Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

LA CONSCIENCE EN MIETTES


de : Patrick MIGNARD
vendredi 23 mars 2007 - 12h12 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 52.7 ko

de Patrick MIGNARD

Matière à réflexion

Les élections ne changeront rien, c’est une évidence, mais elles sont tout de même le révélateur de ce qui se passe dans notre société. S’il n’y a aucun intérêt à essayer de comprendre celles et ceux qui sont directement intéressées par la pérennité du système en place, il est par contre intéressant d’examiner le comportement de celles et ceux qui veulent le renverser.

Ce qui s’est passé à la « gauche de la gauche » c’est un peu comme si on avait voulu mélanger dans un récipient différents produits et, qu’à la suite de ce brassage laborieux, on retrouve les mêmes produits chacun de leur côté (?). Si cela se produit sur le plan physique, on en conclura simplement que les produits ne peuvent pas se mélanger, trop différents « de nature ». Toute schématisation est bien sur hasardeuse mais, la comparaison est-elle soutenable avec le brassage de la "gauche de la gauche" dans les fameux collectifs ? En partie oui.

LA FAUSSE THEORIE DU « DENOMINATEUR COMMUN »

Cette « théorie » se fonde, consciemment ou inconsciemment, sur une vision réductrice, et pour le coup schématique, de ce qu’est une conscience collective. Elle analyse celle-ci comme un ensemble inerte qui serait composé de strates différentes, d’où les différences des uns et des autres, reposant sur un socle qui constituerait ce fameux « dénominateur commun ». Ce serait effectivement facile si les êtres humains fonctionnaient comme cela. Le problème c’est que ce n’est pas du tout le cas.

Le « désir de changement » est à la fois quelque chose de concret et d’abstrait…

Concret, car il s’agit de remplacer un système par un autre système, et quand on regarde l’Histoire on voit concrètement ce que cela veut dire,… la fertilité de l’imagination permet de « voir » ce système en fonction de ses désirs, de ses valeur, de son éthique,…

Abstrait, parce que si l’on sait le « pourquoi ? », on ne sait par contre rien sur le « comment ? » et sur le « quoi ? »

Le « comment » fait intervenir des appréciations, des analyses, forcément divergentes, une ou des stratégies, elles aussi divergentes, des tactiques qui ne correspondent pas aux intérêts immédiats de toutes et tous… la discussion purement théorique ne peut que s’enliser, ou aboutir à un compromis stérile.

Le « quoi » reste toujours dans le vague, et pour cause, il est concrètement largement dépendant du « comment »…

Autrement dit le fameux « dénominateur commun » n’a de « commun » que le nom. C’est certes un dénominateur mais qui ne repose sur rien de concret, simplement sur des espoirs, des déclarations d’intention… Rien de concrètement sérieux pour établir une stratégie opérationnelle.

LE MARCHE ELECTORAL

Le champ électoral est particulièrement propice à cette abstraction des attitudes.

Le champ électoral est essentiellement abstrait, en effet, il est une espèce de vaste « marché » dans lequel il y a des « offres » et des « demandes ».

Les « demandeurs » ce sont bien sûr les électeurs qui formulent leurs besoins, leurs désirs et souhaitent, comme un consommateur, qu’ils soient satisfaits… chacune et chacun défendant ses intérêts, son petit domaine…

Les « offreurs » se sont les candidats qui, s’ils veulent être élus doivent plaire et promettre. Ils « démarchent » auprès des électeurs-demandeurs comme des représentants de commerce vantant la qualité de leur produit.

Et l’on s’étonne que les candidats fassent de la surenchère ? Mais c’est le contraire qui serait surprenant.

En fait, et concrètement, l’élection repose sur une transaction implicite entre l’offreur et le demandeur. Dans la mesure ou l’offreur arrive à convaincre le demandeur qu’il est le seul à pouvoir lui procurer ce dont il a besoin, ce dernier est de fait contraint de « passer le marché »… ceci est illustré par la remarque que l’on entend souvent : « De toute manière on n’a pas d’autre choix… » ou « Il vaut mieux ça que rien !... »

On a atteint là un degré de non conscience civique total. Notre réaction tient plus du réflexe pavlovien que de la réflexion….. Le réflexe nous est imposé par le choix que l’on a fait pour nous et qui nous explique que « c’est comme cela et pas autrement… et que c’est ça la démocratie(?) » et il est provoqué par la nécessité, dite « civique », de ne s’en tenir qu’à ce choix : « Voter est un droit, mais aussi un devoir ». A ce stade, le citoyen ne mérite même plus le qualificatif de « citoyen »

Cette maxime : « Voter est un droit, mais aussi un devoir » est, quand on y réfléchi un minimum, plus une injonction qu’un principe démocratique.

LES FAUX SEMBLANTS

Qu’un candidat, alternatif, altermondialiste, contestataire, qui sait « payer de sa personne », « ait une image médiatique », « ait du charisme »…., se présente aux élections présidentielles, ne change évidemment rien au raisonnement précédent… pas plus d’ailleurs, sur le fond, aux conséquences du résultat de l’élection.

Sur la forme c’est différent. Par exemple, un tel candidat va permettre à la multitude de celles et ceux qui, à juste titre, ne font plus confiance aux partis politiques, de s’exprimer en votant… mais que vont-ils réellement exprimer par ce vote ? La défiance envers les partis ? Le fait qu’« ils en ont marre » et qu’« ils voudraient que ça change« ? Bien ! Et alors ? C’est tout ? C’est vrai qu’ils vont pouvoir « se compter »… Et alors ? Que feront-ils de ce chiffre à valeur toute relative ?

Or c’est cette « forme » qui donne l’illusion que l’on modifie le « fond ».

Satisfaction éphémère qui garde closes les portes de l’avenir.

« Mais ça fait du bien de dire ce que l’on pense et de voir que l’on est nombreuses et nombreux à le penser !… »

Alors soit, si l’on pose le vote en terme de « plaisir » on peut comprendre, mais alors disons le tout de suite : l’élection est un défouloir et seulement un défouloir.

De même que le Carnaval était en plein Carême un moment où l’on pouvait s’éclater, transgresser la norme, dire, hurler,… et le lendemain tout redevenait comme avant, … l’élection apparaît comme un tel moment… une fois les feux de la rampe éteints… tout redevient comme avant, le carrosse électoral se transforme en citrouille de la quotidienneté.

RECONSTRUIRE LA CONSCIENCE

Cette véritable lobotomie politique que nous subissons aujourd’hui, qui transforme le citoyen en machine à reproduire le rapport social dominant n’est pas une fatalité. Tous les systèmes dans l’Histoire ont eu recours à cette méthode, la violence, la religion, le droit, la morale, la rhétorique,… en étaient les instruments, l’Etat, et ses valets, en était l’acteur.

Sommes nous éternellement condamnés à cette situation ? Si l’on s’y prend de cette manière, c’est-à-dire en nous contentant du dispositif officiel mis en place, très certainement…

Comment alors le dépasser ?

Si le système fonctionne selon sa propre logique politique, qu’il verrouille et contrôle et que nous mettions, de notre côté, en place une pratique sociale alternative, alors il y a tout lieu de penser que le dépassement du système est au « bout du chemin ». On peut même, éventuellement, contrairement à ce que pensent certains, utiliser tactiquement le système officiel, mais encore faut-il que nous ayons une pratique qui fonde la stratégie du mouvement et lui donne un sens historique.

La conscience critique si elle se construit à partir de l’analyse critique du système en place, devient une conscience politique opérationnelle lorsqu’elle s’enracine dans une pratique sociale qui prouve que les rapports sociaux que l’on souhaite existent et s’avèrent supérieur aux rapports dominants… Ce n’est pas autrement que la bourgeoisie commerçante a réussi à imposer son système de domination, et c’est à contrario par l’ignorance d’un tel principe que les expériences soviétiques et des gauches ont toutes échouées.

La puissance du discours ne saurait remplacer la puissance déterminante de la pratique. Les beaux parleurs qui nous vendent leur camelote progressiste ne nous proposent que du vent… c’est pour cela que chaque fois… nous nous enrhumons !

Patrick MIGNARD

Voir aussi les articles :

« VICTOIRE DE « LA » POLITIQUE, MORT « DU » POLITIQUE »

« SE REAPPROPRIER L’ECONOMIQUE ET LE SOCIAL »



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
LA CONSCIENCE EN MIETTES
23 mars 2007 - 14h25

L’analyse est brillante mais,comme tu le dis toi-même,elle reste théorique :"la puissance du discours ne saurait remplacer la puissance de la pratique".Et puis au delà du discours,s’agissant de cette gauche de la gauche,soit elle est trop organisée et souvent trop dans la forme et pas assez dans le fond,voire les différents partis:PC,LCR,Lo et autres groupuscules,soit elle est multiple mais innefficace,car trop hétéroclite et"bordélique",voire Bové and co.La contestation du système ressort plus de la protestation ponctuelle et affective que d’une remise en cause en profondeur du système.Ca semble sans issue,si un mouvement d’ampleur et probablement brutal n’en vient pas à casser la belle mécanique.Faut voir.Petit point d’histoire,Carnaval ne vient pas au beau milieu du Carême mais il l’initie avec Mardi Gras qui précède le Mercredi des Cendres,début du Carême.Dans le passé,on avait la Mi-Carême qui venait adoucir le jeûne et était prétexte à libations.Fraternellement.

vieil anar



LA CONSCIENCE EN MIETTES
23 mars 2007 - 22h35 - Posté par

oui, il y a du travail a gauche , peut etre apres cette election du nouveau, mais si la gauche reste comme au siecle dernier ! notre but pour 2 000- 2 100 est de rassembler la gauche dans un seul parti (cad a gauche du ps bien sur , le ps est au centre !)et cela avec seulement 5 partis de gauche pour les 5 continents, car si on reste comme au siecle dernier la droite va de nouveau nous ecraser , la gauche avec leur politique en saucisson CA SUFFIT. Anarcho (-coco car sans parti on est foutu), mais dans ce parti : " DIE LINKE-allemand communiste platte forme " (au point de vue syndicat, je suis chez verdi-gauche, et peut etre me mettre aussi au syndicat anarcho) bien a toi J-f d


LA CONSCIENCE EN MIETTES
11 avril 2007 - 10h29

Plus je lis ce mec, et je voudrais bien savoir s’il publie et quoi, plus il a raison. Cette campagne électorale, qui nous prend positivement et négativement pour des cons, ça dépend de quel côté on se place, détruit notre conscience et notre lucidité citoyenne.

Marc de Marseille






Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle (XXe) les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune »Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire
Mesures liberticides : pour qui sonne le glas ?
lundi 5 - 17h19
de : joclaude
Conférence de presse sur la covid-19 de Christophe Alévêque.(video)
dimanche 4 - 12h15
de : jean1
Black Bloc : au cœur de l’extrême gauche américaine (video)
dimanche 4 - 11h59
de : jean1
OCCUPATION DE L’ODÉON : UN THÉÂTRE QUI NE SE TIENT PAS SAGE
samedi 3 - 21h19
de : joclaude
Scandaleux toubibs vaccineurs !
samedi 3 - 20h37
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque ne s’est pas adressé qu’aux Français : il s’est adressé en filigrane à ses sponsors.
samedi 3 - 20h05
de : joclaude
Querelles sur les vaccins:Le directeur général de l’AP-HP convoqué par Véran
samedi 3 - 19h41
de : joclaude
1 commentaire
De l’origine du vouvoiement.
vendredi 2 - 19h39
de : jy.D
Origine du Sars-Cov2 : des fissures dans la muraille de Chine
jeudi 1er - 23h15
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
COVID-19 : la Chine alerte l’OMS pour être émergé d’un laboratoire militaire américain !
jeudi 1er - 21h23
Allocution Macron : Un effort de plus aux soignants pas apprécié !
jeudi 1er - 20h58
de : joclaude
Vaccin CUBAIN : Un pont aérien serait ouvert ?
jeudi 1er - 20h28
de : joclaude
1 commentaire
JEAN-LUC MELENCHON répond à Macron (video du direct sur Youtube)
jeudi 1er - 15h59
de : joclaude
Grains de sable - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 31 - 20h49
de : Hdm

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
5 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite