Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Seulement la faute aux Chinois ?

de : marc jeudi 5 janvier 2006 - 12h39 - Signaler aux modérateurs

En Chine, la guerre de l’eau aura bien lieu L’accès à l’eau potable, de plus en plus rare, devient source de multiples conflits dans l’Empire du Milieu. Et la bagarre promet de s’étendre aux pays voisins. Frédéric Koller, Pékin Jeudi 5 janvier 2006 Si l’on se battra encore au XXIe siècle pour l’accès aux hydrocarbures, la vraie guerre à venir est celle de l’eau. Sur ce plan, la Chine est aux avant-postes. Avec plus de 21% de la population mondiale et moins de 7% des ressources en eau - fort mal réparties - son territoire est déjà le théâtre de multiples conflits liés à son accès. Les villes se battent entre elles pour détourner des fleuves, des paysans luttent contre les propriétaires d’usine pour assainir leurs puits pollués par les déchets industriels et des millions de personnes sont forcés de quitter leurs terres pour faire place à d’énormes barrages.

Aux quatre coins du pays, excepté au Tibet, l’eau se raréfie, l’eau est pestilentielle, l’eau tue. Près de Kaifeng, dans la grande plaine centrale du nord, le fleuve Jaune n’est plus qu’une maigre coulée de vase. Sur son cours inférieur, le « berceau de la civilisation chinoise » est asséché durant plus de la moitié de l’année. A Wuhan, mégapole industrielle du centre du pays, le Yangtsé - la « ligne de vie de la Chine » - s’est replié ces dernières semaines dans son lit, abandonnant des centaines de mètres de rivages aux badauds qui n’avaient jamais vu cela. Tout au sud, dans la région de Canton, le delta de la rivière des Perles a pour sa part baissé de 52% depuis un an et 95% des poissons ont disparu.

Transformée en pays du smog permanent, l’« usine du monde » paie le prix fort de son industrialisation à marche forcée : l’air est irrespirable, la terre [losion. Durant cinq jours, ses habitants ont été privés d’eau.

La nappe de benzène s’est ensuite écoulée vers la ville russe de Khabarovsk, provoquant au passage une empoignade avec Moscou. Le ministre chinois des Affaires étrangères, Li Zhaoxing, a promptement présenté ses excuses. Les langues se déliant à cette occasion, on a également « découvert » que la Songhua avait subi une quinzaine d’années auparavant une importante pollution au mercure. Un mois plus tard, c’était au tour d’un affluent de la rivière des Perles, la Beixiang, d’être victime d’une pollution industrielle au cadmium (1000 tonnes) menaçant des millions de personnes.

Non seulement l’eau est de plus en plus polluée, mais elle est de plus en plus rare. Il y a sept ans, l’actuel premier ministre, Wen Jiabao, mettait déjà en garde : « La survie de la nation chinoise est menacée par le manque d’eau dans notre pays. »

La raréfaction de l’eau est régulièrement mise sur le compte de sécheresses naturelles par les autorités. C’est se voiler la face. Son origine, comme le soulignent tous les experts de l’environnement, est humaine. Plusieurs facteurs sont en cause. D’abord, la surexploitation des cours d’eau pour les besoins de l’agriculture, qui absorbe 70% de la consommation. Pour éviter des révoltes, le pouvoir central maintient un prix de l’eau artificiellement bas favorisant les gaspillages. S’ajoutent désormais les besoins grandissants de l’industrie. L’explosion du textile, très gros consommateur d’eau, a, par exemple, des répercussions particulièrement néfastes. Si l’on ajoute à cela le réchauffement climatique et la fonte accélérée des glaciers de l’Himalaya, on comprend que la crise sera de plus en plus aiguë.

Il y a une autre explication à l’assèchement des fleuves et des rivières : la multiplication des barrages. L’agonie du fleuve Jaune est ainsi due aux centaines de barrages disposés sur son cours supérieur et la plupart de ses affluents. Non seulement ils ruinent les débits en aval, mais ils sont responsables d’importantes inondations en amont avec l’ensablement des lits de rivières. C’est à présent au tour du Yangtsé d’être muré sur tout son cours supérieur. Après le plus grand barrage du monde, les Trois-Gorges, qui sera achevé en 2008, plusieurs mégas projets sur son cours supérieur et ses affluents ont été lancés. Dai Qing, une militante de la première heure contre ce barrage, prédit aujourd’hui au Yangtsé un destin similaire à celui du fleuve Jaune.

Sur les 45000 grands barrages répertoriés dans le monde en 2003, 22104 étaient en Chine, 6390 aux Etats-Unis et à peine plus de 4000 en Inde. Et ce programme n’est pas près de s’arrêter. Pour lutter contre la désertification du nord du pays, Pékin vient d’entamer la construction de plusieurs canaux afin de détourner les eaux du Yangtsé, d’un coût de 50 milliards de dollars et nécessitant le déplacement de 400000 personnes. L’explication tient en partie au fait que plusieurs des hauts dirigeants actuels - dont le secrétaire du parti communiste Hu Jintao - sont des ingénieurs hydrauliciens. Plutôt que préserver un capital naturel, ils voient dans les grands travaux d’ingénierie et la transformation de la nature un moyen d’affirmer leur puissance selon le vieil adage « qui domine l’eau, domine la Chine ».

La guerre de l’eau ne se limite bien sûr pas aux frontières nationales. La pollution du fleuve Songhua a ainsi agi comme révélateur des tensions entre Pékin et Moscou. A cette occasion, les Russes ont affirmé que 80% de la pollution de l’Amour - dont la Songhua est un affluent - provient de Chine. Des rumeurs ont également ressurgi sur un projet de pompage des eaux du lac Baïkal vers la Chine. De même, c’était l’occasion de rappeler que plusieurs fleuves ayant leurs sources dans les monts Altaï - sur territoire chinois - sont détournés aux détriments des populations du Kazakhstan et de la région d’Omsk en Sibérie.

Les tensions sont plus perceptibles encore avec les voisins au sud de la Chine. Pékin vient de commencer la construction d’un premier barrage sur une série de treize en tout, qui bétonneront la rivière Nu (la Salween en Birmanie). De même, plusieurs nouveaux barrages dans la province chinoise du Yunnan vont bloquer le cours du Mékong, qui abreuve 60 millions de personnes. La Birmanie, le Laos, le Cambodge, la Thaïlande et le Vietnam ont fait part de leur inquiétude. Pékin rétorque que c’est une priorité pour l’approvisionnement énergétique du pays et que la survie des fleuves n’est pas menacée. En 2004, Bangkok était intervenu une première fois auprès de Pékin après une baisse de 90 centimètres du Mékong, devenu impropre à la navigation. La Thaïlande soupçonnait alors un barrage chinois d’en être responsable, ce dernier ouvrant à l’occasion ses vannes pour permettre le passage des bateaux chinois.

D’ores et déjà confrontée à une crise aiguë (l’eau disponible par Chinois représente moins d’un tiers de la moyenne mondiale), Pékin ne semble pas se doter des moyens nécessaires pour remédier à ce cercle vicieux. Ses experts expliquent même que le problème ne devrait faire que s’amplifier jusqu’en 2030, lorsque le pays aura atteint son pic de population avec 1,6 milliard d’individus. Il y a un an, Pan Yue, le vice-président du Bureau national de l’environnement, évoquait le chiffre de 150 millions de réfugiés écologiques en Chine dans les années à venir, principalement à cause du manque d’eau potable.

La Chine a ouvert son marché aux grands groupes internationaux de l’eau, comme Veolia. Pékin promet que le traitement des eaux urbaines passera de 45% à 60% d’ici cinq ans. Sept milliards de dollars sont injectés pour permettre la désalinisation de l’eau de mer qui devrait approvisionner 24% des besoins en eau potable des régions côtières d’ici 2010. Enfin, le gouvernement a promis une eau propre à la consommation pour toutes les familles rurales d’ici 2020. Mais on ne voit pas très bien comment il pourra retourner la situation, à moins d’abandonner sa fuite en avant productiviste.

A la fin 2005... ... 700 millions de Chinois buvaient de l’eau contaminée par des déchets humains ou animaux ;

... 96 millions de ruraux n’avaient pas accès quotidiennement à de l’eau potable ;

... deux tiers des 600 grandes villes du pays souffraient de pénurie d’eau, dont 135 de façon chronique ;

... 95 % des nappes phréatiques qui assurent 70% de l’approvisionnement en eau urbaine étaient polluées ;

... 70% des lacs et rivières étaient pollués ;

... 20 lacs naturels disparaissaient par année, soit plus de 1000 depuis 50 ans.

© Le Temps, 2006

http://www.letemps.ch/template/opin...



Imprimer cet article





FORGES SBFM⚡FDB
mercredi 21 - 12h11
de : de Pierre Le Ménahes
Le Ménilmontant FC 1871 et la Commune de Paris
mercredi 21 - 11h46
de : Par le FC Sankt Pauli
Saccage des Jardins de l’Engrenage : des CRS et des bulldozers contre des arbres fruitiers et des plants de tomates
mercredi 21 - 11h34
de : jean1
Est-ce que la drogue tue ou bien le trafic de drogue ?
lundi 19 - 21h51
de : jy.D
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
4 commentaires
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite