Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

le tract du comité de soutien Marina Petrella

de : Pierre Mansat_ www.pierremansat.com lundi 27 août 2007 - 14h25 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

HISTOIRE DE MARINA PETRELLA ,

Mardi 21 aout t 2007, dans I’après-midi ; à Argenteuil (Vald’Oise). Notre amie. Marina Petrella est convoquée, cela la surprend, pour des formalités aclministratives concernant une voiture qu’elle a vendu il y a plus d’un an. Elle s’y rend avec son mari et leur fille de dix ans. Ces formalités sont vite réglées. La démarche est vite reglée, pourtant les fonctionnaires continuent de la questionner, cherchant à gagner du temps. La fillette est fatiguée, le mari sort avec elle du commissariat, Marina restant seule avec les policiers. Après plus d’une heure d’attente l’enfant angoissée et l’homme inquiet y retournent juste à temps pour voir, effrayés, Marina être menottée et emmenée par des policiers qui l’empêchent de leur parler

Qui est cette femme brutalement arrachée à sa vie ?

Marina Petrella est italienne. Elle vit en France depuis 1993 et est titulaire depuis 1998 d’une carte de séjour de dix ans délivrée par la préfecture de police de Paris. Au cours de toutes ces années, elle s’est investie dans son métier d’assistante sociale auprès de plusieurs mairies et associations de la région parisienne. Mère d’une fille déjà, elle a eu une autre fille qui était présente à son arrestation. Mais,ily a trente ans, en Italie, elle a participé à ce large mouvement de révolte anti-capitaliste qui a vudes dizaines de milliers de jeunes militantis italiens s’engager politiquement, dont la révolte a souvent été jusqu’aux armes.

Poursuivis par une justice d’exception, parfois après des années de prison, plusieurs centaines d’entre eux se sont réfugiés en France où le Président de la République affirmait le refus de toute extradition politique . Alors que la nécessaire amnistie pour les délits commis dans les années 60 et 70 est refusée par l’Etat italien,cette politique a été maintenue sans interruption vingt ans durant et dans des contextes politiques divers,se posant ainsi en principe de fait de la République française. Pourtant ce principe a été bafoué une première fois en aout 2002,quand Paolo Persichetti été remis aux autorités italiennes puis deux ans plus tard, avec la tentative d’extradition de Cesare Battisti. Aujourd’hui, c’est au tour de Marina d’être incarcérée, elle est menacée d’etre livrée à un Etat Italien qui ne connaît que la loi du talion : Marina risque la réclusion à perpétuité pour des faits datant de plus de 30 ans

Qu’en est-il alors de l’état réel du droit de ces Italiens ? Sont-Ils condamnés à continuer de subir en France cette décimation annoncée ? Certes l’Ëtat italien, droite et gauche confondues, société politique et ordre judiciaire, tenants d’une idéologie de la solution pénale aux conflits sociaux et politiques,dégainent à l’unisson une implacable volonté de justice comprise comme vengeance infinie.

Le comble c’est que partout dans le monde,du Rwanda aux territoires occupés, en passant par l’Irlande, les vertus de l’oubli et du renoncement à la vengeance sont préchées par ces mêmes gens aux fins de la réconciliation et de la paix. Et ce non sans ignorer qu’il existe, de part et d’autre de tout conflit, les familles des victimes, des mères, des fils pour qui « Ce serait comme si l’on tuait les nôtres une seconde fois ». En revanche,dans le cas de cette poignée de gens réfugiés en France,’ ils considèrent que le temps est comme arrêté, que le crime est imprescriptible.Le choix de ces militants, cette violence qui s’est appelée révolutionnaire et que l’Etat Italien à combattue en son temps (6000 prisonniers politiques, dont Marina qui a passée 8 ans en prison), constitue le mal absolu, l’inconcevable qui doit être traqué à travers le temps et l’espace jusqu’à rattraper à 30 ans d’intervalle une femme et sa famille un jour d’aout au commissariat d’Argenteuil. La machine à punir obsessionnelle et aveugle des Etats italiens et français croit pouvoir tranquillement broyer la Vie de Marina.C’est compter sans notre acharnement à enrayer sa mécanique perverse.

Reunion d’Information et de ’discussion afin de continuer la mobilisation vendredi 7 septembre à 18 h au CICP 21ter rue Voltaire métro rue des Boulets

Commençons par éclairer la ’cellule de Marina de notre solidarité, innondons là de nos cartes postales : Marina Petrella, numero d’écrou 9612 Maison d’Arret de Versailles, 28 av de Paris - 78000 Versailles

contact marlna@lnternetdown.org



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
le tract du comité de soutien Marina Petrella
28 août 2007 - 09h55

.../..."Qu’en est-il alors de l’état réel du droit de ces Italiens ? Sont-Ils condamnés à continuer de subir en France cette décimation annoncée ? Certes l’Ëtat italien, droite et gauche confondues, société politique et ordre judiciaire, tenants d’une idéologie de la solution pénale aux conflits sociaux et politiques,dégainent à l’unisson une implacable volonté de justice comprise comme vengeance infinie.".../...

Je viens de terminer le texte de tract de Pierre Mansat laissé sur Bellaciao, après avoir envoyé un courrier à Paolo P. dans lequel je lui fais part de ma conviction qu’un réseau de type Secours Rouge International devient incontournable, au vu de l’arrogance et des angles d’attaque des pouvoirs constitués dès avant 2001 : un leader syndical mapuche (Chili) est condamné en "Droit commun" dès 1999, et les récentes affaires de Gênes, d’Atenco, de Oaxaca, attestent et confirment la volonté de briser toutes résistances organisées, y compris lorsqu’elles recourent à la "non-violence active", parce qu’"elle peut être aussi méchante", comme aime à le dire Oreste sur RadiOndaUrto...
De la "Culture à deux vitesses" des années 90, on sera passé à la phase terminale de la répression sélective amorcée par le dispositif Marcellin des années 70 (ilôtage+lois anti-casseurs+ Cour de sûreté de l’Etat), reprenant à son compte et entérinant des dispositifs plus mortifères et commercialement juteux comme le "Gladio" italien, après 2001 et Guantanamo.
Parallèlement à cela, les générations de juristes qui ont connu et travaillé "en prise" avec les conflits sociaux se clairsèment autant que les médecins qui auront pratiqué des avortements, sans passer le relais à des générations incitées et corsetées par le dédale des solutions individuelles. Le patronat de combat est devenu une oligarchie internationale appuyée sur une
bulle financière et actionnariale, comprenant des volets de programmations juridiques "intégrées".
Or, ce qui vient de changer avec l’arrestation de Marina, c’est que les auto-congratulations des sbires à l’origine de cette sinistre plaisanterie ne défrayent pas les chroniques, même s’ils peuvent par ailleurs se targuer de n’appliquer le "Droit" des Accords de Schengen qu’à la lettre même de ces accords. Ce qui vient de changer, c’est qu’ils cherchent des appuis larmoyants
dans l’opinion pour durcir et étendre les dispositifs de délation et de surveillance, les parfaire, autour de "faits divers" pédophiles et cynophobes.
Dans le fond, ils ne peuvent qu’insinuer leur objectif d’"éternalisation" des poursuites à l’abri du bras séculier, car dans la société civile déjà troublée par les affaires d’enfants "sans-papiers", ils ont encore "du bruit dans la bouche", mais déjà plus"droit de cité". Et ils viennent d’arrêter une "mère"... assistante sociale...
C’est "autre chose" que Paolo qui avait son nom sur sa boîte aux lettres et rentrait de la fac à vélo, comme c’est "autre chose" que Cesare qui paraissait écrire en pensant à "autre chose" sous de faux airs de concierge...
Depuis "L’affaire Villemin" et "le Procès d’Outreau", on a confusément repéré un curieux bégaiement de l’Ordre judiciaire lorsqu’il s’agit de punir une "mère", aussi peu conforme soit-elle à l’icône désirée d’Immaculée Conception, qui pourrait bien dissimuler un lapsus à peine voilé, structuré comme un encombrement durable que l’on voudrait "passager", anthropologiquement
situé au revers de la veste ainsi que le serait une rosette d’indignité cultuelle : la volonté farouche et obsessionnelle de s’en débarrasser !
Et dans le cas qui nous occupe, il s’agit, pour ce faire, de "l’extrader"...
Il faut absolument garantir et inviter Marina à prendre la parole sur ses années passées en France : qu’elle puisse dire ses vicissitudes et petits bonheurs de réfugiée, à laquelle ne manque que la parole pour s’y sentir "chez Elle"...
C’est cette évidence qui a changé.
Bien à vous.

Boudjemaa.






1.2.3 JUIN à BAR-LE-DUC contre Cigéo, le nucléaire et la criminalisation de nos luttes !
mercredi 21 - 22h54
de : BureBureinfo
L’œil du tigre.
mercredi 21 - 18h56
Avoir 20 ans en 2021 - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 21 - 16h25
de : Hdm
Déconfinement : Emmanuel Macron nous prépare un été gâché par le Covid-19
mercredi 21 - 15h33
FORGES SBFM⚡FDB
mercredi 21 - 12h11
de : de Pierre Le Ménahes
Le Ménilmontant FC 1871 et la Commune de Paris
mercredi 21 - 11h46
de : Par le FC Sankt Pauli
Saccage des Jardins de l’Engrenage : des CRS et des bulldozers contre des arbres fruitiers et des plants de tomates
mercredi 21 - 11h34
de : jean1
Est-ce que la drogue tue ou bien le trafic de drogue ?
lundi 19 - 21h51
de : jy.D
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
6 commentaires
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite