Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

L’histoire indicible du massacre de Marjayoun en fait porter la responsabilité par les deux côtés de la frontière


de : Robert Fisk
mercredi 23 août 2006 - 22h59 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 23.5 ko

de Robert Fisk

Sur la route, où des missiles ont frappé les innocents de Marjayoun, ont peut encore en voir les traces. Mais, ce qui reste, est le souvenir de ce qui s’est arrivé, après la tombée de la nuit du 11 août, dans la foulée de l’attaque aérienne du convoi de 3.000 personnes par les Israéliens :

Une jeune chrétienne de 16 ans hurlant "Je veux mon papa !" alors que le corps mutilé de son père était étendu à quelques mètres d’elle ; Le moukhtar de la ville découvrant sa femme, Colette, décapitée par l’un des missiles israéliens ; Ce volontaire de la Croix-Rouge libanaise qui est allé porter, dans les ténèbres de la guerre du Liban, de l’eau et des sandwiches aux réfugiés et qui a été fauché par un autre missile et, que ses amis n’ont pas pu atteindre pour lui sauver la vie.

Il y a ceux qui fondent en larmes lorsqu’ils racontent le massacre de Joub Jannine - et il y a les Israéliens qui ont donné la permission aux réfugiés de quitter Marjayoun, spécifiant la route qu’ils pouvaient emprunter, et qui les ont ensuite attaqués avec des drones sans pilote tirant des missiles. Hier soir, cinq jours après leur avoir demandé de rendre compte de cette tragédie, ils ne s’étaient toujours pas donnés la peine d’expliquer comment ils ont tué au moins sept réfugiés et blessé 36 autres, juste trois jours avant que le cessez-le-feu onusien n’entre en vigueur.

C’est l’une des histoires indicibles de la guerre israélo-Hezbollah ; il y en a d’autres - infiniment plus sanglante - mais l’ultime tragédie de ces réfugiés majoritairement chrétiens a impliqué un tas d’officiers et de ministres libanais, le Premier ministre du Liban, l’ambassadeur des Etats-Unis et le Ministère de la Défense d’Israël.

Tout cela a commencé le 10 août, lorsque les Israéliens ont mis en scène une petite offensive terrestre à l’intérieur du Liban, après un mois de bombardements massifs des villages du sud libanais. Le Général Daoud, commandant une force mixte de 350 libanais, police paramilitaire et soldats [de l’armée régulière], dans la caserne de la jolie ville de Marjayoun, a trouvé, à 9 heures du matin, un homme à la porte. C’était un officier israélien, disant s’appeler le Colonel Ashaya. Le Général Daoud, dont les hommes ne combattaient pas les Israéliens, a appelé au téléphone le ministre de l’intérieur libanais, Ahmed Fatfat, qui "a donné son aval" - ce sont les propres mots de Fatfat - à la décision de le laisser entrer [dans la caserne]. "Ashaya" a passé quatre heures à regarder dans tous les coins pour s’assurer qu’il n’y avait pas de membres du Hezbollah. Puis il est parti et Daoud a placé un drapeau blanc sur le poste de garde.

Mais à 4 heures, cet après-midi-là, une unité de chars israéliens s’est approchée de la caserne et a commencé à tirer dans sa direction. Fatfat a de nouveau dit à Daoud de laisser entrer les Israéliens, qui, selon Daoud, lui avaient signifié : "Nous sommes les occupants et c’est nous qui commandons". Un officier israélien a ensuite enfermé Daoud à double-tour dans une pièce.

Les milliers de Chrétiens de Marjayoun craignaient désormais pour leurs vies. Selon plusieurs travailleurs humanitaires, le Hezbollah tirait des roquettes de derrière l’hôpital de la ville, qui a été immédiatement abandonné par la Croix-Rouge. Les habitants croyaient, avec raison, que les missiles du Hezbollah recevraient une riposte d’Israël sur Marjayoun elle-même, à présent que la ville avait été prise par les soldats et les chars israéliens.

Enfermé dans sa pièce, Daoud rappela alors encore une fois Fatfat et Fatfat appela le Premier ministre libanais, Fouad Siniora, qui, par chance, était en train de parler à l’ambassadeur étasunien à Beyrouth, Jeffrey Feltman. Feltman a demandé à ses diplomates - soit par l’intermédiaire du Département d’Etat ou directement à l’ambassade étasunienne à Tel Aviv - d’appeler le Ministère de la Défense d’Israël. Ils répondirent dans la foulée qu’il ne devrait pas y avoir de soldats israéliens dans la caserne de Daoud. Mais, à Marjayoun, les Israéliens refusèrent de croire ce que Daoud leur disait.

Les habitants de Marjayoun commençaient toutefois à paniquer et Daoud rappela Fatfat à 7 heures du soir pour organiser un convoi de réfugiés, [qui ferait route] vers le nord, de Marjayoun en direction de Beyrouth. Selon Fatfat, le lendemain, soit le 11 août, le gouvernement libanais a appelé à 5 heures du matin le commandement des Nations-Unies au sud-Liban [la FINUL] pour obtenir l’autorisation des Israéliens de permettre aux milliers de réfugiés de partir en convoi vers le nord. À la suite de quoi, l’Onu, selon le gouvernement à Beyrouth, a notifié au Général Abdulrahman Chaiti, l’adjoint du chef du renseignement militaire libanais, que ce convoi avait reçu la permission des Israéliens pour se mettre en route.

Deux véhicules blindés de l’Onu, conduits par des soldats indiens, sont donc arrivés à Marjayoun où ils ont retrouvé au moins 3.000 personnes, dont des Musulmans chiites des villages dévastés des environs, qui attendaient pour partir. "Nous avions un accord total d’Alain Pellegrini [le commandant de la FINUL] pour qu’ils sortent de la Vallée de la Bekaa", déclare Fatfat. "Le parcours, lui aussi, avait été accepté". Mais il y a eu des délais. Une partie de la route avait été lourdement bombardée et nécessitait d’être réparée. Le convoi n’est pas parti avant 4 heures de l’après-midi, sortant lentement de Marjayoun, avec les 350 soldats de Daoud à sa tête. Les véhicules de l’Onu abandonnèrent le convoi à Hasbaya - limite nord des opérations de l’Onu - laissant les réfugiés dangereusement exposés. L’Onu avait déjà mis en garde les autorités libanaises qu’il était tard pour que le convoi se mette en route.

"Ils ont progressé si lentement que cela m’a mis en colère", se souvient un travailleur humanitaire. "Les gens des villages amis sortaient et donnaient de l’eau et de la nourriture aux réfugiés. Ils voulaient leur parler et les gens s’arrêtaient pour dire bonjour à de vieux amis comme s’ils faisaient du tourisme. Le convoi ne progressait qu’à 8 km/h. Il commençait à faire nuit". Les 3.000 réfugiés cheminaient maintenant la Bekaa, après la tombée de la nuit, et approchaient des anciens vignobles de Kifraya, à Joub Jannine, lorsque le désastre les a frappés à 8 heures du soir.

JPEG - 24.9 ko

"La première bombe a frappé la deuxième voiture [du convoi]", a déclaré Karamallah Dagher, un journaliste de [l’agence] Reuter. "Je remontais la route, à mi-chemin, et mon ami Elie Salami se tenait là, me demandant si j’avais un peu d’essence en rab. C’est à ce moment-là que le second missile a frappé ; et, la tête et les épaules d’Elie furent arrachées. Sa fille Sally, qui a 16 ans, a sauté de la voiture et s’est mise à hurler : ’Je veux mon papa ! Je veux mon papa !’. Mais il n’était plus". Hier, alors qu’il parlait de ces tueries, Dagher a fondu en larmes. Il essayait de faire sortir sa mère arthritique de sa propre voiture, mais elle se plaignit qu’il lui faisait mal. Il l’a replaça donc sur le siège du passager et s’assit à côté d’elle, s’attendant à une mort violence qui, Dieu merci, n’est pas arrivée. Mais elle est arrivée pour Colette Makdissi al-Rashed, la femme du moukhtar, qui a été décapitée dans sa jeep Cherokee ; elle est aussi arrivée pour un soldat libanais et pour Mikhael Jbaili, le volontaire de 35 ans de la Croix-Rouge, de Zahle, qui a sauté en l’air lorsqu’une roquette a explosé derrière lui.

"Ce fut la panique", a raconté Fouad Hamra, le maire de Marjayoun. "De nombreuses personnes se sont enfuies en voiture. Ils avaient une autorisation ; tout aurait dû bien se passer. Si le Hezbollah était supposé transporter des armes la nuit, ils auraient voyagé en direction opposée !"

Qui pilotait les drones ? Un soldat israélien ou les forces d’invasion ? Un officier anonyme au Ministère de Défense à Tel Aviv ? Les Israéliens savaient qu’un convoi de civils était sur cette route. Pourtant ils ont envoyé leurs machines sans pilote pour l’attaquer. Pourquoi ? La nuit dernière, le Ministère Israélien de la Défense n’avait toujours pas répondu aux questions des journalistes qui attendaient une réponse vendredi dernier.

© 2006 Independent News and Media Limited / Traduction [JFG-QuestionsCritiques]

http://questionscritiques.free.fr/e...

publié dans The Independent, le 23 août 2006,

article original : ’Untold story of the massacre of Marjayoun leaves blame on both sides of the border



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> L’histoire indicible du massacre de Marjayoun en fait porter la responsabilité par les deux côtés de la frontière
27 août 2006 - 13h17

Mon Dieu que de crimes abjectes , que de barbaries gratuites ! Et dire que leurs auteurs se plaignent du reste du monde d’antisémetisme parce quil ne cautionne pas leurs sauvageries et quil y’a encore des salopards de la trempe de bush et blair qui
qualifient ces horreurs de légitime défense. C’est à vomir de dégout .
Anonyme.



> L’histoire indicible du massacre de Marjayoun en fait porter la responsabilité par les deux côtés de la frontière
3 novembre 2014 - 11h12 - Posté par

En effet , et le massacre de marjwyoon n’est rien face aux raid Israeliens sur la dahyé (banlieu sud du liban) pas seulement des miliers de civils sont mots, mais des miliers d’imeubles ont etes dtruits laissants des miliers de civils libanais sans abries


L’histoire indicible du massacre de Marjayoun en fait porter la responsabilité par les deux côtés de la frontière
14 mars 2008 - 15h24 - Posté par Baron de Pontacarral

Cet article est la parfaite illustration de commentaires outranciers voire mensongers qui ne sont en rien la version authentique de l’affaire de Marjayoun !
En ce cas, comment peut-on accorder quelque crédit à l’auteur ?
C’est bien dommage car encore une fois la Vérité historique est bafouée.

Baron de Pontcarral



L’histoire indicible du massacre de Marjayoun en fait porter la responsabilité par les deux côtés de la frontière
27 mai 2010 - 01h33 - Posté par Laurent

Pour votre culture monsieur le baron, Robert Fisk est un journaliste Irlandais qui a vécu la guerre civile au Liban et peut être le plus grand spécialiste de la question libanaise. Quelle est votre vérité historique ?


L’histoire indicible du massacre de Marjayoun en fait porter la responsabilité par les deux côtés de la frontière
16 février 2011 - 21h10 - Posté par didil

Si je puis me permettre de répondre à la place de "monsieur le baron". Cet article passe sous silence le contexte violant de cette journée sanglante. Opération stratégique pour Israel que la prise de cette localité. Objectif "facile" a priori mais les troupes israeliennes vont tomber dans une embuscade et subir de lourdes pertes en chars et en hommes (au regard des pertes qu’ils subiront sur l’ensemble du conflit). Tout ceci ne ressemble en rien à une promenade de troupes d’occupation "mettant en scène une opération terrestre" et qui dérapent dans une violence gratuite incompréhensible. Voilà, renseignez-vous un peu.





Vive la Chine Populaire et son Parti Communiste
mardi 2 - 10h20
de : Hervé Fuyet
1 commentaire
Sursauts en provocations des Etats-Unis sur la Syrie et l’Irak
lundi 1er - 17h41
de : joclaude
1 commentaire
Solidarité avec Dimitris Koufontinas
lundi 1er - 16h59
de : Secrétariat du Secours Rouge International
"Modèle" chinois ? Il semble bien que soient chez nous seulement les fermes à 1000 vaches et aux 3000 cochons !
lundi 1er - 12h06
de : joclaude
2 commentaires
Et vive ce monde multipolaire anti-impérialiste
lundi 1er - 11h34
de : joclaude
2 commentaires
Paris. Ce 2 mars, rassemblement de soutien aux travailleurs de l’Infrapôle en lutte !
dimanche 28 - 16h19
de : jean1
Xi Jinping déclare la Chine exempte de pauvreté absolue…
samedi 27 - 17h54
de : joclaude
Comprendre le confinement de Dunkerque : 350 soldats américains viennent d’y débarquer !
vendredi 26 - 19h13
de : André
1 commentaire
Le péril facho-centriste : C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 26 - 19h08
de : Hdm
Islamo-gauchisme : bêtise politicienne et aveuglement universitaire
vendredi 26 - 15h36
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Cubain : l’Humain d’abord ! Nous ne sommes pas une multinationale !
vendredi 26 - 14h40
de : joclaude
1 commentaire
Texas : vague de froid + peur du socialisme = chaos
vendredi 26 - 11h12
"Semaine morte" des Vies Scolaires à partir du 22 mars | Communiqué de presse
jeudi 25 - 22h31
de : Coordination Nationale des Collectifs d’AED
France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
1 commentaire
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
2 commentaires
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude
Procès Farida C. infirmière en colère !
mardi 23 - 10h31
de : joclaude
Recommandation sur les propos de Frédérique Vidal annonçant demander une enquête sur l’islamo-gauchisme à l’Université
mardi 23 - 00h12
de : CS de l’InSHS
Italie, Rome : 22 févr. 1980 Valerio Verbano était assassiné (video)
lundi 22 - 18h15
de : Roberto Ferrario
Communiqué CGT : une loi scélérate pour les travailleurs !
lundi 22 - 16h42
de : joclaude
1 commentaire
demandons votre vigilance quant à la véracité de vos sources avant de publier vos articles : la communauté tamoule de Fr
lundi 22 - 13h11
de : TGTE media France
Petite fête du livre de Noir et Rouge
lundi 22 - 12h38
de : Frank
Jérôme Rodrigues Gilet Jaune :la réalité d’une police politique et non de Droit !
dimanche 21 - 17h05
de : joclaude
Covid-19 : Cuba en alerte suite à l’augmentation soutenue des infections 21 Février 2021
dimanche 21 - 15h39
de : nazairien
1 commentaire
En hommage aux héros de l’Affiche Rouge
dimanche 21 - 08h58
de : UJFP
2 commentaires
Interpellation de Jérôme Rodrigues - video
samedi 20 - 15h37
de : joclaude
1 commentaire
Pas de licenciement à la Maison pour tous de Pen-ar-Créac’h (Brest)
vendredi 19 - 13h56
de : azard
Stop à la Désinformation des Médias sur les Tamouls de France
vendredi 19 - 13h16
de : Bharathi CCFT
2 commentaires
C’est beau l’Europe ! Après la France, l’Espagne aussi !
vendredi 19 - 11h52
de : joclaude
1 commentaire
Vaccins : effets secondaires détectés !
jeudi 18 - 17h17
de : joclaude
Jérôme Rodrigues, Gilet Jaune s’exprime, ENFIN !
jeudi 18 - 16h28
de : joclaude
La dissolution de Génération Identitaire fait débat chez les opposants à l’extrême droite
jeudi 18 - 14h41

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite