Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Descartes et le national-cartésianisme


de : Marc Alpozzo
mercredi 5 décembre 2007 - 14h37 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 24.5 ko

de Marc Alpozzo

Donc, la France serait cartésienne ? L’adjectif « cartésien » aurait échappé au champ philosophique pour exprimer dans une extension généraliste, un état d’esprit franco-français ? Et le père du cogito en deux cents ans serait devenu à la fois l’expression d’une identité nationale, d’une division nationale et la victime plus ou moins consentante d’une tyrannie de la pensée…

Kant prétendait avec raison que l’individu était doté d’une faculté de distinguer et de juger. Autrement dit, l’individu détiendrait une faculté critique qui lui confèrerait une toute nouvelle autonomie. Sapera aude (« Ose savoir ») ordonnaient les lumières allemandes. Ce sentiment que la raison puisse tout n’est pourtant pas neuve. Toutes les conceptions rationalistes, sous l’influence de Descartes, prétendent que l’homme trouvera son autonomie et sa liberté intellectuelle après avoir bien conduit sa raison.

Le XVIIème siècle aura été le siècle de la raison tandis que le XVIIIème celui de la raison éclairée. Point d’achoppement d’une rationalité éclairée qui s’étendra à toutes les activités humaines : la philosophie, les sciences, la morale ou encore les arts.

Dans ce contexte, tandis que « les Allemands ne se disent pas kantiens ni les Anglais lockiens » (François Azouvi, Descartes et la France, Pluriel, p.7), le Français n’hésite pas à s’affubler du qualificatif de « cartésien » pour exprimer ses qualités d’ordre et de clarté et son sens infaillible de la liberté.

Cette question de la liberté infaillible est effectivement un point de réflexion central pour comprendre le comportement français, des règles supra-individuelles, dans leur dimension morale, politique ou encore métaphysique et religieuse. C’est l’affirmation sans conditions de la liberté de l’homme.

Descartes est ce premier moderne, car il a installé dans le débat philosophique l’affirmation d’un sujet autonome capable de penser le monde lui-même en tant que sujet-pensant. Il a fondé en certitude le « je » qui doute comme point irréductible en-deçà duquel le doute ne peut s’exercer. La célèbre formule cartésienne tirée du fameux Discours de la méthode : « je pense donc je suis » pose habillement une intuition qui saisit l’identité dans trois moments constitutifs : je doute = je pense = j’existe. CQFD.

La formule cartésienne, dont nous ne chercherons à discuter de son objectivité philosophique, exprime une intuition, véritable détonateur d’une quête de certitudes fondées sur l’élaboration de notions claires et distinctes.

La rationalité aurait ainsi, par le biais de Descartes, débarqué au pays de Voltaire. La pensée française, et son organisation politique aurait-elle subitement été influencée par le système de Descartes, fondé sur l’analyse, la classification, l’ordre et l’ordonnancement ? Trois siècles et demi de disputes et de controverses amenant à ainsi fabriquer le mythe d’une France cartésienne. Du siècle de Louis XIV, des lumières et anti-lumières, de l’ère des révolutions à la IIIème République, ce qui est en question c’est « un épisode de la constitution de l’identité culturelle et politique française par le biais du sort – ou des sorts – qu’elle réserve à l’auteur du Discours de la méthode depuis sa mort jusqu’à la période contemporaine » (François Azouvi, Op. cit., p.11).

En 1650, Descartes meurt. Trois ans plus tard, la Fronde est matée. L’année suivante, Louis XVI est sacré à Reims. Puis c’est au tour de la disparition de Gassendi, ce « libertin érudit » redoutable lecteur critique de Descartes. En 1661, §Colbert remplace un Fouquet tombé en disgrâce, ce qui ouvre la porte à Le Brun. Presque tous les premiers serviteurs de l’Etat sont cartésiens. La raison triomphe et trouve en Descartes une légitimité philosophique qui justifie son extension au domaine politique, institutionnel et artistique. Au lendemain de la mort de Descartes, le cartésianisme devient un cartésianisme de référence, un cartésianisme dogmatique, appliqué à l’organisation du Tout-Etat mis en œuvre par Louis XIV. Ainsi, c’est en fini du scepticisme d’un Montaigne qui doutait de la capacité d’un être humain de parvenir à une quelconque vérité. Désormais, la volonté, le libre arbitre préviennent les dérèglements de l’âme. La raison cartésienne est altière, entreprenante, conquérante.

L’une des grandes ambitions du siècle classique, réputé « siècle de la raison », touche aux sciences et techniques. Descartes, dans les dernières pages du Discours de la méthode, nous demande de nous faire comme maîtres et possesseurs de la nature. Entendez « toute nature ». Que ce soit les phénomènes dits naturels étudiés par l’astronomie, la physique et la chimie, ou encore la nature biologique de l’homme et l’être moral soumis aux passions et aux affects.

Bienvenue à la toute puissance du rationalisme qui se fera au détriment des facultés sensibles. Le dogmatisme froid d’un système cartésien qui se fonde exclusivement sur la méthode scientifique et les certitudes mathématiques installe durablement dans la pensée française la puissance du rationnel.

Au centre de ce rationalisme, il y a bien entendu le sujet, affirmant son autonomie aussi bien à travers le doute qu’à travers la certitude de sa propre pensée. Première révolution philosophique. « Je ne remarque en nous qu’une seule chose qui nous puisse donner juste raison de nous estimer, à savoir l’usage de notre libre-arbitre et l’empire que nous avons sur nos volontés » écrit Descartes dans ses Passions de l’âme. Cette révolution philosophique touche essentiellement au statut du sujet pensant au regard des siècles antérieurs.

Selon Descartes, Dieu est le garant des vérités mathématiques et aussi garant de notre pensée. Du même coup, il assure la possibilité de la connaissance. Aussi, l’homme peut ainsi accéder au savoir s’il lui plait d’exercer d’un côté sa volonté conformément aux règles de la raison car Dieu lui a accordé un libre arbitre dans l’ordre de la connaissance. Grâce au « Je pense, je suis », l’homme dispose d’une idée suffisamment claire et distinct de son esprit. D’un autre côté, dans l’ordre des passions, il peut douter de sa véracité, suspendre son jugement. Dieu, selon Descartes, nous a fait « maîtres de nous-mêmes ».

C’est donc l’histoire d’une ambition française. Celle d’installer l’homme au centre du monde ; de lui donner tous les outils nécessaires pour obtenir la pleine maîtrise de lui-même. C’est également un projet philosophique moderne. Démocratique, humaniste et rationnel. Le 5 août 1889, Thorez déclare dans un discours proclamé à la Sorbonne : « Dans l’air que respire tout homme civilisé, il y a quelque chose de la France. Ce n’est pas en vain qu’elle a donné au monde cette double révélation : le Discours de la méthode et la Déclaration des droits de l’homme. » (François Azouvi, Op. cit., p. 316).



Imprimer cet article





Radio praxis : C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 4 - 05h59
de : Hdm
Affaire « Bismuth » : Nicolas Sarkozy est condamné pour corruption
mercredi 3 - 16h03
de : joclaude
La députée irlandaise Claire Daly a décidé de protéger la Russie d’un flot d’accusations ridicules
mercredi 3 - 15h12
de : joclaude
1 commentaire
L’hégémonie culturelle selon Gramsci Par Aurélien Berthier
mercredi 3 - 09h28
de : Roberto Ferrario
« Je ne veux pas mourir, mais vu la situation, ils ne me laissent pas le choix »
mardi 2 - 21h24
de : jean1
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 - 17h03
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Une claque au lieu de deux pour les chômeurs
mardi 2 - 15h53
Vive la Chine Populaire et son Parti Communiste
mardi 2 - 10h20
de : Hervé Fuyet
3 commentaires
Sursauts en provocations des Etats-Unis sur la Syrie et l’Irak
lundi 1er - 17h41
de : joclaude
1 commentaire
Solidarité avec Dimitris Koufontinas
lundi 1er - 16h59
de : Secrétariat du Secours Rouge International
"Modèle" chinois ? Il semble bien que soient chez nous seulement les fermes à 1000 vaches et aux 3000 cochons !
lundi 1er - 12h06
de : joclaude
2 commentaires
Et vive ce monde multipolaire anti-impérialiste
lundi 1er - 11h34
de : joclaude
2 commentaires
Paris. Ce 2 mars, rassemblement de soutien aux travailleurs de l’Infrapôle en lutte !
dimanche 28 - 16h19
de : jean1
Xi Jinping déclare la Chine exempte de pauvreté absolue…
samedi 27 - 17h54
de : joclaude
Comprendre le confinement de Dunkerque : 350 soldats américains viennent d’y débarquer !
vendredi 26 - 19h13
de : André
1 commentaire
Le péril facho-centriste : C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 26 - 19h08
de : Hdm
Islamo-gauchisme : bêtise politicienne et aveuglement universitaire
vendredi 26 - 15h36
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Cubain : l’Humain d’abord ! Nous ne sommes pas une multinationale !
vendredi 26 - 14h40
de : joclaude
1 commentaire
Texas : vague de froid + peur du socialisme = chaos
vendredi 26 - 11h12
"Semaine morte" des Vies Scolaires à partir du 22 mars | Communiqué de presse
jeudi 25 - 22h31
de : Coordination Nationale des Collectifs d’AED
France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
1 commentaire
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
2 commentaires
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude
Procès Farida C. infirmière en colère !
mardi 23 - 10h31
de : joclaude
Recommandation sur les propos de Frédérique Vidal annonçant demander une enquête sur l’islamo-gauchisme à l’Université
mardi 23 - 00h12
de : CS de l’InSHS
Italie, Rome : 22 févr. 1980 Valerio Verbano était assassiné (video)
lundi 22 - 18h15
de : Roberto Ferrario
Communiqué CGT : une loi scélérate pour les travailleurs !
lundi 22 - 16h42
de : joclaude
1 commentaire
demandons votre vigilance quant à la véracité de vos sources avant de publier vos articles : la communauté tamoule de Fr
lundi 22 - 13h11
de : TGTE media France
Petite fête du livre de Noir et Rouge
lundi 22 - 12h38
de : Frank
Jérôme Rodrigues Gilet Jaune :la réalité d’une police politique et non de Droit !
dimanche 21 - 17h05
de : joclaude
Covid-19 : Cuba en alerte suite à l’augmentation soutenue des infections 21 Février 2021
dimanche 21 - 15h39
de : nazairien
1 commentaire
En hommage aux héros de l’Affiche Rouge
dimanche 21 - 08h58
de : UJFP
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite