Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

RUPTURE

de : Le Yeti
samedi 11 novembre 2006 - 04h38 - Signaler aux modérateurs
18 commentaires
JPEG - 44.8 ko

Le Yeti soutient Bellaciao... Merci Le Yeti.
Soutenez Bellaciao en signant ici un don ici

de Le Yeti

Résumons l’histoire pour ceux qui ne la connaîtraient pas encore : les Chantiers navrants de St Nazaire ont employé des travailleurs polonais au rabais, leur ont tondu la laine sur le dos, les ont pigeonnés, couillonnés, grugés. Rien que du classique en somme pour le petit monde de la mafia néolibérale.

Mais cette fois, nos négriers se sont fait épingler par la CGT qui s’est fendu d’un tract. Un tract largement diffusé par divers médias, non contesté et non contestable. Un joli tract vachard que le collectif Bellaciao a décidé de publier.

Colère des margoulins qui attrapent au jugé un mouton (Roberto Ferrario) au milieu du troupeau (le collectif Bellaciao). Et de lancer aussi sec le méchoui judiciaire, d’essayer de faire un exemple. C’est leur méthode : on isole un élément et on essaie de le saigner à blanc pour essayer de paralyser l’esprit de révolte des autres.

Manque de pot pour eux, le troupeau (plus de 5500 têtes à ce jour, en comptant les sympathisants) n’est pas du genre bêlant. Il se rebiffe sérieux, vole au secours de la brebis égarée (enfin, "mouton", "brebis", c’est façon de parler !)

On peut s’indigner de la mise en examen de Roberto, on peut s’en offusquer, vouer les accusateurs aux gémonies, déplorer leurs méthodes, en appeler à la liberté d’expression.

Mais s’en étonner, certainement pas.

Nous sommes dans l’ordre logique des choses : un affrontement sans merci entre deux mondes inconciliables. Nous sommes arrivés à un point de rupture, de non-retour. Nous leur porterons les coups les plus rudes. Et ils réagiront sans le moindre scrupule, comme ils ont toujours fait, arc-boutés qu’ils sont sur leurs privilèges obscènes.

Mieux vaut savoir sur quels chemins nous nous engageons. Et perdre du temps en lamentations serait un grave gaspillage d’énergie.

Non, ce qu’il faut, c’est juste nous serrer les coudes quand l’un des nôtres est menacé, voler à son secours quand il prend les coups (vu le nombre de soutiens recensés dans l’affaire qui nous concerne, pas trop d’inquiétude de ce côté-là).

Mais surtout ne pas relâcher notre vigilance.

Et continuer à cogner du plus fort que nous pouvons.

Ça sera eux ou nous.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> RUPTURE
11 novembre 2006 - 08h25

Il faudra bien que ce soit eux qui crèvent
Claf 42



> RUPTURE
11 novembre 2006 - 08h37

Cogner, cogner, cogner et encore COGNER les margoulins des chantiers. Bravo Yéti !
Tzigane



> RUPTURE
11 novembre 2006 - 08h43

Roberto, un mouton ?
Le collectif Bellaciao, un troupeau ?
Noirs alors !
(ou rouges)
Léa.



> RUPTURE
11 novembre 2006 - 11h24 - Posté par

Non , je confirme qu’il ne jouent pas tous au stade toulousain , les rouges et noirs , c’est pas eux .
claude de Toulouse .


> RUPTURE
11 novembre 2006 - 09h49

« Nous sommes dans l’ordre logique des choses : un affrontement sans merci entre deux mondes inconciliables. Nous sommes arrivés à un point de rupture, de non-retour. Nous leur porterons les coups les plus rudes. Et ils réagiront sans le moindre scrupule, comme ils ont toujours fait, arc-boutés qu’ils sont sur leurs privilèges obscènes. »

Et ouais la lutte des classes fait rage mon ami...



> RUPTURE
11 novembre 2006 - 09h59

La photo est belle, les moutons rentrent de transhumance, chargés à bloc de vitamines pour passer l’hiver. Au fait, Le Yeti, ce ne sont pas des moutons mais des brebis que l’on tond. Et prendre Roberto pour un mouton, non, c’est trop suiveur. Le prendre pour un bouc, pourquoi pas, émissaire de Bellaciao qui a le vent en poupe, ok, mais pas bouc-émissaire des Chantiers Navals qui eux ont enfreint délibérément la loi. Que la sentence tombe !
Sinon, je suis d’accord avec toi.
Juliette



> RUPTURE
11 novembre 2006 - 13h08

C’EST BIEN CELA...

Tu dis "ce sera eux ou nous" et c’est bien çà, l’enjeu, au bout du bout.
Qu’on se le dise et qu’on agisse en conséquence, au moins par intérêt si ce n’est par idéal !

NOSE DE CHAMPAGNE



> RUPTURE
11 novembre 2006 - 13h45

Je suis passé par la mise en examen à deux reprises pour diffamation. Devinez qui étaient les plaignants : un maire UMP, et un ancien maire UMP reconverti FN, poussé par un député UDF pro-Sarkozy. Les deux fois, j’ai été relaxé. Je suis de tout coeur aux côtés de Roberto Ferrario et du collectif Bellaciao et j’espère bien que la justice tranchera en faveur de la liberté d’information et d’expression. Vous n’êtes pas seuls et cela me réjouit profondément. Il ne faut avoir aucune pitié avec cette mafia ultralibérale, avec ses serviteurs zélés de l’extrême-droite UMP et avec les autres complices UDF ou PS libéral !

Verdi



> RUPTURE
11 novembre 2006 - 16h14 - Posté par

Nous somme LA MASSE , celle qui a toujours foutu la trouille aux puissants !

Les "MOUTONS" ne feront pas de quartier !

Flash


> RUPTURE
11 novembre 2006 - 16h42 - Posté par

Cogner ! Cogner !
Nous somme La MASSE. C’est bon ça pour cogner la MASSE.
Ca donne un bruit sourd, qui résonne jusqu’au fond des palais capitonnés...

Cogner, accepter les coups, et les rendre : cogner ! cogner !
Prendre les coups ENSEMBLE, pour résister. Et cogner ensemble, avec LA MASSE.

Ce qui est bien avec cet ultralibéralisme de plus en plus à visage découvert, c’est que chaque jour, ma main est plus ferme sur la cognée. Chaque jour, ma peur de me tromper diminue.

Cogner, cogner mais pas en aveugles :
"Plus que ce que tu as le plus envie de faire, fais ce que ton ennemi a lemoins envie que tu fasse" (dixit Lao Tseu). C’est cette maxime qui permet de donner les coûts qui portent le plus fort (éprouvé).


> RUPTURE
11 novembre 2006 - 16h50

Le Yéti,

Ce sera eux, pas nous. Broûtons leur la mise, puisque nous sommes des moutons, mais nous ne laisserons pas de poils, ça c’est clair !
Courrage à Roberto et à Bellaciao, à qui, depuis ailleurs ou depuis d’ici, nous devons une bien fière chandelle.

Allons-y les gars, on les démolliera.

Cédric



> RUPTURE
11 novembre 2006 - 19h14 - Posté par

non, non, les moutons ce ne sont pas des poils !!! et eux on leur tondra la laine sur le dos ! qu’ils rendent gorge, ces satanés "brigands" pire que de grands chemins !
anna


> RUPTURE
12 novembre 2006 - 10h31 - Posté par

La CGT et Bellaciao étaient dans leur bon droit de nous informer de la situation aux Chantiers Navals de ST-Nazaire, y compris l’utilisation par la CGT de termes appropriés au comportement méprisable de la direction de cette entreprise. Quand un type entre dans une maison pour voler, on dit de lui qu’il est un voleur ; quand une entreprise bafoue le code du Travail (travail au noir,...), c’est une entreprise maffieuse, qui vole de l’argent aux salariés et à l’Etat. C’est considéré comme un crime par la loi.
Que le Tribunal ne se trompe pas de cible. L’Etat (nous), les salariés, la CGT et Roberto de Bellaciao ont été lésés. Il faut qu’il y ait réparation.


> RUPTURE
12 novembre 2006 - 10h57

EL TROUPEAU UNIDO JAMAS SERA VENCIDO !

JP



> RUPTURE
12 novembre 2006 - 11h46 - Posté par

JP, quand tu réapparais, tout de suite cela change tout !
Léa.


> RUPTURE
12 novembre 2006 - 12h43 - Posté par

J’aime quand même beaucoup cette image de troupeau et de Bellaciao en temps que berger. C’est joli !...

... mais attention, les détracteurs seraient capables de parler de guide, et franchement, là... non !!!!! On est quand même encore libre de penser ce qu’on veut au sein de Bellaciao, même si l’unité semble de mise contre la direction des Chantiers Navrants de St Nazaire (ce qui est très bien en soit, car quand quelque chose cloche, on est uni devant la logique implacable du combat et de la demande de réparation).

Allez, j’arrête de balancer des fleurs là. C’est juste qu’il fait beau à Dublin, que les oiseaux chantent et que la petite brise d’automne souffle... Et ça rend presque joyeux, au moins de bonne humeur !

Cédric


> RUPTURE
12 novembre 2006 - 12h47 - Posté par

PS. : quoique, selon l’article, le mouton soit Roberto Ferrario et le troupeau le collectif Bellaciao. Mais la bonne chose est qu’on parle de brebis égarées et non pas de moutons perdus ! (Et le berger du Collectif serait plutôt le Collectif lui même)


> RUPTURE
13 novembre 2006 - 03h26 - Posté par

beee bee e des fois fois j’me sent louve et je n’est rien contre les chiens les ours et les p’tites brebis mais j’aime pas le baton d’berger et les maitres qui dominent et profitent des oeuvrier’es de la Terre
°e°






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite