Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

LES DROITS DE L’HOMME : Au prix d’une couverture

de : Séverine Capeille
lundi 9 janvier 2006 - 02h14 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 10 ko

de Séverine Capeille

Article 1 : Pièce d’étoffe destinée à protéger du froid

Tu n’as pas pu le réchauffer. Tu l’as serré fort contre toi mais... Tu t’arrêtes là. Tu laisses un silence que la journaliste va combler par des informations chiffrées. Tu n’écoutes pas. Tu le tiens dans tes bras, encore. Ton petit garçon... Son dernier souffle dans la nuit, son pouls envolé sous tes cris. La pâleur. Et le petit matin qui malgré tout revient. Tes joues creuses, ton châle en tissu sur les épaules. Tu réponds calmement maintenant. Tes yeux fixent la caméra. Tu es sous une tente au Pakistan. L’image ne reste que quelques secondes.

Article 2 : Pièce de matière imperméable destinée à protéger de quelque chose

Paris brûle. Les voitures et les femmes. Shéhérazade, ta beauté... les mille et une nuits, incendiées. L’effroi, la gravité de ton regard qui ne verra plus jamais la neige tomber. Le feu qui consume ton adolescence. Tes cris, tes cris et puis... la couverture sur tes brûlures. Le manteau blanc du silence.

Article 3 : [administration] ensemble des dispositifs privés ou publics, qui sont destinés à garantir un certain nombre de droits (à un assuré social) • réformer la couverture sociale d’un pays.

Il fait si froid. On donne des tentes aux sans-abri. Des soupes sans porc parfois aussi. Tu remercies. Tu prends le bol en posant les deux mains autour. Semaine après semaine, tu t’enfonces dans la solitude, puis un jour... Quelqu’un vient ramasser ton vieux plaid râpé. On parle de toi, que tu n’avais que trente-cinq ans, que tu laisses un chien affamé.

Article 4 : Activité destinée à cacher l’activité illicite ou secrète (d’une personne physique ou morale)

Tu te souviens. Les transports en commun. La nausée. Les paroles de ta mère lorsque tu l’as quittée. Ce travail qu’on t’avait promis... tu n’aurais jamais cru. Tu regardes la rue. Il n’y a personne ce soir. Tu remontes ton col. Tu es presque nue. Tes chaussures à talon te font mal. Comme un papillon de nuit tu te meurs à l’aurore. Quand le client s’endort. Tu vacilles, balances ton sac sur le pavé. Tu t’assois et mets ton visage dans tes mains pour pleurer.

Article 5 : Pièce de matière opaque qui garantit l’anonymat

On ne voit pas tes yeux. Tu es une afghane de vingt ans et tes rêves sont grillagés. Tu ne parles pas. Si on levait le voile, on verrait le départ des frères, la tristesse du père, l’agonie de la mère. Tu vends de vieux objets et des nappes brodées. Tu attends, sur la route menant à la mosquée. Les minutes, les mois qui s’écoulent. Kaboul. Les journées toujours semblables. La douleur d’exister.

Article 6 : [presse] présence (d’un journaliste) sur place pour relater (une information)

Tu filmes. Ton sac est plein de notes barbouillées, de clichés. Ta vie est un champ de minois en danger. On t’a dit de faire bien attention, que l’an dernier, au moins soixante trois journalistes avaient été tués dans l’exercice de leurs fonctions. Ca ne t’arrête pas. Tu assures la couverture des évènements, tu parles avec des hommes, des femmes, des enfants. Effroi. Révoltes. Accablement. Tu enregistres ce que tu vois et ce que tu entends. Les questions se bousculent tous les soirs dans ta boite crânienne. Tu ne dors presque plus.

Article 7 : [télécommunications] zone à l’intérieur de laquelle un appareil de télécommunication peut émettre et recevoir

La télé, tu ne l’éteins jamais. C’est ta seule compagnie. Tu l’as vois, celle qui tient son fils dans ses bras, et puis celle dans le coma. Tu souffles sur tes doigts. Tu as du mal à te réchauffer. Tu n’allumes plus le chauffage pour économiser l’électricité. Tu repenses à ta fille. Tu ne sais plus... ça fait combien d’années ? Elle était partie en disant qu’on lui avait offert une opportunité, un boulot qu’elle ne pouvait pas refuser. Les images défilent et tu remontes ta couverture.

Article infini : La complicité du silence

Combien de temps encore avant que l’humanité ne perde sa raison d’être ?

www.sistoeurs.net


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> LES DROITS DE L’HOMME : Au prix d’une couverture
9 janvier 2006 - 10h58

Sistoeurs tact...

Respect.



> LES DROITS DE L’HOMME : Au prix d’une couverture
9 janvier 2006 - 15h35

superbe , mais je crois que l’humanité a sa raison d’être même si on est dans la pire des situations, - enfin j’espère - cela dit je partage ce qui est dit.
jyd.



> LES DROITS DE L’HOMME : Au prix d’une couverture
9 janvier 2006 - 18h58 - Posté par

A quand une vraie révolte ?ça me rend triste,et la rage me prend,la colére celle qui va balayer cette société de merde ?Il reste quand même l’espoir.Bisous à Séverine
Jean Claude des landes


> LES DROITS DE L’HOMME : Au prix d’une couverture
10 janvier 2006 - 14h40

Bravo pour ce grain de sable aux reflets de diamant. Les mots sont importants, surtout quand la violence sous toutes ses formes semble prendre le dessus sur l’humanisme. Mais les mots restent et ils finissent toujours par agir. Puissent d’autres grains de sable comme celui-ci faire bouger la dune.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite