Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Montréal : Répression politique contre les associations étudiantes en grève

de : Montréal
mardi 13 novembre 2007 - 11h17 - Signaler aux modérateurs

Communiqué de presse Pour diffusion immédiate

Montréal, le 12 novembre 2007 – Devant les mandats de grève votés par les associations étudiantes des cégeps de Drummondville, Saint-Laurent et Terrebonne, les administrations locales menacent d’appliquer la loi 43 aux étudiants et étudiantes. L’Association pour une Solidarité Syndicale Étudiante (ASSÉ) dénonce vivement cette attitude répressive et antidémocratique, conformément à sa revendication d’abolition de ladite loi. Les associations collégiales feront respecter les mandats de grève des assemblées générales dans le cadre du plan d’action en participant notamment à la manifestation nationale du 15 novembre.

Vendredi dernier, les administrations des cégeps de Saint-Laurent, Drummondville et Terrebonne ont produit un communiqué pour informer la communauté collégiale de leur intention de tout mettre en oeuvre pour assurer le fonctionnement normal de leurs établissements d’enseignement. S’appuyant sur la Loi concernant les conditions de travail dans le secteur public (loi 43), les administrations menacent les associations étudiantes d’injonctions et d’intervention policière si celles-ci tentent de valoir leur droit à la grève.

L’ASSÉ dénonce l’attitude répressive des administrations collégiales, véritables courroies de transmission de l’autoritarisme gouvernemental en matière de mobilisation syndicale. L’association étudiante nationale revendique depuis février 2007 l’abolition totale de l’anti-démocratique loi 43 : « Le droit à la grève est reconnu internationalement et ne peut être entravé sous aucun prétexte : cette loi anti-syndicale adoptée sous bâillon est illégitime. Comment le Québec peut-il se targuer d’être une société démocratique si ceux et celles qui revendiquent une amélioration de leurs conditions de travail et d’études sont menacé-e-s de répression policière ? » s’insurge Marie-Eve Ruel, Secrétaire aux affaires académiques.

Plusieurs administrations collégiales avaient menacé d’appliquer la loi 43 aux associations étudiantes lors de la grève d’une journée pour la manifestation du 29 mars dernier organisée par l’ASSÉ. Des lignes de piquetages massives avaient toutefois empêché toute répression institutionnelle, et ce, malgré la présence des forces policières aux cégeps de Maisonneuve et Saint-Laurent. « Nous ne plierons pas devant les menaces de l’administration : la grève aura lieu » avertit Éric Martin, porte-parole de l’Association étudiante du Cégep de Saint-Laurent (AECSL).

Notons que malgré le menotage des syndicats locaux, concernés par la loi, la Fédération autonome du collégial (FAC) ainsi que la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) ont manifesté leur appui à l’ASSÉ dans le dossier.

Rappelons que la loi 43 demeure extrêmement floue dans son libellé quant à son éventuelle application aux débrayages étudiants. Cette imprécision amenée par la Fédération des cégeps n’intimide pas les associations étudiantes, lesquelles ne se sentent pas visées par la loi tant que le gouvernement n’aura pas clairement pris position sur le sujet. Cette loi a de plus été vivement dénoncée par le Bureau international du travail (BIT) de l’ONU en janvier dernier, ainsi que par l’ensemble des centrales syndicales québécoises.

Seule association étudiante nationale comprenant des membres de tous les cycles d’enseignement supérieur confondus, l’ASSÉ regroupe actuellement plus de 40 000 membres dans les cégeps et les universités du Québec. Elle milite depuis sa création pour la gratuité scolaire à tous les niveaux.

Renseignements :

Hubert Gendron-Blais, Secrétaire aux communications, (514) 835-2444

Bureau de l’ASSÉ : (514) 390-0110.


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite