et isolée,et tant pis pour ceux qui diront que nous attisons le feu
car enfin en analysant et essayons de comprendre sur la base de ce que nous , banlieusards, vivons tous les jours, est ce cela attiser la haine,
non je vois chaque jour des jeunes de ma banlieue ’tenir les murs’, trafiquer oui ,etc...
mais pourquoi sont ils là, exclus du système scolaire, desoeuvrés etc.. qu’ avons nous à leur proposer comme avenir ,car enfin à qui profite l’ économie parallèle, pourquoi la tolère t-on
il y a des tas de questions et en face un système social basé sur la seule valeur argent,
rien sur la valeur humaine et la solidarité, que sont devenues les grandes idées de mixité sociales etc... que les nantis qui nous accusent d’attiser cessent de juger sans savoir
il n’y a pas de bons et mauvais jeunes il y a des jeunes que l’on délaisse et abandonne
qui ont besoin de repères solides et que fait la société sarkosienne qu’ a t’elle à proposer ?
si ce n’est sabrer les budgets éducatifs,ne plus donner de retraite décente,créer des emplois ou on peut être licencié du jour au lendemain...
alors que les biens penseurs regardent, aillent voir et se demandent comment on vit au quotidien dans nos banlieues ,combien d’heures de transport il faut pour gagner à peine le smic
et payer son loyer et nourir sa famille,que reste t il à la fin du mois, à combien vivons nous dans nos hlm ,3 personnes par pièce c’est courant, on fait comment ses devoirs d’ école dans ces conditions et que fait on quand on est viré de l’ école etc..etc...
ouvrir les yeux et refléchir aux conséquences et que font les nantis de cette socièté francaise bien protégée et à l’abri



> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
3 novembre 2005 - 11h47

Je prenais Bellaciao pour un site militant ancré à gauche (si cela a encore un sens), après quelques messages censurés et la poursuite de la litanie des "braves gens" sur les évènements de banlieue je reste coi ! Oui j’ai déja parlé du meurtre d’Épinay et je signalais même qu’il s’était passé en pleine rue commerçante animée et que face aux "trois jeunes" qui tabassaient un père de famille personne n’a levé le petit doigt ; tout cela filmé et enregistré par les caméras de vidéo-surveillance censée apporter plus de sécurité ! On croit rêver. Mr Lallement tente une reflexion sur le sujet de la violence urbaine et à ce titre il m’interesse beaucoup plus que tout les braillards au discours sournoisement populiste (au sens de l’extrème droite). Chacun va chercher bientôt à protéger ses petits biens de consumériste attardé. Amener les pauvres à se battre entre eux pour se partager les miettes du festin voilà ou mène le capitalisme, c’est je pense ce que vous devriez essayer de comprendre. @liéné de nulle part.



> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
3 novembre 2005 - 20h31

Mr Sarkozy je me permets de vous dire que vous êtes un manipulateur mais pas si malin . Vous faites parler de vous en disant que les racailles vous allez les faire disparaître et que la police sera renforcée . Mais croyez - vous que nous soyons si naif ?, moi je ne le pense pas . Vous pourrez dire tout ce que vous voudrez je ne croirais aucun mot de ce que vous direz.Car vous voulez arriver au pouvoir c’est votre seul objectif , mais comme l’a dit une personne vous n’avez pas l’étoffe d’un président. Voilà ce que j’avais à dire et j’espère et j’en suis sur , que vous ne serez pas président .



> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
4 novembre 2005 - 12h03 - Posté par

Hélas ça continue et toujours chez les pauvres
la campagne présidentielle a donc démarré sur fond de violences urbaines
du déja vu non dans l’histoire de l’ europe si je ne me trompe ?
mais à qui profite le crime ?
et si on brule bien toutes ces moches banlieues de pauvres peut être que les promoteurs
pourront reconstruire ...du neuf ...pour des riches ...
mais si on est violemment contre le capitalisme on pourrait aller "casser et bruler" chez les
riches (attention je ne dis pas qu’il faut le faire incitation à la violence ca va chercher dans les quelques mois de prisons pour un pauvre non ?)
donc si on casse et brule chez les pauvres on provoque quoi à part un reflexe
sécuritaire chez des ’à peine moins pauvres’ donc chez beaucoup de bulletins de vote !
et puis les services publiques : ecole, pompiers,poste, transports qui sont détruits
tout me semble organisé ou en tout cas ciblé
quelqu’un aurait vu d’ou sortent "les incitateurs à casser" ? moi je m’interroge sur la spontanéité de tout ça ;oui oui du déja souvent vu !!
qu’en pensez vous ?
Djo


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
4 novembre 2005 - 14h07 - Posté par

je pense qu’il faut que vous alliez voir à l’hopital , la voyageuse handicapée , qui etait dans un bus , lequel bus stoppé de l’exterieur par des jeunes agacés par sarkosy , ces jeunes suceptibles ont donc cassé les vitres du bus , l’ont ensuite arrosé d’essence et y ont mis le feu !
les cinquantes passagers ont pu prendre la fuite , sauf la pauvre handicapée qui s’en est sortie grace au chauffeur et à deux voyageurs , elle s’en est sortie brulée au troisieme degré quand meme , mais que voulez vous les jeunes suceptibles avaient été tres agacés par sarkosy , ils sont donc excusables !
claude de toulouse .

excusables de faire bruler une ecole maternelle , un dépot de bus et plusieurs entreprises dont les salariés sont au chomage ! De tirer a balles reelles sur les sbires en bleu de sarkosy ( qui ne sont que des fonctionnaires remplissant un service public ) lesquels fonctionnaires sont tous mis dans le meme sac , racistes violents insultants , pour eux l’amalgame est automatique , flic donc fachistes !
mais que voulez vous sarkosy a vraiement agacé ces povres jeunes !


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
4 novembre 2005 - 15h58 - Posté par

Non certe, ils ne sont pas excusables là dessus aucun doute, cependant une question me vient...
est-ce excusable de laisser s’engluer les cités ?...ne rien faire...ne rien proposer...laisser l’argent parallele de la drogue et du traffic continuer...de toute les façon ils n’ont rien a faire...juste regarder le strass à la télé et vivre le stress à la cité...et puis ils en ont marre de regarder et de ne pas pouvoir profiter.Sans le bizz la famille aurait peut etre encore plus de mal de vivre.Je ne suis pas d’accord avec les methodes de vie et d’education mais que leur propose t-on ? des CRS ?
En ce moment les medias nous explique bien que des milliers d’emplois sont perdus...c pareil que pour la pauvre dame du bus ! c’est sur que c’est grave mais il y a en face une souffrance, une crise qui est bien réel.Des crises nous en connaissont tous en tant qu’individu ou société.Il faut vite réagir
et proposer des solutions, discuter et cela n’a pas ete fait depuis longtemps !(on a meme retiré les mediateurs)C’est comme si vous etiez en crise avec votre femme et que vous l’ignioriez et meme la reprimiez !
Moi aussi je suis en crise avec la societe et meme le monde.Cette europe a qui on dis NON pour tout un tas de raisons ! Ce monde qui va vers la surconsommation,le profit !
Tant qu’il y aura des milliardaires alors qu’il y a des hommes qui ne mangent pas...rien ne changera
moi non plus j’ai pas de boulot ! moi non plus je proffite pas comme tout le monde
et si on continu comme ça nous seront tous dans ce cas... au profit de quelques tres tres riches.BRAVO
Je suis solidaire de la souffrance des hommes.Je crois en notre union. Nous, ceux qui n’ont pas grand chose pour vivre mais qui ont beaucoup à dire.Soyons unis ne laissons pas diviser la foule sentimentale.


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
4 novembre 2005 - 17h00 - Posté par

quand j’avais seize ans je vivais dans une cité de toulouse , empalot , vingt blocs de beton brut , douze etages et 258 appartements par immeuble , des travailleurs essentiellement , en general pas tres fortunés , la garonne à gauche, azf ( à l’epoque l’onia)au sud et rien autour , comme on n’avait pas de fric , on trainaient tous dans les rues .
le stadium du TFC à quatre cent metres , mais nous n’avions pas de fric pour les places , donc on attendaient , et à la mi-temps on pouvaient rentrer gratos .
c’etait l’epoque des blousons noirs , chaque quartier avait sa bande et tous les dimanches s’etait baston , à la prairie des filtres , antivols , boules de petanque , matraques en fil electrique quatre brins , cinq centimetres de diametre !
nous avions une chance enorme , ou plutot deux :
la premiere , il n’y avait pas de chomage , et celui qui voulait bosser , trouvait du boulot , il pouvait meme en changer , les plus privilegiés allaient au lycée , petite minorité !
la seconde chance c’etait la jeunesse communiste ou les routiers , les chretiens allaient chez les routiers , les autres à la JC .
ce que je veux dire par là c’est que le lien social structurait la cité , l’espoir n’etait pas forcement le meme , mais chacun avait un espoir.
je crois que si le quartier n’avait pas eu ces liens structurant , la vie aurait été plus dure , mais nous pouvions sortir du quartier , ou esperer en sortir .
bien sur il n’y avait pas de drogue à l’epoque et pas d’economie parrallele , puisque l’economie officielle suffisait .
la mentalité ouvriere forte , le sens de classe , existait , faisait aussi que pour les filles s’etait tintin , à la limite un flirt un peu poussé , jamais rien de plus .
je condamne totalement les violences d’aujourd’hui , je veux que l’ordre soit retabli au plus vite , mais au fond de moi , je ne peux m’empecher de penser qu’on a eu des chances qu’ils n’ont pas .
ensuite bien des années aprés , ma fille à vecu à empalot , le paysage avait radicalement changé , des tas d’associations bien sur , mais 30% de chomeurs , une politique de ghetto ethnique de l’ophlm , des vendeurs de drogues au bas des immeubles , des rodeos la nuit ,
des bagarres entre bandes rivales sur les places , des vols de voitures toutes les nuits .
Elle a quitté le quartier , les ouvriers aussi , il reste des chomeurs , des vieux qui ne peuvent partir ailleurs , des femmes seules avec leurs enfants , j’ai revu mon vieux quartier il y a quelques jours , une tristesse infinie s’en degageait , et je suis vite parti , on etaient pauvres mais nous avons eu de la chance .
claude de toulouse .


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
4 novembre 2005 - 17h32 - Posté par

nous sommes donc d’accord et unis


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
6 novembre 2005 - 17h20 - Posté par

excusez moi je ne trouve pas ça tres excusable sarkozy il n’etait pas dans le bus a la limite si ces jeunes se sentent victimes ils n’ont cas manifester au ministére de l’interieur en s’exprimant comme les manifs pour les retraites menées avec bruit mais pacifisme !


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
7 novembre 2005 - 21h34 - Posté par

A ce propos, pour voir ce qu’il a dit et la manipulation, il est interessant de voir l’émission :
Arrêt sur Images de dimanche à cette adresse :
http://www.france5.fr/asi/007548/10...

Les questions sont nombreuses après ....


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
7 novembre 2005 - 23h25 - Posté par

je pense cette fois-ci il est cuit. les manipulations bushienne ne marchent plus.

d’ailleurs, on remarque un reveil mondial contre la manipulation, et les mensonges des dirigeants de la planète. à l’exemple de ce que l’on voit ce qui se passe en argentine à l’arrivée du grand satan et stupide bush.

si nos dirigeants ne s’aperçoivent pas que le monde a changé et les gens ne sont plus dupe et continue à considerer leur peuple comme il y a 30 ans:des idiots. c’est que ces politiciens ne vont jamais railler le chômage et améliorer le niveau de vie de leur population.

je sens venir l’appartenance de sarkozy à l’évagelisme bushien. tous les moyens sont bon pour arriver au sommet actuellement.

je pense pour finir que la faute revient au peuple qui se laissent manipuler par des compagnes électorales financées par des multinationales et qui font arriver ce genre de personnage au pouvoir.des mensonges et des mensonges et l’histoire se répete entre une fois des socialistes et après la droite et encore des socialistes, je ne sais pas comment va-t-on sortir de cette galère.


> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
6 novembre 2005 - 16h37

Le contexte est dans l’incompréhension, Nicolas Sarkozy voulait parler de ceux qui agressent pour rien mais ce n’est pas une raison pour faire des contrôles avec les cannons en avant si la police agit avec courtoisie sans avoir un ton oppressant ça peu très bien se passer, c’est une erreur aussi d’avoir supprimé la police de proximité ou ne pas favoriser l’emploi des « grands frères » et d’ailleurs l’emploie général même si on reprochait aux employés publics chargé de la communication avec les jeunes de fumer un joint avec eux au moins c’était le calme qui régnait plus qu’aujourd’hui .
Le problème sera toujours le même il existe des gens très égocentriques trop riches qui par
amassement excessif d’argent même si ils ont le droit créerons la misère et par conséquent la révolte…



> initiative
7 novembre 2005 - 02h35

sur les sites www.re-so.net et www.antisarko.net on trouve cette initiative :
http://www.re-so.net/article.php3?i...

à suivre...
on peut d’ailleurs visiter tout le site ANTISARKO fort bien documenté



> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
8 novembre 2005 - 18h08

Après cette flambée de violence, tout le monde semble étonné de cette éruption de violence, véritable jacquerie des temps modernes. Un peu comme on s’étonnerait d’un bouton de fièvre en feignant d’ignorer l’existence du virus de l’ herpes. Episode inimaginable, car après avoir colonisé nos peuples, l’ensemble de la classe politique était persuadée d’avoir colonisé nos esprits !
Le modèle republication a réussi toutes les intégrations depuis la révolution, est devenu une machine a exclure.

Le mal est plus profond et repose sur les 5 piliers de la frustration :
1. Historique : l’immigration issue du Maghreb et en moindre mesure de l’Afrique sub saharienne, remonte au début du siècle, réservoir tampon face aux fluctuations liées aux évènements en Europe ( guerre d Espagne, en Pologne. Elle a participé de façon déterminante au développement économique de ce pays. De même qu’elle a énormément contribué à l’effort de guerre et particulièrement au débarquement en Provence cette histoire de France n’est évoquée dans aucun manuel scolaire.
2. Economique. Du fait de la forte demande de main d’œuvre des groupes entiers ont été déplaces dans des zones a fort développement et ont été ensuite abandonnés sans suivit ni reclassement. Concentration d’un fort taux de chômage avec discrimination systématique à l’embauche.
3. Social : une directive de la caf a instauré un ratio surface habitable/nombre d’habitants composant le foyer. Les grands appartement a loyer acceptable se trouvant alors en zup (avec l’effet néfaste induit par la carte scolaire : concentrant les enfants dans les mêmes écoles maternelles, les mêmes collèges.
4. Politique après des années d’attente, tous les espoirs mis dans l’arrivée de la Gauche ont été vains ! La gauche, si prometteuse alors qu’elle se trouvait dans l’opposition, n’a pas été a la hauteur de ses engagements. Elle a raté le pari d’une véritable intégration : l’intégration politique. Préférant canaliser les énergies en noyautant des associations telle que “France plus »des lors qu’elle eu perdu la maîtrise de "SOS racisme ". A ce jour combien de député de gauche sont issu de l’immigration, combien de conseillers généraux, combien dans les cabinets, combien d’attachés parlementaire ? sans être trop exigeant : combien dans les administrations, a quel poste ? On nous a cordialement invité a toutes les échéances en omettant systématiquement de nous mettre le couvert !Apres la vague bleu, on a vu un timide essai de la Droite avec la désignation de 3 ministres. Aujourd’hui on fustige Sarkozy, on tracte sur les marchés en accusant la Droite mais on oubli si facilement qu’on aurait pu faire et qu’on a préféré laisser faire par manque de courage et surtout par simple calcul électoral car il ne fallait pas froisser l’électeur.
5. Religieux ; depuis le 11 septembre, Ainsi qu’après l’épisode de la loi interdisant le port du voile, l’islam et ses pratiquants sont diabolisés. Le matraquage médiatique fait de tout musulman, un agent dormant d’Al-quaïda. On remarque aussi que c’est la seule religion qui ai été prise en main par le ministère de l’Intérieur ! Ce n’est plus seulement la jeunesse qui est mise au ban de la société mais une communauté toute entière. ..( ça porte un nom dans le dictionnaire )
Au vu de l’ensemble de ces frustrations, rien d’étonnant qu’une simple étincelle suffise a embrasser la poudre ( d’autant plus vrai si l’étincelle est question est le symbole de l’autorité républicaine : la Police !
On peut que constater l’inefficacité des mesures mises en place par les derniers Ministres de l’intérieur :
· Codac ( qui la compose, quelles sont ces conclusions, ses recommandations ? Quand se réunie-t-elle ???
· Numéro vert sur les discriminations : bilan, actions en découlant ?
· CFCM : désignation d’un beni oui oui porte parole du ministère de l’intérieur
· Suppression de la police de proximité (CLJ) : il ne peut y avoir de volet répression sans volet prévention !
·
Les solutions existent .
o Re dynamiser les bassins d’emplois avec un contrôle stricts sur les subventions( subventionner l’investissement plutôt que les embauches elles-mêmes)
o Permettre l’accession a la copropriété dans les barres déjà amorties.
o Constructions de logements neufs a dimension humaine, en favorisant l’horizontal ( 2 étages maxi ) repartis a l’échelle de la communauté d’agglomérations .
o Réimplanter la police de proximité en rouvrant les centreS de loisirs jeunesse CLJ
o Limiter le nombre d’élèves à 18 en zone ZEP.
o Supprimer la pratique des grands frères ( ancien reste des pratiques coloniale ) préférer a cela des acteurs de terrains qui ne soient pas muselés par l’attente de subvention pour bon et loyaux services .
Il est à remarquer qu’un seul évènement dans l’histoire de la 5 eme République a rassemblé le peuple de France dans la fraternité la plus parfaite, Non ce n’est pas le 2° tour des présidentielles de 2002 mais……….. : la victoire l’équipe de France au mondial de 98. Personne a su analyser les raisons du phénomène ! ce n’était la victoire d’une nation au mondial qui a fait sortir les jeunes des quartiers mais la victoire d’une équipe à leur l’image : black, blanc, beurre ! aujourd’hui il reste 2 secteurs ou les deux France cohabitent : le sport et la culture .....
Si rien n’est fait rapidement ., le pays tout entier risque de s’embrasser ……..Après les jacqueries, sommes nous à l’abri d’une « saint Barthelemy » ?



> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
8 novembre 2005 - 19h09

bonsoir

je prends très rarement le métro mais là par obligation professionnelle...
je franchis le bidule où il faut glisser le ticket pour sortir du trou, je fais comme mon voisin. Mais mon
voisin comment vous dire... ben il est bizarre, d’abord la couleur pas nette du mec et les tifs il se croit chez Marley le gus... 2 bonnes raisons pour y avoir droit et il y a droit... collé au mur par deux stroumpfs grognons. pas besoin de dessin j’ai bien saisi que le gars est un islamorastablack. l’incompréhensible c’est qu’il se prétend français, gonflé quand même, monter un bateau pareil. remarquez si c’était vrai il montrerait des papiers non ! oui j’accorde qu’il a toujours les mains sur la tête et que cela complique un peu... mais quand on veut hein on peut..il y met vraiment pas de la bonne volonté tiens par exemple il pourrait se tatouer le numero de sa carte d’identité sur le front ou un numéro sur le bras....
enfin je sais pas pourquoi mais soudain j’ai vu ma fille à sa place, ma fille Leila, avec sa tronche de française rapportée et j’ai présenté ma Cni aux petits hommes bleus qui n’en ont pas voulu..racistes va !
mais l’islamorastablack m’a murmuré que j’allais lui amener encore plus d’emmerdes et qu’il avait l’habitude et là ça m’a démoli, cette accoutumance au Sarkofascime, moi qui avait voté escroc me retrouvait avec le facho, deux pour le prix d’un.

mais aujourd’hui je crois bien que j’ai envie de flamber mais pas à Ivry non plutôt à Neuilly et puis avec le couvre feu je me demande si ma fille va pas morfler, mon fils non lui c’est Nicolas, d’accord tout cela c’est un peu facile vachement plus que de trouver du boulot,un endroit pour dormir,rêver, aimer, pouvoir s’offrir un truc sans devoir le tirer parce que papa tu sais ben il peut plus, ça fait 15 ans qu’ils l’ont foutu dehors de l’usine et ça fait 10 ans que l’usine elle est délocalisée, ça fait si longtemps que les casseurs du Patronat sont à l’oeuvre.
Prenez un bottin jaune de 1970 dans le 93 et c’est aussi instructif que bien des études sociologiques...prenez le bottin de cette année et remplissez les vides... fermeture, disparue, délocalisée...
E puisque on peut plus ici si on se faisait une méga teuf à Neuilly ou plutôt si enfin pour une fois ,une seule et bonne fois nous montions tous ensemble à l’assaut du ciel !!!



> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
9 novembre 2005 - 23h48

Allez faire un tour sur www.boboprod.com et visionnez gratuitement "La carotte" une comédie d’action de 10 minutes tourné en 2004 qui porte sur le sujet



> Nicolas Sarkozy et la République des racailles
10 novembre 2005 - 21h23

ben raison tabarnak ca suffit chacun dans son criss de pays et tout le monde y sera heureux.






Est-ce que la drogue tue ou bien le trafic de drogue ?
lundi 19 - 21h51
de : jy.D
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
2 commentaires
Un seul cri : Libérez le Professeur Fourtillan !
dimanche 18 - 17h32
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque : Fin de l’ENA et vive l’ISP : CQFD !
dimanche 18 - 17h15
de : joclaude
1 commentaire
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Crise du Covid-19, une aubaine pour "l’oligarchie mondialiste" ?
dimanche 18 - 16h19
de : joclaude
1 commentaire
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite