Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Mélenchon fustige les diviseurs du PS

vendredi 14 mars 2008 - 23h19 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

La sortie de Jean-Luc Mélenchon, sénateur PS de l’Essone contre les diviseurs socialistes dans les villes de Seine-Saint-Denis vaut bien un lien sur Bellaciao. Non ?

Le voici :


ALERTE AU CONTRE SENS !

Nous voila fixés. Pour Nicolas Sarkozy les résultats du premier tour sont encourageants dit-il. Et même davantage. Depuis dimanche soir la machine de propagande de la droite tourne à plein régime sur ce registre, de toutes les façons possibles. C’est de bonne guerre. C’est même vital. Comment continuer un panzer quinquennat si la première élection est analysée comme un désaveu, moins d’un an après la présidentielle ? C’est davantage que le sort de monsieur Sarkozy qui est en cause se disent les puissants !

C’est la stabilité même du pays qui peut être secouée pour de bon si en haut on ne peut plus quand en bas on ne veut plus. C’est le moment qu’ont choisi de pitoyables amateurs à gauche pour tomber dans tous les panneaux qui leur ont été tendus sur le chemin. Premier mauvais point : s’être trompé de repère politique pour analyser les résultats. L’élection politiquement parlante c’est la cantonale. L’embrouillamini de la mosaïque municipale y est effacé. Restent les bulletins personnels avec les sigles de partis. Restent deux camps : pour la majorité départementale, à droite ou à gauche, point barre. Deuxième mauvais point. Avoir ouvert stupidement le débat sur le Modem, avoir accepté d’y participer et d’en faire l’arbitre de l’élection. Stupide. Une niaiserie de débutant. Le sort des villes de gauche se joue avec « l’autre gauche ». Je désigne sous ce nom ce que la nomenclature des biens pensant baptise « extrême gauche ».

Dans tous ces cas la mandoline envers le Modem est un vomitif électoral pour toute conscience de gauche, une incitation absurde à l’abstention. Troisième mauvais point face aux communistes, nos alliés partout sans lesquels pas une ville ne peut rester ou passer à gauche ! Qui a décidé de déclencher cette guerre injuste, stupide, et contraire aux principes élémentaires de la solidarité à gauche, que l’on appelait « la discipline républicaine », en maintenant des listes au deuxième tour contre celles arrivées en tête et conduites par les communistes en Seine Saint Denis ? Des "mauvais joueurs" comme le dit avec mesure Marie Georges Buffet ? De dangereux irresponsables, selon moi.

Car ainsi est donné un signal absurde et criminel à tout le pays où les communistes, partout, sont indispensables pour assurer les victoires de la gauche au deuxième tour. Rien dans la gestion de gauche des sortants, à laquelle les socialistes ont été profondément associés, ne justifie cette attitude. Seulement du "pousse toi de la que je m’y mette", sans principe ni dignité. C’est donc une provocation qui ne sert que la droite dans le pays. J’approuve Julien Dray, porte parole du PS, qui a flétri cette attitude. Je souhaite de toutes mes forces que les électeurs de gauche y mettent bon ordre en sanctionnant massivement et nettement les diviseurs !

NE PAS SE TROMPER DE REPERE

L’élection cantonale est implacable. 47,5 pour la gauche, 40 pour la droite. La droite a perdu la gauche a gagné. Un point c’est tout. Donc monsieur Sarkozy est désavoué. Sa politique et sa personne. Qu’il dise le contraire se comprend. Mais devons-nous avoir des pudeurs de gazelle plutôt que d’appeler les choses par leur nom ? Ce qui se joue c’est une dynamique de deuxième tour. La force va à la force. Et les nôtres ont besoin de se sentir forts.

Car la leçon, pour nous la gauche, c’est que les quartiers populaires n’ont pas bougé comme ils auraient dû. Loin de là. Ce n’est pas à eux que s’adresse le reproche, bien sûr. Mais à nous (je me compte dans cet ensemble si cela peut aider à la lecture de cet argument) qui n’avons pas su faire ce qu’il fallait pour politiser l’élection en montrant son enjeu national, la situer. Les communistes et l’autre gauche ont bien fait ce travail. Mais comme Ségolène a immédiatement surgit avec ses bêtises sur « l’alliance avec le MODEM partout », grasseyée sur toutes les chaines de télé et de radios dès vingt heures le travail de leurre de la droite a été amplement facilité. Pourquoi ? Qui a intérêt à placer au centre du débat cette question ? La droite. Pourquoi ? Parce qu’elle fait coup double. D’une part c’est la pagaille garantie à gauche.

Exemple, Pau. Les camarades sur place ont du être contents d’entendre la madame prôner des alliances partout avec ceux qui localement et sous la signature de leur chef suprême appellent à voter pour battre « la liste socialo-communiste », comme au bon vieux temps de la guerre froide ! Moderne ! Equilibré ! D’autre part agiter l’alliance du Modem et de la gauche c’est la radicalisation de l’électorat de droite facilitée, soit qu’il ait voté Modem au premier tour, soit qu’il se soit abstenu. Si le Modem ça peut être la gauche alors l’électeur de droite retourne à sa famille et seuls les mickeys de la deuxième gauche et les bois flottant de la politique, dans le meilleur des cas, suivent la consigne. C’est si dur que ça à comprendre ? Enfin c’est la confusion promise pour la lecture des résultats. Ce n’est pas pour rien que le Figaro titre sur le fait que Bayrou « rend le deuxième tour illisible ». Bref l’installation du Modem au centre du débat est une astuce qui fonctionne au seul profit de la droite.

L’AUTRE GAUCHE TIENT LA VRAIE CLEF

Les scores communistes, ceux de l’autre gauche là où elle parvient à présenter des listes sont la clef de la victoire dans nombre de cas dans le pays. Autrement plus que les sornettes sur le MODEM. Plutôt que des phrases dont je n’ai plus le temps à cette heure, voici des cas significatifs, à la file, pour aider à éclaircir la compréhension de ce qui se passe vraiment. Ceux où la gauche ne peut l’emporter sans « l’autre gauche ».

 Toulouse(ville dirigée par la droite 390 000 habitants).Droite 42,5 % + Modem 6 % ; PS-gauche 39 %. Qui est la clef ? le MODEM rallié à la droite ? Non. Total de« l’autre gauche » : 11,65 %. C’est-à-dire : liste Simon : 5,42, liste LCR : 5,07 ; liste LO : 0,83 ; liste PT : 0,33.

 Amiens (ville dirigée à droite 135 000 habitants). Droite 39 % ; PS-gauche 41,5 %. Arbitre ? L’autre gauche avec 9,5 %. C’est-à-dire liste LCR : 6,5 % ; liste LO : 3 %.

 Saint Brieuc (ville sortant droite 45 000 habitants). Droite 44,5 % ; PS-gauche 40 %. Total autre gauche (trois listes) : 11,35 %

 Bar le Duc (ville sortant droite 17 000 habitants). Droite 44,5 % PS-gauche 41,5 %. Autre gauche : 10 %

 Pau(ville UMP-exPS de 78 000 habitants) PS-gauche : 34 % Bayrou 32,5 % UMP-exPS 28 %. Qui a la clef ? LCR 5,7 %

 Nancy(ville sortant droite 100 000 habitants). Droite 47 % PS-gauche 28 % ; Modem 14,5 %Total autre gauche (deux listes) : 10 % !

Dans toutes ces villes la danse du ventre nationale devant le Modem est une absurde contorsion. Sans oublier celles où la reconduction de l’équipe de gauche dirigée par les socialistes dépend des voix de l’autre gauche très directement. Des exemples ?

 Agen(ville PS-gauche, 30 000 habitants)Droite 48,5 % ; PS-PC-Verts-PRG-MRC : 44 %. La réserve ? LCR : 7,5 %

 Quimperlé(ville PS 11 000 habitants) Droite 45 % ; PS-PC-Verts-PRG-MRC : 39,5 % La réserve ? Une liste menée par la LCR avec 15,5% !

Et n’oublions pas non plus ces villes où la gauche est en tête et bien placée toute seule mais où l’autre gauche est également très forte. Brest : (ville PS de 150 000 habitants), total autre gauche : 10,5% Clermont Ferrand :(ville PS de 140 000 habitants) Liste LCR 13,8 % Sotteville les Rouen (ville PS de 30 000 habitants). PS-gauche 59,5 %. Total autre gauche (deux listes) : 19 % !

J’en reste là pour ce soir. Demain je vais à Clermont Ferrand. Je vais soutenir une camarade, Patricia Guilhot, conseillère générale socialiste sortante, pour le second tour de son renouvellement cantonal. Le maire de la ville, quant à lui, ne veut pas d’accord technique avec la liste de la LCR. Pourtant la LCR siégeait déjà au conseil municipal. Et il y a des membres de LO sur la liste de gauche. Comprenne qui pourra !

Mais Patricia est, à gauche, un trait d’union. C’est cela que je vais aider. Les unitaires sont les points d’appui du futur de la gauche. Partout il faut les aider et leur permettre de faire la démonstration que c’est de ce côté que l’on veut aller.

 http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=581


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Mélenchon fustige les diviseurs du PS
15 mars 2008 - 08h27 - Posté par rage

Mélenchon est un éléphant qui a fait sa carrière grâce à l’alliance entre le PC et le PS où les cocus de l’histoire étaient les socialistes de seine saint denis, la tranquillité de Mélechon and co était achetée par l’obligation faite aux socialo du 93 de ne pas exister, en contrepartie le PC se faisait tranquille ailleurs.
Facile de fustiger dans ce cas.



Mélenchon fustige les diviseurs du PS
15 mars 2008 - 09h08 - Posté par

Si Mélenchon est un éléphant, Fabius et Ségolène sont des mamouths. De tous, Je préfère celui qui tire vers la gauche....

CN46400


Mélenchon fustige les diviseurs du PS
15 mars 2008 - 09h40 - Posté par

Qu’est-ce qu’on en a à foutre que Mélenchon soit un "éléphant" ?

La seule question à se poser c’est : Est-ce que son analyse est pertinente ou pas ?

Je dis "pertinente". Je n’extrapole pas sur la sincérité pour laquelle seuls lui-même, et l’’avenir, peuvent assurer les preuves.

Pour mon compte je la trouve réaliste et, (Hélas), parfaitement en phase avec la situation.

Mais évidemment il ne parle pas de l’attitude de certains responsables du PCF qui ont participé à alimenter les errements.

C’’st normal... En tant que "Socialiste" il se situe sur le terrain de son parti.

Parce qu’il y a eu aussi des municipalités "communistes" qui ont appellé à la rescousse le MODEM.

Et que le MODEM n’ait pas accepté les Communistes, du moins en tant que Parti, n’est pas valorisant pour les "responsables" de ces municipalités pour autant.

Je dis "en tant que parti" parce que certains responsables MODEM ont préféré être éjectés de leur parti pour figurer quand même sur des listes communistes. La gamelle doit être bonne.

Ca dénote bien le niveau de leur sincérité.

G.L.


Mélenchon fustige les diviseurs du PS
15 mars 2008 - 20h39 - Posté par

1) Il y a quand même un problème...

A la base il s’agit d’un texte de Melenchon contre les nouvelles dérives droitieres et de divisions du PS lors de cet entre-deux tours electorale...Au final, on se trouve avec des commentaires mettant en cause ’’les responsables communistes’’...

2)

Parce qu’il y a eu aussi des municipalités "communistes" qui ont appellé à la rescousse le MODEM.

G.L

Non, il n’y a pas eu ’’des municipalités communistes appelant à la rescousse le Modem’’...

Il y a juste le maire sortant Daniel Fontaine décidant de fusionner la liste qu’il conduit (>47% au 1er tour) avec la liste Modem (qui avait fait moins de 10%)...

Faut il rappeler qu’Aubagne est une ’’place forte’’ du courant dit ’’refondateur’’ ou ’’unitaire’’ (sic), courant qui a fait campagne contre Marie-George Buffet et en faveur de J.Bové lors des dernières présidentielles ?

Comprend qui peut... ou comprend qui veut !


Mélenchon fustige les diviseurs du PS
16 mars 2008 - 10h35 - Posté par

Aubagne n’est pas "une place forte du courant refondateur".

Ce sont les "responsables" d’Aubagne qui le sont.

Les Communistes d’Aubagne condamnent pour la plupart les dérives du maire Fontaine et de son entourage.

Malheureusement ils sont coincés, (Ceux qui sont encore dans le Parti), entre le désir de sortir de la crise et l’impossibilité de tout mettre sur la place publique sans tout faire sauter. Et être ainsi désignés "responsables" de la "perte" de la mairie par le parti.

Alors que c’est la politique de "communisme municipal arriviste "de celle-ci qui l’a mise dans cette situation. Et que "gagner" les élections vec le MoDem, ou plutôt avec un transfuge arriviste de celui-ci c’est comme si on l’avait perdue. (Bayrou l’a foutu dehors mais il a préféré rester quand même).

C’est pour ça que je parle de "responsables communistes".

En effet, ces "responsables" que tout le monde sait être "irresponsables" dans les instances du PCF, ils ne rendent pas de comptes au sommet ?

Et qu’est-ce qu’il fout le sommet ?

Qui ne dit rien, consent !!!

On peut penser ce qu’on veut de Mélenchon, mais lui il vient de faire avec cette analyse ce qu’on aimerais bien voir faire dans la PCF par ceux qui sont si critiques en interne mais se gardent bien de faire des vagues.

Et tu crois que la population ne ressent pas un malaise devant ça ?

G.L.






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite