Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Quels Médias pour le débat public ?

de : Max Grau
mardi 29 mai 2007 - 21h56 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 25.5 ko

de Max Grau Secrétaire de la section du PCF de Garges-lès-Gonesse

Francis Parny a fait une conférence de presse le 11 mai pour présenter sa candidature en présence de nombreux élus de la circonscription. "L’Echo Régional" a rendu compte de cet événement le 16 mai. "Le Parisien" dans son édition du Val d’Oise, n’en a toujours pas parlé à ce jour, malgré une relance le 21 mai où la direction régionale du journal lui a indiqué que l’article "paraîtrait au plus vite". Que pensez-vous de cette situation ?

L’élection de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République ouvre une période politique totalement nouvelle où la communication prend une place accrue. Le nouveau locataire de l’Elysée sait se faire omniprésent et capter l’attention.

Cela appelle les acteurs politiques de gauche à une profonde introspection sur leurs luttes, leurs discours et les moyens qu’ils mettent en œuvre pour renouveler leur méthode.

Pour notre part, pleinement conscients des responsabilités qui nous incombent dans ce nouveau combat, nous tentons de traduire nos réflexions dans la campagne pour les élections législatives en suscitant de nouvelles formes de débats, de dialogue et de démocratie avec toutes celles et tous ceux que nous rencontrons au sein de la population.

Malheureusement, nous constatons que le débat de fond que nous tentons d’impulser dans nos villes ne capte pas l’attention des media locaux. On a le sentiment que certaines rédactions ont déjà fait leur choix d’une ligne éditoriale marquée de la révérence aux candidats décidés à l’avance comme victorieux, de la recherche du spectaculaire, ou de la prime aux candidats provocateurs.

Nous soulignons l’urgence et la nécessité d’une information soucieuse de la diversité politique. Les citoyens méritent un débat permettant d’entendre ou de connaître toutes les sensibilités présentes dans une élection. Nous les appelons à exiger de la part des journaux locaux une contribution active à ce respect.

http://francisparny.fr


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Quels Médias pour le débat public ?
29 mai 2007 - 23h21

On ne peut rien attendre des médias de l’hexagone,inféodés plus que jamais au pouvoir en place ........La privatisation de TF1, que nous avons accepté sans réagir , a été le prélude de ce qui se passe aujourd’hui ...La censure et l’auto-censure occulte toute forme d’opposition idéologique au système capitaliste.Les journalistes sont couchés par peur de perdre leur emploi dans une profession sinistrée.Aors que faut-il faire ?

1 - Chercher un sponsor révolutionnaire pour diffuser l’Huma "gratuitement "partout ...

2- Mettre en place une télévision indépendante ,"clandestine" au départ, et l’imposer par toute forme d’action efficace...

3- Organiser des actions ,y compris dures,en occupant les télés,en sabotant les émissions de propagande gouvernementale ...

On ne peut accepter ce qui se passe aujourd’hui sans réagir devant le black-out de tout ce qui n’est pas expression de L’UMP et dans une certaine mesure du PS .......Nous sommes des révolutionnaires et nous devons le démontrer pour rendre crédibles notre discours vis à vis des masses populaires,polluées par l’idéologie dominante qui a tout accaparé.Les militants doivent pouvoir lutter à armes égales contre le pouvoir capitaliste pour l’abattre,sinon nous sommes condamnés à l’impuisance ad vitam eaternam .Malgré les progrès d’internet,nous ne touchons pas la grande majorité des exploités et le discours sarkozien se répand sans entraves partout sans aucun obstacle ...Il faut donc organiser la guérilla des ondes sans complexes pour arriver à se faire entendre et comprendre par le plus grand nombre possible de citoyens .....Le capitalisme et ses représentants UMP n’ont plus aucun souci "démocratique",pas un seul neurone des cerveaux citoyens ne doit leur échapper,le totalitarisme c’est eux et ils ne s’en cachent plus,la vérité venue d’en haut tel Dieu le Père c’est eux ...

Je n’écoute plus leurs radios,je ne regarde plus leurs télés...Mais je sais que les braves prolos exploités,les retraités passent beaucoup de temps devant la lucarne et enregistrent inconsciemment les idées nauséabondes et mensongères des tenants de l’ordre établi .......Faut-il les laisser seuls face à la désinformation des valets journalistiques du capital ???Je ne crois pas car alors nous faillirons à notre devoir de révolutionnaire communiste ........Il faut donc vite organiser la riposte ........Nous avons encore quelques places de cerveau disponible pour imaginer des actions intelligentes et efficaces.Sommes -nous moins intelligents que la bourgeoisie ? En tous cas à cette présidentielle elle nous a démontré ses capacités,à côté d’elle nous sommes vraiment des "amateurs",ce qui explique nos 2 % ...Sommes-nous vraiment si nuls ? Je ne le pense pas ,mais en tous cas les résultats sont là .........

Bernard SARTON,section d’Aubagne



Quels Médias pour le débat public ?
30 mai 2007 - 09h14 - Posté par

Tous les médias qui nécessitent autorisations (Radios, Télés,...) du pouvoir et/ou de très grands moyens financiers sont inaccessibles à une information honnête et indépendante.

Les shows Sarkozy (qui passe maintenant tous les jours à la télé) ne sont que l’aboutissement d’un processus où le pouvoir politique et financier, au travers d’un état toujours partial, comme au travers d’interets financiers considérables, n’a jamais accordé libertés de parole, libertés de création, libertés d’expression, hors un contrôle tatillon et calculateur.

Les gouvernements de gauche qui ont été un moment à la tête de ces processus se sont glissés dans les vieux habits de ce type de relations avec la population sans remettre en cause leurs fonctionements, leurs propriétés.

Plus loin, je dirai que les télés (et les radios), comme elles étaient jusqu’à maintenant, sont par nature unipolaires, ce sont des hauts-parleurs dirigés vers des citoyens muets, qui ne peuvent aucunement dialoguer, engager un dialogue, créer, s’exprimer dans ce type de médias.

Mais il existe un média qui permettrait de se hisser progressivement à hauteur (en termes de notoriété et d’écoute) des médias unipolaires et anti-démocratiques, c’est le net.

Sites, Radios et Télés sur le net, comme si il en pleuvait, grandes et petites, investies avec les moyens des organisations, mouvements, associations et syndicats, voilà le seul chemin qui s’ouvre à nous si on veut contrecarrer le discours unipolaire anti-démocratique des médias traditionnels.

Combien coûte l’huma papier à la faire vivre (survivre) ? Quelle est la part qui nourrit bien d’autres interets que les journalistes et le journal dans le prix de chaque numéro ? Il ne faut pas tout abandonner du papier mais avancer à marches forcées vers une mutation du journal vers le net (il n’a échappé à personne que sur le net, les éditions régionales peuvent s’approcher d’un très faible coût). Bien sûr qu’on ne peut transposer les habitudes d’édition papier sur le net, bien sûr que l’échange est plus intense (dans les deux sens) et moins vertical, et c’est tant mieux car c’est également le projet communiste de la liberté d’expression de chacun et chacune qui peut là s’exprimer, et non la parole des seuls gens autorisés.

Que cent millions de fleurs fleurissent sur le net ! (pour paraphraser)

Que nos amis comptent le nombre de gens connectés au net dans leur ville, leurs quartiers, leurs entreprises et réfléchissent aux moyens qui existent d’engager débat avec eux, par le net (sans les spamer, svp, on n’est pas des harceleurs uèmepistes).

Je ne vois que le net pour riposter à hauteur....Nous n’aurons jamais qu’un droit très fugitif sur les médias centralisés par nature...

Regarder actuellement la télé c’est voir 80% de sarkozysme, 10% de Royalisme, 5% de Bayroutisme, le reste n’existant plus ou presque.

Un silence de plomb s’est abattu sur les chaînes de télé, un sarkophage en béton, on n’entends plus le PC, les gauches, Mari-George n’existe plus, Besancenot n’a jamais existé, Laguillier est passée (fête de LO oblige) mais avec une critique tout le long des commentaires...

Les émissions de débat ressortent les cohortes de commentateurs, spécialistes de riens mais aux discours mensongers, ultra-libéraux et anti-populaires, la variété atteint des sommets de l’anti-création, etc...

Ne reste plus que le net et les tracts, le contact en chair et en os entre humains (mais quand on rencontre une personne, "eux" innondent des millions pendant des heures avec leur propagande.

Donc le net, mais les autres conditions pour que ce média en ascension ne soit pas fagocité par la bourgeoisie c’est défendre les libertés sur le net, défendre l’idée de la démocratisation de celui-ci (très haut débit gratuit pour tous, balayage des régions voisines des autres états, batailles pour des aides pour développer des systèmes décentralisés non controlables de connexion, aides aux plus démunis pour se doter des matériels necessaires, ...), defendre la liberté d’expression, interdire l’espionage étatique ou privé (combattre les lois liberticides des droites, etc...), solidifier les galaxies de sites démocratiques en essayant d’avoir des pieds dans tous les pays, diversifier les canaux ....

Copas






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite