Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Prison à vie pour un ancien aumônier de la dictature argentine

de : Cristina Castello
jeudi 17 janvier 2008 - 22h39 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 27.8 ko

"L’Église catholique en Argentine ou la peur de la beauté"

de Cristina Castello

"... Tu ne supportais pas l’oppression ni l’injure
Tu chantais en rêvant le bonheur sur la terre
Tu rêvais d’être libre et je te continue...."
Paul Éluard

Il faut garder en mémoire l’horreur vécue en Argentine durant le génocide de 1976-1983 dont le bilan, 30.000 personnes disparues. Un génocide dont le visage visible a été les militaires dictateurs et dont le visage occulte et organisé par les Etats-Unis était ce qu’on appelait à l’époque la "Doctrine de Sécurité Nationale" pour chaque pays de l’Amérique Noire ; pour l’Amérique Latine tout entière, on parlait de la "Doctrine de Sécurité Continentale".

L’ancien aumônier catholique de la police argentine Christian Von Wernich a été condamné en octobre à la prison à vie pour des crimes de lèse- humanité.

Ce "monseigneur", âgé de 69 ans, a été condamné pour son implication dans des cas de torture, enlèvement et meurtre. Mais il n’est que l’un parmi tous les génocides et les bourreaux de l’Argentine.

JPEG - 15.3 ko

La complicité de l’Église Catholique lors du génocide vécu en Argentine pendant la période 1976-1983, est de toute évidence.

Les preuves de tout cela sont entre les mains de la Justice et à la vue de tous depuis le « Jugement aux Juntes [militaires] » de cette dictature, connu comme le « Jugement du siècle ». Cette dictature, « parfaite » dans la conception et l’exécution des crimes, vivra toujours dans les viscères de l’horreur. Dans la mémoire incontournable.

Lieutenant Général Jorge Rafael Videla : « En tant que Commandant en Chef de l’Armée il a fait partie de la Junte Militaire [triumvirat constitué par les commandants en chef des trois armes] entre 1976 et 1982. Imputé de privation de la liberté et homicide en trois occasions, de privation illégale de la liberté réitérée en seize occasions, de privation illégale de la liberté et tortures réitérées suivies d`homicides en neuf occasions et tout cela en concours réel ».

Mais Videla n’a pas été le pire. Tous l’ont été et surtout l’indifférence de la majorité de la société argentine, d’habitude lente lorsqu’il s’agit de réagir en faveur de la vie. La documentation concernant cette galerie de l’effroi abonde.

JPEG - 16 ko
œuvre de León Ferrari, prix biennal de Venise, entre autres [1]

Alors ?

Alors, il n’y a qu’une mémoire des utérus clôturés : ceux des mères qui ont leurs fils assassinés ; et ceux des mères qui ont enfanté la vie en prison, et dont leurs bébés furent volés par les criminels.

Alors, il n’y a que des cœurs battants qui sont ainsi qu’une conscience critique du pays le plus « blond » et le plus « européen » de l’Amérique Noire. Les cœurs qui n’oublient pas, sont un hymne dont le chœur est composé des hurlements des mères, pères, enfants, époux et amants des gens disparus. Des sépultures sans nom. Les cœurs aux yeux ouverts à chercher la vie au-delà de la mort.

Il est certain que la beauté, comme synthèse renfermant l’éthique et l’esthétique, représente la lumière pour les innocents. Il est vrai aussi que la beauté, comme synonyme de liberté et de révélation, fait peur aux exilés d’aurores ; donc elle fait peur à la hiérarchie ecclésiastique, celle qui nous menace avec des enfers et des démons en même temps qu’elle met en œuvre ses propres enfers et démons.

Mais il faut savoir que les personnes continuent de disparaître, avec, aussi, ladite nommée « démocratie ».

Julio López, l’un des témoins des atrocités commises par Von Wernich a disparu le 18 septembre 2006. Sans euphémismes : il est mort. Beaucoup de gens disparaissent.... « Grâce » à la Police, à la faim, au manque de rêves.

JPEG - 25.4 ko
œuvre de León Ferrari

Il y a plus de 28 % des personnes (chiffre « dessiné » par le Gouvernement), qui « vivent » au-dessous de la ligne de pauvreté absolue... la misère.

La Sécu n’existe pas, la loi n’est qu’un mot, les médicaments sont mille fois plus chers qu’en France ; le prix des aliments monte sans limite ! La mort est Présence obligée dans les rues... tandis que la belle Buenos Aires vit sous l’apparence.

Eh oui… les « porteños » (habitants de Buenos Aires), sont « blonds », « beaux », « bien habillés », mais.... qu’y a-t-il en dessous ?

Rien d’autre que le désespoir.

Il faudrait en écrire beaucoup.

La vie devrait être plus forte que la vie.

Les européens devraient savoir que l’Argentine et l’Amérique Latine ne sont pas une question folklorique, mais une tragédie.

Me concernant, il me faut le dire, je n’ai d’autre patrie que l’amour et l’art.

[1] Son expo a été interdite à Buenos Aires en 2005 puis 2006. L’interdiction a cessé grâce à l’action des artistes et intellectuelles, dont moi-même.

http://www.cristinacastello.com


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
« Prison à vie pour un ancien aumônier de la dictature argentine »
17 janvier 2008 - 22h59

Cristina, merci !

Beaucoup d’Européens regardent maintenant vers l’Amérique Latine avec espérance. Beaucoup d’Européens sont exilés sur place. Beaucoup de Français ne reconnaissent plus la France où ils vivent et voient avec l’horreur que tu décris la terrible indiférence de leurs compatriotes devant la construction des Centres de Retention, devant les expulsions et les rafles. Devant les condamnations injustes et des gardes à vue que le Grand Inquisiteur que l’Eglise a donné comme Pape aux catholiques aimerait peut-être conduire.

Ulisse, si tu es malade, fais toi soigner : ici, non plus, il n’y aura bientôt plus de sécu, et la misère augmente chaque jour. Je souhaite que l’Argentine évolue assez vite pour que tu puisses y retourner. Et m’y faire une petite place ?



« Prison à vie pour un ancien aumônier de la dictature argentine »
18 janvier 2008 - 09h11 - Posté par Thierry

Bonjour Cristina

Quel beau texte, plein de poésie mais aussi d’amertume.

En réponse à ton dernier paragraphe, moi Européen te répondrai que l’Amérique Latine constitue pour beaucoup d’entre nous une nouvelle espérance, car l’Europe va à son tour vers une tragédie... Je rêve de terminer ma vie parmi vous, sur le continent de Marti, Bolivar et du Ché - pour qu’elle ait enfin un sens.

Fraternellement,

Thierry







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite