Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

LA "FÊTE" DU TRAVAIL

de : Le Yéti samedi 29 avril 2006 - 15h55 - Signaler aux modérateurs
22 commentaires
JPEG - 13.9 ko

 1er mai : c’est la fête du Travail !

de Le Yéti

Ben justement, je me préparais à la lui faire, sa "fête", au travail ! On essaie encore de nous faire avaler que le travail est la seule valeur référente et incontournable pour pouvoir "se payer" le droit de vivre. "Travailler plus pour gagner plus", qu’ils disent. Ah, ils doivent bien rigoler, les actionnaires rentiers des fonds de pension !

Le problème, c’est que beaucoup parmi nos amis croient encore dur comme fer à ces sornettes. Ils réclament le retour du plein-emploi à cors et à cris, et montent en mayonnaise si on leur parle de décroissance salvatrice.

Le travail n’est pas une valeur en soi. Le travail est une contrainte nécessaire que l’on se doit de partager pour produire les biens et services nécessaires à la survie et au confort du groupe. Pas de pain sans boulanger, de bus sans conducteurs, de médecine sans médecins ... Jusque là, d’accord.

Mais tout au long de leur histoire, les humains n’ont eu de cesse d’échapper aux contraintes du travail grâce au progrès technique. Et ils pourraient bien y parvenir ! Nous avons désormais atteint un tel niveau de développement technique que le plein-emploi se justifie difficilement.

Quant à la "croissance créatrice d’emploi", c’est une vieille lune attrape-nigaud. Le problème n’est plus d’accroître les richesses, mais de partager équitablement celles qui existent.

 Oui, mais le travail assure l’épanouissement des individus, leur confère un statut dans la société, leur attribut une utilité, une... euh... une valeur.

Allons, allons ! On confond travail et fonction. Passe encore pour le journaliste ou l’avocat, mais je doute que le ramasseur de poubelles s’épanouisse vraiment dans son métier. Et si l’utilité de sa tâche ne peut être niée, je ne suis pas sûr que son statut soit si enviable.

Quant à la ’"valeur", laisse-moi rire ! Diras-tu que la mère au foyer - oui, oui, c’est aussi un travail, même s’il n’est pas payé - ne vaut plus un clou parce que l’invention de la machine à laver le linge ou la vaisselle l’a soulagée d’une partie des tâches ménagères ?

 N’empêche que - enfin bon... sauf peut-être pour la mère de famille - pas de travail, pas de salaire !

Ben pardi ! Ce qui est sûr, c’est que ceux qui profitent des gains de productivité offerts par les machines, ont tout intérêt à continuer de porter bien haut ce genre de fadaises. Et ils ne s’en privent pas ! Quel meilleur moyen pour conserver à leur seul profit ces fameux gains de productivité ? Et surtout ne pas les partager avec ceux que les machines ont "soulagés" de tout emploi.

On se contente juste d’assurer à ceux-là quelques miettes rmistiques pour panser leurs plaies et leurs désespoirs. Et se garantir un minimum de paix sociale.

 Non, non, ôte-moi d’un doute terrible, tu ne vas pas me dire qu’il faut PAYER LES GENS À NE RIEN FAIRE ???

Tout est une question de perspective.

Malgré nos progrès techniques "soulageants", nous en sommes restés à nos vieux schémas de pensées, ceux de l’époque où il fallait vraiment que tout le monde se redresse les manches pour garantir le minimum vital à la communauté. Le salaire n’était pas seulement une "récompense" au travail, mais une manière d’inciter chacun à participer à l’effort commun. Celui qui se la coulait douce était un poids parce qu’il obligeait les autres à faire sa part de boulot à lui.

Les choses ont bien changé depuis. Il faut beaucoup moins de travail pour produire les richesses et les services dont nous avons besoin. Mais le travail, pour les raisons évoquées plus haut, reste la seule valeur de référence sans laquelle il n’y aurait point de salut.

Je maintiens qu’il faut revoir ces schémas de pensée et ré envisager la réorganisation de la vie sociale et économique de la cité humaine en fonction de ces nouvelles données. Le but de la communauté humaine devrait être, non pas de donner le maximum de travail aux individus, mais d’essayer de les en soulager du mieux possible. Sans qu’ils en perdent pour autant leur valeur, leur statut, leur utilité.

La véritable révolution, celle des esprits, est là.

 Ça donne le vertige !

Note :
J’oppose le travail (du lat. trepalium, "instrument de torture") à la fonction (du lat. functio, "rôle, utilité d’un élément dans un ensemble"). On peut avoir une fonction dans une société sans nécessairement avoir un travail au sens économique du terme, encore moins un revenu. Exemple : un mendiant, une mère de famille, un bénévole associatif ont une fonction, mais sont considérés par l’administration comme "sans profession". J’attend d’un projet politique cohérent qu’il revalorise cette notion de fonction, y compris et surtout pour ceux qui n’ont pas de travail.

de Le Yéti



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 16h13

Tu proposes quoi exactement pour faire vivre la société, ducon ?
Et les retraites ?
Et la Sécu ?
Et les allocations chômage ?
Et le 1% logement ?
Avec des idées brillantes comme les tiennes, on va vers quel projet de société ?
Moi, je veux bien d’une allocation à vie pour tout le monde, mais payée par qui ? Quelle sera la contribution de des allocataires à la vie réelle, quotidienne de la société dans laquelle ils vivent ?
La survie sur terre ne peut pas fonctionner sans un projet collectif. Alors, avant de parler de l’abolition du travail, il faut proposer en parallèle d’autres formes d’organisation pour que nous puissions tous vivre et survivre en bonne intelligence : associations, échanges gratuits de savoir, abolition de l’argent...
La mouche



> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 17h08 - Posté par

proposons le droit a la paresse pour tous .


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 17h21 - Posté par

LA MOUCHE FAUT PAS S’ENERVER COMME CA,SUPPRIME LE BUDJET DE L’ARMEE Y’AURA DU FRIC POUR TOUT LE MONDE


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 17h37 - Posté par

ET CELUI DE LA POLICE ET DE LA PENITENTIAIRE AUSSI + L’ENVIRONNEMENT + LES ANCIENS COMBATTANTS + ET TOUT CE QUE TU VOUDRAS SUPPRIMER EN PLUS .
COMME CELA Y AURA PLUS BESOIN D’IMPOTS ET TOUT LE MONDE SERA HEUREUX .


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 17h05

Oh, La Mouche, c’est-y comme ça qu’on cause à notre Yéti ?

Pour le reste, tu as tort de t’énerver : il ne s’agit pas de "supprimer le travail en payant les gens à rien foutre" mais de redonner du sens au travail et de la dignité aux gens.

Pour le financement, pas de souci, c’est Yéti qui l’a dit : meilleure redistribution !

Rose



> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 17h33 - Posté par

Salut rose , ton dos va mieux ?
je n’interviens pas dans ce débat , mais je trouve que notre ami YETI , est bien meilleur lorsqu’il poétise .
Avec mes amicales pensées ,
claude de Toulouse .


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 19h14 - Posté par

Ben, moi, c’est...le contraire.


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 20h21 - Posté par

Salut Claude !
Grâce à toi, mon dos va mieux, je n’interviendrai donc pas non plus dans ce titanesque débat...
Eh, la Mouche du coche, il faudrait voir à être un peu plus poli avec le Yéti, simple et élémentaire correction de ceux qui ont du savoir vivre. Ce DUCON gratuit n’engage que toi, mon lapin.
Quant aux autres, r-d-v au "Fou de Bassan" pour arroser ça avec les lascives danseuses...
VIVE LE 1er MAI, FETE DES TRAVAILLEURS !
Fraternellement à vous tous,
Tzigane


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 21h04 - Posté par

La mouche,il a pas compris que le 1er mai,on lui faisait sa fête au travail,d’ailleur c’est pour ça qu’on travaille pas !
Jean Claude des Landes


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
30 avril 2006 - 06h18 - Posté par

Fête du travail ou des travailleurs ? La nuance est d’importance !!!

Guic


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
29 avril 2006 - 23h24 - Posté par

à claude de TOULOUSE et as-tu fais le duigou +Calpers (fonds de pension américains, californiens pour être plus précis), à l’occasion va faire un tour sur le site de confrontations europe et regarde la liste des membres du conseil d’administration)
bonne lecture et amicales salutations
Bonnet rouge


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
30 avril 2006 - 19h37 - Posté par

Le Digou Calpers ? Eh ! "Bonnet rouge" tu oublies tous les autres dont toi, vu le lien vers lequel tu diriges mon ami Claude !

Pour plus de détail voir à :

" Bonnet rouge " fait partie de ceux-là

 (source insee) L’épargne salariale connaît un fort développement. Portée par des mesures fiscales incitatives, elle concerne, début 2004, 17% des ménages contre 13% en 1998.

Les variations à la baisse du marché boursier ont ramené les ménages vers l’immobilier ainsi que vers des valeurs peu risquées en matière d’épargne financière, comme les comptes d’épargne logement ou encore le Codevi pour les plus aisés et le Lep pour les moins riches.

Les produits d’épargne longue, tels que l’assurance-vie ou l’épargne-retraite, intéressent toujours une palette assez large de ménages mais leur diffusion se stabilise.

Neuf ménages sur dix disposent d’un patrimoine financier, sous forme d’épargne liquide (livrets d’épargne) ou d’épargne plus longue (épargne-logement, assurance-vie, épargne retraite, valeurs mobilières).

 Taux de détention d’actifs de patrimoine par les ménages début 2004 (insee) :
Sur 100 ménages :

Livrets d’épargne : 83,2%

Epargne logement : 41.3%

Valeurs immobilières : 24.2%

Ass.vie, PEP, ÉPARGNE RETRAITE : 43.7%

Épargne salariale : 16.7%

Patrimoine immobilier : 60,5%
Dont résidence principale : 55,7%

Conseils de surveillance La Cgt ne peut se désintéresser de ce phénomène

Bonnet rouge au lieu d’ânonner ton message sur tous les articles référant à la Cgt, découpe deux grands trous sur ton bonnet pour laisser dépasser les oreilles et prend le temps de lire l’intégralité du contenu des deux liens cités plus haut.

Bonne lecture et amicales salutations

Esteban


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
30 avril 2006 - 21h01 - Posté par

Esteban,c’est pas les oreilles c’est les yeux qu’il doit laisser sortir !!!!Bon mais tout ça c’est en relation avec les positions du PCF sur les scop non ?
Jean Claude des Landes


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
30 avril 2006 - 21h39 - Posté par

Jean Claude,

malheureusement ce n’est pas le cas car l’épargne salariale des statistiques citées est de l’épargne quelquefois imposée, et même si elle est volontaire pour récupérer quelques dividendes (des miettes) dans tous les cas les salarié(e)s "actionnaires" n’ont aucun droit d’influence sur la stratégie de l’entreprise.

Les mutuelles et le secteur bancaire étant des "scop" mais dénaturées.

Rien à voir, et c’est dommage avec les 1500 "scop" (industrie et services) en France qui n’emploient que 35 000 salarié(e)s, et qui subissent les assauts des S.A et autres pour les détruire.

Les "scop" qui seraient pourtant garantes d’un commerce équitable et solidaire, organisées il y a longtemps par les militants du PCF et toujours défendues par celui-ci.

Esteban


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
30 avril 2006 - 23h33 - Posté par

cher Esteban
"Les mutuelles et le secteur bancaire étant des "scop" mais dénaturées."
je ne parlerais que de ce que je connais ,et je laisserai donc les banques de coté .
Pour ce qui concerne les mutuelles , elles ne sont en rien des scop dénaturées , historiquement d’abord puisqu’elles existent dans leur formes actuelles (avec des evolutions bien sur depuis le XIX eme siecle .
les mutuelles , mais tu le sais sans doute sont regies par un ensemble de lois particulieres regroupées dans le code de la mutualité .
pour avoir travaillé toute ma vie dans la mutualité, je dois dire que si pour certaines mutuelles mastodontes à plus d’un million d’adherents , la democratie mutualiste est plus une democratie de délégation , dans les mutuelles d’entreprises la democratie existe toujours , l’assemblée generale des adherents est souveraine , le conseil d’administration gere mais ne tranche pas les points essentiels qui reviennent à l’A.G.
les mutuelles de sante , et les oeuvres sociales mutualistes doivent employer ( de memoire ) cinquante à soixante mille salariés .
ce petit point eclairci , je te souhaite une bonne fin de soirée ami .
claude de toulouse .


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
30 avril 2006 - 10h58

NUANCE !!! OU, OBJECTION VOTRE HONNEUR !!!

Ce n’est pas que le travail soit à balayer comme çà d’un revers de main.
Mais, la "Fête du Travail" c’est plutôt un enfant de Pétain...
Ce dont nous parlons nous, c’est de la "Fête des Travailleurs" ce qui diffère quelque peu.

Après, sur la question du travail = un bien ou un mal... C’est une discussion philosophique et je ne m’étendrais pas dessus, tout en ayant ma petite idée.

Le 1er Mai, ce sera donc pour moi la fête des travailleurs (privés de travail compris, et retraités du travail, itou).

NOSE DE CHAMPAGNE



> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
30 avril 2006 - 17h25

NON le 1er mai n’est pas la fète du travail sauf pour les pétinistes.Le 1er mai c’est la fète des travailleurs et je dirai meme plus ;la fète des travailleurs en lutte .jflibre



> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
30 avril 2006 - 19h42

Je suis entierement d’accord.

D’abord, le travail, cela n’existe plus.

On ne parle plus de travailleurs ni de salariés, mais de collaborateurs.

Ensuite, à ceux qui ne trouvent vraiment plus rien, on leur demande de devenir des créateurs d’entreprises.

Les micro-entreprises, c’est la dernière trouvaille pour obtenir qu’un pauvre trouve tout seul la manière d’avoir de quoi vivre.

Entièrement d’accord, le travail, c’est la fin de la liberté, et d’ailleurs, ouvrez un dictionnaire et vous verrez que travail vient de TREPALIUM.
Or ce mot latin designe un instrument de torture.

Yeti est un disciple d’Epicure.

jyd.



> PRÉCISIONS
30 avril 2006 - 21h49 - Posté par

Merci Jyd, ¨pour le coup de main. J’étais précisément en train de pondre une réponse à notre duconifiant diptère du début.

Je partais justement de l’origine du mot "travail" (du lat. trepalium, "instrument de torture") et l’opposait à la "fonction" (du lat. functio, "rôle, utilité d’un élément dans un ensemble"). On peut avoir une "fonction" dans une société sans nécessairement avoir un "travail" au sens économique du terme, encore moins un revenu (exemple : un mendiant, une mère de famille, un bénévole associatif sont considérés par l’administration comme "sans professsion"). Le projet de société à laquelle j’aspire, s’emploiera à revaloriser cette notion de "fonction", y compris pour ceux qui n’ont pas de "travail".

Je voulais aussi dire à notre fine (très très fine) mouche que les retraites, la Sécu, les allocations chômages, le 1% logement procédaient de la répartition des richesses (tâche fondamental du projet de société à laquelle j’aspire), et certainement pas directement du travail... Ah si, sauf pour les naïfs qui gobent comme des benêts le préchi-prêcha libéral : "Sans travail pas de retraites ! Pas de Sécu sans les prélèvements sur salaires ! Allez, au boulot, les fainéants !"

Je voulais enfin terminer par un petit exemple simple : autrefois, il fallait 200 heures de travail pour fabriquer le produit A ; aujourd’hui, grâce au progrès technique, il n’en faut plus que 20 ; question : dans quelle poche est passé l’argent destiné à payer les 180 heures de travail économisées (gains de productivité) ? Le projet de société à laquelle j’aspire, s’emploiera à retrouver ces richesses envolées pour les redistribuer.

Le Yéti


> PRÉCISIONS
30 avril 2006 - 22h08 - Posté par

La mouche : selon le Larousse

Insecte diptère aux formes trapues, aux antennes courtes, doté de pièces buccales suceuses ou piqueuses (la mouche domestique est nuisible par les micro-organismes qu’elle transporte sur ses pattes et sa trompe) etc... etc...

appelée également mouche à merde...
parasite de la viande

Sans commentaires.

bonne journée à toi le Yéti et merci pour ton texte.

Mata a ri


> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
1er mai 2006 - 13h25
> LA "FÊTE" DU TRAVAIL
2 mai 2006 - 19h27

Dario Fo avait fait un sketch sur l’invention du travail avec, il me semble (c’était il y a longtemps) des Chretiens (des moines ?) comme inventeurs de l’affaire.

Il nous avait fait hurler de rire .

Mais voilà, je ne veux pas trahir cette histoire en la rapportant mal, c’était il y a longtemps, si quelqu’un peut nous retrouver cette petite histoire ça serait sympa....

Copas






Avoir 20 ans en 2021 - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 21 - 16h25
de : Hdm
Déconfinement : Emmanuel Macron nous prépare un été gâché par le Covid-19
mercredi 21 - 15h33
FORGES SBFM⚡FDB
mercredi 21 - 12h11
de : de Pierre Le Ménahes
Le Ménilmontant FC 1871 et la Commune de Paris
mercredi 21 - 11h46
de : Par le FC Sankt Pauli
Saccage des Jardins de l’Engrenage : des CRS et des bulldozers contre des arbres fruitiers et des plants de tomates
mercredi 21 - 11h34
de : jean1
Est-ce que la drogue tue ou bien le trafic de drogue ?
lundi 19 - 21h51
de : jy.D
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
4 commentaires
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite