Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Factures à payer. US, Joe Lieberman : défaite d’un démocrate faucon aux primaires

de : Marco d'Eramo
lundi 14 août 2006 - 11h34 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 16.8 ko

de MARCO D’ERAMO

Elle laisse un plaisir aigre doux, la défaite du sénateur Joe Lieberman dans les primaires qui se sont déroulées mardi dans le Connecticut, pour choisir le candidat démocrate au sénat dans les élections de novembre. Doux parce qu’enfin les faucons - comme le candidat à la vice présidence avec Al Gore dans la campagne de 2000- commencent à payer le prix politique de leur bellicisme, qui plus est dans un état centriste comme le Connecticut.

Si bien que le New York Times a décrit ce vote comme "une des très rares fois où les modérés se mettent en colère" parce qu’ils voient leur pays entraîné dans une guerre qui, en 41 mois, a coûté aux Etats-Unis au moins 250 milliards de dollars, et la mort de 2600 soldats, alors qu’elle leur avait été présentée comme une guerre éclair justifiée par le "droit légitime à l’autodéfense contre le terrorisme" (ça vous rappelle quelque événement plus récent au Moyen-Orient ?).

Et le très pro israélien sénateur ne sera pas le seul démocrate à payer son militarisme et sa syntonie avec les positions du président Bush, que les démocrates du Connecticut ont trouvée pour le moins suspecte. Un autre petit falconidé, la sénatrice démocrate de l’état de Washington, Maria Cantwell, risque de perdre son siège en novembre. Mais le plus illustre des rapaces en péril est Hillary Clinton, dirigeante de pointe du clan, et metteur en scène occulte depuis toujours des choix de Lieberman. Hillary, beaucoup plus prompte dans ses réflexes, essaie maintenant de prendre ses distances non seulement avec la guerre, mais aussi avec son amitié bipartisane pour le faucon républicain John McCain avec qui elle avait, jusqu’à avant-hier (mardi, jour de l’élection, ndt) partagé d’épiques parties de vodka dans ses voyages à l’étranger pour la Commission Défense du Sénat : McCain est en pole position parmi les candidats républicain à la nomination de 2008, comme Hillary l’est pour les démocrates.

La défaite du Connecticut n’est pour le moment qu’un signal envoyé par les électeurs, modeste mais sans équivoque : si le parti démocrate veut reconquérir la majorité au sénat, il doit expliciter son opposition à la guerre en Irak et proposer un désengagement dans des délais rapides. La guerre avait déjà coûté son poste à José Maria Aznar en Espagne. Elle a joué aussi en Italie au mois d’avril, faisant voter pour le centre gauche même ceux qui se bouchaient le nez pour certaines positions papalines (les soldats papalins étaient les soldats du pape, un tantinet serviles, toujours à baiser des mains par ci, à faire des génuflexions par là devant quelque cardinal ; l’adjectif indique le servilisme, ndt sur précision de l’auteur). Mais la facture à payer maintenant est présentée directement à la classe politique étasunienne qui a érigé le bellicisme en système de gouvernement et la fuite en avant militariste en unique perspective stratégique. Une leçon que ses sujets/alliés israéliens semblent avoir bien apprise, comme le montre la guerre au Liban et l’élargissement continu du front au nom d’une victoire toujours à portée de main, et toujours renvoyée.

La saveur aigre de la défaite de Lieberman vient par contre du retard avec lequel s’est manifestée « la colère des modérés » qui fit défaut en 2004 et offrit à Bush quatre années supplémentaires. A l’époque, les Clinton imposèrent au parti démocrate de mettre la pédale douce sur l’Irak, presque comme une volonté de ne pas gagner. Comme il en va pour la coalition qui nous gouverne, mais ne nous représente pas toujours, et fait preuve de prudences, précautions, hésitations sur le thème de la guerre (en Irak, en Afghanistan), tenant avec nous, italiens, un discours public différent de celui qu’elle a en privé avec ses interlocuteurs étasuniens : avec l’idée qu’on puisse avaliser des meurtres, tueries, destructions, sans jamais en payer le prix. Une idée saugrenue de la guerre gratuite, de la guerre à l’oil, qui heureusement tôt ou tard (et malheureusement plus tard que tôt) se révèle être un boomerang.

Edition de jeudi 10 août de il manifesto

http://www.ilmanifesto.it/Quotidian...

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Factures à payer. US, Joe Lieberman : défaite d’un démocrate faucon aux primaires
14 août 2006 - 13h12

IL NE LEUR RESTE PLUS QU’A FOMMENTER "UN ATTENTAT ISLAMISTE" MADE IN CIA POUR REMONTER LA PENTE .

JE CRAINS QUE L’ON Y AI DROIT AVANT LES ELECTIONS DE NOVEMBRE



> Factures à payer. US, Joe Lieberman : défaite d’un démocrate faucon aux primaires
14 août 2006 - 15h35

defaite de lieberman : un "bénéfice collatéral"



> Factures à payer. US, Joe Lieberman : défaite d’un démocrate faucon aux primaires
14 août 2006 - 16h23 - Posté par

il est certain que le monde a vu qu’est ce que c’est les sionistes aprés tout ce qu’on a vu de massacres de civils au liban en palestine,c’est sur que ses électeurs americain l’ont compris c’est une bonne chose,c’est à nous en france de baycoté la presse sioniste et voter contre les sionistes
afin d’arriver à une paix juste au proche orient,bientot on aura les élections en france il faut
éxigé un débat sur ses groupes de prétions qui empechent la paix ,qui assassine avec notre argents.






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite