Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
2 commentaires
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Hania Mufti, l’Irak et le procès de Saddam


de : Catherine Wendell
dimanche 28 janvier 2007 - 15h42 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

de Catherine Wendell

Mufti Elue parmi les personnalités de l’année 2005 de Time Magazine, cette Jordanienne de 47 ans enquête depuis plus de 20 ans, pour le compte d’Amnesty International, puis Human Right Watch, sur les horreurs commise par le régime de Saddam Hussein (Chiites, Kurdes, opposants Sunnites), dans le plus grand secret et souvent au risque de sa vie.

Hania Mufti est née à Amman, en Jordanie. Après avoir quitté ce pays, puis le Liban livré à la guerre civile, elle part à Londres terminer ses études où elle se fait embaucher par Amnesty International. Nous sommes en 1981, un an près l’offensive de Saddam contre l’Iran.

En 1984, Amnesty lui confie l’ensemble du dossier irakien, l’un des pays réputé comme l’un des "plus difficile" de la région.
Le pire ? "Un cas à part", rectifie-t’elle.
Rapidement, Hania découvre l’efficacité des services secret du Baas, très actifs en Europe et notamment à Londres, où elle réside. La prudence est de rigueur car il s’agit pour elle de protéger ses sources et ses contacts.
"Les informations que nous récoltions étaient si dramatiques, le nombre d’exécutions si élevé et les techniques de torture tellement dures... que nous développions un sens particulier de la mesure. Ce qu’on nous rapportait paraissait à ce point incroyable que j’avais en permanence des doutes sur ma capacité à déceler le vrai du faux. Au final, nous n’écrivions dans nos documents publics qu’une infime partie de ce que nous entendions".

Le 16 mars 1988, au matin...
quelques mois avant la fin de la guerre contre l’Iran, Saddam intensifie son offensive contre les guérillas kurdes. Sous prétexte d’une infiltration de soldats iraniens dans la ville de Halabja, il ordonne à son aviation de déverser des bombes chargées de gaz mortel. Ce sera le massacre d’Halabja. On parle d’abord de 4 000 morts, peut-être le double. Et puis de 100 000 personnes massacrées avec la destruction de près de 90% des villages kurdes irakiens.

Kurd_1 Le jour de la tragédie, Hania est à Londres. Elle rassemble immédiatement toutes les infos disponibles. Mais Amnesty hésite à condamner l’attaque, craignant de déroger à la règle de neutralité des organisations de défense des droits de l’homme en temps de guerre ! Hania insiste et se bat mais devra attendre un mois avant qu’Amnesty ne condamne ce que l’on peut assimiler à un génocide. "C’était très dur... d’autant plus dur que l’on apprendra quelques années plus tard que ce n’était pas la première attaque chimique contre les populations kurdes..."

Rumsfeldsaddam_1 La communauté internationale se tait également. À l’époque, l’Irak étant l’allié des grandes puissances, celles-ci se contentent de vagues condamnations. Quant aux États-Unis, le Président Bush père, donne même son consentement pour une allonge d’un milliard de dollars afin de soutenir l’Irak contre l’Iran... (ici, Rumsfeld et Saddam en 1983 >)

Hania part pour le Kurdistan turc où elle recueille les témoignages auprès des quelques 100 000 réfugiés entassés sous des tentes de fortune. Elle se heurte aux autorités turques, pour lesquelles attirer l’attention sur les traitements des Kurdes irakiens risquent de mettre en lumière la situation des Kurdes de Turquie.

En bref, de 1985 à 1990, Hania dépose devant la Commission des Droits de l’Homme, à Genève, des rapports alarmants sur la situation irakienne (Kurdes, Chiites, opposants Sunnites). En vain.

Ensuite, c’est l’invasion du Koweït, le 2 août 1990 avec sa litanie d’horreurs, qu’elle rapporte suite à un séjour à Ryad où elle rencontre des centaines de réfugiés koweïtiens. Mais là, elle commet une erreur, suite à une information fausse qui pèse encore aujourd’hui sur ses épaules : c’est l’affaire des 300 couveuses de bébés koweïtiens, qui auraient été débranchées par les soldats irakiens. En fait, de tels agissements se sont produits, mais seulement 7 à 8 cas individuels.

"J’avais l’impression que les crises en Irak n’allaient jamais finir" se souvient-elle en évoquant l’année 91 et la répression sanglante des Chiites au sud et des Kurdes au nord par Saddam.

En 1992, Hania profite de la relative autonomie du Kurdistan irakien pour se rendre sur place, rencontre les opposants kurdes, visite les bâtiments qu’occupaient encore récemment les agents du régime baassiste. Elle met la main sur des centaines de documents concernant les opérations meurtrières menées par le régime. Et poursuit jusqu’en 1997 sa quête contre l’oubli. Epuisée, elle finit par quitter Amnesty pour se reposer.

Pas longtemps, car en 2000 Human Right Watch lui propose de devenir chef de son bureau irakien. Elle repart à nouveau en Syrie et en Jordanie, à la rencontre des opposants de Saddam.

Début 2003, la guerre menace. Une nuit, Hania traverse le Tigre pour atteindre l’Irak et arrive finalement à Bagdad fin avril.
"Je n’ai vu que la version détruite de la ville... il flottait pourtant dans l’air un sentiment d’accélération de l’histoire, une impression incroyable de liberté. Mais très vite, après seulement deux ou trois jours, la situation a changé."

Hania Mufti adopte une position fort réservée sur l’occupation militaire de l’Irak. Mais lorsque l’administration américaine met en place un Tribunal Spécial Irakien (3 jours avant la capture de Saddam Hussein), elle propose aussitôt ses services et ceux de Human Right Watch.
Elle rencontre juges et magistrats, fraîchement adoubés par Washington et prépare ses dossiers afin de
nourrir le réquisitoire.

Elle recommande également la mise en place d’une cour de justice mixte, composée d’Irakiens et de spécialistes internationaux indiscutables et rappelle qu’une juridiction crédible doit respecter les droits des accusés.

Et là, elle se heurte à un mur : "Dès le début, ils (les Américains et les autorités irakiennes) avaient décidé que le procès serait organisé par eux, et par eux-seuls".
Un envoyé de George W Bush finit par lui cracher le morceau : "A Washington, ils ne veulent pas de toi dans la procédure. Ils ont peur que tu remettes en question tout le dossier des charges que nous essayons de mettre en place".

Avec Human Right Watch, elle n’est que la spectatrice du procès contre Saddam. Un procès qui "doit avoir lieu magré tout, malgré la précipitation... malgré cette cour qui ne semble pas en mesure de rendre une justice équitable."
Pourquoi alors ? "Parce que j’ai bien peur que pour beaucoup de victimes de la dictature, ce procès soit la seule forme de jugement qui leur sera jamais offerte."

Irakboy_1 La suite a démontré sa clairvoyance avec la pendaison express de Saddam Hussein, le 30 décembre 2006, condamné à mort pour la répression de Doujail en 1982.

Hania consacre désormais son temps à recenser les violations des droits de l’homme perpétrées par les troupes d’occupation, violences, tortures, sévices infligés aux prisonniers sunnites.

Elle veut rester la porte-parole de la souffrance irakienne, un objectif qu’elle s’est fixée voilà plus de vingt ans.

Source : Nicolas Bourcier - Le Monde 2 - 22 octobre 2005

http://planetargonautes.typepad.fr/...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Hania Mufti, l’Irak et le procès de Saddam
30 janvier 2007 - 21h19

Hania Mufti ,après la lecture de sa bio, je dis il y a une vraie belle personne engagée........mérite d’être connue et montrée en exemple.

Jean-Philippe Veytizoux






Hommage à Giorgio Forti
dimanche 7 - 10h57
de : UJFP
Message urgent des occupants du théatre de l’Odéon
samedi 6 - 23h51
de : Alain Collet
Les sables radiologiques du désert
samedi 6 - 21h50
de : AIPRI
Dossier : Penser et lutter avec Rosa Luxemburg
samedi 6 - 21h08
de : contretemps
2 commentaires
Regards sur CUBA, pays des Humbles et Humaniste !
samedi 6 - 10h51
de : joclaude
L’économie « post-covid » : Neuve ou d’occasion ??? – “Le Crime du Garagiste” – Le Casse Banco-centraliste !
vendredi 5 - 16h16
de : Lepotier
Rojava : la révolution des femmes
jeudi 4 - 20h51
de : jean1
Radio praxis : C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 4 - 05h59
de : Hdm
Affaire « Bismuth » : Nicolas Sarkozy est condamné pour corruption
mercredi 3 - 16h03
de : joclaude
La députée irlandaise Claire Daly a décidé de protéger la Russie d’un flot d’accusations ridicules
mercredi 3 - 15h12
de : joclaude
1 commentaire
L’hégémonie culturelle selon Gramsci Par Aurélien Berthier
mercredi 3 - 09h28
de : Roberto Ferrario
« Je ne veux pas mourir, mais vu la situation, ils ne me laissent pas le choix »
mardi 2 - 21h24
de : jean1
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 - 17h03
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Une claque au lieu de deux pour les chômeurs
mardi 2 - 15h53
1 commentaire
Vive la Chine Populaire et son Parti Communiste
mardi 2 - 10h20
de : Hervé Fuyet
3 commentaires
Sursauts en provocations des Etats-Unis sur la Syrie et l’Irak
lundi 1er - 17h41
de : joclaude
1 commentaire
Solidarité avec Dimitris Koufontinas
lundi 1er - 16h59
de : Secrétariat du Secours Rouge International
"Modèle" chinois ? Il semble bien que soient chez nous seulement les fermes à 1000 vaches et aux 3000 cochons !
lundi 1er - 12h06
de : joclaude
2 commentaires
Et vive ce monde multipolaire anti-impérialiste
lundi 1er - 11h34
de : joclaude
2 commentaires
Paris. Ce 2 mars, rassemblement de soutien aux travailleurs de l’Infrapôle en lutte !
dimanche 28 - 16h19
de : jean1
Xi Jinping déclare la Chine exempte de pauvreté absolue…
samedi 27 - 17h54
de : joclaude
Comprendre le confinement de Dunkerque : 350 soldats américains viennent d’y débarquer !
vendredi 26 - 19h13
de : André
1 commentaire
Le péril facho-centriste : C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 26 - 19h08
de : Hdm
Islamo-gauchisme : bêtise politicienne et aveuglement universitaire
vendredi 26 - 15h36
de : joclaude
4 commentaires
Vaccin Cubain : l’Humain d’abord ! Nous ne sommes pas une multinationale !
vendredi 26 - 14h40
de : joclaude
1 commentaire
Texas : vague de froid + peur du socialisme = chaos
vendredi 26 - 11h12
"Semaine morte" des Vies Scolaires à partir du 22 mars | Communiqué de presse
jeudi 25 - 22h31
de : Coordination Nationale des Collectifs d’AED
France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
1 commentaire
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
2 commentaires
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude
Procès Farida C. infirmière en colère !
mardi 23 - 10h31
de : joclaude
Recommandation sur les propos de Frédérique Vidal annonçant demander une enquête sur l’islamo-gauchisme à l’Université
mardi 23 - 00h12
de : CS de l’InSHS

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
2 commentaires
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite