Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

SALVADOR 26 ANS CONTRE


de : Enrico Campofreda
dimanche 29 avril 2007 - 10h36 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 21.1 ko

de Enrico Campofreda traduit de l’italien par karl&rosa

Le garrot est un instrument de mort composé d’un poteau, d’une énorme vis et d’un collier métallique qui provoquent un lent étranglement. Il fut introduit en Espagne au début du 19ème siècle par le roi Ferdinand VII, fit des victimes jusqu’en 1931 où le gouvernement républicain abolit la peine de mort. Francisco Franco, après le coup d’état et la victoire dans la guerre civile qui suivit, rétablit la peine capitale au moyen de ce dispositif inhumain. Salvador Puig Antich, militant du Movimiento Ibèrico de Liberaciòn fut le dernier garrotté. C’était le 2 mars 1974. Avant cette aube tragique, il avait eu droit à six longs mois de détention après son arrestation où il se retrouva transpercé de projectiles et où mourut un policier. Ce décès fut fatal à Puig puisque Franco décida de se servir à nouveau de la main de fer et fit condamner le jeune homme par son Tribunal Militaire. Se rajouta l’attentat mortel à Carrero Blanco dû à l’ETA et ce fut le prétexte pour ne pas accorder la grâce, même quand les autres gouvernements européens, jusqu’au Saint-Siège, se manifestèrent.

Mais qui était Salvador ? Sûrement un jeune à la conscience politique croissante à qui, dans l’air nouveau de ce qui se passait dans le monde avec la révolte des jeunes, le réveil des revendications ouvrières, la dictature franquiste apparaissait comme une contradiction lourde comme une montagne. Dans les pays latins, à quelques kilomètres de là, la vie coulait tandis qu’en Espagne le généralissime l’avait congelée. Et persécutait ceux qui osaient se rebeller. On ne fait pas une révolte seulement en écoutant Iron Butterfly ou King Crimson mais il est certain que les jeunes Ibériques n’en pouvaient plus de se rencontrer et de danser dans des caves, d’être piétinés, contrôlés, privés de liberté qui est le moteur de la vie. Et ils hurlaient leur colère contre une dictature anachronique. Pour Puig et d’autres étudiants commence une intense activité politique qui débouche aussi sur des actions armées d’autofinancement pour soutenir les luttes autonomistes et anticapitalistes des ouvriers catalans.

Le film de Huerga, réalisé en syntonie avec la reconstruction de l’affaire selon l’interprétation de l’écrivain Escribano, montre à quel point un spontanéisme contre-productif caractérisait le groupe du Mil jusqu’au sacrifice de l’arrestation de quelques militants, dont Salvador fut celui qui paya le prix le plus élevé. Et donc leur exhibitionnisme armé, les attaques de banque approximatives dont la légèreté entraînait de très hauts risques en ce qui concerne la sécurité des autres comme d’eux-mêmes. Il montre aussi comme Puig était un jeune homme normal de son époque qui éprouvait des émotions et aimait sa compagne sur les notes de Suzanne. Combien son sentiment d’amitié et son affection envers ses nombreuses sœurs était élevé, comment, surtout, il était animé d’idéaux de justice pour lesquels il ne craignait pas de mettre sa vie en jeu, même contre la répression la plus féroce, sa vie de 21 ans quand il commença son parcours politique, de 26 ans quand le bourreau le lui broya.

Ses camarades du MIL survivants ne sont pas de cet avis. Ils contestent l’opération hagiographique et l’esprit révisionniste du film, tout entier porté à souligner les ingénuités et l’aventurisme du groupe de militants dont faisait partie Puig. Voici ce que dit un de leur communiqué : « Le message diffusé par le film possède une claire intention politique dans la période actuelle : empêcher la radicalisation des mouvements alternatifs à travers le récit de l’échec supposé du MIL et de la mort dramatique de Salvador. Comme si l’on disait « cela ne vaut pas la peine de s’opposer au système ». Et ils rappellent que l’esprit d’opposition, une façon toujours vivante d’être contre, tient encore en prison Jean-Marc Rouillan, ex membre du MIL et camarade de Puig.

Mais « si les héros sont tous jeunes et beaux » et utiles à la cause qui viendra comme l’a rappelé l’Histoire bien avant Guccini, le sacrifice de Salvador ne s’est pas avéré vain. Outre le fait qu’il est une idole pour ses sœurs et pour ses camarades de lutte, le jeune Catalan a transformé la pensée de ceux qui ont croisé sa vie – malheureuse mais vécue pour un idéal – comme ce fut le cas pour l’avocat Oriol qui jusqu’aux dernières heures avant l’exécution se battit pour la lui sauver. Ou le geôlier d’abord méprisant et provocateur, puis camarade de matchs de basket et de parties d’échecs et enfin, devant le corps sans défense et agonisant du jeune homme, implacable accusateur du crime franquiste.

Parce que c’est cela que fut le « Caudillo » avant d’être dictateur : un bourreau. Selon des données officielles, du Ministère de la Justice, 192 684 républicains furent passés par les armes par la Garde Civile entre avril 1939 et juin 1944. Mais le nombre des victimes fut sûrement supérieur et s’y ajoute l’action des phalangistes qui, pendant des dizaines d’années, se sont déchaînés contre les opposants soit avec leurs propres escadrons de la mort, soit au sein de l’appareil répressif légal de l’armée et de la police où ils avaient trouvé place.

Réalisation : Manuel Huerga
Sujet et scénario : Lluis Arcarazo
Directeur de la photographie : D. Omedes
Montage : Aixalà, S. Borricòn
Principaux interprètes : Daniel Brűhl, Tristan Ulloa, Leonardo Sbaraglia, Leonor Watling, Ingrid Rubio, Celso Bugallo, Mercedes Sampietro
Musique originale : Lluìs Llach
Production : Future films, Mediapro
Origine : Espagne, Grande-bretagne, 2006
Durée : 134’


Imprimer cet article





8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 - 15h06
de : Roberto Ferrario
Hommage à Giorgio Forti
dimanche 7 - 10h57
de : UJFP
Message urgent des occupants du théatre de l’Odéon
samedi 6 - 23h51
de : Alain Collet
Les sables radiologiques du désert
samedi 6 - 21h50
de : AIPRI
1 commentaire
Dossier : Penser et lutter avec Rosa Luxemburg
samedi 6 - 21h08
de : contretemps
3 commentaires
Regards sur CUBA, pays des Humbles et Humaniste !
samedi 6 - 10h51
de : joclaude
L’économie « post-covid » : Neuve ou d’occasion ??? – “Le Crime du Garagiste” – Le Casse Banco-centraliste !
vendredi 5 - 16h16
de : Lepotier
3 commentaires
Rojava : la révolution des femmes
jeudi 4 - 20h51
de : jean1
Radio praxis : C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 4 - 05h59
de : Hdm
Affaire « Bismuth » : Nicolas Sarkozy est condamné pour corruption
mercredi 3 - 16h03
de : joclaude
La députée irlandaise Claire Daly a décidé de protéger la Russie d’un flot d’accusations ridicules
mercredi 3 - 15h12
de : joclaude
1 commentaire
L’hégémonie culturelle selon Gramsci Par Aurélien Berthier
mercredi 3 - 09h28
de : Roberto Ferrario
« Je ne veux pas mourir, mais vu la situation, ils ne me laissent pas le choix »
mardi 2 - 21h24
de : jean1
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 - 17h03
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Une claque au lieu de deux pour les chômeurs
mardi 2 - 15h53
1 commentaire
Vive la Chine Populaire et son Parti Communiste
mardi 2 - 10h20
de : Hervé Fuyet
3 commentaires
Sursauts en provocations des Etats-Unis sur la Syrie et l’Irak
lundi 1er - 17h41
de : joclaude
1 commentaire
Solidarité avec Dimitris Koufontinas
lundi 1er - 16h59
de : Secrétariat du Secours Rouge International
"Modèle" chinois ? Il semble bien que soient chez nous seulement les fermes à 1000 vaches et aux 3000 cochons !
lundi 1er - 12h06
de : joclaude
2 commentaires
Et vive ce monde multipolaire anti-impérialiste
lundi 1er - 11h34
de : joclaude
2 commentaires
Paris. Ce 2 mars, rassemblement de soutien aux travailleurs de l’Infrapôle en lutte !
dimanche 28 - 16h19
de : jean1
Xi Jinping déclare la Chine exempte de pauvreté absolue…
samedi 27 - 17h54
de : joclaude
Comprendre le confinement de Dunkerque : 350 soldats américains viennent d’y débarquer !
vendredi 26 - 19h13
de : André
1 commentaire
Le péril facho-centriste : C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 26 - 19h08
de : Hdm
1 commentaire
Islamo-gauchisme : bêtise politicienne et aveuglement universitaire
vendredi 26 - 15h36
de : joclaude
4 commentaires
Vaccin Cubain : l’Humain d’abord ! Nous ne sommes pas une multinationale !
vendredi 26 - 14h40
de : joclaude
1 commentaire
Texas : vague de froid + peur du socialisme = chaos
vendredi 26 - 11h12
"Semaine morte" des Vies Scolaires à partir du 22 mars | Communiqué de presse
jeudi 25 - 22h31
de : Coordination Nationale des Collectifs d’AED
France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
1 commentaire
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
2 commentaires
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude
Procès Farida C. infirmière en colère !
mardi 23 - 10h31
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite