Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

USAGER SOLIDAIRE DES GREVISTES MEDIAS MENTEURS & MANIPULATEURS

de : MEDIAS MENTEURS & MANIPULATEURS
jeudi 22 novembre 2007 - 16h46 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Quand y’a pas grève, je prends le train pour aller bosser :
depuis deux jours, j’y vais en bagnole, et j’ai mis une affiche/ banderole à l’arrière où j’ai écris :

USAGER SOLIDAIRE DES GREVISTES
MEDIAS MENTEURS & MANIPULATEURS

L’ "USAGER EN COLÈRE"

par Le Yéti, mercredi 14 novembre 2007
Quand les défenseurs d’un ordre établi sont aux abois devant l’annonce d’un grand mouvement de protestation sociale, ils nous ressortent immanquablement leur ultime pétard mouillé : l’ "usager en colère".

Je rigole !

Depuis quelques jours, depuis l’annonce de ces grèves reconductibles massives, c’est incroyable ce qu’on peut nous inonder de la longue plainte amère de l’ "usager en colère". Le voici otage des troubles syndicaux, meurtri par une conjoncture hostile, menacé par une destruction méchante de quelques jours de RTT, affolé par la mise en péril de ses primes d’assiduité au boulot.

Quoi ? Comment ? On me souffle que l’ "usager en colère" ne roule pas sur l’or, qu’il a du mal à joindre les deux bouts, qu’il est pressuré comme un citron par la grande broyeuse capitaliste ? Ce ne sont pas des arguments, ça, ce sont des pièces à charge ! Un type dans la mouise qui s’en prend à ceux de sa caste qui se défendent bec et ongle alors qu’il ne pipe mot, ou même opine devant les exactions de ceux qui l’exploitent, a ce qu’il mérite.

L’ "usager en colère" soutient mordicus et systématiquement le pouvoir en place. Une immense majorité de ces "usagers en colère" a voté Sarkozy ou assimilé aux dernières élections présidentielles. Qu’ils en assument les conséquences et arrêtent de pleurnicher !

Notre colérique geignard ne nous parle QUE de lui, de son petit emploi du temps perturbé, des inconvénients qui vont lui faire rater les infos de 20 heures à la télé, des godasses qu’il va user à marcher, des quelques sous qu’il va perdre dans la tourmente sociale.
S’il en perd, c’est qu’il en gagne. Vous connaissez beaucoup de rmistes qui soient en colère un jour de grève ?

L’ "usager en colère", n’a en réalité aucune importance. Il suit le vent servilement en se protégeant derrière les puissants du moment. Au pire, quand ce vent tourne, il tond sa femme. Il chante "Allez les bleus" quand les flics matraquent des étudiants en grève.

Si on avait dû prendre en compte l’avis de l’ "usager en colère", il n’y aurait eu ni Révolution française, ni Front populaire, ni Mai 68, ni rien, pas de congés payés, pas de semaine des quarante ou des trente cinq heures… Rien !

L’ "usager en colère" nous les brise menues.

 http://www.yetiblog.org/index.php?2...

Commentaires :
Otage, encore un mot tellement galvaudé qu’on sait plus ce qu’il signifie. On ne peut pas utiliser le mot "Vichy" (ou " rafles") quand des familles avec enfants dont de très jeunes bébés sont emprisonnés sans avoir commis de délit, ça scandalise ces bonnes âmes qui estiment qu’il faut attendre que ça s’aggrave encore pour ne rien faire.

Pourtant, quand on utilisait le mot "otage" à cette époque, il ne signifiait pas passer 1 heure sur un quai de gare ou faire dix kilomètres à pied.


J’ai remarqué sur les radios et télés ces derniers jours un remarquable matraquage de micros-trottoirs de ces "usagers en colère"... Ça ressemble à une décision délibérée de fabriquer de "l’usager en colère" et de la "grève impopulaire". Ça recouvre de manière exacte le discours de propagande des membres du gouvernement et autres élus UMP...

Mais ça marche quand même. Je vois quantité de gens autour de moi (dirais-je une grosse majorité ?) qui se laissent jour après jour intoxiquer par la perfusion radio-télévisuelle et "pensent" pilepoil là où on leur dit de penser...

Ah, la connerie a encore de beaux jours devant elle !


Lire : C’est la grève … au village.
http://blog.monolecte.fr/post/
2007/11/13/Cest-la-greve-au-village


Le jeudi 15 novembre 2007 à 08:35, par mc

Pourquoi les syndicats ont-ils choisi ce timing, qui est le pire, commencer par une grève qui ne concerne qu’une partie des salariés, pour, HUIT jours après, en lancer une qui concerne quasi tout le monde, puisqu’il s’agit de la diminution et de la précarisation constantes de nos ressources (retraites, salaires, allocations diverses) et de la hausse constante de nos dépenses (logement et essence*, fruits et légumes, les besoins de base).

Pourquoi pas tous ensemble (ouais, ouais) que ce soit le 13 ou le 20 ?

Pourquoi la négociation devient-elle possible au soir du premier jour de grève, alors que rien de nouveau ne s’est passé, tout le monde savait que cette grève serait TRES suivie ?

Je suis d’accord avec Croa, cette grève est politique du côté du pouvoir, ils ont choisi l’affrontement sur le point qui leur paraissait le moins susceptible d’entraîner une réaction solidaire. Ce combat sera décisif pour eux, il doit être victorieux.

Par contre, je ne comprends pas bien la politique des syndicats. La jonction entre les deux dates sera très coûteuse pour les salariés des "régimes spéciaux", huit jours pleins, c’est le quart du salaire, et beaucoup de ménages n’ont aucune réserve. Pour la même raison, ceux qui auront fait deux jours, trois jours, hésiteront à faire grève le 20.

A moins que les calculs des uns et des autres se révèlent finalement dérisoires par rapport à une vague de fond. Ceux qui refusent de continuer à survivre, et qui voudraient vivre, simplement vivre. Et qui pourraient bien estimer que pour eux aussi, ce combat est décisif.

(*"Essence" : pour ceux qui considèreraient l’essence comme un besoin non basique, essayez d’aller bosser sans bagnole, suivant vos lieux de travail et d’habitation vous m’en direz des nouvelles).

 http://www.yetiblog.org/index.php?2...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
USAGER SOLIDAIRE DES GREVISTES MEDIAS MENTEURS & MANIPULATEURS
22 novembre 2007 - 20h45

Voila une excellente initiative. Je me suis balladé avec ma camionnette depuis la fin avril avec de l’info sur tous les côtés. je me suis balladé avec dans pas mal d’endroits (je travaille sur des tournages de films ) et je me suis fait dépouiller tout l’affichage le mois dernier à Neuiily où je me trouvais pour un tournage. C’est pas des blagues. Les terroristes ne sont pas la où on pense.
Ceci dit l’idée de profiter de nos véhicules pour afficher ce qu’on pense et échanger nos points de vue me semble une très bonne idée à creuser.
Lul







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite