Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Sistoeurs a trois ans : Séverine Capeille soutient Bellaciao... Merci Séverine


de : Séverine Capeille
dimanche 22 octobre 2006 - 22h52 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 17.2 ko

C’est l’histoire d’un site...

de Séverine Capeille

S

C’est l’histoire d’un site perdu dans l’espace cybernétique. Une histoire sur fond de codes informatiques. Sistoeurs. C’est neuf lettres qui font le tour du monde mathématique. Une histoire en spirale, qui aspire la logique. C’est 70 000 visites dans les statistiques. Des chiffres et des êtres. Des « si » et des « peut-être », et des envies, surtout. Des espoirs un peu fous. Des danses qui calligraphient les « plus » et les « moins » l’infini. Des thés au rhum sur les théories. Sistoeurs, c’est abstrait et précis. Comme le souffle d’un enfant pour éteindre ses bougies. Comme un anniversaire qu’on oublie. C’est tendre et cruel. Le poivre et le sel. Un caillou jeté sur la marelle, un tracé à la craie pour effacer Babel. Et c’est joli.

I

Un magazine pour elles. Les sisters et les sœurs. Internationales jumelles qui veulent regarder le ciel, encore. Décoller les yeux du sol. Et des papiers glacés. Qui ne se reconnaissent pas dans une poupée. Elles, qui peuvent si bien rire ou pleurer. Avoir mal à la planète. Mal de voir le lisse et l’atone, les sentiments édulcorés. Et qui ont des bleus à l’âme. Des traces du drame de l’espèce. Des imperfections ignorées des rubriques « mode et beauté », qui les laissent... seules, en quête de sens, entre prose’hack et poèmes. Funambules qui cherchent l’équi’libre, entre Harlem et Bethléem. Leur colère transcendée, poussée à un niveau qui la dépasse. Antigone et Duras. Et puis Gainsbourg pour le requiem.

S

Des femmes qui se dé-chaînent. Evelyne au Canada, Joséphine au Maroc, Judith à Varsovie... Et puis toutes celles qui sont restées ici. Frimousses à distance et sirènes de la résistance... à l’inertie. Des femmes, des filles, des mères. Graves, adolescentes ou adultères. Face aux ectoplasmes et aux insignifiances. Aux certitudes et aux croyances. Aux avocats de la décence. Elles traversent des salles où la justice suit son cours. Elles connaissent les procédures, encaissent les longs discours. On entend les talons des attentes circulaires. Et puis encore... et puis enfin, le verdict exemplaire : quelques lots de consolation pour la Barbara de Prévert.

T

Sistoeurs. Paradoxales oubliées de l’ataraxie. Elles se dressent. Ruisselantes sous la pluie. Lassées qu’on leur serve des pensées prêtes à porter. Sceptiques et exaspérées. Elles fument sur les lieux communs, les degrés zéros du sens. Elles vomissent le schématique, le sécurisant, l’obéissance. Et puis la bourgeoisie, si inspirée par l’image artificielle qu’elle se fait de la réalité, à sa convenance. Alors, au bout de leurs nuits, elles voyagent sur les insolences. Pour débroussailler les chemins. Nommer les ronces et les averses ; les éclipses et les silences. Les secrets de l’humain.

O

Des buvards posés sur les brouillons de l’existence. Des allitérations pour les baisses de tension. Des assonances pour combler les absences. Ecrire pour briser les écrans de l’indifférence, pour oublier l’ami « Inconnu à cette adresse ». Poster des concentrés de tendresse. Et des soupirs. Des hasards insolites et des ivresses. Des rires. C’est simple comme une veillée en colonie de vacances ; comme les plumes qui surgissent de l’édredon, martyr des batailles de l’enfance. C’est précieux comme la seconde qui précède les grands sauts ; comme le sable boueux qu’on transforme en château. C’est la nécessité de l’inutile. Le dérisoire et le futile. L’essentiel.

E

Entre accessoire et oxymore. Le combat du bourgeon contre le sycomore. Sistoeurs. C’est l’incroyable sacre de la contradiction. Il y a les femmes culottées et les femmes qui en ont. Les amantes religieuses et les témoins du mac madame. Entre histoires de fesses et révolutions, il y a de drôles de drames. Des circonstances exténuantes. Des aspirations déçues et des convictions. Des exhortations à l’Innocence que notre Siècle accuse. Le tapage nocturne des mères et des muses. Leurs canons lancés sur le consulat de la ruse. Et des bombes en couleurs sur les fausses excuses. Sur les murs. Sur les frontières obscures. Des signatures sur les bavures.

U

Pour remplacer la police par la polysémie. Les cadences forcées par de florissantes insomnies. Et des chansons. Du blues et du reggae, du rock et du gospel, du hip-hop et des percussions. Partout. Des notes qui soulèvent les âmes. Des noires et des blanches en farandole sur la gamme. Unies. Dans les slows des premiers rendez-vous. Dans les clashs où s’apprécient les crews. Par-dessus les claquements de portes et le bruit des verrous. Quelques refrains pour réconfort. Parce qu’avec la musique, c’est le temps qui est mort.

R

Et prendre le risque de rêver. Quand les étoiles ne s’accrochent plus aux nuits. Imaginer des soleils quand il ne reste qu’une bougie. Porter l’incandescence dans le firmament. Des audaces et des enchantements. Des excès et des ravissements. Des désirs sauvages, impétueux, violents. Choisir de se perdre dans un éblouissement. Une errance. Entre le manque et l’abondance, le savoir et l’ignorance. Avec Eros. Fils de Pénia et de Poros. Traverser la transgression et la jouissance. La soif titanesque d’immensité. L’insoutenable légèreté. Vider la coupe de champagne et la jeter.

S

Vous n’aviez jamais lu de magazine féminin. Sistoeurs est fait d’insaisissables joies et d’absolus chagrins. De presque tout et petits riens. De cassures et de mots de liaison. De blessures plus précieuses que les guérisons. De fatigue et de grâce. De folie qui ne détruit ni ne lasse. De sérieux et d’humour. Un webzine incompréhensible jusque dans la périodicité de ses mises à jour. Des pages dédicacées aux vœux indicibles et solitaires. Aux yeux que l’on ferme pour mieux voir la lumière. Aux promesses incertaines et aux sages prières. Aux années que l’on souffle entre amis les soirs d’anniversaire.

JPEG - 43.9 ko

L’esprit sistoeurs

Perles d’amour, émotions suintant sur le béton

Témoin du mac madame en jupon

Fille du bitume armé qui assume

Marche sur les couleurs velours

L’insolence, l’impertinence

D’un bouquet d’impatiences

Caractère fleur de joie

Bleus au cœur sous les doigts

Un désordre psycho-botanique

Soulève le corps de la linguistique

Dans les flaques

Faire des flic-flac-floc.

Flirter avec les absolus pour

Puiser dans le réservoir des sens

Interdit : diction discrète

Il faut prendre la prose

Draguer en bas filé

Dans le désordre

Dans le chaos

Sous conduite en excès de richesse

Musique du frisson dans la tête

Do ré mi fa si

Facile, donner le la, au-dessus du sol

Une ombrelle dans la main pour une danse

En équilibre

Sur un fil sans bémol

Tous traits d’esprits tirés

La simplicité d’un pouce auto stoppeur

Tendresse des confitures, traces de cerise sur les joues

Un sourire à la face du temps

Qui s’en fout

Alors...

Etaler le cogito féminin

Doc Martini en tenue de soirée

Trancher le nœud chrysalide

Des papillons aseptisés

Broyés dans le mixer

Des tristes ménagères

Poser des bulles de chimères

Des coups de cymbales

Sur les silences

Swing, romances

Salto de prose hack

Battements de ciel

Dans le mascara noir

Déborder

Les contours du rouge aux mièvres

Démasquer le blush

Bluffer

Le mal, les moches

Dans la fièvre

Mettre la poudre aux cieux

Des idées plafonnées

Respirer

Les couleurs du tango

Les cocktails menthe alto

Sucre sur le vert

Orange comme la terre

Et trinquer

Regard droit

Félin

Perché sur les toits

Au clair de brune

Hurler la fadeur

A la face des lampadaires

Fiers

Des rendez-vous canins

Aux pieds

Les mouvements de la tongue

Crescendo

Sur l’accélérateur

Passé dans le rétro

Gradée de l’allégro

Goudronné

Fille des clichés clinquants claquemurés

Roule tambour battant

Sur les croches noires des partitions

Perles d’amour, émotions suintant sur le béton

Art né de la révolution

Sans pavé

Chercher la pierre philostrophale

Pour faire des ronds

Des ricochets fatals

Aux platitudes organisées

Dans un format real TV

Trash

Lunettes gloires sur le nez

Chanel Coco bloqué

Claque sur le cash

Chorégraphié

Couper la jarretière

Des bas résillo résignés

Et lancer le bouquet

Dans la mare pour se marrer

Car

Fille des années de l’excentricité

Commencer sa vie

Dans le lit en toile

Bariolé

Choc grenouillère

Contre cours pétrolier

Doc famille en version explosée

Dans les tremblements de taire

Crier

A la face des pirates au bonheur

Des vieux jouets cassés

Cachés

Sortir en chapeau de paille

Robe rose bonbon

Serrée à la taille

Pour danser

En mots et en détails

La colère

D’aimer.

http://www.sistoeurs.net/ss/



Imprimer cet article





Vive la Chine Populaire et son Parti Communiste
mardi 2 - 10h20
de : Hervé Fuyet
1 commentaire
Sursauts en provocations des Etats-Unis sur la Syrie et l’Irak
lundi 1er - 17h41
de : joclaude
1 commentaire
Solidarité avec Dimitris Koufontinas
lundi 1er - 16h59
de : Secrétariat du Secours Rouge International
"Modèle" chinois ? Il semble bien que soient chez nous seulement les fermes à 1000 vaches et aux 3000 cochons !
lundi 1er - 12h06
de : joclaude
2 commentaires
Et vive ce monde multipolaire anti-impérialiste
lundi 1er - 11h34
de : joclaude
2 commentaires
Paris. Ce 2 mars, rassemblement de soutien aux travailleurs de l’Infrapôle en lutte !
dimanche 28 - 16h19
de : jean1
Xi Jinping déclare la Chine exempte de pauvreté absolue…
samedi 27 - 17h54
de : joclaude
Comprendre le confinement de Dunkerque : 350 soldats américains viennent d’y débarquer !
vendredi 26 - 19h13
de : André
1 commentaire
Le péril facho-centriste : C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 26 - 19h08
de : Hdm
Islamo-gauchisme : bêtise politicienne et aveuglement universitaire
vendredi 26 - 15h36
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Cubain : l’Humain d’abord ! Nous ne sommes pas une multinationale !
vendredi 26 - 14h40
de : joclaude
1 commentaire
Texas : vague de froid + peur du socialisme = chaos
vendredi 26 - 11h12
"Semaine morte" des Vies Scolaires à partir du 22 mars | Communiqué de presse
jeudi 25 - 22h31
de : Coordination Nationale des Collectifs d’AED
France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
1 commentaire
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
2 commentaires
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude
Procès Farida C. infirmière en colère !
mardi 23 - 10h31
de : joclaude
Recommandation sur les propos de Frédérique Vidal annonçant demander une enquête sur l’islamo-gauchisme à l’Université
mardi 23 - 00h12
de : CS de l’InSHS
Italie, Rome : 22 févr. 1980 Valerio Verbano était assassiné (video)
lundi 22 - 18h15
de : Roberto Ferrario
Communiqué CGT : une loi scélérate pour les travailleurs !
lundi 22 - 16h42
de : joclaude
1 commentaire
demandons votre vigilance quant à la véracité de vos sources avant de publier vos articles : la communauté tamoule de Fr
lundi 22 - 13h11
de : TGTE media France
Petite fête du livre de Noir et Rouge
lundi 22 - 12h38
de : Frank
Jérôme Rodrigues Gilet Jaune :la réalité d’une police politique et non de Droit !
dimanche 21 - 17h05
de : joclaude
Covid-19 : Cuba en alerte suite à l’augmentation soutenue des infections 21 Février 2021
dimanche 21 - 15h39
de : nazairien
1 commentaire
En hommage aux héros de l’Affiche Rouge
dimanche 21 - 08h58
de : UJFP
2 commentaires
Interpellation de Jérôme Rodrigues - video
samedi 20 - 15h37
de : joclaude
1 commentaire
Pas de licenciement à la Maison pour tous de Pen-ar-Créac’h (Brest)
vendredi 19 - 13h56
de : azard
Stop à la Désinformation des Médias sur les Tamouls de France
vendredi 19 - 13h16
de : Bharathi CCFT
2 commentaires
C’est beau l’Europe ! Après la France, l’Espagne aussi !
vendredi 19 - 11h52
de : joclaude
1 commentaire
Vaccins : effets secondaires détectés !
jeudi 18 - 17h17
de : joclaude
Jérôme Rodrigues, Gilet Jaune s’exprime, ENFIN !
jeudi 18 - 16h28
de : joclaude
La dissolution de Génération Identitaire fait débat chez les opposants à l’extrême droite
jeudi 18 - 14h41

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite