Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Günter Grass : le miroir de l’oubli


de : Blog
jeudi 31 août 2006 - 17h06 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 40.5 ko

de Bernard Lallement

Günter Grass fait partie de cette génération allemande maudite dont l’enfance fut engluée par le nazisme.

L’auteur du Tambour avait 6 ans lorsqu’Adolph Hitler devint chancelier du IIIe Reich.

Comme la plupart des contemporains de son âge il fut embrigadé dans les jeunesses hitlériennes. Il n’a jamais nié avoir épousé, dans son adolescence, l’idéologie nazie telle qu’elle lui apparaissait alors. D’autres esprits, bien plus brillants à l’époque, n’hésitèrent pas à prendre fait et cause pour le Führer à travers lequel ils voyaient la restauration d’une grande Allemagne et l’avènement d’une race germanique hors du commun. Carl Schmitt et Martin Heidegger en ont été les plus zélés soutiens.

Le prix Nobel de littérature n’a pas caché son passé de soldat dans la défense antiaérienne. Il a été prisonnier des Américains de 1944 à 1946 en compagnie d’un jeune catholique, l’actuel pape Benoît XVI.

Mais cette conscience morale de l’Allemagne contemporaine, compagnon du SPD et ami de Willy Brandt, a commis l’impardonnable outrage à sa postérité d’avoir dissimulé, durant 60 ans, qu’il servit dans les Waffen SS, dont le simple nom symbolise, aujourd’hui, le Mal absolu et, hier, un corps d’élite asservi à la grandeur du National-socialisme avant que l’on ne découvre l’horreur des camps d’exterminations érigés et administrés par ses troupes.

C’est oublier qu’en 1944, date de l’incorporation de l’intellectuel allemand à 17 ans, Goebbels avait ordonné l’enrôlement en masse (Volkssturm) de tout homme valide, quel qu’il soit, afin de résister à l’Armée rouge, sur le front Est, dont l’assaut sera fatal au Reich.

Cet élément, révélé la veille de la publication de son autobiographie Beim Häuten der Zwiebel (En pelant les ognons) dans une interview à la Frankfurter Allgemeine Zeitung, quotidien conservateur, fait scandale. Günter Grass est déchu de son piédestal. Pour un peu on en appellerait à l’autodafé. Des voix s’élèvent pour le voir destituer de son prix Nobel et, dans ce concert d’opprobres, nous trouvons même quelque raton laveur, que Prévert n’eut pas renié, pour l’accuser de lâcheté, comme le député européen Verts, Daniel Cohn-Bendit. D’aucun y voit même un simple « coup médiatique » pour faire vendre son livre.

Il est vrai que nous fantasmons nos idoles sans failles, tout à la fois sculptées dans l’héroïsme et la pureté. Ainsi, nous aurions aimé un Sartre courageux résistant, à l’image d’un René Char, un Céline qui ne fut pas antisémite, un Peter Handke sans sympathie serbe, voire un François Mitterrand sans compagnonnage avec Bousquet.

Aussi, évacuons-nous le jeune Günter Grass découvrant, au lendemain de la guerre, que son idéal était marqué du sceau de l’infamie, celle de l’holocauste juif. Nous pourrions, pourtant, concevoir la honte qu’il éprouve pour avoir été ce conformiste, adhérant sans réserve d’une idéologie dominante, comme nombre de ses compatriotes d’alors.

Et c’est bien la déconstruction de ce personnage que nous livre la trame de ses écrits. Sans cette insoutenable fêlure, sans cette souffrance, Le Tambour n’aurait jamais vu le jour. C’est curieux un écrivain. C’est une contradiction et aussi un non-sens. Ecrire c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit nous dit Marguerite Duras. Ecrire avec le désespoir, ajoutait-elle.

Le souvenir est comme les oignons : faite de couches successives dissimulées à notre regard l’une par l’autre. Un faux témoin nous dit Pierre Drachline. Une vérité qui se construit de nos mensonges, de nos illusions, de nos doutes.

Pas de morale sans échec

Non seulement cette béance n’exclut pas, mais imposait à Günter Grass sa stature de moraliste d’une Allemagne coupable de s’être engloutie dans l’abominable. Il n’y a pas de morale sans échec affirmait Simone de Beauvoir.

Il faut être naïf, ou de mauvaise foi, pour réduire le nazisme à un quarteron de monstres inhumains subornant la conscience de tout un peuple.

Au-delà de l’horreur qu’il nous inspire, Hitler était un homme, avec ses rires, ses peines, ses faiblesses. Il avait des amis, était gourmand, amoureux. Il n’était pas fait d’une armure hors du temps.

C’était un homme, comme nous le sommes nous-mêmes, que rien ne destinait, si ce n’est la rencontre d’une Histoire et d’un destin, à être le maître d’un fascisme contre lequel un autre homme, tout aussi ordinaire, Günter Grass ne cessera de nous mettre en garde.

Le reproche fait à l’auteur d’En pelant les oignons de sa tâche biographique se nourrit de la même intentionnalité que celle mise dans l’espérance d’un homme supérieur façonné, en son temps, par le nazisme. C’est-à-dire quelque chose qui ressortit de l’inhumain et de l’horrible.

On ne fait pas toujours ce que l’on veut et pourtant, rappelait Sartre, on est responsable de ce que l’on est.

Qu’aurions-nous fait à 17 ans dans l’Allemagne nazie et que serions-nous devenus ? Telle est le questionnement que nous renvoie ce grand écrivain auquel nous avons peine à répondre.

Günter Grass est un homme fait de tous les hommes et qui les vaut tous et que vaut n’importe qui, pour reprendre la conclusion des Mots. A l’aulne de son œuvre, c’est bien ce qui fait toute son humanité, sa grandeur et nous irrite tant.

 http://sartre.blogspirit.com



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Günter Grass : le miroir de l’oubli
1er septembre 2006 - 20h03

Bof, il faut bien que les journalistes écrivent, que les conversations soient meublées et que M Toulemonde glose sur sa nature, à lui, irréprochable. Tempête dans un verre d’eau : des Nazis d’hier on fait grand bruit... en pleine nazification rampante, mais actuelle, de toute l’Europe... et jusque dans cette France qui elle ne s’est jamais dénazifiée (au contraire, elle légiférait il y a peu sur son nazisme, à elle, qui aurait eu des aspects positifs)...
Qu’on laisse donc tranquille M Grass... bien peu de personnes mériteraient de lacer ses chaussures.
TEO



> Günter Grass : le miroir de l’oubli
2 septembre 2006 - 08h48

Il a ete conditionne mais il a reussi à s’en s’en echapper et sans vouloir plagier un resistant palestinien né il ya 2006 ans (d’apres le pape) que celui qui n’a jamais ete Nazi lui jette la premiere pierre -Parce que cela ne suffit pas d’etre enrole dans les jeunesses hitleriennes pour etre Nazi.Sinon cela voudrait dire que le nazisme n’est plus.

GhalRed Lerouge






Les "Guerrilléros en sandales" (Houthis) avec armée Ansarallah du Yemen, font trembler l’empire (vidéos)
lundi 8 - 17h06
de : nazairien
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 - 15h06
de : Roberto Ferrario
Hommage à Giorgio Forti
dimanche 7 - 10h57
de : UJFP
Message urgent des occupants du théatre de l’Odéon
samedi 6 - 23h51
de : Alain Collet
Les sables radiologiques du désert
samedi 6 - 21h50
de : AIPRI
1 commentaire
Dossier : Penser et lutter avec Rosa Luxemburg
samedi 6 - 21h08
de : contretemps
3 commentaires
Regards sur CUBA, pays des Humbles et Humaniste !
samedi 6 - 10h51
de : joclaude
L’économie « post-covid » : Neuve ou d’occasion ??? – “Le Crime du Garagiste” – Le Casse Banco-centraliste !
vendredi 5 - 16h16
de : Lepotier
3 commentaires
Rojava : la révolution des femmes
jeudi 4 - 20h51
de : jean1
Radio praxis : C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 4 - 05h59
de : Hdm
Affaire « Bismuth » : Nicolas Sarkozy est condamné pour corruption
mercredi 3 - 16h03
de : joclaude
La députée irlandaise Claire Daly a décidé de protéger la Russie d’un flot d’accusations ridicules
mercredi 3 - 15h12
de : joclaude
1 commentaire
L’hégémonie culturelle selon Gramsci Par Aurélien Berthier
mercredi 3 - 09h28
de : Roberto Ferrario
« Je ne veux pas mourir, mais vu la situation, ils ne me laissent pas le choix »
mardi 2 - 21h24
de : jean1
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 - 17h03
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Une claque au lieu de deux pour les chômeurs
mardi 2 - 15h53
1 commentaire
Vive la Chine Populaire et son Parti Communiste
mardi 2 - 10h20
de : Hervé Fuyet
3 commentaires
Sursauts en provocations des Etats-Unis sur la Syrie et l’Irak
lundi 1er - 17h41
de : joclaude
1 commentaire
Solidarité avec Dimitris Koufontinas
lundi 1er - 16h59
de : Secrétariat du Secours Rouge International
"Modèle" chinois ? Il semble bien que soient chez nous seulement les fermes à 1000 vaches et aux 3000 cochons !
lundi 1er - 12h06
de : joclaude
2 commentaires
Et vive ce monde multipolaire anti-impérialiste
lundi 1er - 11h34
de : joclaude
2 commentaires
Paris. Ce 2 mars, rassemblement de soutien aux travailleurs de l’Infrapôle en lutte !
dimanche 28 - 16h19
de : jean1
Xi Jinping déclare la Chine exempte de pauvreté absolue…
samedi 27 - 17h54
de : joclaude
Comprendre le confinement de Dunkerque : 350 soldats américains viennent d’y débarquer !
vendredi 26 - 19h13
de : André
1 commentaire
Le péril facho-centriste : C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 26 - 19h08
de : Hdm
1 commentaire
Islamo-gauchisme : bêtise politicienne et aveuglement universitaire
vendredi 26 - 15h36
de : joclaude
4 commentaires
Vaccin Cubain : l’Humain d’abord ! Nous ne sommes pas une multinationale !
vendredi 26 - 14h40
de : joclaude
1 commentaire
Texas : vague de froid + peur du socialisme = chaos
vendredi 26 - 11h12
"Semaine morte" des Vies Scolaires à partir du 22 mars | Communiqué de presse
jeudi 25 - 22h31
de : Coordination Nationale des Collectifs d’AED
France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
1 commentaire
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
2 commentaires
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite