Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite, commenter l'article...

FEIGNANTS POUR QUI ET POURQUOI ? CE QUE LE PROFESSEUR ICHINO NE DIT PAS


de : Enrico Campofreda
jeudi 5 avril 2007 - 23h23 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 18.2 ko

de Enrico Campofreda traduit de l’italien par karl&rosa

Ceux qui s’y connaissent un peu dans la politique italienne et lisent le pamphlet du professeur Pietro Ichino « I nullafacenti » [Les feignants, NdT] (Mondadori, Milan, 2006) peuvent être surpris. La stupeur grandit si on jette ensuite un coup d’œil à la biographie de l’auteur.

Ichino a largement dépassé la cinquantaine, il est professeur de Droit du Travail à l’Université d’Etat de Milan, il a été un dirigeant d’un syndicat AOC. comme la FIOM/CGIL et responsable par la suite des services légaux de la Bourse du Travail de Milan. Son cri de douleur à propos du malaise et de l’inefficacité de l’Administration Publique de chez nous est sacro-saint, mais il se concentre sur les effets du problème sans en effleurer les causes ou, du moins, en négligeant nombre de maux.

Les clientèles et l’Administration Publique

Pendant les soixante dernières années d’Italie – sous De Gasperi d’abord, chrétienne-démocrate et ouverte sur la droite avant et sur la gauche (Nenni) après, unipolaire avant et bipolaire ensuite – la ligne gouvernementale envers l’Administration Publique s’est caractérisée par ce qu’on a appelé le « vote d’échange », grâce auquel les politiques distribuaient des emplois pour les femmes, les enfants, les parents proches et lointains de leurs électeurs.

L’ « emploi stable » dans l’Administration Publique représentait dans la Botte du boom économique une manne du ciel. Il a continué à l’être longtemps, même si au cours des décennies les dévaluations de la lire et la transformation du substrat social ont offert aux fonctionnaires des salaires de moins en moins avantageux. Dans nombre de cas, de toute façon, c’était une sorte de rente viagère parce que l’engagement demandé était mince et tous fermaient un œil sur l’inefficacité du secteur semi-public et des administrations locales, du Président au Directeur général jusqu’à l’huissier prêt à se charger de leurs courses.

L’adhésion a été globale – de droite à gauche – tous les partis, tous, ont participé à l’immense trafic de cet énorme « bureau de placement ». Et avec eux les grandes centrales syndicales, les autonomes et, en bon derniers, les fascistes de la CISNAL, rebaptisés UGL dans les eaux de Fiuggi [la ville thermale siège du congrès qui a renommé, en 1995, le MSI-DN (Mouvement Social Italien - Droite Nationale) néofasciste, AN (Alliance Nationale), postfasciste NdT]. Chaque syndicat a été et continue à être le trieur d’embauches de futurs adhérents.

Dans le ventre mou de l’Administration Publique trouve place un nombre exagéré d’employés qui a fait monter les frais de gestion sans que l’efficacité du service en profite, aussi parce que à nombre de personnels encadrés dans les tâches les plus variées n’était assigné aucun travail ou ce peu qui existait était partagé parmi un nombre élevé de personnels et, par conséquent, tous ne récupéraient que des miettes. Il n’en a pas été ainsi ni toujours ni pour tout le monde. Mais le phénomène a grandi démesurément depuis la moitié des années Soixante-dix, quand l’Italie a réduit l’emploi dans le secteur primaire et secondaire en se ruant tête baissée dans le tertiaire.

Travailleurs contre

Cette analyse élémentaire des comportements de la politique échappe, intentionnellement pensons-nous, au professeur Ichino qui choisit dans sa dénonciation le chemin de la confusion généralisée visant la solution à sens unique de tant de contradictions : en frappant les travailleurs. Nous parlons des travailleurs et non pas des feignants chroniques qui adoptent des comportements de refus par l’absentéisme, une pratique d’ailleurs presque disparue et neutralisée par les contrats en vigueur qui la pénalisent par des pertes sensibles de parts de salaire.

Il serait très utile de citer dans ce texte des cas collectifs en parlant de Ministères et d’administrations publiques où des situations scandaleuses ont été repérées. On y trouve, au contraire, des cas personnels ou des analyses tout à fait inégales , parce que le fait de traiter des situations de mesquines paresses individuelles d’employés ou de dirigeants est une chose et une autre est le fait de mettre le doigt sur la plaie des feignants organisés, voulue et soutenue par le système lui-même.

Cela, en vérité, aussi bien l’auteur que les lettres au « Corriere della Sera », publiées comme commentaires de ses articles en août dernier et reproduites dans le livre, ne le cachent pas. On dit, au contraire, que le fait de licencier les feignants n’est pas, paradoxalement, une solution. Et alors ?

Le Leitmotiv du discours ichinien est justement l’un des chevaux de bataille historiques du patronat : opposer les salariés les uns aux autres. Après avoir introduit dans le marché du travail la séquelle des mortifiants contrats atypiques de la Loi 30 – celle qui propose aux jeunes de travailler pour un salaire réduit, comme sur les marchés du Sud-est asiatique, ou de rester chroniquement précaires bien au-delà du seuil des quarante ans – on encourage une revendication de ces derniers contre les garantis feignants.

Le jeu classique des trois cartes, visant à mélanger les problèmes, à les assaisonner avec des doses de démagogie, à en résoudre certains d’une façon unilatérale. Justifier par exemple le travail au noir, légalisé par la Loi 30 et détourner l’attention de ceux qui ont un contrat de mission, que cette loi pénalise, sans les pousser vers la conquête de contrats dignes et durables mais contre les usurpateurs du « travail garanti et faignant ».

Et l’efficacité ?

Un jeu minable, on est désolé de le dire, que celui du professeur Ichino. Parce que nous pensons qu’il est vraiment possible de purger l’Administration Publique de comportements censurables basés sur des responsabilités subjectives bien repérées et chroniques en visant une véritable efficacité qui balaie les clientèles, même celles de dirigeants et de managers garantis par le parrainage du parti et du syndicat.

On découvrirait éventuellement que ceux qui sont personnellement réfractaires au travail ne sont pas pléthore. Les feignants deviennent nombreux si on entre dans les méandres de Ressources Humaines gonflées par le mécanisme exposé ci-dessus des embauches clientélistes, suite auxquelles on ne donne à l’employé aucune tâche concrète, on lui fait faire tout et rien en vivotant à la journée. Ou on le garde en attente d’affectation pendant des années, en le poussant au non travail entraînant de facto une déqualification.

Une plus grande honnêteté dans l’analyse du problème pourrait également exiger des mesures draconiennes envers les amibes du travail, en repérant avant tout ceux qui ont une véritable fonction parasite dont ils sont les seuls responsables.

Le professeur, au contraire, tire dans le tas. Il fourre dedans la frustration, réelle et compréhensible, du diplômé ultra trentenaire précarisé par des contrats de mission taillés sur mesure pour l’exploiter au mieux par des experts de droit du travail sans scrupules bien connus, c’est probable, d’Ichino. Des contrats payés sept cents euros par mois (mais aussi beaucoup moins) avec une durée, dans les très bons cas, d’une petite année pour recommencer sans aucune protection ni ancienneté. On l’oppose au salarié garanti payé mille deux cents euros par mois, désigné comme responsable de la position économiquement faible de son emploi.

Tout occupé à soutenir des thèses favorables aux entreprises, Ichino ne touche pas aux déséquilibres de l’Administration Publique, que lui-même dénonce. Il résout tout opposant les unes aux autres différentes typologies de salariés, préservant et augmentant l’inefficacité et les grognements. Et, franchement, cela ne profite ni au salarié typique ni à celui qui est précaire et encore moins au citoyen usager.



Imprimer cet article





Rojava : la révolution des femmes
jeudi 4 - 20h51
de : jean1
Radio praxis : C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 4 - 05h59
de : Hdm
Affaire « Bismuth » : Nicolas Sarkozy est condamné pour corruption
mercredi 3 - 16h03
de : joclaude
La députée irlandaise Claire Daly a décidé de protéger la Russie d’un flot d’accusations ridicules
mercredi 3 - 15h12
de : joclaude
1 commentaire
L’hégémonie culturelle selon Gramsci Par Aurélien Berthier
mercredi 3 - 09h28
de : Roberto Ferrario
« Je ne veux pas mourir, mais vu la situation, ils ne me laissent pas le choix »
mardi 2 - 21h24
de : jean1
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 - 17h03
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Une claque au lieu de deux pour les chômeurs
mardi 2 - 15h53
1 commentaire
Vive la Chine Populaire et son Parti Communiste
mardi 2 - 10h20
de : Hervé Fuyet
3 commentaires
Sursauts en provocations des Etats-Unis sur la Syrie et l’Irak
lundi 1er - 17h41
de : joclaude
1 commentaire
Solidarité avec Dimitris Koufontinas
lundi 1er - 16h59
de : Secrétariat du Secours Rouge International
"Modèle" chinois ? Il semble bien que soient chez nous seulement les fermes à 1000 vaches et aux 3000 cochons !
lundi 1er - 12h06
de : joclaude
2 commentaires
Et vive ce monde multipolaire anti-impérialiste
lundi 1er - 11h34
de : joclaude
2 commentaires
Paris. Ce 2 mars, rassemblement de soutien aux travailleurs de l’Infrapôle en lutte !
dimanche 28 - 16h19
de : jean1
Xi Jinping déclare la Chine exempte de pauvreté absolue…
samedi 27 - 17h54
de : joclaude
Comprendre le confinement de Dunkerque : 350 soldats américains viennent d’y débarquer !
vendredi 26 - 19h13
de : André
1 commentaire
Le péril facho-centriste : C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 26 - 19h08
de : Hdm
Islamo-gauchisme : bêtise politicienne et aveuglement universitaire
vendredi 26 - 15h36
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Cubain : l’Humain d’abord ! Nous ne sommes pas une multinationale !
vendredi 26 - 14h40
de : joclaude
1 commentaire
Texas : vague de froid + peur du socialisme = chaos
vendredi 26 - 11h12
"Semaine morte" des Vies Scolaires à partir du 22 mars | Communiqué de presse
jeudi 25 - 22h31
de : Coordination Nationale des Collectifs d’AED
France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
1 commentaire
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
2 commentaires
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude
Procès Farida C. infirmière en colère !
mardi 23 - 10h31
de : joclaude
Recommandation sur les propos de Frédérique Vidal annonçant demander une enquête sur l’islamo-gauchisme à l’Université
mardi 23 - 00h12
de : CS de l’InSHS
Italie, Rome : 22 févr. 1980 Valerio Verbano était assassiné (video)
lundi 22 - 18h15
de : Roberto Ferrario
Communiqué CGT : une loi scélérate pour les travailleurs !
lundi 22 - 16h42
de : joclaude
1 commentaire
demandons votre vigilance quant à la véracité de vos sources avant de publier vos articles : la communauté tamoule de Fr
lundi 22 - 13h11
de : TGTE media France
Petite fête du livre de Noir et Rouge
lundi 22 - 12h38
de : Frank
Jérôme Rodrigues Gilet Jaune :la réalité d’une police politique et non de Droit !
dimanche 21 - 17h05
de : joclaude
Covid-19 : Cuba en alerte suite à l’augmentation soutenue des infections 21 Février 2021
dimanche 21 - 15h39
de : nazairien
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite