Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Déclaration des Communistes unitaires

de : Gilles Alfonsi
lundi 17 mars 2008 - 08h35 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires

Urgence de construction et de convergence face à la bipolarisation

Les scrutins des 9 et 16 mars 2008 ont été marqués par le maintien d’un haut niveau d’abstention, en particulier dans les quartiers populaires. Cependant, huit mois après l’élection de Nicolas Sarkozy, la droite est sanctionnée et perd la direction de nombreuses communes et de plusieurs départements.

Le principal bénéficiaire de l’échec de la droite est le Parti socialiste, en dépit de son manque de crédibilité pour la construction d’une alternative politique. Le Modem ne réussit pas à s’imposer.

Le Front national est considérablement affaibli, mais un certain nombre de candidats, essentiellement de droite, ont recyclé ses thèmes de prédilection (sécurité, immigration).

La bipolarisation de la vie politique entre une gauche à prédominance social-libérale et une droite libérale réactionnaire et sécuritaire s’accélère.

Les configurations locales sont fortement marquées par l’éclatement des repères traditionnels : géométrie très variable des rassemblements, éparpillement, valse des étiquettes...

Les directions des principaux partis ont parfois perdu la main, au bénéfice de reconfigurations locales diverses.

On peut distinguer dans le champ de « la gauche » :
 le maintien dominant d’unions de la gauche des partis traditionnels, avec souvent de bons résultats, sur des projets très différents selon les villes. Mais le PC et les Verts s’y trouvent de fait souvent dans des situations de faiblesse et de dépendance croissante par rapport à leurs partenaires socialistes ;
 la présence d’un certain nombre de candidatures concurrentes issues notamment du PS, avec des affrontements correspondant tantôt à des désaccords de fond, tantôt à des luttes pour des places (ou les deux) ;

et plus particulièrement concernant la « gauche de gauche » :

 les bons scores de la plupart des sortants communistes, tandis que les nombreuses villes perdues lors des précédents scrutins sont soit conservées par la droite, soit prises par le PS ;
 les bons scores de la LCR dans les villes moyennes et grandes, majoritairement sur une ligne non unitaire, conduisant à proposer uniquement des fusions techniques au deuxième tour, sans aucun accord politique ;
 la présence d’un certain nombre de listes et de candidatures de la gauche de la gauche (« antilibérale », « de transformation sociale », « alternative », « radicale »…), qui obtiennent parfois de bons résultats.

Notons que les sortants et candidats proches des communistes unitaires ont obtenu d’assez bons résultats. Des expériences intéressantes ont été menées dans les villes où le PS avait choisi la concurrence au premier tour (voire au deuxième), avec à la fois des arcs de rassemblements inédits (de LO à des responsables locaux du PS) et des approches novatrices sur les questions de pouvoir (élus-partenaires, participation des habitants, visée politique générale).

Il faut souligner le poids des modes de scrutin, qui favorisent des alliances souvent purement formelles et une culture de dépossession des citoyens. Cela interroge sur la fonction des élections, sur les « illusions démocratiques » et sur les moyens de nous affranchir des conditions du système politique dominant pour promouvoir l’émancipation. Cela passe notamment par le développement des formes de politisation et d’intervention dans la vie de la cité moins délégataires et plus fondamentales que l’essentiel de nos pratiques actuelles.

Lorsque la gauche de gauche s’est éparpillée au premier tour, elle n’a pas pu peser au second. Le cas emblématique est Toulouse où les deux listes de gauche alternative ont franchi la barre des 5 %, mais où le PS et ses alliés ont gagné sans fusion. C’est ainsi que 10 % des électeurs sont ignorés du fait de l’absence de convergence des forces de transformation sociale (PC, LCR, LO, forces alternatives et citoyens).

Urgence face à la recomposition politique

Ces élections ont été marquées par une progression de la recomposition politique, au niveau local et national. Cela a été par exemple le cas à Grenoble et à Montpellier, au premier tour, et à Lille, au deuxième tour, où la « gauche rassemblée » a accueilli le Modem sur ses listes.

Les Communistes unitaires considèrent qu’aucune alliance avec le Modem n’est possible et qu’il ne faut pas participer à des exécutifs municipaux ou départementaux l’incluant. Il s’agirait là d’une faute politique. Refusée avant le premier tour sous prétexte de ne pas déserter le combat contre la droite, la clarification de la position du PCF sur ce point est un enjeu important.

Au sein du PS, le débat va maintenant se développer, avec le risque que l’emporte une ligne social-libérale.

La LCR va probablement s’attacher à promouvoir seule le parti anti-capitaliste qu’elle appelle de ses voeux.

Le PCF va engager la préparation de son congrès, avec en perspective le choix entre :
 une stratégie de rapprochement toujours plus grand avec le PS, en dépit de la social-libéralisation de celui-ci, menant à l’abandon de l’objectif fondamental d’une gauche de transformation à vocation majoritaire ;
 une stratégie de repli identitaire, se satisfaisant de l’existence d’un espace marginal, incapable de peser dans la vie politique nationale ;
 ou une stratégie d’ouverture visant à développer une force de transformation sociale apte à contester l’hégémonie du social-libéralisme, en construisant la convergence des forces et des citoyens disponibles.

Lutte ouvrière fera le bilan de son choix stratégique, et confirmera ou non sa ligne pour la prochaine période. La convergence nouvelle qui vient de se manifester participe à une évolution de la donne.

En tout état de cause, face à la recomposition politique engagée, la nécessité de réenclencher une dynamique de convergence des citoyens et des forces de transformation sociale est plus forte encore après les scrutins de mars 2008. Elle suppose :

 le dépassement des contentieux issus de l’échec de la candidature unitaire lors de l’élection présidentielle et la transformation des querelles de leader-ships en une convergence des énergies ;
 le développement des partenariats forts dans les luttes face aux politiques que Sarkozy et Fillon vont tenter d’accélérer ;
 le développement d’initiatives, du niveau local au niveau national, pour travailler sur un projet et construire une alternative politique, avec en perspective la tenue des élections européennes de 2009 et des élections régionales de 2010. Il s’agit d’enrayer le processus de bipolarisation entre les gestionnaires du capitalisme et de se donner les moyens d’agir pour le dépassement du capitalisme.

Enfin, la constitution d’une nouvelle force politique fédérant toutes les énergies qui se revendiquent de la transformation sociale et associant les différentes cultures politiques de la gauche alternative reste notre visée. L’ensemble des initiatives à développer se situe dans cette perspective, en laissant ouverte tout en la travaillant la question des formes des convergences, des étapes et des moyens.

Les Communistes unitaires vont se doter des moyens de développer leurs initiatives pour construire un communisme d’actes et de luttes au quotidien, un communisme éthique et démocratique à usage immédiat. Ils entendent être acteurs de toutes les initiatives pour la relance d’une dynamique la plus large possible, seule capable de faire pièce à la bipolarisation.

Le 17 mars 2008

PDF - 108.3 ko

Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Déclaration des Communistes unitaires
17 mars 2008 - 09h13

Ou sont passé la bourgeoisie, les prolétaires, l’exploitation, le capitalisme etc.. a la limite même Sarko peut signer ce texte.....

CN46400



Déclaration des Communistes unitaires
17 mars 2008 - 09h33 - Posté par Jean Claude Goujat

Les "communistes unitaires" certains d’entre eux ont souhaités la défaite du PCF en Seine St Denis alors leurs déclarations ils se la mettent ou je pense !

Venir parler de domination du PS aprés avoir tout fait pour ça ils ont bonne mine.

Et associer le nom du PCF aux Verts qui se font élirent avec les voix de l’UMP et du FN comme à Montreuil et a Bégles quelle insulte !

Et comme tu le fait remarquer leurs positions de classe ont disparues ce qui explique leur opportunnisme.

Beurk !Dehors du PCF maintenant !

JCG


Déclaration des Communistes unitaires
17 mars 2008 - 10h02 - Posté par

En effet, on ne trouve dans ce texte un mot pour traiter un sujet qui ne soit pas de la pure tactique. C’est d’ailleurs une constante des textes des "communistes unitaires" : on n’y trouve jamais une analyse économique ou sociologique. Seulement des analyses en termes d’alliances, de recompositions et bien entendu de la création d’une nouvelle organisation dont on ne sait pas très bien quel serait le fondement idéologique, mais qui devrait résoudre tous les problèmes.

En fait, le discours des "communistes unitaires" reflète bien l’origine du mouvement : c’est avant tout un rassemblement d’apparatchiks et d’élus du PCF, pour qui la politique n’est pas seulement une passion, c’est aussi un gagne-pain. Pas étonnant dans ces conditions que les questions de tactique deviennent prioritaires.


Déclaration des Communistes unitaires
17 mars 2008 - 09h41 - Posté par teres

la démocratie participative réelle est à la base de tout changement...si nous sommes fidels à notre identité ,avec les anti-capitalistes de tout bord...on peut composer une vraie gauche et aller dans le sens d’un peuple + heureux où le fric et la gloire des privilèges ...n’est plus le 1er critère d’évolution d’une société....mais l’évolution de chaque humain, par l’abolition du prolétariat d’abord.....



Déclaration des Communistes unitaires
17 mars 2008 - 12h18 - Posté par Jean Claude Goujat

Sauf que cette "vraie gauche"soi-disant anticapitaliste est d’abord composée d’anti PCF notoires,de gens haineux qui n’ont aucune base sociale.

Le PCF ne doit compter que sur lui même.

JCG


Déclaration des Communistes unitaires
17 mars 2008 - 15h21

Ah ah ah !!!

Non mais franchement, ça manque pas d’air une déclaration pareille !

Certaines personens ont tressé la corde qui a servi à pendre le PCF et font les vierges effarouchées ?!

Je rêve debout là....

LL



Déclaration des Communistes unitaires
17 mars 2008 - 16h44 - Posté par

Ce qui me frappe dans cette analyse, comme dans le communiqué de la direction du Parti, c’est le nez collé sur les élections, sans appel à l’unité et à l’action immédiate pour barrer la route à la contre-révolution sociale de Sarkosy. Avec le risque d’une dépression économique d’une ampleur dont aucun travailleur n’a fait l’expérience, les risques sont énormes pour notre classe et pour le minimum de droits sociaux et démocratiques conquis par les anciens.

Ce qu’il fallait dire à la sortie des urnes, c’est la deuxième partie de ce communiqué, malheureusement pas du Parti :

 http://lcr-rouge.org/spip.php?artic...


Déclaration des Communistes unitaires
17 mars 2008 - 23h13 - Posté par

IL Y A LES "COMMUNISTES UNITAIRES" SOUS ENTENDU IL Y A DES COMMUNISTES PAS UNITAIRES !

ils pourraient nous la jouer version, les stals, bornés, ringards etc.. , mais non, ils sont intelligents "les communistes unitaires". Cette suffisance commence à me gonfler grave . Vous savez, je vais vous dire un scoop, à vous les "communistes unitaires" vous urinez et vous chiez comme tout le monde !

Mais au fait, unitaire avec qui et pour quoi faire ?

boris






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite