Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Dindes ou poulettes ?


de : Séverine Capeille
mercredi 28 juin 2006 - 14h57 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 26.8 ko

de Séverine Capeille

Le titre est sérieux. Une vraie question. Une angoisse existentielle... De quoi monter sur ses ergots.

Voici venu le temps d’un nouveau genre littéraire, la "chick lit", comprenez "chicken litterature", sorte de poule aux œufs d’or dans l’édition française.

La littérature de poulettes

Sex and the City, Le Journal de Bridget Jones, Le Diable s’habille en Prada, Blonde attitude, Sainte Futile... pour les plus connus. Mais il y a aussi A quoi pensent les garçons, Journal d’un coup de foudre, Ado blues, Ce crétin de prince charmant, Chic et choc à New York, Des désirs et des hommes, Confessions d’une accro du shopping... En tout, on peut dénombrer une centaine de titres en rayon, et depuis peu, Desperate housewives sur nos écrans de télévision.

Un carton qui nécessite de prendre la poulette à sa définition :

 1. [zoologie] oiseau de basse-cour de la famille des gallinacés, femelle adulte du coq, aux ailes courtes et à petite crête

 2. [cuisine] poulet femelle utilisé dans l’alimentation

 3. [zoologie] femelle (d’un gallinacé)

 4. jeune fille ou femme que l’on désigne affectueusement (familier)

 5. femme entretenue ou maîtresse (d’un homme) (familier ; péjoratif et vieilli)

 6. femme prostituée (péjoratif et vieilli)

D’abord, la « chick lit » est sympa. Elle « désigne affectueusement » les femmes de notre monde contemporain. On dit « chick lit » et c’est comme si on vous donnait un petit coup de coude complice, une gentille tape dans le dos, un clin d’œil malin... C’est la promesse d’un bon moment, où vous vous reconnaîtrez forcément, femme parmi les femmes ; où les hommes pourront découvrir toute la complexité du désir féminin. Les plus redoutables féministes sont d’ailleurs comblées : c’est le sacre de la femme libérée.

Pourtant, ce sont les définitions 5 et 6 qui retiennent notre attention, faisant toutes deux référence à la vénalité de la poulette. C’est peut-être au regard de certains progrès scientifiques que nous pouvons trouver des explications... Car depuis que la poulette a des dents (voir : Des chercheurs font pousser des dents aux poules à partir de cellules souches), elle a tendance à rayer les planchers.

Extrait du mot de l’éditeur concernant Gossip Girl :

Bienvenue à New York, dans l’Upper East Side, où mes amis et moi vivons dans d’immenses et fabuleux appartements, où nous fréquentons les écoles privées les plus sélectes. Nous ne sommes pas toujours des modèles d’amabilité, mais nous avons le physique et la classe, ça compense.

La poulette n’est pas Rmiste. Elle est journaliste, galeriste, avocate, attachée de presse (Carrie, Charlotte, Miranda et Samantha dans Sex and the city), directrice d’une ligne de vêtements, éditrice ou productrice de cinéma (Victory, Nico et Wendy dans Lipstick Jungle). Elle est une accro du shopping ou une milliardaire victime du mépris de la jet-set et qui angoisse dans son immeuble « le plus chic de Park avenue » (Chic et choc à New York). Elle est prête à tout, la poulette, pour ne pas se retrouver sur le carreau. Trahisons et faux semblants sont les maîtres mots. Luxure, envie, orgueil... on peut relever toute la gamme des pêchés capitaux.

Bienvenue dans un monde où jalousie, envie et trahison nouent et dénouent amours et amitiés sous l’oeil de lynx et la langue de p... de la mystérieuse Gossip Girl qui voit tout, entend tout et relate tout sur internet !

Non seulement la poulette est une pie attirée par tout ce qui brille (« Elle consulta sa montre - une élégante Baume & Mercier en acier inoxydable, ornée d’une rangée de diamants minuscules - avant de prendre une profonde inspiration. » Lipstick Jungle), mais en plus elle n’a pas plus de cervelle qu’un moineau.

Allons donc au bout de la démarche (du gallinacé) et posons une question : une littérature de dindes ne serait-elle pas plus représentative de la réalité ? La littérature de dindes

 1. [cuisine] volaille à chair blanche, fibreuse et ferme très appréciée

 2. [zoologie] femelle du dindon

 3. femme ou jeune fille niaises (familier ; péjoratif)

La dinde, c’est la poule qui n’a pas de pot. Elle n’a aucune relation haut placée, aucun oncle susceptible de lui dégotter « un travail absolument VIP » (« People or not people », Lauren Weisberger). Pourtant adepte de « 130 recettes minceur en 5 à 10 minutes chrono » (Thérèse Ellul-Ferrari), elle reste lourde, incapable de battre des ailes pour gravir les échelons de l’ascension sociale. Maladroite et naïve, elle fait facilement confiance, travaillant dur dans l’espoir d’un renouvellement de CPE, CNE, CDD..., cumulant les heures sup’ impayées. Résultat : elle se fait plumer. La dinde vit un perpétuel déficit financier. D’où cette nouvelle expression française : « Quand les dindes auront de l’argent », locution adverbiale remplaçant la désuète « Quand les poules auront des dents » (puisque c’est fait), et qui signifie également « jamais ».

D’un point de vue sentimental, la dinde est une éternelle amoureuse qui a le don de se faire du mal. Elle ne va pas, comme la poulette, bondir sur sa proie et organiser des stratagèmes pour clouer sur place ses éventuelles rivales. Non. La dinde va faire preuve d’une patience exemplaire, mettre en marche une procédure coutumière : 1/ ignorer le bel inconnu afin qu’il s’aperçoive qu’elle s’intéresse à lui ; 2/ consulter horoscopes et services téléphoniques surtaxés pour évaluer les chances de compatibilité ; 3/ miser sur l’alcool pour se donner du courage en soirée ; 4/ prier. Car la dinde est farcie d’illusions, et bien qu’elle ne soit pas une poule mouillée, elle fait bien trop souvent l’autruche.

Ses moyens ne lui permettant évidemment pas de bénéficier des instituts de beauté, c’est au hammam du quartier qu’elle va se faire épiler. Tandis que la poulette vit au rythme de ses périodes d’ovulations, la dinde multiplie les calculs élaborés : henné pour avoir les racines carrées, évaluation des risques concernant les temps de pauses aléatoires... Au travail, elle fait de savants théorèmes pour poser ses RTT, cherchant vainement à avoir une longueur d’avance sur ses collègues qui auront de toute façon priorité. Elle devient, jour après jour, la reine des études de marchés : marché aux puces, marché noir... Parfois, il lui arrive d’avoir le cafard.

Mais la dinde n’est pas du genre à se laisser abattre. Elle a une capacité incroyable à reprendre du poil de la bête, à remonter du fond des casseroles les plus obscures. Se raffermissant avec l’âge, elle se rappelle qu’elle a du prix et décide de cultiver son côté sauvage. Ni dindes ni poulettes

Un mouvement de basse-cour est possible. Motivé et coloré, le collectif des « Ni dindes ni poulettes » n’hésite pas à voler dans les plumes de ceux qui les enferment dans des stéréotypes. Choquantes, déterminées, imprévisibles, ces rebelles vagabondes font scandale. Elles bousculent les idées reçues, parlent de liberté, de barbelés qui limitent les horizons au poulailler... Paradoxalement, elles se reconnaissent moins dans la « Chicken Lit » que dans « Chicken Run », le dessin animé. Pour rappel : Ginger, courageuse poulette, s’arme de patience pour faire comprendre à ses copines volatiles que le grillage n’est pas autour de la ferme mais bien dans leur tête.

Elles répètent, elles crient « Ni dindes ni poulettes ». Elles cherchent les grands espaces, les couleurs, la légèreté. Refusant d’être des victimes du « prêt à penser », elles entendent s’affranchir de leur condition, s’attaquer aux déterminismes et aux codes de la société, rabattre le caquet de ceux qui pondent les clichés. On leur dit « Féminisme », elles répondent « Humanité ». Entre férocité et amour, entre mélancolie et humour, elles résistent contre les préjugés et les inégalités. Elles préfèrent les discussions à la communication, et plutôt que de passer du coq à l’âne, elles créent la surprise en sautant du coq au vin. Elles renversent les apparences rassurantes du quotidien.

« Ni dindes, ni poulettes ». En Rap, Diam’s se veut une « Boulette ». Faudrait-il modifier la « génération nan nan » en « génération ni ni » ; inventer un nouveau nom dans le monde des Arts et des Lettres ? Ne risqueraient-elles pas de laisser beaucoup de plumes dans ce miroir aux alouettes ? Elles. C’est-à-dire les filles, les épouses, les mères, les sœurs... les femmes de tous les âges. De celles qui pensent qu’il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages. De celles qui refusent d’être le dindon de la farce éditoriale, et qui craignent de voir le menu se réduire à un plat (de chicken) unique et réchauffé. Un plateau-repas posé sur l’édifice d’illusions qui constitue l’idéologie de notre époque, aussi scintillante et glacée qu’une montre Baume et Mercier.

http://www.sistoeurs.net/ss/article...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Dindes ou poulettes ?
28 juin 2006 - 19h13

Pauvres cailles que nous sommes !



> Dindes ou poulettes ?
30 juin 2006 - 09h34

Est-ce nouveau ?
En tant qu’homme et féministe convaincu, j’ai toujours été choqué par ce que les buralistes qualifient de "littérature féminine"...

shamanphenix



> Dindes ou poulettes ?
30 juin 2006 - 18h50

Et bien je suis bouquiniste et je suis vraiment ecoeurée !! Apres les Harlequins("tout un monde d’evasion" !!! qui d’ailleurs devienent de + en + "hard") et ben "ils" ont reussi à toucher un plus grand public (de femmes) et ça marche !! je n’en ai jamais assez en rayon et les hommes (les pauvres) s’y mettent.........................."chick lit":je ne savais pas que cela s’apellait ainsi :les pauvres lectrices, moi je pense souvent que c’est mieux que de ne rien lire du tout......... là,j’ai un doute .......je le vois bien depuis 15 ans que je travaille, le livre est devenu un pur produit et comme tout le reste de mediocre qualité.tout est produit, et nous sommes tous des cibles. De la litterature populaie ok, mais quand penseront-"ils" enfin que nous ne sommes pas débiles ?!! Biensure tout le monde est à la recherche du bonheur,de rêves et d’amour mais bon..........






Hommage à Giorgio Forti
dimanche 7 - 10h57
de : UJFP
Message urgent des occupants du théatre de l’Odéon
samedi 6 - 23h51
de : Alain Collet
Les sables radiologiques du désert
samedi 6 - 21h50
de : AIPRI
1 commentaire
Dossier : Penser et lutter avec Rosa Luxemburg
samedi 6 - 21h08
de : contretemps
2 commentaires
Regards sur CUBA, pays des Humbles et Humaniste !
samedi 6 - 10h51
de : joclaude
L’économie « post-covid » : Neuve ou d’occasion ??? – “Le Crime du Garagiste” – Le Casse Banco-centraliste !
vendredi 5 - 16h16
de : Lepotier
3 commentaires
Rojava : la révolution des femmes
jeudi 4 - 20h51
de : jean1
Radio praxis : C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 4 - 05h59
de : Hdm
Affaire « Bismuth » : Nicolas Sarkozy est condamné pour corruption
mercredi 3 - 16h03
de : joclaude
La députée irlandaise Claire Daly a décidé de protéger la Russie d’un flot d’accusations ridicules
mercredi 3 - 15h12
de : joclaude
1 commentaire
L’hégémonie culturelle selon Gramsci Par Aurélien Berthier
mercredi 3 - 09h28
de : Roberto Ferrario
« Je ne veux pas mourir, mais vu la situation, ils ne me laissent pas le choix »
mardi 2 - 21h24
de : jean1
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 - 17h03
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Une claque au lieu de deux pour les chômeurs
mardi 2 - 15h53
1 commentaire
Vive la Chine Populaire et son Parti Communiste
mardi 2 - 10h20
de : Hervé Fuyet
3 commentaires
Sursauts en provocations des Etats-Unis sur la Syrie et l’Irak
lundi 1er - 17h41
de : joclaude
1 commentaire
Solidarité avec Dimitris Koufontinas
lundi 1er - 16h59
de : Secrétariat du Secours Rouge International
"Modèle" chinois ? Il semble bien que soient chez nous seulement les fermes à 1000 vaches et aux 3000 cochons !
lundi 1er - 12h06
de : joclaude
2 commentaires
Et vive ce monde multipolaire anti-impérialiste
lundi 1er - 11h34
de : joclaude
2 commentaires
Paris. Ce 2 mars, rassemblement de soutien aux travailleurs de l’Infrapôle en lutte !
dimanche 28 - 16h19
de : jean1
Xi Jinping déclare la Chine exempte de pauvreté absolue…
samedi 27 - 17h54
de : joclaude
Comprendre le confinement de Dunkerque : 350 soldats américains viennent d’y débarquer !
vendredi 26 - 19h13
de : André
1 commentaire
Le péril facho-centriste : C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 26 - 19h08
de : Hdm
1 commentaire
Islamo-gauchisme : bêtise politicienne et aveuglement universitaire
vendredi 26 - 15h36
de : joclaude
4 commentaires
Vaccin Cubain : l’Humain d’abord ! Nous ne sommes pas une multinationale !
vendredi 26 - 14h40
de : joclaude
1 commentaire
Texas : vague de froid + peur du socialisme = chaos
vendredi 26 - 11h12
"Semaine morte" des Vies Scolaires à partir du 22 mars | Communiqué de presse
jeudi 25 - 22h31
de : Coordination Nationale des Collectifs d’AED
France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
1 commentaire
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
2 commentaires
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude
Procès Farida C. infirmière en colère !
mardi 23 - 10h31
de : joclaude
Recommandation sur les propos de Frédérique Vidal annonçant demander une enquête sur l’islamo-gauchisme à l’Université
mardi 23 - 00h12
de : CS de l’InSHS

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite